Publié le 10 Janvier 2013

gaoesb012rVoici un questionnaire auquel je réponds, avec plaisir et amusement, pour la quatrième fois... En chaque début d'année, un petit regard dans le rétroviseur de nos lectures précédentes permet de comparer nos vies à des romans... Aux questions, trouver le titre qui s'approche le plus....

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

1/ Décris toi : La femme au miroir, d'E.E. Schmitt

 

2/ Comment te sens tu ? Une femme avec personne à l'intérieur, de Chloé Delaume

 

3/ Décris là où tu vis actuellement : Au pays des kangourous, de Gilles Paris

 

4/ Si tu pouvais aller n'importe où, où irais tu ? La montagne de minuit, de Jean Marie Blas de Roblès

 

5/ Ton moyen de transport préféré ? Le voyage de Thétys,de Nathalie Chateau

 

6/ Ton/ ta meilleur amie est : Les séparées, de Kéthévane Davrichewy

 

7/ Tes amis et toi, vous êtes ? L'équation Africaine, de Yasmina Khadra

 

8/ Comment est le temps ? Déjà l'automne, d'Astrid Eliard

 

9/ Ton moment préféré de la journée : Les heures silencieuses, de Gaëlle Josse

 

10/ Qu'est la vie pour toi ? au choix : La double vie d'Anna Song, de Minh Tran Huong

                                                     Ou ; Une super triste histoire d'amour, de Gary Shhtenyngat

 

11/ Ta peur : Les choix secrets, d'Hervé Bel

 

12/ Quel est le meilleur conseil que tu as à donner ? Tais toi et meurs () d'Alain Mabanckou

 

13/ La pensée du jour : La nuit n'éclaire pas tout, de Patricia  Reznikov

 

14/ Comment aimerais tu mourir ? Les yeux au ciel, de Karine Reysset

 

15/ Les conditions actuelles de ton âme : Si c'était à refaire, de Marc Levy

 

16/ Ton rêve :  Un avenir brillant, de Catherine Cusset

 

Et surtout, ça :

 

BA6364-001-copie-1.jpg

Voir les commentaires

Rédigé par Géraldine

Publié dans #Quizz - tags et vrac !

Repost 0

Publié le 8 Janvier 2013

 http://static.decitre.fr/media/catalog/product/cache/1/image/9df78eab33525d08d6e5fb8d27136e95/9/7/8/2/3/3/0/0/9782330014285FS.gif     Roman - Editions Actes Sud - 274 pages - 20 € 

 

 

 

Parution le 9 janvier 2013 - Nouveauté

 

 

L'histoire : Ancien chirurgien en cardiologie, Octave Lassale, 90 ans, est au crépuscule de sa vie. Dans sa grande maison bien vide, il se constitue une équipe, son équipe... 4 personnes qui veilleront sur lui, chacune avec des missions bien différentes, comme lire le journal, s'occuper du jardin... Peindre le portrait d'une absente, d'une ombre, avant qu'il ne soit trop tard.

Chacun a ses secrets, ses blessures... et l'on ne sait qui finalement prendra soin de l'autre, à moins que... oui, la vie en communauté, des liens qui se tissent, le besoin de l'autre. Une fois qu'on le découvre, cela devient une certitude, un éclaircie, une réponse...

 

 

Tentation : L'auteure

Fournisseur : L'auteure, merci Jeanne de m'avoir envoyé votre livre quelques jours avant Noël !

 

 

 

 

 

 

-toile4.jpg 

Mon humble avis : Il est des livres que l'on n'ouvre pas comme les autres. Aussitôt dans nos mains, ils atteignent le sacré par la beauté de l'objet, le nom sur la couverture, et la promesse d'une lecture exceptionnelle, d'une écriture et d'un sujet uniques, rares. Les livres de Jeanne Benameur sont de ceux là pour moi, et celui ci d'autant plus que je ne m'attendais pas à le recevoir. Et puis sur la couverture, figure ma fleur préférée sous les latitudes tempérées... Le coquelicot, si rouge dans les près verts, et là sur la couverture noire. Une fleur si belle et sensible qu'elle ne souffre pas d'être coupée ou cueillie, elle meurt tout de suite. Une fleur qui doit rester à son état naturel, être juste elle même.

Profane... reprenons la définition et l'étymologie de ce mot avant de pénétrer dans ces pages... " Profane, celui qui est devant un temple", personne ignorante, non-initiée à une religion, à une activité, ce qui ne présente pas un caractère religieux ou sacré....

