Articles avec #un monde de chat tag

Publié le 3 Septembre 2017

Hello les chamis !

 

Un agenda chargé pour Aya, Tsingy et Praslin ces derniers temps !

Fin juillet, nous avons fêter l'anniversaire du sauvetage de Praslin ! C'est donc l'occasion de publier quelques photos de lui de l'année dernière !

Cette semaine, Tsingy a fêté ses 3 ans, déjà !

Aya a eu droit à une visite véto pour infection urinaire : le traitement, les bons soins et l'amour de sa Moman ont fait que tout est rentré dans l'ordre.

Praslin a aussi eu droit à sa visite véto pour une griffure dans le coin de l'oeil... Là aussi, traitement, bons soins et l'amour de sa Moman ont fait que tout est rentré dans l'ordre. Mais cette visite a permis de peser Praslin, que j'estimais fièrement à "entre 3 et 4 kg"....  Mais la balance a parlé : 5.2 kg !!!! Praslin étant jeune, la véto a tiré une petite sonnette d'alarme ! Sa courbe de prise de poids a été trop rapide pour son jeune âge. 

Donc on essaye de réduire les doses de croquettes pour le bien d'Aya et Praslin, mais il ne faut pas que cela nuise à Tsingy qui n'est pas bien gros. C'est compliqué !

Allez, place aux photos !

Praslin, l'année dernière !

Praslin, l'année dernière !

Praslin, l'année dernière !

Praslin, l'année dernière !

Praslin, début 2017 !

Praslin, début 2017 !

Aya, l'architecte des cartons !

Aya, l'architecte des cartons !

Aya !

Aya !

Aya !

Aya !

Tsingy !

Tsingy !

Tsingy !

Tsingy !

Tsingy

Tsingy

Les uns les autres, deux par deux !

Les uns les autres, deux par deux !

Les uns les autres deux par deux !

Les uns les autres deux par deux !

Avec Moman, en noir et blanc, so charming !

Avec Moman, en noir et blanc, so charming !

Et cette semaine, j'ai aussi appris une bien triste nouvelle. Seychelles, renommée Muse par son adoptante, est décédée d'une anémie foudroyante. Seychelles était la soeur de Praslin, sauvée également l'an dernier avec une autre cocotte, Mahé, qui se porte bien. R.I.P ma petite Seychelles. Tu n'as pas vécu longtemps, mais avec du confort et de l'amour...

Et cette semaine, j'ai aussi appris une bien triste nouvelle. Seychelles, renommée Muse par son adoptante, est décédée d'une anémie foudroyante. Seychelles était la soeur de Praslin, sauvée également l'an dernier avec une autre cocotte, Mahé, qui se porte bien. R.I.P ma petite Seychelles. Tu n'as pas vécu longtemps, mais avec du confort et de l'amour...

Voir les commentaires

Rédigé par Géraldine

Publié dans #Un monde de chat

Repost 0

Publié le 15 Août 2017

Témoignage - Editions Pocket - 264 pages - 6.60 €

 

Parution en mai 2014

 

L'histoire : James est un trentenaire londonien, en cours de réinsertion après des années d'errance et de drogue. Un soir, il trouve un chat errant en piteux état dans son immeuble. Ce chat, qu'il nomme vite Bob, semble être là pour lui et James sera là pour lui. En effet, Bob reste accroché à son sauveur. James, avec ses maigres économies le soignera et le remettra sur pattes, avant de décider d'en devenir le propriétaire officiel en le puçant. Et c'est une formidable amitié qui naît entre ces deux êtres inséparables et le bouleversant récit de deux sauvetages : quand l'humain et l'animal se sauve mutuellement !

 

 

Tentation : Quelle question !

Fournisseur : Ma CB !

 

 

Mon humble avis : Comme vous pouvez vous en douter, j'ai adoré cette histoire, qui m'a émue, bouleversée et rappelé quelques souvenirs.

