L'OEIL DU SINGE, de Hugo BUAN

Publié le 11 Mai 2011

Polar - Editions Pascal Galodé - 335 pages - 18 €

 

 

Parution en janvier 2011

 

 

4ème de couv : Qui sème des corps, récolte des osselets. Lui, Maximilien Lachamp, le grand paléoanthropologue, le roi des fossiles, embringué dans une histoire de meurtre. Alors que la postérité retiendra son nom pour son travail sur Homo octavius, cette postérité sera entachée par un petit cadavre de rien du tout inhumé sous une couche de terreau mélangé de tourbe, de plantes décomposées, fossilisées, avec un soupçon d'argile. Non. Jamais ! Il fallait agir d'une façon non officielle. Et demander de l'aide. À qui ? Au commissaire Workan !... Erreur fatale !  Hugo Buan nous emmène avec verve et humour dans son nouveau roman au coeur d'une véritable guerre entre scientifiques.

 

Tentateur : L'auteur, présent au salon du livre de Rennes

Fournisseur : L'éditeur et l'auteur, merci pour l'envoi.

 

 

 

 

étoile2.5

 

Mon humble avis :J'étais passée à côté de "La nuit du tricheur".  Je m'étais régalée avec "Cezembre noire" qui avait entre autre comblé le trou béant de mon inculture sur l'île de Cezembre par le biais d'une intrigue policière en huit clos, un peu cousine des 10 petits nègres.

Avec cet oeil du singe, je suis à mi chemin.

Je suis toujours amusée que des personnages empruntent les mêmes routes, fréquentent les mêmes lieux que moi. Ici, Maximilien Lachamp habite le quartier de Maison Blanche, où je vivais encore l'an dernier, passe a deux pas de mon bureau et se restaure au même Mac Do !

Le point de départ de l'enquête est fichtrement original, on se demande où cela va nous mener, comment nos enquêteurs vont démêler tout cela et si c'est du lard ou du cochon, même si le cochon n'est jamais très loin, il faut parfois creuser pour le trouver. Là, j'arrive dans l'amphigouri, art rondement maitrisé par Hugo Buan qui en a fait un peu sa marque de fabrique. Définition de l'amphigourie : écrit ou discours confus, embrouillé.

 

"Workan avait érigé le double amphigouri au rang de philosophie propre à la police Rennaise : celui qui parlait de comprenait pas ce qu'il disait et celui qui l'écoutait était noyé dans un océan d'incertitudes"

 

Ainsi, certains passages et dialogues, que d'autres qualifieraient de dialogues de sourds sont assez jubilatoires.

En débutant ce roman, je savais cette fois-ci où je pénétrais. Je commence à connaître l'univers particulier, inimitable de l'auteur. Le ton est résolument décalé et l'humour maître de cérémonie. Mais j'ai toujours du mal à apprécier les méthodes irrévérencieuses et les réparties graveleuses du commissaire Workan qui distribue, entre autre, des mandales à tour de bras. Too much pour me conquérir sans réserve.

 

 

 

 

L'avis d'Alex , de Lystig

Rédigé par Géraldine

Publié dans #Thrillers - polars français

Repost 0
Commenter cet article

dasola 13/08/2012 16:11


Rebonjour, c'est grâce au billet d'alex mot à mots que j'ai voulu découvrir cet écrivain: pas mal, l'intrigue est plutôt originale mais cela n'a m'a pas fait vibrer quand même. Bonne après-midi.

Géraldine 14/08/2012 15:33



@ Dasola : C'est un auteur "irrégulier" qui joue beaucoup sur un humour que l'on apprécie, ou pas... Le livre que j'ai préféré de lui, c'est Cézembre noire". D'ailleurs, si tu le lis, ce livre te
permets de participer au challenge sur des livres et des îles !



Tioufout 17/05/2011 17:46



J'ai été en voyage pendant plus de deux semaines; je vois que tu n'as pas chômé pendant ce temps!


Quant à ce livre ... je suivrai ton ressenti et m'abstiendrai.



Géraldine 18/05/2011 22:12



@ Tioufout : en même temps, le côté décalé et original pourrait peut-être te plaire !



Lystig 13/05/2011 11:11



bcp d'humour chez Hugo Buan ! même si je me suis moins éclatée qu'avec Cézembre noire !   tu t'es promenée dans des rues que tu connaissais !



Géraldine 15/05/2011 20:17



@ Lystig : Ah oui, je suis même passée plusieurs fois devant mon ancien appart' !



Alex-Mot-à-Mots 12/05/2011 14:22



J'ai bien aimé les répliques, mais aussi les mandales.



Géraldine 13/05/2011 20:12



@ Alex : Il y a de sacrés moments, mais pour moi, les mandales viennent en trop.



A_girl_from_earth 11/05/2011 21:32



Hey mais c'est ton auteur coup de coeur du festival!! Ça a l'air pas mal du tout ses romans en fait, j'aime dès que
c'est décalé et qu'il y a de l'humour! Si en plus c'est original... Je me le note, des fois que je le croise sur mon chemin.



Géraldine 12/05/2011 15:37



@ AGFE : Oui, je suis sûr que ça te plairait, toi qui aime le total décalé et dégeanté !



Irrégulière 11/05/2011 13:25



(sans rapport avec ton article : hier, je t'ai décerné un award, enfin un tag en fait, sur mon blog ;-))



Géraldine 12/05/2011 15:39



@ Irrégulière : Merci, il faut que je prenne le temps d'en faire un billet !



Yv 11/05/2011 11:57



Toujours pas lu Hugo Buan dont j'entends dire le plus grand bien. Mais y'a tellement de livres...



Géraldine 12/05/2011 15:40



@ Yv : A qui le dis tu ?! Néanmoins, j'aimerais avoir ton avis sur le côté décalé des personnages !



mango 11/05/2011 09:38



La couverture est vraiment très impressionnante! 



Géraldine 12/05/2011 15:42



@ Mango : Plus de peur que de mal avec cette couverture. Mais effectivement, je n'ai pas osé lire ce livre devant mes petits neveux, histoire de ne pas être responsables d'éventuels cauchemards.
Mais vraiment, rien de bien méchant à l'intérieur. Nous sommes dans un polar décalé et non dans un thriller avec scènes de crimes apocalyptiques !



clara 11/05/2011 08:22



Auteur inconnu... il va falloir y remédier  !



Géraldine 12/05/2011 15:42



@ Clara : Oui, je te conseille mon préféré : Cézembre noire !