Profane, j'ai eu l'impression de l'être en entrant dans ce livre... Quelles étaient les intentions de l'auteure, où Octave allait il nous mener avec ses 4 recrues. Et surtout, au fond de moi, la sensation d'être devant un temple ! Un lieu ou l'on pénètre avec calme, respect, et qui nous imprègne, que l'on soit croyant ou pas... Par ce que oui, dès les premières pages, la magie de l'art nous saisit dans tout notre être, et ne nous lâchera même pas une fois l'oeuvre fermée, oui, c'est une nouvelle fois une histoire et une écriture qui nous laisse ébahis, sans souffle, méditants. Tant de sacré dans ce roman Profanes. Ce livre en lui même semble être un temple, immense, sans limite, sans toit ni murs, un temple qui mène jusqu'au ciel et à l'horizon tant les sujets qu'il aborde sont nombreux, intenses, profonds, et les chemins qui y mènent sinueux et mais silencieux. On observe, on regarde, on déduit, on ne juge pas, on pense, on apprend. On parle peu, juste pour dire le nécessaire. Il est question de vie, de mort, de perte d'un enfant, de défaillance professionnelle mêlée de peur parentale, de foi qui sauve l'un et détruit un ensemble, de reproche, de regret, de confiance, de traumatisme, de reconstruction, de renaissance, d'évidence, de doute, oui le doute est très présent dans ce livre. Les personnages s'interrogent beaucoup.

Le temple, dans le roman, est aussi représenté par la grande maison qui abritera les 5 personnes. Octave, le nonagénaire hanté, Hélène, la peintre, Marc, le mystérieux, Yolande, chargée du rangement général de la maison, et Béatrice, étudiante infirmière. Chacun de ces personnages entre ici profane dans cette maison. Ils ne connaissent ni les lieux, ni les autres habitants... Chacun fera, à sa façon, mais de manière toujours subtile et délicate, connaissance avec les autres et notamment avec Monsieur Octave Lassale, temple lui aussi par son âge, son expérience de la vie et de la mort.

Pour le lecteurs, la découverte de ces personnages est délicieuse, elle se fait pas à pas. Marc par exemple reste plus impénétrable. Jeanne Banemeur ne dit pas tout sur lui et son passé. D'ailleurs, l'auteure ne livre que le strict minimum sur les détails de la vie et du caractère des équipiers. Au lecteur de suivre son intuition et les quelques indices et de deviner qui sont réellement ces gens, qui lui ressemble le plus. Personnellement, c'est le personnage de Béatrice qui m'a le plus touché et qui m'a été le plus proche. Non que je prenne la place de quelqu'un d'autre, mais je peine à trouver ma place où que ce soit, et j'ai cette sensation que je ne changerai jamais.

Enfin, j'ai vu un autre temple et son profane devant... l'intime, le moi. Infime et immense à la fois. Car oui, nous sommes surtout profane de nous même, ignorant ce que nous sommes capable de réaliser, ou incapable de faire. Notre plus grand inconnu, notre plus grande découverte, c'est notre moi intérieur... Mais il ne se fait pas seul, il se fait avec, par, et grâce aux autres. Seul, notre moi étouffe, s'aveugle et ne vaut pas grand chose.

Voilà ce que je retiens de ce nouveau roman de Jeanne Benameur, que j'ai lu en apnée et dans un silence religieux, allumant des petites bougies auprès des phrases qui me parlaient (mes fameuses petites croix en fait ! ). Un livre d'une richesse extraordinaire et qui enrichit à chaque page.

Un billet que je redoutais de rédiger, que j'ai même "procrastiné". J'espère qu'il est digne du roman et ne le trahit pas. Mais d'un tel roman, on ne raconte pas l'histoire, on essaye de se découvrir encore soit même avec l'émotion qu'il a provoqué en nous.

