Articles avec #musique - chanson tag

Publié le 18 Novembre 2015

Chacun avec ses mots, sa culture, sa religion, son look, sa couleur, mais ensemble.

Rien à ajouter, il n'y a qu'à écouter et lire (jusqu'au bout)

 

Voir les commentaires

Rédigé par Géraldine

Publié dans #musique - chanson

Repost 0

Publié le 20 Décembre 2013

PEINTURE-6823.JPG     C'était le mardi 10 décembre dernier, à Rennes. Le concert de Soan à l'Ubu, une petite salle intimiste. J'attendais avec impatience ce moment.... L'artiste n'étant pas venu à Rennes l'an dernier pour son 2ème album. Le 3ème opus dans les bacs depuis environ 2 mois, toujours aussi personnel, loin des stéréotypes, avec un véritable univers, une touche unique et une plume... Absolument magnifique ! Soan, le poète de mes jours et de mes nuits ! Opus un peu moins "mélancolique" que le précédent, avec un titre phare même joyeux d'apparence. Oui, en apparence, puisque si l'on s'en approche, on remarque que le désenchantement est toujours là.
Le personnage divise l'opinion lors de ses appartions télé entre autre, car pas toujours "politiquement correct". Soan est un gars entier, qui dit tout haut ce qu'il pense et ce que pensent pas mal de gens.
C'est avant tout un artiste hors pair, à fleur de peau, écorché vif. Avec le franc parlé du Renaud d'il y a 25 ans et souvent, dans l'interprêtation, l'ombre de Brel qui plane pas loin.... Très en forme mardi, Soan nous a offert un concert génialissime, avec bonne zik, émotions, humour, coups de gueule et coups de foudre ! Et moi, pour reposer mes mains rouges d'applaudir, j'étais là, avec mon iphone pour quelques photos que vous trouverez dans ce billet. Mais d'abord, une vidéo d'une chanson récente....
Et puis petite mise au point... Deux jours avant, concert de Katie Melua, star internationale aux 60 millions d'albums.... 50 € la place et 1h15 de show....
Soan, artiste français pas assez écouté mais qui fait bien son bonhomme de chemin, 22 € la place et 2h15 de show....
Sans commentaire !
 
 
 
 
  Instagram-6972.JPG
 
 
Instagram-6973.JPG
 
Instagram-6974.JPG

Voir les commentaires

Rédigé par Géraldine

Publié dans #musique - chanson

Repost 0

Publié le 18 Décembre 2013

http://pedago.iut.univ-lille3.fr/~justine.hucq/wordpress/wp-content/uploads/2013/02/katie_melua_photo.jpg      Katie Melua... Sa voix est encore plus magnifique que son beau visage, c'est peu dire. Cette chanteuse anglaise, d'origine de la Géorgie Russe, je l'ai découverte il y a 8 ans un soir très tard.... devant Taratata ! Le lendemain, j'achetais ce 2ème album, puis plus tard, son premier, son 3ème et puis son avant dernier, symphonique.
Cette fille, c'est la grâce absolue, une voix de cristal qu'elle semble pouvoir modulée à son bon vouloir avec un naturel déconcertant. Une voix qui murmure, qui chante, qui porte, mais qui ne hurle jamais. Une artiste qui compose et écrit la majorité de ses chansons. Une silhouette gracile et des doigts délicats qui se promène joliment sur les cordes de guitare. Bref, une artiste rare.
 
Aussi, quand en août 2012, sa venue est annoncée à Rennes en février 2013, j'achète de suite ma place pour un concert qui sera finalement reporté au 8 décembre 2013....
 
