CODEX, LE MANUSCRIT OUBLIE, de Lev GROSSMAN

Publié le 7 Avril 2009

Résumé : Le jeune banquier Edward Wozny est chargé, avant de partir en vacances, d'aider de riches clients, le duc et la duchesse de Went, à retrouver dans leur bibliothèque familiale un manuscrit du XIVe siècle écrit par Gervase de Langford. Aidé d'une étudiante, Margaret Napier, il découvre d'étranges coïncidences entre le contenu de ce manuscrit et Modus, un jeu en ligne. Fasciné par ces parallèles, le jeune Edward poursuit sa quête et perce le secret de la famille : un enfant était né d'une liaison illicite, que le Duc avait fait passer pour son fils. La duchesse veut absolument récupérer le Codex pour faire chanter le duc, qui lui, veut le détruire à tout prix. Pris entre deux feux, Edward essaie de sauver sa peau !




                                                                      

Mon humble avis :  Codex, tel est le titre original de ce roman. La version française y a ajouté la mention "le manuscrit oublié".Intriguée, j'ai regardé dans le dictionnaire et voilà la définition donnée pour le mot CODEX : nom masculin invariable. (Pharmacologie) Répertoire de l'ensemble des médicaments, pharmacopée.
Tout au long de ma lecture et jusqu'aux derniers mots, j'étais déjà dubitative. Mais là, je suis tout à fait perplexe. Nulle par n'apparaît le mot Codex dans le livre qui n'évoque nullement la pharmacopée ni de loin ni de près. Alors, certes, le mot a une sonorité curieuse et mystèrieuse. Le titre serait donc une fois de plus purement marketing, ne correspondant en rien au contenu de ses pages.

Nous avons deux jeunes, à la solde d'une Duchesse farfelue et contre l'avis de son Duc de mari, à la recherche d'un manuscrit du 14ème siècle. Ce manuscrit semble disparu et être en même temps d'une importance capitale. Néanmoins, il fait débat. Pour certains, il relèverait du mythe, pour d'autres, il serait un pseudépigraphe (faux, contrefaçon, canulars au sujet des manuscrits - définition donnée par l'auteur).

Ce genre de livre (recherche d'un secret qui daterait de la nuit des temps)  foisonne. On en lit beaucoup et de ce fait, on en attend toujours un peu plus. Pour moi, celui ci ne fait figure que de pâle copie qui veut jouer dans la cours des grands. Curieux d'ailleurs qu'il fut devenu un best seller. L'originalité n'est pas là. Le coup du couple de l'invraisemblable ultra l'initiée de 19 ans et du profane (d'une naïveté déconcertante) dans le domaine commence à me lasser. Le livre manque de rythme. On s'y ennuie, on passe des paragraphes de descriptions impossibles à se figurer dans la réalité. Les personnages sont dans le brouillard, nous dans la confusion. Il semble d'ailleurs qu'ils se mettent la pression tous seuls. En même temps, tout paraît si prévisible... Enfin, le parallèle énoncé dans la 4ème de couv' entre un jeu vidéo et la situation vécue par notre héros Edward me paraît être un faut prétexte pour ajouter des pages à un roman manquant cruellement d'argument. Peut-être l'auteur espérait il ainsi se voir rallier à sa cause les fanas des jeux en réseaux, à plusieurs niveaux et où l'on a 42 vies... C'est peut-être ainsi qu'il aurait gagné son statut de best seller ?!!

Le seul intérêt réel que j'ai trouvé dans cette histoire sont les explications historiques sur l'évolution des matériaux qui constituaient les livres à l'époque médiévale, avant même l'apparition de l'imprimerie. Et une citation sensée qui m'a interpelée et amusée : "
Nous oublions qu'à d'autres époques les gens n'étaient pas aussi obsédés que de nos jours par le droit de propriété...Un auteur se préoccupait uniquement de la vérité... Lorsqu'un écrivain copiait un autre, ce n'était pas considéré comme un délit, mais comme un service rendu à l'humanité"

Pour conclure mon humble avis, je me demande juste si "Codex, le manuscrit oublié" ne pourrait pas être un exemple parfait pour illustrer la définition du mot pseudepigraphe donnée plus haut et reprise à l'auteur...
 