 

Voir les commentaires

Rédigé par Géraldine

Publié dans #Littérature française

Repost 0

Publié le 6 Janvier 2013

http://images.allocine.fr/medias/nmedia/18/90/57/17/20303396.jpgSynopsis :   1915. Sur la Côte d’Azur. Au crépuscule de sa vie, Auguste Renoir est éprouvé par la perte de son épouse, les douleurs du grand âge, et les mauvaises nouvelles venues du front : son fils Jean est blessé… Mais une jeune fille, Andrée, apparue dans sa vie comme un miracle, va insuffler au vieil homme une énergie qu’il n’attendait plus. Éclatante de vitalité, rayonnante de beauté, Andrée sera le dernier modèle du peintre, sa source de jouvence.
Lorsque Jean, revenu blessé de la guerre, vient passer sa convalescence dans la maison familiale, il découvre à son tour, fasciné, celle qui est devenue l’astre roux de la galaxie Renoir. Et dans cet éden Méditerranéen, Jean, malgré l’opposition ronchonne du vieux peintre, va aimer celle qui, animée par une volonté désordonnée, insaisissable, fera de lui, jeune officier velléitaire et bancal, un apprenti cinéaste…
 
Avec Michel Bouquet, Christa Theret, Vincent Rottiers...
   
 
 
 
 
 
  étoile2.5
 
  Mon humble avis : J'attendais beaucoup de ce film, notamment qu'il m'apporte un peu de culture sur ce peintre que je connais de nom mais dont je serais bien incapable de citer le titre d'une toile... Et bien après ce film, j'en suis toujours incapable... Je visualise un peu son style artistique, mais c'est tout.
Renoir est un beau film pour les couleurs, les images, les photos, les jeux de lumières. Oui, les jeux de lumières sur un visage, sur le dos d'un modèle, les drapés, tout cela est bien agréable à l'oeil. Les quelques leçon de peinture sont intéressantes et certains rôles sont bien campés par Michel Bouquet et Christa Theret, même si cette dernière semble parfois avoir un comportement anachronique.
Pour le reste... Et bien c'est un film contemplatif...que j'ai regardé mais dans lequel je ne suis pas rentrée. Je n'ai pas ri, je n'ai pas été émue, je ne me suis pas émerveillée, je n'ai pas rêvé, je n'ai pas frémis, je n'ai pas tremblé, je n'ai pas eu peur. Rien de tout cela, j'ai juste regardé, de plus en plus distante, et frôlant l'ennui. Il m'a semblé que le film durait une éternité.
S'il n'y avait le fils Renoir blessé de retour du front (de 14-18), on ne situerait pas vraiment le personnage dans une époque particulière. Son succès et sa richesse sont reconnus, mais pas expliqués et juste un seul  de ces confrères contemporains est évoqué, même pas nommé. Nous n'apprenons donc rien du contexte artistique de l'époque.
Tout ce passe en huit clos dans la propriété du peintre, et c'est un moment de la vie de Renoir qui se déroule. Mais pas comme un ruban de soie. Ou alors un ruban qui serait coupé tous les 1.5 mètres. Une succession de scènes coupée trop vite pour qu'elles aient une chute et donc un sens à mes yeux de spectatrices. Trop d'interrogations... Qui est cette Gabrielle, un soeur, une fille, une maîtresse et un modèle... Il faut très longtemps pour le savoir. A qui est le jeune bébé dans le film ? On l'ignore.
On découvre juste un artiste rongé par la douleur d'un rhumatisme articulaire, un homme à femme au caractère pas facile, qui semblait dédaigner ses enfants. Bref, un personnage plus admirable pour son talent que pour son humanité. Dommage qu'avec d'aussi belles lumières, ce film n'éclaire pas plus le personnage, sa vie et son oeuvre et nous laisse dans un brouillard qui ne se lève pas et qui pèse tout au long du film. Trop de thérebentine et pas assez de matière un peintre pourrait dire.  Renoir pourrait être l'esquisse d'un futur bon film, plus travaillé dans le fond et en gardant les extérieurs... et surtout, en tenant compte de la perspective du spectateur... Ceci n'est que mon humble avis... 
   
 
 
 
 
 

Voir les commentaires

Rédigé par Géraldine

Publié dans #Cinéma Français

Repost 0

Publié le 4 Janvier 2013

http://fr.web.img1.acsta.net/medias/nmedia/18/93/83/42/20328083.jpgSynopsis :
Thomas a laissé partir Marie, à force de ne pas s'engager.
Un an plus tard, toujours inconsolable, il se retrouve avec un bébé sur les bras.
Il va se servir de cet enfant pour reconquérir la femme de sa vie...
 
