A TOI POUR TOUJOURS, de Laura KASISCHKE

Publié le 22 Février 2009

Résumé : " A moi pour toujours " : tel est le billet anonyme que trouve Sherry Seymour dans son casier de professeur à l'université un jour de Saint-Valentin. Elle est d'abord flattée par un message qui tombe à point nommé dans sa vie routinière : son couple fatigué, son père malade et son fils unique de plus en plus distant. Mais cet admirateur secret obsède Sherry. Une situation d'autant plus troublante qu'elle est alimentée par le double jeu de son mari. Sherry perd vite le contrôle de sa vie faussement équilibrée. La tension monte jusqu'à l'irréparable. Laura Kasischke déploie tout son talent pour peindre une réalité américaine dans laquelle tout, y compris le désir, semble bien ordonné. Une réalité où quatre mots suffisent cependant à ébranler de manière irréversible la vie des personnages.


                                   
Mon humble avis :Je devrais vraiment apprendre à me méfier du côté gling gling des couvertures des livres et des quatrièmes de couv' (les résumés)... "A toi pour toujours" est ma dernière lecture de la sélection de février pour le Prix des Lecteurs Livres de Poche. Je l'avais gardé "pour la fin, pensant y trouver une réelle distraction et un certain "repos" et pourquoi pas un petit côté thriller.

La couverture rouge, un coeur, un titre captivant, un résumé alléchant mais aucune mention "Attention, certaines scènes peuvent être choquantes..."  Rien que de penser que des gamines de quinze ans pourraient choisir ce livre chez un libraire pour les mêmes que moi me révulse, me révolte...
Ces derniers temps, j'ai utilisé quelques métaphores alimentaires remarquées pour m'exprimer sur mes lectures. Je poursuis donc dans ce sens. Ici c'est l'énorme Cheeseburger dégoulinant de ketchup qu'il vous faut visualiser. Jusqu'au trois quart du livre qui fait tout de même 376 pages, ce roman paraît énorme, impossible à avaler... Mais en fait, il n'y a rien dedans, ce n'est pas nourrissant, même pas appétissant... Le ketchup déborde juste pour attirer l'attention et détromper votre ennui.

Tantôt, j'avais l'impression d'avoir un prof d'histoire de l'art qui me décriptait un de ces canevats ringards de scène de chasse, d'automne, d'hiver, de jardin.... bref, de la description gnangnan. Et l'instant d'après, je me retrouvais mal à l'aise, à  "lire un film" pornographique. Les scènes sexuelles sont nombreuses, scabreuses, malsaines, ne nous épargnent aucun détail sans utilité. D'où ma colère que ce livre soit ainsi envoyé ou accessible à n'importe quel adolescent. Ils devraient être rangé dans le rayon "lecture adulte, spécialisée, érotique, pornographique", n'importe où mais pas dans romans étrangers...

Le style d'écriture n'est pas mauvais mais relativement  banal en fait. Trois paragraphes pour décrire une robe, dix pour décrire le jardin, j'avoue, j'ai passé des paragraphes. Il semble que Laura Kasischke ait vraiment voulu donner du volume à son roman. Pour cela donc, descriptions à répétition, flashback sur des souvenirs qui agacent le lecteur. Il semble que même par moment l'héroïne ne sache plus quoi dire pour remplir les pages. Du coup, elle"manque de s'évanouir" à tout bout de champs, à tout coins de tables....

Mais il y a tout de même une petite leçon de moral à l'américaine... Qui croit pouvoir jouer à la liberté sexuelle, se dire un couple libre, répondre au fantasme de l'autre, de soi même, bref d'on ne sait plus qui, mais on finit par se brûler les ailes voir plus.... On ne sait jamais avec qui l'on vit et vive la communication !
La narratrice nous livre tout du  long de l'histoire ses doutes, ses réflexions sur son âge, son mariage, la vie qui passe, son fils qui grandit et s'éloigne, son plaisir de plaire, sa crainte de ne plus plaire, l'usure du temps sur chaque aspect de la vie... Elle  ne sait plus différencier ses envies des fantasmes de son mari, son amour pour son mari et sa soumission a un jeu malsain. Ça je veux bien l'entendre, enfin, le lire ! Ca peut effectivement être prétexte à l'écriture d'un roman. Mais participer presque visuellement, olfactivement, tactilement (...)à ses exploits ou ébats sexuels conjugaux ou extraconjugaux... Ça m'a plutôt dégoûtée.

