LE SKYLAB, film de Julie DELPY

Publié le 13 Octobre 2011

http://images.allocine.fr/medias/nmedia/18/82/95/84/19735985.jpg

Synopsis : Juillet 1979, pendant les vacances d’été dans une maison en Bretagne. A l’occasion de l’anniversaire de la grand-mère, oncles, tantes, cousins et cousines sont réunis le temps d’un week-end animé. Qui plus est, la chute d'un satellite est annoncée.... Certains disent en Bretagne.

 

 

 

Comédie avec Julie Delpy, Lou Alvarez, Laure Atika, Bernadette Lafont, Denis Ménochet.....

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

étoile2.5

Mon humble avis : L'atout principal de ce film est sans contest la reconstitution parfaite de la fin des années 70, tant dans les décors, les allures des personnages, leurs tenues vestimentaires, leurs préoccupations. C'est ce qui amène des rires francs et mérités de la part des spectateurs qui se souviennent de cette époque et de certains aspects disons euh... ridicules ! La distribution est réussie et le jeu de acteurs parfait, avec une mention particulière pour la jeune Lou Alvarez que j'ai trouvée très à l'aise, naturelle.

Pour le reste, je suis mitigée. Le scénario n'a rien d'exceptionnel même si certaines scènes sont jubilatoires. Mais le début et la fin du film m'ont parus inutiles, des passages semblent interminables (notamment celui sur l'histoire de la sirène dans la voiture).  Au fil du film, la plupart des composants de cette famille paraissent abrutis, voire pathétiques dans leur vision xénophobe et machiste de base du monde. Les autres semblent transparants, inexistants. Bref, leur rôle se limite à de la figuration qui complique juste un peu les choses devant le trop grand nombre de personnages. Au point qu'il faut un sacré bout de temps pour distinguer les couples et leurs enfants..... Certains me semblaient encore orphelins à la fin du film ! Parlons de l'humour,  puisque ce film est classé parmi les comédies.... je dirais comédie de moeurs plutôt cynique. Même si certaines répliques sont hilarantes, on est trop souvent proche du borderline et même complètement dans le too much pour moi. On de dépasse rarement le niveau de la ceinture. Il me semble improbable que des parents puissent tenir de tels propos aussi vulgaires en présence de leur progéniture, des blagues bien salaces qui ne font rire qu'eux mêmes. Bref, un peu de mesure ou de finesse ne m'aurait pas déplue. Je sais, pas évident de doser correctement les ingrédients quand les 3 quarts des personnages ne volent pas très haut. C'est un peu casse figure en fait comme sujet...

Deux scènes m'ont partculièrement émue... Celle où l'oncle Hubert, qui n'a pas toute sa tête et ce qui lui en reste est bourrée de divers neuroleptiques, se met à chanter La balade des gens heureux. Enfin, lorsqu'Albertine éprouve son premier chagrin d'amour.... On a envie de lui dire "courage ma fille, ce n'est que le début", puisqu'effectivement, force est de constater que 30 ans plus tard, dans le fond, les choses n'ont pas beaucoup changé.

Même si ce film en est aux antipodes, j'ai pensé à Mélancholia.... On attend qu'une chose percute la terre. Sauf qu'ici, il n'y pas la même subtilité !!!!

Conclusion : A  voir ou pas ? Oui, pour la reconstitution d'une époque. Sinon, pas d'urgence, pas de chute de Skylab annoncée, ni en Bretagne ni ailleurs !

 

 

 

 

Rédigé par Géraldine

Publié dans #Cinéma Français

Repost 0
Commenter cet article

Christine 22/10/2011 11:46



J'ai passé un très très bon moment.



Géraldine 24/10/2011 14:23



@ Christine : Oui, parce que j'étais là !!!



Yannick 17/10/2011 16:04



@Géraldine Pourtant il était tôt et nous avions à parler de ta vie bordelaise



Géraldine 18/10/2011 13:47



@ yannick : Réponse en MP sur OVS



Sophielit 16/10/2011 16:20



Ma prochaine toile, normalement...



Géraldine 18/10/2011 14:13



@ Sophie : Et bien bonne séance et n'oublie pas qu'il y a 'incontournable "the artist" !



Yannick 16/10/2011 12:46



Pour bienvenue à bord, on verra bien ce soir



Géraldine 16/10/2011 22:09



@ Yannick : Et bien finalment, aucun regret, un film vraiment sympa. J'ai été con, on aurait pu aller boire un verre après, je n'y ai pensé qu'une fois dans ma voiture !



clara 15/10/2011 18:00



zut je pensais aller le voir ce soir !



Géraldine 16/10/2011 22:11



@ Clara : Je sens que tu es allée voir autre chose... et sans regret !



Joelle 13/10/2011 16:47



La seule chose qui m'attire dans ce film, c'est bien la seule chose que tu as vraiment appréciée : la reconstitution des années 70 ! Alors autant regarder un documentaire qui en parle plutôt que
ce film, du coup ;)



Géraldine 16/10/2011 01:44



@ Joelle : Pour la reconstitution, cela vaut le déplacement, car c'est vraiment vu sous le signe de l'humour là où un documentaire pourrait êtr sopporifique !



Yannick 13/10/2011 12:23



Déjà que le film par son titre ne m'inspirait pas, ton opignon détaillé me fera opter pour un autre film au moment d'un futur choix



Géraldine 16/10/2011 01:42



@ Yannick : Oui, je pense que Bienvenue à bord sera d'un niveau bien plus élevé !!! lol



isa 13/10/2011 11:27



Je suis assez tentée. Ton avis me refroidit un peu mais j'irais sûrement.



Géraldine 16/10/2011 01:41



@ Isa : Reviens vers moi après ta séance, ton avis m'intéresse !



frankie 13/10/2011 09:40



La bande-annonce m'avait plu mais, en la voyant, j'ai trouvé que ce film ressemblait pas mal à d'autres films qu'on avait déjà pu voir. De plus, ce n'est pas vraiment le style de Julie Delpy. Vu
que je ne peux pas aller le voir pour le moment, peut-être le regarderai-je quand il passera à la télé.



Géraldine 16/10/2011 01:40



@ Frankie : Oui, je pense que c'est un film qui peut attendre un passage TV car il n'offre rien de vraiment nouveau; contrairement à the artist qui; pour notre époque, propose du nouveau avec de
l'ancien !



Mango 13/10/2011 08:07



Dommage! Ils en ont fait une assez bonne critique hier, je ne sais plus dans quelle émission, mais c'est vrai que Julie Delpjy, elle-même était présente! 



Géraldine 16/10/2011 01:39



@ Mango : Ceci n'est que mon avis. Mes amies ont aimé le film; avec un bémol pour la fin. Mais elles n'ont pas été dérangées par les mêmes choses que moi.