Je préfère vous prévenir, si vous chercher une grande oeuvre littéraire, passez votre chemin, car le style, celui de James Bowen, ex SDF n'a rien d'extraordinaire et est même parfois assez répétitif. Mais ce n'est pas cela qui importe ici. Un chat des rues nommés Bob est un formidable témoignage, pas à pas, de la sortie d'un enfer, grâce à la rencontre d'un animal. James Bowen est un ancien toxico encore sous méthadone, il est suivi par des services médico-sociaux pour se réinsérer. Mais jusqu'à la rencontre de Bob, il était vraiment sur le fil, sans doute en manque de motivation et de responsabilité. Car dès lors que James prend Bob sous son aile, il réalise qu'il est responsable de lui et il fera toujours passer le bien être de Bob avant le sien. Plus aucune envie d'héroïne, Bob est son héros ! 

La complicité qui s'installe entre James et Bob est inouïe et ferait bien pâlir d'envie moult propriétaires de chat. Bob suit et accompagne James partout, même sur son lieu de travail un peu particulier : James est chanteur des rues à Covent Garden, puis vendeur de journaux, toujours à Covent Garden puis dans d'autres quartiers. Et Bob transforme l'opinion des Londoniens envers James. Lui qui jusqu'alors était "transparent" aux yeux des autres, ne peut plus faire vingt mètres dans la rue sans être accosté lorsqu'il porte Bob sur ses épaules. Dans Covent Garden, c'est même tout un fan club qui se crée autour de Bob et son maître. Et petit à petit, à l'insu de James, Bob deviendra, via les réseaux sociaux, un chat extrêmement célèbre de par le monde, comme en témoigne de nombreux touristes espagnols, japonais, Brésilien qui reconnaîtront Bob dans la rue.

Bien sûr, dans cette histoire, il y a des moments de frayeurs pires pour moi que dans n'importe quel thriller, à tel point que j'ai passé quelques pages pour m'assurer que tout finissait bien, l'attente m'étant insupportable ! Suite à 2 agressions canines, Bob se sauve et se perd.

James Bowen sont devenus très célèbre. Un livre, un deuxième, des invitations sur des plateaux de télé, des reportages... et si j'ai bien compris, un film est en préparation (sortie en France prévue en novembre 2017

Que du bonheur, l'humain et le chat se portent dorénavant tous les deux à merveilles et sont tous deux sauvés de la rue... Se sont sauvés... Comme mes chats m'ont sauvée quelque part, même si mon cas est bien éloigné et aussi tragique que celui de Bob. En fait, on se sauve en sauvant, en trouvant son âme soeur, sa raison de vivre, même si celle-ci a quatre pattes et une queue, peu importe. Ca dérange qui ?

En dehors de l'histoire de James et Bob, cette histoire est aussi "l'occasion d'aller à la rencontre" des travailleurs des rues, de partager leur quotidien évidemment pas rose, ça on le devine... mais on ignore souvent que les dangers qui les guettes, les jalousies, le petites lois du milieu qu'il vaut mieux ne pas transgresser. Oui, James nous permet un autre regard sur les travailleurs des rues, que l'on nomme souvent "mancheurs" ou pire, clodos...

Un chat des rues est vraiment une histoire qui fait du bien, un hymne à la vie, au bien-être d'un animal de compagnie et à celui de son maître. Oui c'est une histoire ou le bonheur de deux êtres différents dépend de celui de l'autre, et ou chacun est l'ange gardien de l'autre. Magnifique !

 

Voir les commentaires

Rédigé par Géraldine

Publié dans #Livres autres - divers, #Un monde de chat

Repost 0

Publié le 7 Août 2017

Personne ne peut plus l'ignorer à l'époque actuelle. L'été est une période cauchemardesque pour beaucoup d'animaux de compagnie et pour les associations et bénévoles qui s'occupent des chats, des chiens, des lapins, des serpents (etc) de compagnie toujours, mais bien trop "encombrants" pour les vacances de ces odieuses personnes qui abandonnent un animal domestiqué à son triste sort, après une adoption (ou un achat) compulsive, capricieuse, parce que c'est mignon quand c'est petit etc...

La SPA diffuse beaucoup de spots et d'affiches contre l'abandon... Chaque été, c'est entre 40 000 et 60 000 animaux laissés sur le bord de la route (ou dans une poubelle ou dans des lieux et des conditions que vous n'imaginez peut-être pas...