 
Avec Raphaël Personnaz, Charlotte Le Bon, Jérôme Commandeur...
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
   
 
 
    -toile3.jpg  Mon humble avis : Quelle pétillante et fraîche comédie romantique pour bien commencer 2013 !
Le charme opère indéniablement... Les acteurs ont un physique particulièrement gâté par la nature, ce qui ne gâche rien, les saynettes plus drôles les unes que les autres se suivent et ne se ressemblent pas, la bouille du bébé est trop craquante, et puis l'on rit, oui, on rit beaucoup et de bon coeur !
Certes, l'ensemble fonctionne sur un schéma classique de la comédie et ne surprend pas vraiment, mais le moment est agréable +++.
Ce film, sous couvert du comique, donne à réfléchir sur l'éternelle adolescence des jeunes adultes qui s'effraie à l'idée d'avoir un enfant qui bousculerait tout... mais qui réalisent bien vite, une fois le bébé dans les bras, que si la vie change, c'est aussi et surtout par une belle dose d'amour supplémentaire ! Bref, ce film tacle un peu ceux qui repoussent toujours la paternité (ou maternité) pour de mauvaises raisons.
Et puis, il y a la première apparition ciné de Camélia Jordana, assez méconnaissable dans un premier temps. Qu'elle différence entre la jeune prétendante de la Nouvelle Star d'il y a 3 ans, aux cheveux bien lisses et aux lunettes (presque marque déposée) et la jeune femme échevelée qui joue la beurette esseulée. Camélia Jordana tire bien son épingle du jeu, je parierai bien sur son avenir cinématographique... Et petite cerise sur le gâteau, elle interprète, de sa voix reconnaissable entre 1000, plusieurs chansons de la bande originale.
Quant à la stratégie de la pousette en elle même, il semble bien qu'elle fonctionne. Il fut un temps où une poussette faisait fuir le célibataire en chasse, il semblerait qu'elle ait maintenant un pouvoir d'attraction, rendant la cible touchante et surtout, attestant d'une certaine maturité...
J'avais déjà essayé la méthode du chien... Se promener dans Paris avec le chien le plus laid de la terre mais pure race et pedigree attire les hommes... Je vais emprunter la poussette de mon frère et neveux à l'occasion, je vous dirais !
En attendant, un film qui fait du bien aux zigomatiques, même s'il ne réinvente pas le cinéma !   
 

Voir les commentaires

Rédigé par Géraldine

Publié dans #Cinéma Français

Repost 0

Publié le 3 Janvier 2013

Si vous ne parvenez pas souvent à me joindre au téléphone, c'est parce que je suis souvent là où il faut éteindre son portable !

 

http://img.filmsactu.net/datas/fiches/c/i/cinema-numerique-cinema-3d/xl/cinema-numerique-cinema-3d-photo-4f99225409152.jpg

 

64 séances de cinéma... Exactement comme l'an dernier, et même pas fait exprès ! Cela peut vous paraître énorme, mais non. (nous reverrons cette comparaison avec mon best off books 2012). Car dans mes cop et copines de cinoch, certains atteignaient déjà 170 films fin novembre... Inutile de demander à ces gens s'ils ont vu ceci ou cela à la TV....

 

Si vous voulez voir le box office français 2012, arrêté au 25/12, c'est ici :   http://fr.wikipedia.org/wiki/Box-office_France_2012 et c'est Skyfall, le James Bond, qui arrive en tête, avec plus de  millions d'entrée... Donc pas de phénomène " intouchables" cette année.

 

 

Alors, dans la catégorie FILMS FRANCAIS...

Ma Palme va a : http://www.les-lectures-de-cachou.com/wp-content/uploads/2012/09/Du-vent-dans-mes-mollets-affiche.jpg

 

 Suivi de, dans l'ordre ou le désordre, je n'en sais rien.... Attention, des films peuvent figurer ici sans avoir obtenu 4 étoiles sur le coup... Mais c'est surtout le souvenir que j'en garde... (genre, si je dois retourner sur mon billet pour me rappeler à quoi correspond un titre, c'est que le film ne m'a pas marquée)...

