Articles avec #voyages au moyen orient tag

Publié le 21 Janvier 2011

Comment cloturer ce magnifique voyage en Jordanie sans évoquer les Bédouins...

 

Le nombre de Bédouins ne cesse de diminuer du fait de la politique de sédentarisation entreprise depuis 30 ans par le gouvernement jordanien. Bien souvent, la tente noire en poil de chèvre est installée à côté d'une maison en dur et sert d'entrepôt. Mais il y a encore en Jordanie des irréductibles.  Quelques dizaines de milliers de Bédouins nomadisent toujours et vivent 'encore de l'élevage et du commerce, bien qu'ils aient dû abandonné leur 3ème source traditionnelle de revenus : le pillage.

Malgré leur grande fierté, les bédouins sont très hospitaliers.

 





En signe de bienvenue, ils vous offriront le thé bien sur, mais aussi le café. La plupart des Jordaniens descendent des Bédouins, comme en témoignent les traditions ancestrales. Tous vouent une grande admiration à ceux qui dorment encore dehors, même au plus froid de l'hiver.
A Pétra, alors que les Bédouins vivaient encore dans la ville antique, ils se sont vu contraints à s'exiler dans une ville nouvelle, en dure, spécialement construite pour eux... on parle de ghetto...

 

 

 

 

 

 

 

 

















Les bouteilles de sable...  Un homme doué de ces 10 doigts, un fin entonnoir, des sables naturels multicolores , minimum une heure de travail et l'on obtient ses magnifique bouteilles de sable, que l'on trouve à peu près partout. Elles sont décorées de motifs exotiques (palmiers, chameaux...) et sont nées à Pétra. Ceci, en raison de la diversité des sables issus de l'effritement des roches de gré qu'on y trouve : du blanc, du noir, de l'ocre, de l'orangé, du rouge, du jaune... Certaines couleurs, comme le bleu, peuvent être artificiel. C'est un véritable artisanat local à prix assez modique !

LES MOSAIQUES ET LES CERAMIQUES...
C'est une spécialité de la ville de Madaba. Elles sont vendues dans des boutiques à souvenirs sous forme de petits ou grands tableaux, de dessous de plat... A l'époque bizantine, Madaba fut une véritable école de mosaïstes. Les archéologues, par leur travail, révèlent un véritable musée à ciel ouvert... Et moi, j'ai été plus qu'admirative du talent et de la patience de toutes ces petites mains.





















La mosaïque de gauche a été prise dans l'Eglise Saint Georges de Madaba.









Voir les commentaires

Rédigé par Géraldine

Publié dans #Voyages au Moyen Orient

Repost 0

Publié le 18 Décembre 2010

Autour de Pétra, les paysages sont magnifiques et grandioses. De plus, le ciel bleu m'a cette fois ci donné un coup de main pour vous apporter ces magnifiques photos. Aperçu !














 La ville de Wadi Musa qui abrite le site de Pétra et, au sommet de la montagne, le point blanc est le tombeau du prophète Aaron auquel on peut accéder, avec une bonne dose de courage !

 












Encore une forme orginale que nous donne la nature! Si je vous dis "éléphant", vous êtes d'accord ?














Enfin, une vue superbe surplombant la ville de Pétra et quelques une de ses façades !

Voir les commentaires

Rédigé par Géraldine

Publié dans #Voyages au Moyen Orient

Repost 0

Publié le 9 Juillet 2010

En quittant Pétra, nous sommes très vite nostalgiques de sa magie. Heureusement, cerise sur le gâteau, notre guide nous a réservé une petite surprise. A une dizaine de kilomètres de Pétra, il existe le siq Al-Barid, communément appelé "La petite Pétra. et moins courrue que sa grande soeur. Ainsi, nous la visitons presque seul, dans un calme olympien. Et encore, une fois, c'est un ravissement pour les yeux.
Le siq est un étroit défilé d'environ 500 mètres, qui se termine presque en cul de sac. Il est bordé de plusieurs monuments et tombeaux bien conservés. Le temps est splendide, donc les photos magnifiques !
































































Voir les commentaires

Rédigé par Géraldine

Publié dans #Voyages au Moyen Orient

Repost 0

Publié le 21 Mars 2010

Le cardo maximus est l'ancienne voie royale qui constitue l'axe principale de la ville romaine. Il s'agit d'une rue pavé à portiques, construite au IIème siècle. Il était autrefois bordé de boutiques et de marchés.

 

 

 

 

 

 

 

 

Le tombeau de l'urne, avec ses grandes arches restaurées. Il fut jadis transformé en église byzantine au Vème siècle. De là haut, on jouit d'une magnifique vu sur le site de Pétra.