Et chaque été, ce fléau augmente encore, avec la période des chaleurs animales et la naissance de tripotées de chatons... chatons qui naissent dehors ou encore dans la "famille" de leur mère, famille qui bien souvent, au mieux les donne dans de mauvaises conditions sur Le bon Coin (pas totalement sevrés, pas identifiés, pas vaccinés...) D'autres encore moins "concernés" les noient, les abandonne sur un terrain vague, dans un coin de forêt, dans un collecteur de verres cassés, dans des cartons pleins devant un cabinet vétérinaire.

Et cela, parce que les propriétaires de chats j'emfoutistes ne stérilisent pas leur chat, tant mâle que femelle ! Stérilisez vos chats, pour leur bien et le bien des non générations qui du coup ne naîtront pas et ne rempliront pas les refuges, pour les plus chanceux d'entre eux.

 

Bon, j'en viens au sujet titre !

Il y a 10 jours, une jeune femme, sur la route pour son travail aperçoit des petites frimousses dans un lieu loin de toute habitation : la zone industrielle S-E de Rennes. Le petit chaton noir en photo plus haut, un minuscule chaton roux et leur maman 

Elle les nourrit et alerte "Moustaches et Compagnie", une asso de sauvetage chiens/chat de Rennes. Hélas, cette asso, comme toutes les autres asso de la région, ne peuvent plus prendre un animal supplémentaire en charge, faute de place dans les familles d'accueil et faute de finances, et ce depuis mi-juin (sachant que chaque année, cette date fatidique arrive toujours plus tôt dans l'été. Mais le message est relayé sur leur page Facebook et alors, merveilleux, des particuliers s'organisent, sans se connaître entre eux, et se lancent dans ce sauvetage. Les asso nationales ou régionale font un boulot monstre, mais nombre de particuliers se démènent aussi. Les 2 chatons ont les yeux déjà bien atteints par le coryza. Dans quelques jours, s'ils ne sont pas soignés, ils perdront leurs yeux et sans doute la vie.

La petite famille se trouve sur le terrain d'une société de transport, terrain hélas entouré d'une grande clôture et protégé également d'une alarme !

Le samedi, des particuliers parviennent à attraper le petit chaton roux, le plus faible, trop faible pour s'échapper. Une particulière- Nathalie- accepte d'accueillir cette famille chez elle et de leur offrir les premiers soins. Elle possède une pièce où elle peut les isoler de ses chats personnels (impératif !) Le dimanche ne donne aucun résultat, malgré le passage sur site de nombreux particuliers. Le lundi matin, Nathalie retourne sur site ouvert et obtient l'autorisation par l'entreprise d'entrer dans le périmètre. Avec de la patience, et des bons morceaux de poulets, elle parvient à attraper le chaton noir. Les chatons sont donc sauvés, reste la maman.

C'est là que j'interviens. Sur la page facebook de Moustaches et Cie, un appel était lancé à qui possédait une cage de trappage. Cela ressemble à cela :

Or il se trouvait que j'étais en possession de la cage de trappe de mon association Félin Possible.

Rendez-vous est donc donné en ZI du sud est à 21h00 avec Nathalie. Nous installons la cage, y déposons du bon poulet, badigeonnons aussi la clôture. Reste à attendre !

Nous fouillons les environs accessibles, malgré les ronces et les mûres de plus en plus mûres. Puis l'on s'assoit à 20 mètres. On discute, on grignote, on fume... Plus tard, Marie, la jeune femme qui les a trouvés à l'origine, passe par là au-cas où elle verrait la maman et pour lui déposer de nouveau de la nourriture. Du coup, elle reste avec nous.

Il fait nuit noire, même les lampadaires ont été éteints. Heureusement, un gros spot de l'entreprise éclaire l'intérieur de la clôture.

Minuit approche.... je dis tout haut "bon, je fume une dernière clope et s'en va, Minette, il te reste  5 mn pour arriver" ! Et bien là, croyez-le ou pas, 3 mn plus tard, alors que nous papotions sans vraiment regarder, la minette était devant nous ! A 10 mètre à peine, qui nous regardait ! Hélas, elle s'est enfui et à travers la barrière, est retournée sur le terrain de l'entreprise.

Découragées, on décide de ranger le matériel... Et là, on réalise que la minette Pestouille a mangé tout le poulet, sans déclencher le système de fermeture de la cage ! Un grand mystère reste encore non élucidé !