                                                                              Livre lu dans le contexte
                                                                                  

L'avis de Fab
LA

Rédigé par Géraldine

Publié dans #Littérature d'ailleurs

Repost 0
Commenter cet article

Neph 28/04/2009 23:58

Bon ben voilà, je l'ai lu. Et pis c'est à peu près tout... Il ne casse pas trois pattes à un canard !

Géraldine 29/04/2009 10:32


@ Neph : c'est tout à fait ça. on pourrait dire aussi qu'il n'y a pas de quoi fouetter un chat !


Karine :) 11/04/2009 03:28

Je me rappelle l'avoir noté en peut-être... mais du coup, je suis dubitative...  Et pour moi, le mot "codex" réfère aux notes de cours reliées qu'on nous faisait acheter à l'université... donc pas vendeur dans mon cas!

Géraldine 12/04/2009 10:37


@ Karine : Si effectivement tu étais déjà dubitative, je ne pense pas que mon billet te fasse changer d'avis... C'est pas grave. Ce ne sont pas les livres à lire qui manquent !


belledenuit 09/04/2009 13:35

Pour ma part j'ai aimé le côté historique du manuscrit et l'histoire qui s'y rapporte. Après c'est sûr que ce n'est pas du tout un thriller. Je dirai plutôt un roman d'aventure genre indiana jones (Lael, tu peux aller sur mon blog via le lien que Géraldine a mis ici pour consulter la précision sur ce point là ). C'est un peu léger et je n'ai pas du tout compris le rapport qu'il mettait avec le jeu vidéo... Je n'ai pas trouvé de ressemblances probantes...En tout cas, sur les 2 livres que j'ai lus pour le PDL c'est sûr je ne voterai pas pour celui là.

Géraldine 11/04/2009 19:48


@belledenuits : et encore, roman d'venture, bof bof. notre banquier de 25 ans et loin de ressembler à Indiana Jones avec chapeau, fouet, intrigues  palpitantes avec serpents, sueur, et vrais
méchant. Je termine "la taverne de doge" que je trouve aussi très bof. décidement, la sélection avril du PDL n'est pas terrible. j'espère que celle de mai sera plus intéressante! 


Lael 08/04/2009 16:18

c'est une sorte de thriller historique??? parce que pour moi, codex c'est la deuxième forme du livre, à l'époque médiévale, le livre s'appelait codex autrement dit manuscrit, je n'ai jamais vu que cela faisait référence à des médicaments! on en apprend tous les jours!!

Géraldine 09/04/2009 13:59



@ lael : et oui, la définition de codex dans le dico sur  internet ne fait pas du tout référence  aux manuscrits anciens... on  en  apprend tout les jours. D'ailleurs même
dans le bouquin, le mot codex n'est pas cité, donc pas expliqué; Et ce n'est  pas un thriller car dans un thriller, tu es censée avvoirr peur. Et là, même pas peur une seconde
!!!



Florinette 08/04/2009 10:06

Un livre qui manque de rythme, c'est déjà embêtant, encore plus quand il traite d'un sujet comme celui-ci....pas certaine qu'il me plaise...Bises et bon mercredi Géraldine !

Géraldine 09/04/2009 14:00


@ florinette : effectivement, je pense que tu peux  faire l'impasse. car dans ce genre de livre, il existe bien mieux et bien plus palpitant


Neph 07/04/2009 21:30

Mince, moi qui avais prévu de le lire une fois que Monsieur l'aurait terminé (il l'a acheté sur mon conseil... pour quoi vais-je passer !)...On verra ce qu'il en aura pensé !

Géraldine 11/04/2009 20:04


@ neph : si vous êtes fan  tous les 2 de jeux vidéos, peut-être y trouverez vous un autre intérêt... bien que le lien entre le jeu  vidéo et le  manuscrit soit léger, léger,
léger...


A_girl_from_earth 07/04/2009 12:20

J'avais bien accroché avec le Da Vinci Code, puis après 2 ou 3 lectures du même type d'ouvrage (même recette que tu décris si bien), je me suis lassée, surtout à cause d'un dont mon billet aurait pu ressembler au tien mot pour mot! Pas LAL donc!

Géraldine 11/04/2009 20:16


@  AGFE : et oui, c'est tout le problème . Dans ma  tête, je ne peux m'empêcher de comparer  tout ces livres au DVC et de les trouver bien pâles en comparaison...