L'HERMINE ETAIT POURPRE, de Pierre BORROMEE

Publié le 19 Février 2012

Polar - Editions Fayard - 378 pages - 8.90 €

 

 

 

Parution en novembre 2011

 

 

L'histoire : Madame Robin est découverte morte par sa femme de ménage : éventrée et dévisagée à coup de marteau de la SNCF ! Son avocat de mari était alors en plaidoirie sur Nancy.

Et pourtant, c'est vers celui ci que la magistrature porte vite ses soupçons, puisqu'il faut "des résultats". Mais pour le commissaire Baudry et les avocats qui font corps autour de leur confrère, ça ne peut être si simple...

 

 

 

 

Tentation : Fidèle lectrice de ce prix depuis 25 ans....

Fournisseur :

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

-toile2.jpg

 

 

Mon humble avis : Il est bien loin le temps des cerises où la cueillette du prix du quai des orfèvres se révélait délicieuseet garantie. Alors je vais dire la même chose que l'an dernier... Peut-être qu'à force de lire des supers thrillers gonflés à l'adrénaline, on finit par s'ennuyer dans des dialogues plan plan d'un flic et d'un bâtonnier dans le troquet du coin.

Et pourtant, j'ai mieux apprécié cet opus que celui de l'an dernier qui m'avait fait dire "plus jamais" ! Mais les habitudes et traditions ont la peau dure, alors j'ai rempilé cette année en achetant ce livre.

L'enquête est intéressante et dès le début, s'annonce pleine de promesses. Le mystère est complet. Bref, il y a matière à un chouette polar, surtout que les corps de métiers liés à la justice se frottent les uns au autres : juge, flic, avocats, procureur.... et vous mènent par la même occasion au coeur d'un palais de justice.  Le mobile est surprenant et le coupable est inattendu, même si les soupsçons effleurent un peu chaque personnage. Mais le flic est bien seul dans son enquête et finalement peu présent. Il semble que dans le cadre du Prix, les auteurs doivent se montrer le plus fidèles possibles aux procédures judiciaires. Oui, pourquoi pas, mais pas au point d'alourdir les dialogues à ce point. Encore une fois, le comportement de certains personnages m'a semblé peu crédible. Quand on pense avoir deviné l'identité d'un éventuel tueur en série.... Et bien franchement, il faut être un peu "couillon" si vous me permettez l'expression pour aller le voir et lui demander des comptes.... Faut pas s'étonner de mourir après ! Moi, j'irais voir la police et demanderais le protocole de la protection des témoins majeurs !!!

De même, je suis fatiguée, lorsque je lis des polars français où regarde des séries policières françaises, de l'importance que prend l'égo systématique des personnages haut placés qui ne pensent qu'à leur "carrière, retraite, médaille, mutation, gloriole" et qui ont toujours un ministre sur le dos. Je suis peut-être naïve, mais je n'ai pas l'impression qu'un ministre ait le temps de s'occuper de chaque meurtre commis en France. Bref, de ce fait, on tombe toujours dans les clichés que ce soit dans l'action et dans les dialogues qui.... Grrr.... On pourrait souvent faire copier/coller d'un livre à l'autre. A la place de ces explosions d'égos, j'aurais préféré une profusion de rebondissements qui ne bondissent qu'en scène finale. En plus, on a à chaque fois l'impression que nos tribunaux ne sont occupés que par des têtes d'abrutis. Car là, pour une enquête, un tribunal et un roman, cela fait pas mal d'abrutis au mètre carré. J'espère que ce n'est pas vrai !!! Mais il parait que derrière le pseudo de l'auteur se cache un avocat... qui doit donc savoir ce qu'il décrit. Peut-être n'ai pas perçu alors l'humour de ce livre ?

 Maintenant, il faut reconnaître que l'auteur s'y prend à merveille pour dénoncer les disfonctionnement de la justice et l'abus de pouvoir de certains magistrats.

Enfin, l'écriture. Elle est soignée, tellement que l'on dirait celle d'un élève très appliqué. De ce fait, il y manque un peu de chaleur, d'identité, et même de fluidité.

Bref, j'ai vraiment l'impression que les livres primés par le quai des orfèvres deviennent désuets, démodés quelque part. Il faudrait peut-être que ce prix évolue en même temps que la littérature policière pour garder ses fidèles lecteurs. Maintenant, après un rapide tour sur les avis trouvés sur Google, il semble que je sois la seule relativement déçue. Je n'ai vu que des articles élogieux. Alors à vous de voir !

Rédigé par Géraldine

Publié dans #Thrillers - polars français

Repost 0
Commenter cet article

Alex-Mot-à-Mots 25/02/2012 19:13


Tu as raison, je crois que nous attendons plus d'un polar, maintenant.

Géraldine 28/02/2012 22:46



@ Alex : Oui, c'est même à se demander si le polar n'est pas un genre qui pourrait disparaitre, au profit du thriller. Seule survivrait Agatha Christie !



Sandrine(SD49) 19/02/2012 20:59


un petit tag chez moi ! bises

A_girl_from_earth 19/02/2012 12:55


Non mais je vais me fier à ton avis, hein, ça me fait toujours un PAL "-1". Comme tu dis, il y a déjà trop de tentations
par ailleurs, et puis ton billet explique bien pourquoi ce livre ne t'a pas convaincue, et j'ai l'impression que je le ressentirai pareil.

Géraldine 20/02/2012 13:33



@ AGFE : Oui, fie toi à moi, c'est plus sûr !!!!



mary 19/02/2012 11:11


Je comprends très bien ta déception je ressens la même chose quand il m'arrive de regarder une série policière française ou un film . Trop lent, trop téléphoné et toujours les mêmes caricatures.
Je préfère les polars "polaires" suédois ou islandais et les américains pour les séries. 

Géraldine 20/02/2012 13:35



@ Mary : Et pourtant, les français peuvent être aussi très bons dans ce domaine (chattam, thilliez, grangé, lemaitre.


Mais c'est vrai par exemple pour la série RIS, plus ou moins équivalent français des experts, c'est d'un mou !



Lystig 19/02/2012 09:36


ce livre a bien plu, généralement.


mais je ne suis pas une fan/spécialiste des polars français et américains... ok, j'avoue, je préfère les nordiques !

Géraldine 20/02/2012 13:36



@ Lystig : Oui chaque année, ces livres se vendent bien. Après, peut être que ses lecteurs lisent de temps en temps et sont donc ravie de cette lecture...