C'était donc dimanche dernier... Et je suis rentrée chez moi plutôt déçue. Parce que ce spectacle, oui il était parfait, mais lisse, tellement lisse.
Une heure quinze de présence scénique de la chanteuse (après une première partie) pour une somme modique allant de 46 à 56 €, suivant la situtation de votre siège... C'est peu pour l'heure 15 et beaucoup pour le prix.
Il a manqué beaucoup de chaleur à ce concert. Certes, un concert, ce sont des musiciens et un public. Le public rennais était bien passif. Certes, Katie Mélua interprête beaucoup de ballades peu propices au déhanchement et à la transe ! Mais tout de même, certains airs justifiaient des applaudissements rythmés et autres. Et bien non. Chacun tranquille sur sa chaise, les bras croisés. C'est la première fois que je croise tant les bras à un concert. Et un moment, je tappais des mains en rythme, et manifestement, je dérangeais mes voisins. Moi, je voulais taper des mains et mon pied à battu la mesure tout au long du spectacle. Autour de moi, pas un pied, pas un genou, pas une tête ne remuaient...
Bien sûr, une artiste non francophone ne peut pas forcément dire tout ce qu'elle veut. Katie Mélua présentait ses chansons en anglais, proprement. Mais sur la scène, rien n'était fait pour entrainer le public, pour créer un unisson. Je trouve qu'on était bien plus proche du récital que d'un concert. Un concert, pour moi, c'est un voyage personnel et collectif. On voit enfin l'artiste qu'on admire et qu'on aime, mais aussi, on bénéficie de l'émulation des milliers de personnes présentes. Et bien figurez vous que mes voisins n'ont pas applaudi ni au début, ni au milieu, ni à la fin. Monsieur était trop occupé à filmer ce que sa femme ne pouvait voir puisqu'elle était captivée par sa partie de Candy Crush (véritable ).
De ce fait, on n'arrive même pas à savoir si les chanteurs et musiciens prennent leurs pieds, s'ils s'amuse, s'ils sont ravis ou si... il font juste leur boulot.... Ok, ce n'était pas un concert de Rock, mais tout de même...
Bref, pas de frisson pour moi, sauf lorsque j'ai commencé à avoir froid. J'aurais eu beaucoup plus d'émotions et de bouleversement en restant chez moi, puisque France 2 rediffusait Invictus, pour honorer la mémoire de Mandela.
 
 
Et pourtant, quelle artiste !
Voici ma chanson préférée :
 
 
 
 
 
 

Voir les commentaires

Rédigé par Géraldine

Publié dans #musique - chanson

Repost 0

Publié le 31 Juillet 2013

 J'adore cette nana, Zaz. Tellement de pêche, d'énergie positive, elle semble monter sur des ressorts, même sur scènes. Pas de positive ou actual ou casual attitude, mais de la natural attitude, c'est en tout cas comme cela que je perçois cette chanteuse. Il y a 3 ans, son premier album avait tourné en boucle dans ma voiture, dans mon casque, sur ma chaine. Bref, Je veux, je la connais par coeur et l'aspect plus intimiste du reste de l'album me plait toujours autant.
Et bien il en est de même avec ce deuxième opus, sorti dans les bacs il y a quelques semaines. Sur foi de ce titre, je me suis précipité à la Fnac pour y acheter l'album, en vrai, en objet, avec une boite, un vrai disque, un livret et des paroles. Un disque quoi !
Aucune déception. Grande surprise ? Non plus. Zaz semble avoir trouvé un style qui lui va a ravir et qui me convient parfaitement. Un disque éclectique mené par ce titre phare que je ne pouvais qu'adorer, puisqu'il nous fait faire le tour du monde en chanson !
 
 
 
 
 
 
 
 
 On ira écouter Harlem au coin de Manhattan
On ira rougir le thé dans les souks à Amman
On ira nager dans le lit du fleuve Sénégal
Et on verra brûler Bombay sous un feu de Bengale

On ira gratter le ciel en dessous de Kyoto
On ira sentir Rio battre au cœur de Janeiro
On lèvera nos yeux sur le plafond de la chapelle Sixtine
Et on lèvera nos verres dans le café Pouchkine

Oh qu'elle est belle notre chance
Aux mille couleurs de l'être humain
Mélangées de nos différences
A la croisée des destins

Vous êtes les étoiles nous sommes l'univers
Vous êtes un grain de sable nous sommes le désert
Vous êtes mille pages et moi je suis la plume
Oh oh oh oh oh oh oh