Un peu plus loin, des tombes, encore des tombes et... des dromadaires qui semblent prendre la pose pour ma photo !














Mais partons pour l'autre édifice incontournable de Pétra, le monastère. Pour y accéder, un chemin escarpé de 788 marches au creux de parois parfois fines comme de la dentelle. Trois quarts d'heure voire une heure de montée dans un canyon pitoresque. Possibilité de monter à dos d'ânes.






























Super, le temps se lève...

Plus que quelques marches et voilà que le monastère apparaîtra, ancré dans la roche, presque caché. Une belle récompense en tout cas, surtout si, comme aujourd'hui, il est soudain éclairé en après midi. Le monastère est un édifice de 45 mètres de haut et 50 mètres de larges, taillé dans le grès jaune de la montagne. Il n'est pas aussi fin que "Le trésor" mais son état de conservation et son cadre sauvage font de ce temple isolé l'un des plus impressionnants de Pétra. Il daterait du Ier siècle et aurait servi de refuges à des chrétiens des premiers temps, d'où son appellation de "monastère". Mais assez parlé, le voici, le voilà !   

                                                              



















































A 5mn à pied de là, de magnifiques points de vue nous montrent ceci :











Le wadi Araba et des montagnes grandioses. Au loin, le désert et Israeël, à une vingtaine de kilomètres. Mais il se fait tard, il nous faut redescendre. Une chance que le soleil se soit vraiment levé. Cela nous permet de tout revoir avec des couleurs différentes... extrait pour clore notre visite de Pétra, la ville rose.






                                  

                              

Voir les commentaires

Rédigé par Géraldine

Publié dans #Voyages au Moyen Orient

Repost 0

Publié le 5 Février 2010

EFFETS DE COULEURS


On a parfois du mal à imaginer que la nature soit capable d'autant de magie, de beauté, de géométrie aussi... naturellement ! Mais tout miracle de la nature à son explication : ces extraodinaires couleurs sont dues à la présence d'oxydes métalliques piègés dans les grés. Oxyde de fer pour la couleur rouge, , de cuivre pour le vert, de cobalt pour le bleu,  de souffre pour l'ocre etc...











 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 



A propos des nabatéens... Ce peuple apparaît entre les VII et les IV siècles avant JC. Nomades originaires de la péninsule arabique, ils se sédentarisent peu à peu. Ils développent le commerce de l'encens, de la myrrhe et des épices. Ils utilisent la forteresse naturelle de Pétra comme entrepot pour leurs marchandises et assurent une position stratégique sur les voies caravanières.
Ils forment une société égalitaire, sans distinction de rang ou de fortune, et dépourvue d'esclaves. Le roi, au même titre que n'importe quel citoyen, se fait un devoir d'accomplir les tâches les plus quotidiennes. Il est également tenu de rendre des comptes sur ces activités et dépenses. Si seulement nos dirigeants pouvaient en prendre de la graine ! Poursuivons notre visite...

La rue des façades...comporte des tombeaux en enfilade...



 

 

 

 

 

 

 

 

 

Les tombes royales et leur alignement en flanc de montagne. Celle de gauche, dite tombeau - palais, ressemble à une cathédrale. Avec ses 46 mètres de haut, elle représente la plus haute façade de Pétra avec le monastère, que nous verrons dans le prochain billet...

 


Voir les commentaires

Rédigé par Géraldine

Publié dans #Voyages au Moyen Orient

Repost 0

Publié le 5 Janvier 2010

Pétra ! L'un des plus beau site du Moyen Orient ! Pour moi, un rêve, un objectif, une motivation, un mythe, un fantasme ! Whaou tout cela, et un rêve maintenant réalisé. Rassurez vous, il m'en reste d'autres !
Vous visiterez Pétra surtout en automne et au printemps. Arrivez le plus tôt possible le matin, car une journée entière n'est point de trop pour tout voir et surtout grimper jusqu'en haut et voir l'essentiel. Disons que pour visiter le site complet, plusieurs jours sont nécessaires (puisqu'il y a en fait plus de 800 monuments !!!)

Tout d'abord, on empreinte ce long canyon qu'est le SIQ, et qui est long de 1.2 km. Le SIQ vous mène au trésor, au symbole de votre quête. Le Khazneh (trésor) apparaît tout doucement au fond de la gorge. C'est un moment d'émotion intense. Chaque pas vous approche du mythe ! C'est sublime !

