EN PASSANT : coucou et niouz santé

Publié le 17 Septembre 2010

Hello la compagnie !

Me voici chez moi pour deux petites heures, le temps de lire mes mails et vos comm’, programmer quelques billets issus de mes lectures hospitalières et plus terre à terre ; faire tourner ma machine à laver.

Alors, quid de mon sevrage médicamenteux ? Pas comme je me l’imaginais, même si je savais ne pas signer pour quelques semaines au Club Med (bon, en même temps, logique quand on travaille chez le concurrent !) Je pensais galérer au début et aller de mieux en mieux… C’est plutôt le contraire.

Le médicament contre lequel je suis en croisade commence par un D et finit par un T. Son générique lui, commence par un P pour s’achever par un E… Je dirais que j’en suis au 3ème palier sur 4 de mon sevrage. Arrivée en clinique avec un par jour, ce qui est pourtant peu. Puis passage à ½ tous les jours, puis tous les deux jours et là, j’en suis à ½ tous les 3 jours. Le prochain palier sera l’arrêt complet, le terminus tout le monde descend. En attendant, cela fait une semaine que j’ai l’impression d’être à 5000 mètres d’altitude en route pour l’Everest… ou sur un bateau à voile sans voile et sans vent. Vertiges, nausées, tête dans un étau. Je marche doucement comme une petite vieille et bouge les yeux et la tête avec parcimonie pour éviter trop de vertiges. En marchant, je regarde le sol, ça bouge moins que le bout du couloir. Y’a des jours où lire longtemps me fait trop bouger les yeux…

Il s’avère en fait que le D…. T est dans sa catégorie le médicament qui provoque le plus d’addiction physique, dont les symptômes de sevrage sont les plus forts et dont le sevrage est le plus difficile. Et bien entendu, c’est sur celui là que je suis tombée alors qu’il en existe au moins une trentaine d’autres. D’ailleurs, pourquoi laisse-t-on cela sur le marché ? Alors, tous les 2 et maintenant 3 jours, j’attends ma demi dose en me disant, j’irai mieux pendant 3 heures… Et pourtant, je ne vous parle pas de drogue, d’héro ou de coke. Je vous parle d’une saloperie de médoc qui m’a été prescrit par un spécialiste, légalement, sous ordonnance, remboursée par la sécu, pour me soigner. Ce médoc m’a pourri la vie pendant que je le prenais et continue à me la pourrir encore. J’expie mais je n’ai rien fait, je vous le jure. Ne jurez pas thérèse ! En tout cas, comme le dis mon ami Nicolas Sirkis, « ca fait un mal de chien d’être bien. »

 

Et le moral me dirait vous ? Il est OK. Même si je rêve d’être chez moi, d’avoir ma connexion internet, de retourner bosser (pour compenser, je fais des blagues à mes collègues par téléphone et elles tombent dans le panneau, ce qui m’a distrait pour la journée !)… Mais comme je ne serai déjà pas capable de conduire ma voiture sans me prendre le premier arbre du parking… Heureusement il y a les livres… Malheureusement, je suis aussi en manque du « choco glacé sans arachides s’il vous plait du Mc Do ».  Deux semaines non stop de bouffe équilibrée, ça commence à faire beaucoup ! Je ne vais pas tarder à soudoyer quelqu’un pour cela. Et dimanche, si je suis en état, une amie m’emmènera au ciné.

 

 

Sinon, je pensais pouvoir effectuer se sevrage « vite fait bien fait », mais il faut bien accepter la réalité, je pense que je rempile pour au moins une 3ème semaine de clinique. Satané médoc !

En attendant, je vous embrasse bien fort, vous remercie pour votre fidélité, vos messages, vos textos, vos cartes (…) et le soin que vous portez à mon blog ! A bientôt.

 

Géraldine

Rédigé par Géraldine

Publié dans #apparté santé

Repost 0
Commenter cet article

Mélo 05/10/2010 19:10



Je viens juste t'apporter tout mon soutien. Je ne comprends que trop bien ce que tu traverses et le médicament que dont tu te sevres. Sans m'étaler plus, je te souhaite un bon courage et viens te
dire que ton histoire me touche au plus profond.



Aifelle 27/09/2010 17:53



Cà fait un moment que je n'étais pas passée chez toi et je découvre ce que tu viens de vivre récemment. Je te souhaite tout le courage possible, tu as déjà fait un bon bout de chemin, tu verras
un jour tu te sentiras complètement bien sans médoc, c'est vrai que quand on te les prescrit on te raconte rarement à quoi tu t'exposes !