 

http://static1.purepeople.com/articles/8/98/52/8/@/826244-le-fils-de-l-autre-en-salles-le-4-637x0-2.jpghttp://www.jaimepaslactu.com/wp-content/uploads/2012/05/Le-pr%C3%A9nom.jpghttp://fr.web.img1.acsta.net/r_160_240/b_1_d6d6d6/medias/nmedia/18/91/17/25/20133111.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

http://images.allocine.fr/r_160_240/b_1_d6d6d6/medias/nmedia/18/92/89/27/20223475.jpg http://images.allocine.fr/r_160_240/b_1_d6d6d6/medias/nmedia/18/89/68/67/20270335.jpghttp://images.allocine.fr/r_160_240/b_1_d6d6d6/medias/nmedia/18/89/84/98/20087993.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Dans la catégorie, c'était pas gagné, une bonne surprise :

 

http://cdn-premiere.ladmedia.fr/var/premiere/storage/images/racine/film/les-seigneurs-2679348/43078049-8-fre-FR/Les-Seigneurs_portrait_w193h257.jpg

 

  Sur la piste du Marsupilami m'a aussi bien  fait rire ! 

 

Passons à la catégorie films étrangers :

Ma palme et ma mention particulière vont à : http://fr.web.img2.acsta.net/r_160_240/b_1_d6d6d6/medias/nmedia/18/89/84/19/20086229.jpg

 

Ensuite, dans l'ordre pour le premier et dans le désordre pour la suite, les films étrangers...

 

http://www.ceducine.com/wp-content/uploads/2012/07/Starbuck-affiche.jpghttp://www.filmosphere.com/wp-content/uploads/2012/02/extremement-fort-et-incroyablement-pres-affiche.jpghttp://images.allocine.fr/r_160_240/b_1_d6d6d6/medias/nmedia/18/85/31/58/20042068.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

http://images.allocine.fr/r_160_240/b_1_d6d6d6/medias/nmedia/18/85/34/52/20089538.jpg http://www.actucine.com/wp-content/uploads/2012/10/ARgo.jpghttp://blogwapiti.com/uploads/Affichette-felins.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Et voilà, dans l'absolu, il me semble tout de même que le cru 2012 fut légèrement moins bon que le cru 2011.

Bien sûr, il y a d'autres films que j'ai adoré, comme le Spider Man de cette année, mais de là les mettre dans un best off. Et puis, il faut bien choisir. je n'ai pas passé 10 heures à faire cette sélection, mais juste quelques minutes, afin qu'elle soit très spontanée.

RDV l'année prochaine, de belles surprises sont déjà annoncées pour 2013 !!!!

Voir les commentaires

Rédigé par Géraldine

Publié dans #Les livres - mon blog et moi

Repost 0

Publié le 2 Janvier 2013

Encore une année de lecture qui s'achève. Une année riche en surprises, rencontres, déceptions aussi. Une année où j'ai moins lu parce que la fatigue m'a reprise de plein fouet, m'obligeant à dormir presque tous les après midi... Et puis toujours un parcours médical du combattant et s'enrichit de 2 séances d'orthophonie par semaine. Donc moins de temps, plus de fatigue, et des vacances quasi sans lectures.

 http://medias.lepost.fr/ill/2010/07/03/h-4-2139436-1278170120.jpg

Mais tout de même  64 livres dont ils me faut choisir les meilleurs... Le résultat de ne correspond pas forcément à mes fameusses étoiles de mer qui elles, sont attribuées "à chaud". Ce best off est effectué "à froid", certains livres sont lu depuis presque un an. Alors c'est plus le souvenir qu'il évoque et les émotions qu'ils provoquent en moi qui les font figurer dans  ce classement. Je ne parle ici que des romans. BD ou albums ne font pas parties du club des 64 ni du best off !

 

En cliquant sur la couverture, vous arriverez sur le billet correspondant...

A vous de voir ce qui vous tente, la mémoire que vous voulez rafraichir, les livres manqués qu'il n'est toujours pas trop tard pour les attraper !

 

 

 

Alors, dans la catégorie.... RomansFrançais... Mes lauriers vont, à peu près à égalité à ces oeuvres :

 

http://cannibaleslecteurs.files.wordpress.com/2011/08/chalandon-retour-c3a0-killybegs1.jpghttp://4.bp.blogspot.com/-XTwBUVfOriA/TxLp2iBtytI/AAAAAAAAASo/yWn_mgpuBFA/s1600/9782290027202.jpghttp://3.bp.blogspot.com/-BQCcPYr91D4/TwzbS4QxuOI/AAAAAAAAAbI/5Tul2-fszf8/s1600/LCDM%2Bcouv.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

http://www.images.hachette-livre.fr/media/imgArticle//LATTES/2012/9782709638180-T.jpghttp://madamedub.com/WordPresse3/wp-content/uploads/2012/04/la-femme-au-miroir.jpghttp://oblikon.net/wp-content/uploads/ANBB.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

http://enfinlivre.blog.lemonde.fr/files/2012/04/Marc-Dugain-Avenue-des-G%C3%A9ants1.jpg 

 

Le choix a été dur, d'autres romans auraient mérité leur place ici, notamment "l'équation africaine" de Khadra. Beaucoup de nouveauté en 2012, je pense que cela sera moins le cas en 2013 car j'envisage sérieusement  me mettre des oeillères pour jeter un sort à ma PAL !