La cage est rangée dans la voiture.... On retourne près de l'endroit où on l'avait déposé et là, de l'autre côté de cette maudite clôture, dans le faisceau  de nos lampes torche de téléphone portable, apparaissent 2 petites billes bien rondes et bien lumineuses ! Pestouille est encore là, et pas loin ! Allez, on réinstalle tout ! La cage, le poulet, on rebadigeonne la clôture. Et on attend encore, près de la voiture ! Je rallume une cigarette, et à la moitié de celle-ci, je dis tout haut : "Minette, je termine ma clope et on s'en va, il te reste 2 mn pour venir ! Et bien, encore une fois, croyez-le ou pas, mais une minute plus tard, le clac sonore tant attendu, celui de la fermeture de la porte de la cage, résonne ! Yes, victoire ! La maman est sauvée et du coup, forcément ses petits aussi, qui deviendrons de beaux chatons et bien équilibrés, puisqu'ils auront la chance de vivre avec elle et de bénéficier tant de son lait que de son éducation jusqu'à leur 3 mois, âge auquel ils seront adoptables !

Nous voilà parties avec la Minette dans la cage, dans ma voiture, direction chez Nathalie !

Et là, le pur bonheur, le moment de grâce, la joie, la justification de tous nos efforts, de notre passion, de notre amour sans borne pour les chats.... Il est plus d'une heure du matin, la Maman qui retrouve ses chatons !!!!!

Le petit roux, beaucoup trop petit pour son âge estimé par le vétérinaire, n'est pas particulièrement accueilli par la mère. Cela fait déjà deux jours qu'il baigne dans les odeurs humaines. Mais le petit noir, à l'abri humain seulement depuis quelques heures, se rue sur les tétines de sa maman et boit goulûment tout le temps de notre présence ! Mais grâce aux bons soins du véto et de Nathalie, ses yeux ont déjà bien meilleur aspect ! Les 2 chatons ne perdront pas leurs yeux et ne mourront pas !

Rassurez-vous, dès le lendemain, le petit roux se mettait aussi à téter sa maman, même si les deux chatons mangent aussi des croquettes !

Une soirée éprouvante, surtout émotionnellement, mais qui fait un bien fou ! 3 vies de sauver et de belles rencontres humaines, le genre de rencontre qui peut, petit à petit, redonner foi en la nature humaine ! Une soirée qui me rend heureuse et fière !

Et maintenant, quelques photos de ce miracle !

 

 

 

Et le lendemain, la petite famille en plein repas !

 

Voir les commentaires

Rédigé par Géraldine

Publié dans #Un monde de chat

Repost 0

Publié le 16 Juillet 2017

Alors qu'aujourd'hui je parcours le Morbihan en touriste, j'ai laissé mes 3 coeurs à la maison avec tout ce qu'il faut pour survivre à une journée qui s'annonce caniculaire !

Rien de bien nouveau depuis la dernière fois, sauf que je suis partie loin d'eux pendant une semaine lors de mon séjour aux Canaries. Loin des yeux mais pas loin du coeur...

Mais j'ai de la chance, j'ai une Nounou d'enfer qui s'occupe de mes loulous pendant les vacances. Ma voisine du 1er, qui monte 3 fois par jour ! Si ce n'est pas du luxe ça !

 

Allez place aux photos de mes 3 coeurs !

Aya !

Aya !

Praslin !

Praslin !

Tsingy !

Tsingy !

Aya !

Aya !

Praslin !

Praslin !

Tsingy !

Tsingy !

Aya !

Aya !

Praslin !

Praslin !

Tsingy !

Tsingy !

Aya !

Aya !

Praslin !

Praslin !

Tsingy !

Tsingy !

4 photos, 3 chats, 4 coeurs !

4 photos, 3 chats, 4 coeurs !

Voir les commentaires

Rédigé par Géraldine

Publié dans #Un monde de chat

Repost 0

Publié le 18 Juin 2017

Hello !

Mes livres audio me manquaient, alors j'ai repris mon casque, mes baskettes et mon appareil photo pour me balader dans mon quartier, comptant sur le Dieu des chats pour m'en faire rencontrer quelques uns au grès de mes errances !