Et puis, ça y'est, il est là, tout entier devant nous (et derrière quelques touristes je l'avoue !). Haut de 43m et
entièrement sculptée dans la roche, c'est le plus beau et
le plus connu des monuments de Pétra. C'est aussi le symbole. Sa pierre  est rose. Il s'agit d'un tombeau édifié par le roi nabatéen Alherath III, dans une période allant du 1er siècle avant JC au 2ème après JC. Son nom provient d'une croyance. Les Bédouins ont cru que l'urne qui surmonte le monument contenait le trésor d'un pharaon. D'ailleurs Steven Spielberg y a cachait le saint Graal dans Idiana Jones et la dernière croisade. Sur la façade, on trouve un mélange de diverses mythologie : grecque, égyptienne, assyrienne etc...











Sur le site de Pétra, on trouve différents moyens de transport... Méfiez vous des chevaux. Ils sont habitués à d'excellents cavaliers que sont les bédouins, sont nerveux, pur-sang au sang très chaud... Ils aiment croire qu'il faut faire la course (expérience personnelle, j'en suis donc vite descendue !)

Le théâtre fut creusé par les nabatéens au début de l'ère chrétienne pour des cérémonies religieuses et pouvait contenir 3000 personnes.









Dans les billets suivants, suite de la visite de Pétra et explication : pourquoi de telles couleurs ???!!!!

Voir les commentaires

Rédigé par Géraldine

Publié dans #Voyages au Moyen Orient

Repost 0

Publié le 21 Décembre 2009


A deux heures au Sud Est de Pétra, le désert du Wadi (la vallée) est fameux pour son cadre unique : de larges vallées sablonneuses variant du rouge au jaune, bordées de montagnes aux à-pics formidables d'une gamme de couleurs extraodinaires, du noir au jaune clair, mais le rouge prédomine.

J'éprouve une fascination pour les rails de train qui ne semblent mener nulle part. Ceux là vous conduisent à Aquaba !
Ce que je peux vous dire, c'est que je regrette que mon circuit ne m'ait pas conduit plus en profondeur dans le Wadi qui peut réserver des formes naturelles surprenantes. J'ai du me contenter de l'entrée que je partage tout de même avec plaisir avec vous.



Le désert s'étend du nord au sud sur une distance d'environ 70 km. Il est coupé d'Est en Ouest  par une vallée, au milieu de laquelle passe la voie ferrée qui sert au transport des phosphates.
C'est aussi ici que furent tournées certaines des plus belles scène du film Lawrence D'Arabie, puisque le lieutenant d'Arabie y avait réuni les armées arabes. Ensuite, les photos se passent de commentaires.

 


















   

















Et maintenant, deux petites vidéos très amatrices !

 




Voir les commentaires

Rédigé par Géraldine

Publié dans #Voyages au Moyen Orient

Repost 0

Publié le 8 Décembre 2009

Si vous entrez en Jordanie depuis la Syrie, vous commencerez par visiter la ville de Jerash, à une cinquantaine de kilomètres au nord d'Amman.

Pénétrons donc dans cette ville antique qui fut tour à tour grecque, romaine et byzantine. Il y a à l'entrée l'Arc de Triomphe d'Hadrien, en travaux lors de mon passage, donc pas photographié. La légende dit que c'est Alexandre le Grand qui aurait construit cette ville au IVème siècle avant Jésus Christ.

 















Ce site romain a été entièrement construit dans un calcaire rosé qui prend toute sa splendeur sous les rayons du soleil levant et couchant. Ci dessus, le théâtre sud, de style corinthien, qui bénéficie d'une acoustique exceptionnelle. Il pouvait accueillir, à l'origine, 5000 personnes.












L'hippodrome, en restauration et remis en activité pour des spectacles. Il mesurait 245 mètres de long et 51 de larges et pouvait contenir 15 000 personnes. Les archéologues   ont rapporté la preuve qu'au 7ème siècle, on y jouait au... polo !

 

Le Cardo Maximu, une impressionnante artère de 800 mètres qui dessert les principaux sites de la ville. 200 colonnes corinthiennes et ioniques la longent.












Le Forum, la plus belle image que l'on garde de Jerash. Il devait occuper une fonction à la fois culturelle et religieuse liée au temple de Zeus non loin de là. Il est dalé, de forme oval et entouré portiques à colonnes ioniques. L'apogée de Jerash, qui s'est aussi appelé Antioche, date des 2ème et 3ème siècles.



D'AUTRES SITES...

La Jordanie n'est pas que Pétra. La visite de ce petit pays passe par différents sites que voici (liste bien entendu non exhaustive) !











Le mont Nébo culmine à 840 mètres. Par beau temps, on peut apercevoir la Mer Morte, le Jourdain, l'oasis de Jéricho et les monts de Judée. Site présumé de la tombe de Moïse, il est devenu un lieu de pèlerinage universel à partir du début de l'ère chrétienne. C'est au sommet que Moïse 
contempla pour la première et la dernière fois la Terre Promise. C'est donc un lieu saint chrétien. D'ailleurs, le Pape Jean Paul II y vint en pèlerinage pour le bimillénaire. Une statue a été érigée en ce souvenir.
A quelques kilomètres de route de là, nous attendait également un paysage à couper le souffle. Dommage que le ciel n'ait été plus bleu.
Mais tout de même, voici un petit extrait vidéo !