 

 

Passons aux romans étrangers...

 

 

http://1.bp.blogspot.com/-aOyDHW31V54/TZijHe4lU7I/AAAAAAAABOQ/PLxyy6enDZ8/s1600/room-by-emma-donoghue.jpghttp://www.images-chapitre.com/ima1/original/386/1275386_2673540.jpghttp://blogs.lexpress.fr/les-8-plumes/wp-content/blogs.dir/867/files/2012/09/Home.jpg

 

 

http://www.laprocure.com/cache/couvertures/9782365690058.jpg

 

 

 Dans la catégorie Thrillers polars... pas beaucoup de lecture... Mais attention, j'y mets le premier tome de la série Sérum, alors que j'en ai lu les 6 !

 

http://p8.storage.canalblog.com/81/78/838515/80335430_o.jpghttp://images-booknode.com/book_cover/2868/serum-saison-1-episode-4-2867982-250-400.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Voir les commentaires

Rédigé par Géraldine

Publié dans #Les livres - mon blog et moi

Repost 0

Publié le 1 Janvier 2013

Vous conviendrez bien que cette photo se passe de tout commentaire, blablas etc !

 

 Photo empruntée sur le site : http://apparence.photodeck.com/media/

http://medias.photodeck.com/acd343b4-07ec-11e2-89e4-c929a94e5c00/2013-happy-new-year-travel-island_xlarge.jpg

Voir les commentaires

Rédigé par Géraldine

Publié dans #Quizz - tags et vrac !

Repost 0

Publié le 31 Décembre 2012

http://www.babelio.com/couv/CVT_Serum-Saison-1-Episode-6-_8121.jpegThriller - Editions J'ai lu - 217 pages - 6 €  

 

 

Parution le 27 novembre 2012

 

 

 

L'histoire : La suite de l'enquête sur leur meurtre d'Emilie, le comportement étrange du Docteur Draken, les visions d'Emilie, un coup d'Etat Africain, des souvenirs Irlandais, un détective Détroit toujours fouillemerdre, pas mal de monde qui veut tuer... pas mal de monde... des victimes d'enlèvement peut-être pas si victimes que cela et toujours... ce fameux serum qui coule dans certaines veines, même les plus inattendues....

 

 

 

tentation  : Episode final de la saison 1

Fournisseur : Silvana et les Editions J'ai lu, merci !

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

-toile3.jpg

 Mon humble avis : Bouh que c'est palpitant ! Cet épisode annonce une foule de rebondissements, fait tourner les pages si vite que comme lorsque l'on monte, pressé, les escaliers quatre à quatre, donc 2 marches à la fois, on tournerait bien les pages par 2 !

Oui, des rebondissements s'annoncent, voire même un retour à la case départ.... Toujours sur une black liste, Draken découvre qui était Emilie... Il apprend qu'elle était déjà morte quand il l'a rencontrée ! Aie, ça se corse, une nouvelle piste s'ouvre ! De même, Détroit et Lola trouvent un centre souterrain  qui ne signifie rien de bon, trop propre et glacial pour être honnête. Apparaît une sorte de société secrète, qui semble tirer les ficelles d'un certain monde, de façon pas jolie jolie... Lola doit même se payer un aller /retour pour Dublin et reçoit la visite surprise de son ex mari au travail... Il va lui faire des misères, c'est ce qu'indique le dossier qu'il lui remet... afin d'obtenir la garde du fiston.

Bref, il s'en passe des choses et des choses dans cet épisode. Et comme celui ci est le final de la saison 1, notre coeur accélère au rythme des pages lues. 30 pages avant la fin, on commence à se dire, houlàlà, les 30 dernières pages vont être terribles pour réunir chaque élément de cette histoire de fou et expliquer le dénouement. Puis, comme le dénouement tarde à venir, on se dit qu'il risque d'être bâclé... Que nenni ! Et c'est là où le bât blesse pour moi. Je m'attendais à une vraie fin, à ce que l'enquête soit bouclée, pour que la saison 2 de cette série s'ouvre sur une autre intrigue, où Détroit, Draken et lola seraient aux manettes. Et bien non, les auteurs utilisent, certes à très bon escient et au moment idéal, la fameuse technique du cliffhanger (traduction d'un terme américain qui donne à peu près : suspendu d'un bras à une falaise, au dessus du vide).