Bien entendu, je ne me balade que dans des lotissements ou à proximité, histoire de ne rencontrer que des chats appartenant à des habitants, des chats qui se promènent dans les rues calmes, dans leur jardin ou qui prennent le soleil sur leur terrasse !...avant de rentrer chez eux trouver une gamelle bien pleine et les caresses de leurs humains !

Et j'avoue, le chat-fari fut bien rentable, avec des rencontres très subreptices où il me fallut presque me transformer en chat pour approcher mes modèles et d'autres on ne peut plus miraculeuses, avec des chats très familiers avec lesquels j'ai passé de bons moments à jouer avec les moyens du bord : feuilles, brindilles etc !

Allez, place aux images !

UN DIMANCHE EN CHATS-FARI
UN DIMANCHE EN CHATS-FARI
UN DIMANCHE EN CHATS-FARI
UN DIMANCHE EN CHATS-FARI
UN DIMANCHE EN CHATS-FARI
UN DIMANCHE EN CHATS-FARI
UN DIMANCHE EN CHATS-FARI
UN DIMANCHE EN CHATS-FARI
UN DIMANCHE EN CHATS-FARI
UN DIMANCHE EN CHATS-FARI
UN DIMANCHE EN CHATS-FARI
UN DIMANCHE EN CHATS-FARI

Voir les commentaires

Rédigé par Géraldine

Publié dans #Un monde de chat

Repost 0

Publié le 21 Mai 2017

Hello la planète !

Un petit dimanche félin, ça fait toujours du bien !

Aya, Tsingy et Praslin se portent à merveille, ravis des fenêtres (sécurisées) ouvertes, qui leur permettent d'entendre les oiseaux et aussi et surtout, de jouer aux commères du quartier ! Tsingy est très amoureux de sa Môman ces temps-ci !

Et puis et puis, mon bébé Praslin n'est plus un bébé ! Il est officiellement adulte depuis le 10 mai ! Mais il a toujours envie de jouer comme un enfant ! Il m'épuise ce Praslinoux !

Allez, place aux photos et bon dimanche à tous !

Praslin ! Equilibriste, charmeur, petit clown !

Praslin ! Equilibriste, charmeur, petit clown !

Tsingy et ses yeux revolver !

Tsingy et ses yeux revolver !

Aya, ma choupinette !

Aya, ma choupinette !

Mon Praslin !

Mon Praslin !

Mon Tsingy !

Mon Tsingy !

Aya, dont on a fêté le 4ème anniversaire le 1er avril. Et puis il y eu aussi la fête de Pâques !

Aya, dont on a fêté le 4ème anniversaire le 1er avril. Et puis il y eu aussi la fête de Pâques !

Praslin p'tite bouille d'amour !

Praslin p'tite bouille d'amour !

Tsingy le beau gosse !

Tsingy le beau gosse !

Aya la princesse !

Aya la princesse !

Praslin et Tsingy, les deux copains !

Praslin et Tsingy, les deux copains !

Mes loulous et moi ! la photo avec Praslin date de juillet dernier, quelques jours après son sauvetage !

Mes loulous et moi ! la photo avec Praslin date de juillet dernier, quelques jours après son sauvetage !

Avec mes 2 grands, Aya et Tsingy !

Avec mes 2 grands, Aya et Tsingy !

Voir les commentaires

Rédigé par Géraldine

Publié dans #Un monde de chat

Repost 0

Publié le 9 Avril 2017

Hello la compagnie,

En ce dimanche presque estival, je vous propose, un petit moment (post ou pré balade pour profiter du beau temps), avec mes 3 loulous : Aya, Tsingy et Praslin. 

Praslin a déjà 11 mois, il devient un grand garçon, enfin, il reste très bébé dans son envie constante de jouer !

Toute la petite troupe se porte à merveille !

Bon dimanche !

PS : Mes photos ne sont toujours pas dans l'ordre chronologique. Aussi, Praslin ne passe pas son temps à rapetisser puis à regrandir !

Aya !

Aya !

UN DIMANCHE A CROQUETTES !
Praslin ! A un certain stade de la croissance du chaton, j'ai remarqué que les oreilles grandissent plus vite que le reste du corps ! Mais cela s'équilibre ensuite !

Praslin ! A un certain stade de la croissance du chaton, j'ai remarqué que les oreilles grandissent plus vite que le reste du corps ! Mais cela s'équilibre ensuite !

Aya !