Vous êtes l'horizon et nous sommes la mer
Vous êtes les saisons et nous sommes la terre
Vous êtes le rivage et moi je suis l'écume
Oh oh oh oh oh oh oh

On dira que le poètes n'ont pas de drapeaux
On fera des jours de fête autant qu'on a de héros
On saura que les enfants sont les gardiens de l'âme
Et qu'il y a des reines autant qu'il y a de femmes

On dira que les rencontres font les plus beaux voyages
On verra qu'on ne mérite que ce qui se partage
On entendra chanter des musiques d’ailleurs
Et l'on saura donner ce que l'on a de meilleur

Oh qu'elle est belle notre chance
Aux mille couleurs de l'être humain
Mélangées de nos différences
A la croisée des destins

Vous êtes les étoiles nous sommes l'univers
Vous êtes en un grain de sable nous sommes le désert
Vous êtes êtes mille phrases et moi je suis la plume
Oh oh oh oh oh oh oh

Vous êtes l'horizon et nous sommes la mer
Vous êtes les saisons et nous sommes la terre
Vous êtes le rivage et moi je suis l'écume
Oh oh oh oh oh oh oh

Vous êtes les étoiles nous sommes l'univers
Vous êtes un grain de sable nous sommes le désert
Vous êtes êtes mille phrases et moi je suis la plume
Oh oh oh oh oh oh oh

Vous êtes l'horizon et nous sommes la mer
Vous êtes les saisons et nous sommes la terre
Vous êtes le rivage et moi je suis l'écume
Oh oh oh oh oh oh oh
 
 

Voir les commentaires

Rédigé par Géraldine

Publié dans #musique - chanson

Repost 0

Publié le 10 Juin 2013

    Aie, qu'il est dur de vieillir ! Je le constate aussi par rapport à la musique. Et oui, les chanteurs qui me surprennent et me touchent ont maintenant la moitié de mon âge et pourrait être mes enfants ! Donc plus de fantasme et de fanitude comme quand j'étais jeune, plus de rêve secret, plus de poster dans les chambres (oui à 41 balais, il est temps, mais ça fait déjà longtemps). En même temps, ce n'est peut -être pas plus mal. C'est donc juste la musique ou les paroles qui me parlent, pas un physique ou une allure vachement sexy ! Juste le talent en fait qui rentre en compte ! Bon, ici, Louis Delort, demi finaliste de The Voice 2012, qui explose royalement dans la comédie musicale Les Amants de la Bastille, qui est passée à Rennes et que je n'ai hélas pas vu ! Le clip est très beau, dans un décors simple mais ô combien splendide ! 
 

Voir les commentaires

Rédigé par Géraldine

Publié dans #musique - chanson

Repost 0

Publié le 11 Mai 2013

Ce gars, quoiqu'il chante, me fascine, me captive, m'engloutit... Il me fait dresser les poils et serrer la gorge.
S'il sort un album demain, je l'achète après demain...
 
 
 
 
 C'est avec ce titre qu'il s'est présenté à l'émission The Voice, dont il est le doyen à 49 ans.... Toujours en piste, en demi finale... Inutile de dire qu'il a ma toute préférence aexequo, mais pour des raisons différentes, avec....
 
 

