TOUTES NOS ENVIES, film de Philippe LIORET

Publié le 18 Novembre 2011

Synopsis :  

Claire, Jeune juge au tribunal de Lyon, rencontre Stéphane, juge chevronné et désenchanté, qu'elle entraîne dans son combat contre le surendettement. Quelque chose naît entre eux, où se mêlent la révolte et les sentiments, et surtout l'urgence de les vivre.

 

 

 

 

Avec Marie Gillain, Vincent Lindon, Amandine Dewasmes

 

 

 

 

Librement inspiré du livre " D'autres vies que la mienne", d'Emmanuel Carrère.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

-toile4.jpg

 

Mon humble avis : Je n'aime pas le synopsis. Il donne une très mauvaise idée, voire une fausse image de film, annonçant presque une romance déguisée.

Il oublie de préciser que Claire (Marie Gillain) s'investit dans la défense de Céline, mère sur endettée, et qu'elle se prend d'amitié pour elle. Il oublie aussi, (et je ne spoilie pas, c'est dans la bande annonce) que devant une IRM de son cerveau, un médecin lui montre une tâche, une sale tâche contre laquelle on ne peut rien faire, prolonger un peu, c'est tout. Quelques mois. Et pour Claire, tant de chose à réaliser encore que ce combat contre le sur-endettement et celui de Céline devient sa cause, sa raison survivre, de tenir. C'est son ultime réalisation.

Et c'est une très belle relation qui se crée avec son collègue Vincent Lindon, emprunte de respect, d'amitié, d'admiration, d'union dans le combat et de protection.

Ce film est magnifique, en même temps, venant d'un tel réalisateur qui retrouve qui plus est un de ses acteurs... fétiches, il ne pourrait en être autrement; Je vous rappelle que l'on doit à cette paire d'hommes le bouleversant film Welcome, sur les clandestins de Sangattes. Lioret est donc le cinéaste des grandes causes et ici, il montre du doigt et même plus toutes ces sociétés de crédit à la consommation. Celles ci enfoncent les personnes modestes déjà aux abois, qui signent des contrats aveuglement, des contrats qui leur mettront la tête sous l'eau pour la vie, par des taux d'intérêt exhorbitants notés en 15ème page en caractère 5 ! Ces sociétés qui mènent leurs clients mauvais payeurs autribunal, tout en  continuant à leur accorder de nouveaux prêts...

Bref, encore un domaine où l'on se dit que l'on vit dans un monde de fou, un monde hypocrite, qui se situe presque au dessus des lois... Alors certes, certaines stratégies ou expressions judiciaires me sont un peu passées au dessus de la tête, mais là n'est pas l'important. L'essentiel, c'est qu'il se passe quelque chose, que les choses pourraient changer. Et puis il y a ce qui se passe, au sens propre comme au sens figuré, dans la tête de Claire. Marie Gillain est époustouflante de lumière, de grâce, d'émotions contenues et de pudeur. J'ai été très contente de la revoir dans un grand rôle au cinéma. Vincent Lindon est poignant dans l'écorché qui trouve plus fragile que lui, quelqu'un dont il prendra soin et pour qui il se battra, à sa façon, avec les honneurs de la discrétion. Enfin, mention spéciale pour Amandine Deswames qui incarne avec humilité et finesse le drame du sur-endettement, mais une femme qui relève la tête devant l'humiliation. Un rôle très fort aussi.

Tout est justement rendu dans ce film, depuis la cruauté sociale jusqu'à la maladie et la résistance que chacun a au fond de lui. Et l'amour d'une mère et d'une femme pour les siens à un point que l'on imagine même pas. Mais le pathos n'est pas là. On ne verse pas dans l'apitoiement. On ressent comme une paix intérieure en sortant de Toutes nos envies. On ne peut que saluer la grandeur d'âme d'un personnage tel que Claire. Bravo, encore un film dont on peut être fières.

Rédigé par Géraldine

Publié dans #Cinéma Français

Repost 0
Commenter cet article

mary 21/11/2011 18:26


Bel article pour un film intelligent sensible et comme tu le dis si bien pudique ! Moi qui ne suis guère film français, là chapeau !!! 

Géraldine 22/11/2011 20:12



@ Mary : Ah oui ?! tu n'es pas film français ??? Moi, si je fais mes comptes, les 2/3 des films que je vois sont français !