Comme dans Desperate Housewives, série TV américaine, il va falloir attendre l'année prochaine pour connaître la suite de cette enquête et cela me parait assez long. Depuis le début, les auteurs ont porté comme un drapeau l'aspect série télévisée... Sauf que dans les séries policières que je connais, chaque épisode ou presque résout l'intrigue principale (ok, pour Mentalist, on ne sait toujours pas pour John Le Rouge, mais celui ci est devenu comme secondaire, puisque même pas évoqué à chaque épisode)....Alors attendre un an, 6 épisodes supplémentaires, et toujours aucune issue finale garantie, je ne sais pas si cela va me plaire. On verra si ma curiosité, ma fascination pour cette enquête et mon attachement au personnage survit à cette trop longue attente !

 

 

 

  Challenge Thrillers et Polars

 

                                                                                  9ème participation 

 

Voir les commentaires

Rédigé par Géraldine

Publié dans #Thrillers - polars français

Repost 0

Publié le 29 Décembre 2012

http://www.cinematon.fr/wp-content/uploads/2012/10/Affiche-Jack-Reacher.jpgSynopsis :   Avertissement : des scènes, des propos ou des images peuvent heurter la sensibilité des spectateurs
Un homme armé fait retentir six coups de feu. Cinq personnes sont tuées. Toutes les preuves accusent l’homme qui a été arrêté. Lors de son interrogatoire, le suspect ne prononce qu’une phrase : « Trouvez Jack Reacher. »
Commence alors une haletante course pour découvrir la vérité, qui va conduire Jack Reacher à affronter un ennemi inattendu mais redoutable, qui garde un lourd secret.
 
 
Thriller avec Tom Cruise, Robert Duval, Rosamund Pike
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
étoile3etdemi
 
 
 Mon humble avis : Diablement efficace, un zest d'humour bienvenu, une intrigue solide, un scénario bien ficelé, de l'action, des rebondissements, des boums et des pans, des pneus qui crissent, des courses poursuites impressionnantes, des dialogues parfois assez niais pour être américains (genre grande leçon de morale sur la liberté), il ne manque rien à e film pour en faire une super divertissement bien captivant, pourvu que l'on aime le genre bien sûr ! On n'est pas chez Ozon ici, mais dans une grosse production hollywoodienne !
Ce qui est génial avec les acteurs, c'est qu'ils peuvent paraître plus intelligents et plus sympathiques dans leurs rôles que dans la vraie vie. J'ai adoré le rôle de Tom Cruise, cet homme mystérieux, sans racine ni valise, mais avec un sacré bagage qui le rend presque invincible. La trombine est toujours agréable, même après une maga baston, alors je pourrais prévoir faire de ce Jack Reacher mon ami, même mon amant !!! Mais bon, dans la vie, il  s'appelle Cruise et quand on signe, c'est pas avec lui, c'est avec la scientologie ! Bref, Tom Cruise défend très bien son personnage, il fait ce qu'il sait faire en en fait ! Car j'ignore si je me trompe, mais il me semble que cela fait un moment qu'on ne le voit que dans des films d'action. Et pourtant, à une époque, il tenait le rôle principal et bouleversant de "né un 4 juillet"...
Mais recentrons nous sur le sujet : le montage est excellent, la mise en scène maîtrisée au centimètre près, les scènes d'action bien chorégraphiées, les indices si gros que personne ne les voit (ni même Jack dans un premier temps, alors ouvrez l'oeil !)
Bref, ce film ne vous laisse pas une minute de répit et remplit grandement son objectif.
J'ignore si Jack Reacher va devenir un personnage récurrent, mais en tout cas, de mon côté, c'est avec plaisir que je le retrouverais dans d'autres aventures.
 
 
  

Voir les commentaires

Rédigé par Géraldine

Publié dans #Cinéma d'ailleurs

Repost 0

Publié le 27 Décembre 2012

En fin d'année, on n'y coupe pas, il y a toujours des tags qui cirulent sur la blogo. On a beau se faire toute petite discrète dans son coin, il y a toujours quelqu'un pour venir vous chercher dans votre grotte pour que vous vous y colliez... C'est donc AGFE qu'y a toqué à ma porte...