En tout cas, une auteure que je mets dans ma black liste. Mais, comme je suis honnête, j'avoue que je voulais connaître l'issue de cette situation scabreuse. Mon intérêt éveillé 100 pages avant la fin bluffante et les rebondissements inattendus me permettent d'ajouter un peu  d'indulgence et d'attribuer un certain talent à cette auteure en cette fin de billet (billet qu'exceptionnellement, j'ai écris au fur et à mesure de ma lecture)


                                           livre lu dans le cadre de
                                                    

Les avis très positif de
Brume, plutôt positif de Fleur 

Rédigé par Géraldine

Publié dans #Littérature d'ailleurs

Repost 0
Commenter cet article

anjelica 04/08/2009 10:09

Je n'avais pas vu ton billet sur ce livre et je suis ravie d'y tomber dessus. Tu ne peux pas imaginer comme ce livre a pu m'agacer, je l'ai trouvé tellement moraliste dans sa conclusion et ce couple quel duo d'imbélices immatures !

Géraldine 06/08/2009 11:52


@ Angelica : Imbéciles immatures, c'est tout à fait cela ! Je n'ai rien lu d'autre de cette auteure, mais j'avoue qu'avec ce livre, j'ai du mal à comprendre l'engouement qu'elle suscite.


Karine :) 01/03/2009 14:54

Je trouve toujours intéressant de voir les différents avis et perceptions sur un même livre.  Je reste tentée par celui-ci parce que bon, j'ai l'habitude des trucs "à l'américaine" et ça me dérange quand même moins que la plupart des gens.  Et je suis bizarre, plus les avis sont contrastés, plus je suis tentée!

Géraldine 01/03/2009 15:37


alors pourquoi pas !


Lou 24/02/2009 12:05

je l'ai en attente, on verra bien :) je viens de faire le rapprochement avec un message que tu as laissé sur viadeo (je ne sais plus si c'était sur le hub des blogs littéraires) et ce blog...^^

Géraldine 24/02/2009 18:39


Ce livre est trop bon pour attendre  ! Effectivement, je laisse des mots sur Viadeo mais ne m'en souvient plus de celu là... Qui es tu sur Viadéo, entre en contact avec moi sur Viadeo pour que
je puisse te mettre dans mes relations !


Florinette 23/02/2009 14:52

Elle me fait de plus en plus penser à mon auteur préféré, Joyce Carol Oates, et j'ai bien envie de la lire maintenant ! ;-)

Géraldine 23/02/2009 15:52


Vas donc vers ton envie ! C'est la liberté de la lecture ! Contente de te retrouver sur la blogosphère !


Anne 23/02/2009 09:52

Je n'ai pas écris de billet sur ce bouquin, mais mon avis n'aurait été qu'un poil plus bon que le tien

Géraldine 23/02/2009 16:04


Donc, je ne suis pas la seule à avoir cet avis, partagé et néanmoins dégoûté !


Brume 22/02/2009 22:30

Oui effectivement nos avis divergent complètement ! Comme quoi... autant de lecteurs autant de lectures possibles. Je ne m'attendait pas à toutes ces scènes érotiques Hildebald mais j'ai pourtant aimé ce roman, comme je l'explique dans mon billet édité sur mon blog.

Géraldine 23/02/2009 16:07


C'est aussi une des magies de la lecture, outre la diversité des livres possibles, c'est la variétés des points de vue et ressentis sur un même livre !


sylire 22/02/2009 20:58

Je le lirai un de ses jours, il est dans ma PAL. Je n'ai pas encore lu cette romancière.

Géraldine 23/02/2009 16:16


Sitôt que tu l'auras lu, n'hésites pas à venir me donner ton avis. De toute façon, je suppose qu'un billet en émanera sur ton blog !