Géraldine 02/10/2010 20:42



@ Aifelle : L'omerta n'est pas que Corse ou Sicilienne, elle est aussi et hélas médicale. je te jure que je me dis souvent : heureusement que je sais lire, écrire, que je suis instruite, et que
je n'ai jamais coulé assez pour perdre le libre arbitre sur moi même et que j'ai une famille qui peut me soutenir financièrement. Sinon, je serais dans un état pitoyable et certainement à la rue.
Quand on dit que la guérison tient surtout du patient, c'est clair. Car quand tu es malade,ce que tu dis es forcément suspicieux donc non pris en compte...



Theoma 22/09/2010 21:18



Je suis très touchée par ton message. Je vais parler à mon petit ange et lui demander de veiller sur toi. Tu vaincras ! Tu vas y arriver ! Courage !



Géraldine 25/09/2010 13:19



@ Théoma : Merci, si tout le monde veille sur moi, cela devrait aller. C'est vrai, ça fait énormément de bien tous ces messages de soutien et de sympathie. On se sent appréciée et c'est déjà
énorme pour avancer.



Alex-Mot-à-Mots 20/09/2010 18:40



Tiens, je croyais qu ec'était celui que je prend qui est le plus pénible à lâcher. A croire que tous le sont, de toute façon. Alors, accroche-toi.



Géraldine 25/09/2010 14:39



@ Alex : Disons que le D...T est d'après les médecin celui où il y a le plsu d'addiction physique. Mais bon, je me suis accrochée, le sevrage physique est fait. Reste maintenant à se surveiller,
car il n'y a plus de béquilles...



Edelwe 20/09/2010 18:04



Bon, ben, nous on t'attend de pieds ferme! Bon courage! et bon chocoglacé!



Sabrinita 18/09/2010 20:25



Bon courage Géraldine!!! Je pense bien à toi. Allez... faut s'dire que le plus dur est fait!!! A très bientôt!!!!! :-)



Géraldine 25/09/2010 20:44



Coucou, me voilà sortie depuis hier; A bientôt, j'espère que tes affaires marchent comme tu l'espérais !



gambadou 18/09/2010 16:10



bon courage Géraldine, tu vois le fond du tunnel



DELTOUR 18/09/2010 15:04



Bon ben, il va te falloir encore un peu de courage....Je continue à penser à toi et souhaite que ça se termine fin de semaine. Après tout, tu tiens le bon bout après ces années de galères. En
tout cas, à ta place, je profiterais d'une sortie pour m'enfiler ce délicieux dessert auquel aucune fan de chocolat ne pourrait résister


Clara va très bien : elle a maintenant 3 mois. Tu viens qd tu veux pour lui faire un petit bisou : elle adore ça  .
En attendant, c'est moi qui t'embrasse. Juju



Géraldine 25/09/2010 20:46



Juliette : Coucou, me voilà sortie et relookée, en espérant que tout soit pour un nouveau départ. Mais ç'est maintenant qu'il va falloir être vigilant.


Bisous



Thaïs 18/09/2010 14:54



courage ma Géraldine, tu vas y arriver avec cette volonté que tu as ! Je t'embrasse très fort.



Géraldine 25/09/2010 20:47



Thais : Coucou, me revoilou. Ca y'est, je suis sortie depuis hier. Pour l'instant, ça va !



Midola 18/09/2010 13:28



Courage la miss ! Accroche-toi ! Je te garde de bonnes lectures sous la main pour ton prochain passage à la Médiathèque



Géraldine 25/09/2010 20:49



@ Midola : Ah, j'ai de la chance d'avoir un service aussi personnalisé ! Bon, tu m'as vu, tu connais donc ma nouvelle tête !



Manu 18/09/2010 08:29



Bon courage, je me rappelle déjà il y a quelques temps pour un médicament bien différent, mon humeur était horrible et je mangeais tout le monde On pense fort à toi, et je ense au "petit devoir" que tu m'as donné hihi. Bisous et prends soin de toi, penses que le pire
est derrière toi



Géraldine 25/09/2010 20:54



@ Manu : Oui, c'est satané médicament qui vous détruisent autant qu'ils vous soignent. A propos de soigner, vas tu mieux ? Où en es tu de ton devoir justement ?