Voir les commentaires

Rédigé par Géraldine

Publié dans #musique - chanson

Repost 0

Publié le 14 Février 2013

http://lostartofkeepingsecrets.files.wordpress.com/2011/11/cerise-coeur.jpg Aujourd'hui, c'est la St Valentin... L'année dernière, j'avais écrit un billet mi drôle, mi sarcastique. Et bien cette année, sur ce sujet, j'ai perdu mon sens de l'humour.
Le cri du coeur en ce jour, au lieu d'être "je t'aime" devient... pfff, c'est juste un prétexte  commercial.... Peut-être mais... C'est aussi la fête de l'amour.... Et les amoureux de répondre, j'ai pas besoin d'un jour particulier pour dire à ma (mon) chéri(e) que je l'aime...
Et pourtant, chaque année, on célèbre la Toussaint, hors nul n'a besoin d'un jour précis pour penser à ses proches défunts... Et pourtant, les tombes fleurissent...
Chaque année, le 1er mai, on est ravi de fêter le travail en ne faisant rien, puisque le travail, c'est, pour les chanceux, au moins 5 jours par semaine.
Au printemps, on fête aussi les pères et les mères. Hors que l'on ait 8 ans ou 30, on n'a pas besoin non plus d'un jour précis pour dire "merci Maman, je t'aime". Et pourtant, ces fêtes font aussi le choux gras des commerces et personne ne remet cela en question.
Alors pourquoi bouder et dénigrer cette fête de l'Amour. Si vous êtes en couple, pensez au 30% de français qui vivent seuls, qui aimeraient qu'on leur offre une rose, une soirée au resto, un diner aux chandelles, un poème, une superbe déclaration d'amour, même si c'est la même que l'an dernier.
Si vous avez la chance d'aimer et d'être aimés en retour, célébrez l'Amour comme il se doit, comme une denrée rare. On fait des statistiques sur le nombre de français vivant sous le seuil de pauvreté financière, mais l'on n'en fait pas sur les français qui vivent sous le seuil de pauvreté de l'Amour. Parce que cela ne se voit pas... Et pourtant....Allez les amoureux, que la fête commence ! 
 
 
 
 
   
 
  
 
 
 
   
           

Voir les commentaires

Rédigé par Géraldine

Publié dans #musique - chanson

Repost 0

Publié le 23 Janvier 2013

 Calogero, un chanteur que j'adore et dont plus d'une chanson me colle à l'âme et à la peau. Dont celle ci...
 
 
 

Voir les commentaires

Rédigé par Géraldine

Publié dans #musique - chanson

Repost 0

Publié le 21 Décembre 2012

Les mayas ont prévu la fin du monde pour aujourd'hui. Et si c'était juste la fin d'un monde, et le début d'un autre, bien meilleur et plus juste.... Une fin du monde à la Calogero, la fin de la fin du monde...
 
C'est la fin de la fin du monde
Même la mer ne fait plus de vagues
Cette nuit enfin, tout est calme
Toutes les choses tiennent enfin debout
Les lèvres et les mains se répondent
Les mots se touchent sans heurter
Les gens qui se passent à côté
N'existent plus
Ce soir, le monde dort, apaisé
Ce soir, le monde dort, apaisé

C'est la fin de la fin du monde
Même si ça ne dure qu'une nuit

Le monde peut écouter les bruits
Qu'il fait, sans craindre à chaque seconde
Que tout s'embrase et qu'il s'efface
Qu'il disparaisse tout à coup
Depuis que ma bouche sur ton cou
S'est posée
Chassant toute menace
Chassant toute menace

C'est la fin de la fin du monde
C'est la fin de la fin de nous
Je te promets un nouveau tour
Même si je sens que tu me sondes
Et dans mes eaux, ni sous-marins
Ni plus de torpilles dans le dos
Juste ma bouche posée sur ta main
L'apocalypse au point zéro
Comme le parcours sur ta peau
Ce soir...
Ce soir, le monde est sans fin

Ce soir, le monde est sans fin

Ce soir, le monde est sans fin

Voir les commentaires

Rédigé par Géraldine

Publié dans #musique - chanson

Repost 0

Publié le 6 Juin 2012

 Le titre de la chanson, c'est chère amie, de Marc Lavoine.

Cette chanson, je l'ai chantée au masculin il y a plus de 10 ans.... Je le publie ce jour car ce soir, si tout va bien (billet programmé), je dîne avec certaines personnes à qui s'adresse directement cette chanson.

Mes amis, je ne les ai pas perdus vraiment. Mais le temps, la distance, les épreuves des uns, les maladies des autres, les amours jaloux où simplement la vie, font que pour certains, on s'est croisé il y a 7 ans, le reste remonte à 11 ans, voire 20 ans. Si l'on se revoit, on sera forcément content, comme si l'on s'était vu avant hier. Ces amis qui à  une époque, m'ont tout donné, dont l'affection et la confiance en moi.