Le château de Kerak, l'une des plus belles et impressionnantes citadelles des croisées date de 1 142. Doté de spectaculaires sous terrains dans lesquels les croisés trouvaient toujours un peu de fraîcheur, même en été. Ces pièces ont résisté à tous les séismes.

















Depuis la citadelle, nous jouissons d'une vue magnifique sur les environs.



















Nous voici sur le site de l'ancienne Gadara à Umm-Qais. A proximité de des frontières Israeliennes et Syriennes, on y voit très bien le lac de Tibériade et la vallée du Jourdain. D'après St Matthieu, Jésus passa par ici. Cette ville fut Macédonienne, Séleucide,  Nabatéenne, Romaine, Islamique. Son intérêt archéologique est indéniable.

La Mer Morte !  Ca y'est je me suis baignée dans la mythique mer où l'on ne peut se noyer, tant son taux de sel est important. Contente de l'avoir fait mais en même temps, je ne pense pas que je le referais. On ne peut pas dire que ce soit une baignade agréable. Déjà, ne surtout pas recevoir d'éclaboussure dans les yeux. Ensuite, l'eau est si sale et si huileuse que l'on a vraiment pas envie d'y tremper les cheveux. Et de se fait, la position les 4 fers en l'air devient très vite inconfortable et douloureuse au niveau de la ceinture abdominale.
Quelques chiffres tout de même : La Mer Morte se trouve à 420 mètres en dessous du "niveau de la mer". Elle mesure 630 km² alors qu'elle en faisait 950 au milieu de XXième siècle. Sa profondeur est de 400 mètres. Taux de salinité 10 fois supérieur à n'importe quel océan de la planète. Aucune espèce ne peut y survivre. La diminution de sa superficie est alarmante. Selon les experts, la Mer Morte aurait disparu d'ici à 2 050...

Voir les commentaires

Rédigé par Géraldine

Publié dans #Voyages au Moyen Orient

Repost 0

Publié le 28 Novembre 2009

Nous voici pour les quelques semaines à venir en Jordanie...
Ce voyage, couplé à la visite de la Syrie, je l'ai fait en novembre 2008, en circuit accompagné. Alors bien entendu, moins d'anecdoctes liées à un périple sac à dos. Mais tout de même une bonne dose de dépaysement et de découvertes.

EN QUELQUES CHIFFRES :

Superficie : 89 000 km²

Population : Environ 5.6 millions

Capitale : Amman (2.1 millions d'hbts)

Monnaie : Le dinar jordanien (JD)

Régime : monarchie parlementaire

Souverain : Sa majesté le prince Abdallah

Religion : Islam

Salaire mensuel moyen : 200 JD

Les meilleurs moments pour visiter la jordanie sont l'automne et le printemps. Pour profiter pleinement du pays, je conseille un circuit aventure avec 4X4 et bivouac dans le désert ou en routard. Ce que je n'ai pas fait hélas... Enfin, il faut bien sûr avoir une tenue correcte (pas trop courte et épaules couvertes). Passeport et visa. Pas de vaccination.

La Jordanie se trouve au Moyen Orient, entre la Mer Rouge et la Mer Morte. Elle est au trois quart envahie par le désert. Charnière entre la méditérrannée et l'orient, la Jordanie vit passer de nombreuses civilisations qui laissèrent moult vestiges, dont Pétra, la célèbre ville nabatéenne. On y marche aussi sur les traces de Lawrence d'Arabie.

Le pays est très sûr, quasiment sans délinquance et l'accueil y est très chaleureux.

La Jordanie est entourée de l'Arabie Saoudite, du Koweit, de la Syrie et d'Israël. Autant dire que son histoire est riches et mouvementée, même si c'est un Etat récent. Sa population est majoritairement palestinienne et réfugiée et le pays manque cruellement d'eau. Inutile de dire donc que la Jordanie est au centre de l'actualité géopolitique du Moyen Orient et de grands enjeux. Bien entendu, je ne pourrais pas, ici, développer tous ces points. Je ne suis pas la plus compétente pour le faire et nombreux sont les guides, livres ou sites internet qui vous renseigneront. La Jordanie est un pays magnifique, complexe et passionnant ! Bon voyage !

                                                       

Voir les commentaires

Rédigé par Géraldine

Publié dans #Voyages au Moyen Orient

Repost 0