Joelle 18/09/2010 08:17



Bon courage !!! Les médicaments peuvent nous rendre la vie impossible au lieu de nous l'améliorer mais tu es sur la bonne voie :)



Karine:) 18/09/2010 01:08



Bonne chance et bon courage pour ce sevrage.  Pas facile tout ça.  Take care.



Nana 18/09/2010 00:37



Je te souhaite bon courage.



A_girl_from_earth 18/09/2010 00:13



J'admire ton courage, ta combattivité et ta ténacité et ne peux que te souhaiter très fort de nous revenir en meilleure forme! Quelle terrible épreuve quand même, tu mérites vraiment de t'en
sortir! Bisous!



sylire 17/09/2010 23:35



Bravo de parler de tout cela avec tant de franchise. Hreusement que les livres sont là, et tu peux y aller, lire n'est pas dangereux pour ta santé. Bises.



Géraldine 25/09/2010 20:59



@ Sylire : Ces maladies sont tellement tabous, il y a une omerta dessus... Du coup, tout le monde s'imagine être seul à vivre ça. Je péfère en parler et témoigner, pour que des erreurs ne soient
pas reproduites. Que ma galère serve au moins quelque chose !



SYLVETTE 17/09/2010 22:35



poulette


je pense à toi....sois forte...tu peux le faire...tu sais qu'il y a pire dans la vie.....toujours pire....la vie peut être belle sans artifice! je t'embrasse fort, fort....j'ai mon petit coeur
qui bat à nouveau.... suis heureuse.....on verra....lundi: ouagadougou puis vendredi le caire...à bientôt..sylvette



Géraldine 25/09/2010 21:00



@ Sylvette : Ton coeur qui bat ? Génial, pour qui ???



denis 17/09/2010 22:17



ton courage et ton combat contre l'addiction sont à retenir et je pense que tu sauras aider les autres de par ton expérience dans le futur


tu auras tous tes mais bloggeurs à tes côtés


bises


Denis



Géraldine 25/09/2010 21:02



@ Denis : Merci. J'espère effectivement que le témoignage de ma galère servira à d'autres malades, où à l'entourage de malade pour comprendre et éviter les erreurs. C'est pour cela que j'en parle
ouvertement d'ailleurs.


Me voici de retour chez moi. Objectif atteint, reste à tenir dans la durée !   Bises


 



anjelica 17/09/2010 21:42



Bon courage, Géraldine. Je suis de tout coeur avec toi !



clara 17/09/2010 21:27



Le plus dur est fait ! Continue et ne baisse pas les bras !



**Fleur** 17/09/2010 19:53



Tu as le courage et la volonté nul doute que tu vas y arriver! Courage Géraldine tu es sur la bonne voie! Bises



saxaoul 17/09/2010 19:41



Je te souhaite tout le courage possible et merci de penser à nous en programmant quelues billets !



aBeiLLe 17/09/2010 18:19



Bon courage ma belle Géraldine! Je t'envoie tout plein de bonnes ondes positives!



Vanou 17/09/2010 17:41



Contente d'avoir de tes nouvelles.


Je te souhaite bon courage pour la suite !



Sandrine(SD49) 17/09/2010 17:29



Contente de lire de tes nouvelles. Je vois que ce n'est pas simple, je te trouve vraiment courageuse, et malgré tout avec le sourire. J'étudie la question pour Le Mans et on en reparle ;-))) Cela
me ferait très plaisir de te rencontrer.



Satsou 17/09/2010 16:53



Coucou Gégé,


Tu y arriveras à bout de ce satané médoc, tiens bon, je pense très fort à toi


bon courage


juliette


 


 



canelle56 17/09/2010 16:47



Merci pour les petites nouvelles , le plus beau c'est ton sourire du moment , garde bien le moral , tu tiens le bon bout!!!!!


bises Geraldine



keisha 17/09/2010 16:40



Le chocolat, en effet, c'est bon pour le moral...


Sinon, dis donc, ton régime "nourriture saine", cela t'aidera peut être à retrouver ta ligne de jeune fille? Finalement, un effet positif?



Lystig 17/09/2010 16:33



Courage...


tu es sur la bonne voie (pas celle de la voiture en direction de l'arbre )


bises


@ tout bientôt



Marie 17/09/2010 16:12



La nourriture, c'est vital pour le moral ! Appelle d'urgence des copines pour qu'elle t'amènent une provision de chocolat (c'est le meilleur anti-dépresseur que je connaisse !)


Bises et bon courage !