Mais je vous jure que cette chanson je l'ai écoutée en larme en juillet 2001 lorsque deux de mes meilleurs amis quittaient la Guadeloupe à bord du FUJ, un B 737 d'Air France qu'ils rapatriaient en métropole, l'un en tant que copi, l'autre en tant que mécano. J'étais seule en bout de piste pour voir décoller cet avion une dernière fois depuis l'aéroport de Pointe à Pitre. Et rien que pour moi, le 737 a fait un battement d'ailes au dessus de moi. Rien que pour moi ! 

Tout ça pour dire que je suis mélancolique.... Mélancolique des nuits passées dans un hamac sur un ilet désert, les barbecues, les mac do,  les séances piscines, les clés de voiturs tombées au fond du port,  les périginations dans la caraibe; en petit coucou, en bateau, sous l'eau, à la rencontre des perroquets ou des poissons anges ou demoiselles... voire , par chance une tortue. Les photos prises dans les réacteurs du B 737  avant que ben Laden impose de nouvelles lois, les petits dej aux Saintes, le bateau en panne à 1500 m du port, le chien sauvé des eaux, les parties de belottes, à se demander si l'on se battait contre un valet ou contre des moustiques....  Ce billet s'adresse aussi aux ami'(e)s avec qui j'ai traversé New York, L'ile Maurice, la France, le Canada, le périph abonniable de 7 voies X2 de Houton, les boites jusqu'au petit matin à Londres, les pastas dans une chambre et la tortilla des patatas dans une autre chambre le lendemain à Londres, les nuits à refaire (et à l'apprendre) le monde en BTS, les heures au téléphones, La crète, l'ile Maurice, la Bretagne, le Mexique, La Floride de long en large, Le Népal et l'Algérie (quels souve nirs !) le Sri Lanka, le Bac, des heures au téléphone entre Les sables d'Olonne et St jean de Mont, les tours de manège, le bon vin à Bergerac.... Non  mes amis, je vous jure je n'ai rien oublié, vous me manquez, mais chez moi, il ne fait pas si beau, alors je préfère le silence. La santé, le temps qui passe, l'âge, font que quelque part, je dois faire le deuil d'une époque où je menais une vie peu ordinaire à laquelle vous avez largement contribué. Même si j'ai perdu de vue certains d'entre vous, non je n'ai rien oublié. Et ce n'est pas parce que je ne donne pas de nouvelles que je ne pense pas à vous. C'est juste que je n'ai pas de bonnes nouvelles à vous annoncer et même si vous me manquez, je préfère rester silencieuse et que vous gardiez l'image de moi de l'époque... avant que la Géraldine de l'avenir prenne forme.

J'ai fait le choix à une époque de vivre de par le monde, à Londres, en Floride, en Guadeloupe, en France à droite à gauche. J'en paie la pots cassés. Vous êtes éparpillés dans les 4 coins de la planète ou de l'hexagone et on ne se voit pas si souvent. Est-ce que le jeux en valait la chandelle ? Je crois que oui, même si c'est parfois douloureux car chers amis, je me souviens de tout. grâce à vous. Et même si je ne donne pas de nouvelles, comme le dit la deuxième chanson, vous êtes la bienvenue avec ce que vous êtes.

Il faut juste que je m'habitue, que j'accepte de mener une vie plus ordinaire, plus tranquille, parce que ma santé en a décidé ainsi. Même mon travail risque de me mener dans une vie calme, qui me fera du bien au niveau santé et me rassurera. Heureusement,grâce à vous, j'ai pris un sacré acompte sur la vie, alors je devrais résister. Alors merci à vous. Ce billet est pour vous rendre hommage, amis ou rencontres du bout du monde qui m'ont permis de grandir, d'être moi, d'avoir assez de souvenirs en réserve pour le reste de ma vie, même si celle ci devait devenir banale, banale n'est pa le bon mot, car péjoratif, mais normal à mourir pour moi, ce à quoi je ne suis pas habituée. Car grâce à vous, j'ai réussi à avoir une partie de vie que je considère comme peu ordinaire ! Merci à vous !

 

 

Voir les commentaires

Rédigé par Géraldine

Publié dans #musique - chanson

Repost 0