Serj 22/02/2009 20:48

Bonsoir,je blogue au hasard et je m'arrête donner mes coordonnées. Peut-être aurez-vous la gentillesse de laisser un mot. Passez voir, j'en suis à deux articles, mais je sens que ça va s'accélérer...http://serjyolivres.over-blog.frBonne fin de week-endSerj

Géraldine 23/02/2009 16:23


Merci, je suis allée faire un tour sur ton blog et ai laissé un commentaire !


Hildebald 22/02/2009 20:08

nieheheh! ca c'est du billet! peut ètre que les autres qui ont aimé, savaient qu'il y avait du C...cest tjs destabilisant quand on ne sy attend pas et surtout quand on pense trouver qqch de plus léger...vite vite, lis autre chose pour oublier :D

Géraldine 22/02/2009 20:17


Vouiche, j'ai commencé autre chose mais qui n'a pas l'air très léger !!!


keisha 22/02/2009 18:06

C'est le premier billet aussi négatif que je lis sur ce livre, mais tu as bien fait de prévenir qu'on a droit à des descriptions détaillées de ses exploits ou ébats, et ça on peut s'en passer...

Géraldine 22/02/2009 19:01


Oui, c'est dommage parce que traiter autrement, cela aurait pu faire un autre livre. Mais là, pour moi, on a basculer dans le porno, donc le malaise.... Et les descriptions sans fin et le
comportement de l'héroine m'ont agacée complètement. j'avais envie qu'elle se remue les fesses mais autrement ! lol. Je ne juge pas son aventure extracongugale, c'est un sujet auquel un film ou
livre sur 2 ou presque nous habitue. Mais franchement.... C'est parce que je suis "consciencieuse" dans mon role du jury. Sinon, a mi parcours, j'aurais abandonné mais manqué une fin bluffante !


Aifelle 22/02/2009 18:05

J'ai lu pas mal de billets positifs sur ce livre, ben dis donc, tu refroidis sérieusement l'atmosphère ! J'hésitais déjà, je n'hésite plus, je passe.

Géraldine 22/02/2009 18:57


A moins d'aimer les scènes de C.. très crues, à répétitions, sans qu'aucun détail ne te sois épargner et les descriptions interminable d'une robe ou d'un massif de fleur pourquoi pas. je suis
consciente qu'il y a autre chose dans ce livre, la fin est bluffante, mais mes souvenirs seront l'agacement, le dégoût, le gachis, le malaise.


Leiloona 22/02/2009 17:58

Outch' ! C'est le premier avis négatif que je lis sur ce roman. Eh bien, ça fait réfléchir !

Géraldine 22/02/2009 18:55


Si les scènes de C.. dans le détail à multiples reprises et avec moulte détails ne te dérangent pas, et que tu adores les pages de description du massif de fleurs du jardin... tu peux lire ce
livre, même si je suis consciente qu'il n'y a pas que ça dedans. Mais à part la fin bluffante, c'est que qui me restera de se livre... De l'agacement, l'envie de passer des pages, du dégoût voilà
ce qui me restera en tête....


A_girl_from_earth 22/02/2009 16:00

Aaaah on sent que ça ne t'a pas plu! J'ai lu rapidement les autres avis aussi, c'est plutôt intéressant de voir ces perceptions différentes d'un même livre. Dans ce cas-là je crois qu'il faut essayer soi-même pour être fixé. Mais bon, ton commentaire ne m'a pas vraiment donné envie de me fixer. (pas LAL! Ouf)

Géraldine 22/02/2009 18:52


Disons que le livre de Beigbeder m'a bien moins choquée... Parce que Beigbeder, c'est pour dénoncer, choquer et au 2ème voir 3ème degré.
Là, dans ce bouquin, tout est au 1er degré...


canelle56 22/02/2009 14:02

cela a le mérite d'être clair , bonne journéeGeradine  BISES

Géraldine 22/02/2009 18:42


Merci, ce fut une petite rando dans la campagne dans la campagne rennaise sous ce qu'on appelle un crachun breton...