Mélusine 19/11/2011 10:08


Je suis du même avis que Philippe. D. Il me semble que le réalisateur devrait respecter le livre scrupuleusement.
Pour ce qui est des deux derniers fims vu, j'ai tellement été touchée que je n'ose y aller une troisième fois. Il est vrai que j'ai aimé le livre dont tu présentes le film seulement j'ai vu la BO
et elle ne m'a pas emballée...Bon tu dis qu'elle ne reflète pas vraiment l'esprit du film alors peut-être que je me laisserai tenter...

A_girl_from_earth 19/11/2011 00:03


Je ne sais pas, je ne sais pas... Je reste sur la "légèreté" et l"humour des Intouchables. J'ai du mal à passer à un autre film français sur un sujet pas très olé olé. Quoique j'ai vu une
bande-annonce de film avec Florence Floresti, qui a l'air bien relou par contre , mais drôle, c'est ça que je vise en ce
moment...

sylire 18/11/2011 22:25


J'attendais avec impatience les premiers avis. Le tien me réjouit 

Géraldine 19/11/2011 13:41



@ Sylire : Un film bouleversant et pudique en même temps, comme on sait bien le faire en france !



endorra82 18/11/2011 18:46


coucou,


chouette film. j'ai même été à à un millimètre de verser une larme (ben si...moins une et elle sortait de l'oeil car elle était là)


je conseille. bon jeux d'acteurs en plus

Géraldine 19/11/2011 13:42



@ Endorra : pareil, ma larme à moi était dans la gorge !!!



Philippe D 18/11/2011 18:29


Un mot ne me plait pas, c'est "librement", librement adapté du livre. J'aime quand le film est l'exacte réplique du livre. Je trouve qu'il faut respecter l'auteur et son oeuvre.


Comme je n'ai pas lu le livre, je pourrais aller voir le film. Je vais très rarement au cinéma mais je retiens le titre.


Bon weekend.

Géraldine 19/11/2011 13:45



@ Philippe : Quand ce fameux "librement" est annoncé, il ne me dérange pas. Et comme en plus je n'ai pas lu le livre, j'ai bien apprécié le film, une belle histoire, un scénario intelligent.
d'après la 4ème de couv du livre, il est fait états de deux événements dont est témoin l'auteur. Le film ne parle que d'un seul. Là est peut-être aussi le librement. Surtout qu'il
ne s'agit pas de roman, mais d'un récit romanesque.  



Yannick 18/11/2011 14:01


Un film que j'ai envie de voir et que je ne peux voir à cause d'une panne d'ordinateur au Gaumont qui fait que je ne peux faire ma carte Pass.... Des semaines que cela dure.

Géraldine 19/11/2011 14:46



@ yannick : Et ils ne peuvent pas faire faire la carte pass par un autre gaumont qui enverrait la carte par courrier ???



canelle56 18/11/2011 10:53


Cela donne envie d'aller le voir


Bises Geraldine

Géraldine 19/11/2011 14:52



@ Canelle : C'est vrai qu'en ce moment, le cinéma nous gâte !



Alex-Mot-à-Mots 18/11/2011 09:45


J'avais bien aimé le roman dont est tiré ce film, même si le réalisateur l'a librement adapté.

Géraldine 19/11/2011 14:52



@ Alex : Moi, cela me donne bien envie de lire le livre. De toute façon, je crois qu'ai envie de lire tout Emmanuel Carrère !



Anne 18/11/2011 09:19


Je veux le voir, ce film, la bande-annonce m'a déjà fait monter les larmes !! (c'est pour Vincent Lindon... mais tout a l'air bien, finalement)

Géraldine 19/11/2011 14:53



@ Anne : marie Gillain fait aussi monter les larmes, mais sans en abuser. C'est un film magnifique, n'hésite pas !



clara 18/11/2011 08:30


Ayant lu le livre, j'attendais ton avis sur le film !


Géraldine 19/11/2011 15:00



@ Clara : je n'ai pas lu le livre, mais d'après la 4ème de couv, il y a deux événements.... ici, le réalisateur n'a pris qu'un événment. Je crois que la grande différence doit être là. Mais va y,
ce film est magnifique. Ah, tiens il faut que je m'envoie sur ma boite pro le lien pour voter pour elle. Ca fera une adresse mail en plus, donc on vote en plus. Et puis je vais convaincre mes
collègues.... On va te sacrer ma chère clara !!!