Aya !

Tsingy !

Tsingy !

Praslin !

Praslin !

Aya !

Aya !

Tsingy !

Tsingy !

Praslin !

Praslin !

Aya !

Aya !

Tsingy !

Tsingy !

Praslin !

Praslin !

Voir les commentaires

Rédigé par Géraldine

Publié dans #Un monde de chat

Repost 0

Publié le 12 Mars 2017

Allez, un dimanche avec mes 3 merveilles du monde ! Merveilles même si elles ont de la moustaches et des poils aux pattes ! C'est justement pour cela qu'on les aime !

Praslin grandit bien, même si ce n'est pas flagrant sur les photos (qui ne sont toujours pas en ordre chronologique) ! Il a désormais plus de 10 mois. Pour l'instant, c'est un ado, sage mais infatigable quand il s'agit de jouer ! Il est de moins en moins timide avec les inconnus !

Je sais qu'il grandit, car le panier dans lequel il aimait se blottir contre, sur ou sous Aya est désormais trop petit pour accueillir deux chats confortablement !

Du coup, pendant les séances télé, Praslin a tendance à occuper le panier et Aya vient contre moi et pattoune avec passion sur... mes poignées d'amour ;)

Quant à Tsingy, toujours grand fan des câlins /café du matin, il mène autant sa vie que ses congénères à la baguette ! Et il n'hésite jamais à allumer ma lampe de chevet s'il trouve que je tarde trop à me lever ! Par 2 fois  il m'a tout de même évité un retard au boulot !

 

 

Praslin !

Praslin !

Tsingy !

Tsingy !

Aya !

Aya !

Praslin !

Praslin !

Tsingy !

Tsingy !

Aya !

Aya !

Praslin !

Praslin !

Tsingy !

Tsingy !

Aya !

Aya !

Le foyer fiscal complet !

Le foyer fiscal complet !

Le trio, 2 par 2 !

Le trio, 2 par 2 !

Voir les commentaires

Rédigé par Géraldine

Publié dans #Un monde de chat

Repost 0

Publié le 29 Janvier 2017

Allez, nous sommes dimanches, rien de tel pour rester bien au chaud à ronronner, patouner, roupiller avec mes 3 loulous, toujours aussi choupinoux et photogéniques : Aya, Tsingy et Praslin, le dernier arriver ! Celui-ci grandit sacrément, il va sur ses 9 mois ! Il a fait son choix : Tsingy pour jouer à la bagarre et aux courses poursuites, et Aya pour les câlins ! Il garde une bonne tête de chaton qui est obsédé encore par ... le jeu et la nourriture !

 

Bon dimanche !

Tsingy

Tsingy

Aya !

Aya !

Praslin, qui n'a jamais autant approché une mouche !

Praslin, qui n'a jamais autant approché une mouche !

Tsingy !

Tsingy !

Aya !

Aya !

Praslin !

Praslin !

Tsingy et un peu de moi !

Tsingy et un peu de moi !

Aya !

Aya !

Praslin !

Praslin !

Les 3 !

Les 3 !

Tsingy !

Tsingy !

Aya !

Aya !

Praslin !

Praslin !

Voir les commentaires

Rédigé par Géraldine

Publié dans #Un monde de chat

Repost 0

Publié le 8 Janvier 2017

Et voilà, un premier dimanche avec mon trio félin... Aya, Tsingy et le dernier arrivé, Praslin !

Vous le verrez, nous avons dignement fêté Noël !

Ils s'entendent maintenant parfaitement tous les 3 et ne sont pas avares de tendresse entre eux, et avec moi !

UN DIMANCHE AVEC MON TRIO !
UN DIMANCHE AVEC MON TRIO !
Aya !

Aya !

Praslin

Praslin

Tsingy

Tsingy

Les 3 en mode calinou !

Les 3 en mode calinou !

Aya !

Aya !

Tsingy, star du noir et blanc !

Tsingy, star du noir et blanc !

Praslin !

Praslin !

Les 3 !

Les 3 !

Les 3 !

Les 3 !

Les 3 !

Les 3 !

Les 3 et un peu de moi tout de même !

Les 3 et un peu de moi tout de même !

Voir les commentaires

Rédigé par Géraldine

Publié dans #Un monde de chat

Repost 0