 

 

Le tag, c'est facile. Il suffit de répondre à des questions hautement personnelles !

 

1. Es-tu une acheteuse compulsive de livres ?

Oui, là je crois qu'il faut que j'avoue, que je me fasse une raison, que je passe  à confesse, que je me fasse désenvoutée. Je crois même qu'il y a un complot contre moi... Les livres envahissent mon appart. J'en achète, alors que je n'en n'ai nul besoin, ils sont déjà 180 à attendre sur mes étagères, dont certains depuis plus d'une décénnie. Et quand je dis que j'arrête d'en acheter, et bien j'en reçois plein par la poste par ces chers auteurs, attachés de presse, maisons d'éditions... Et puis il y a aussi un bib au bout de ma rue, avec des nouveautés bien souvent irrésistibles !   

 http://www.capital.fr/var/cap/storage/images/media/images/photo-v2-457x222/rea/cartes-bancaires-gold-gantner/6554310-1-fre-FR/cartes-bancaires-gold-gantner_paysage360.jpg

 

2. A quelle fréquence achètes-tu des livres ?

    Aléatoire, ramdom, comme on pourrait dire... C'est en fonction de mes pulsions, de mes tentations blogo ou média, des conférences d'auteurs et des salons auxquels je participe. Cela peut être zéro livre pendant 2 mois et 15 livres sur une journée... 

 

3. As-tu une librairie favorite ?

Non... La librairie qui devrait être ma favorite est mal placée pour moi (stationnement très difficile) et en plus, elle ne veut pas m'embaucher... Alors cela va de la Fnac, aux libraires ou éditeurs sur les salons, à la fameuse librairie qui fait elle même le déplacement lors des conférences d'auteurs, les Espaces culturels et une fois par an, en ligne. 

 

4. Fais-tu tes achats livresques seule ou accompagnée ?

    Souvent seule quand c'est en magasin, puisque j'y traine sans envie partiulière, parfois juste pour passer le temps ou attendre un RDV. A plusieurs lors des salons et qu'une grosse poignée ou quelques doigts de blogueuses font rage dans les allées des salons.

 

5. Librairie ou achats sur le net ?

    Voir réponse 3... Sur le net, quand c'est un livre "vieux", presque en rupture de stock, ou un titre et un auteur peu connu, donc un livre que j'ai peu de chance de trouver direct dans le commerce sans devoir passer commande, y retourner... Bref, comme pour mes achats de Noël, j'ai acheté des livres et voulait entre autre offrir Charly 9 de Teulé. Rupture de stock dans le premier magasin. A 8 jours du D.Day, je ne me suis pas amusée à faire le tour de Rennes, j'ai cliqué 4 fois et basta ! 

 

6. Vers quels types de livres te tournes-tu en premier ?

    Les romans contemporains, les thrillers et depuis peu... vers les BD

 

7. Préfères-tu les livres neufs, d'occasion ou les deux ?

    Dans l'absolu, neufs, tout doux et tout brillants, je dois être la première à glisser mes doigts dedans... je fais quelques exceptions, comme à la Forêts de livres où je m'amuse à chiner chez les bouquinistes. 

 

8. Qu'aimes-tu dans le shopping livresque ?

    L'assouvissement d'un besoin incontrolable et souvent sous-estimé... Et puis les suprises, les coups de coeur, les trouvailles, les risques même. Oui, le risque existe... Acheter un livre nul arrive à tout le monde.

Et puis ensuite, il y a une satisfaction purement personnelle et marketing... J'ai l'impression de participer, à mon petit niveau, à la survie d'une industrie en péril ! 

 

9. Te fixes-tu une limite d'achat par mois ?

    Aucune ! Je me fixe plutôt des limites lorsque je me rends à un salon des livres... mais ces limites sont vite dépassées, sitôt qu'un auteur est plus sympa que prévu !!! 

    

 

10. A combien s'élève ta wish-list ?

    A tout ce que je n'ai pas lu, qui me tente et qui fait moins de 400 pages !!!

 

http://static.decitre.fr/media/catalog/product/cache/1/image/9df78eab33525d08d6e5fb8d27136e95/9/7/8/2/3/3/0/0/9782330014285FS.gif11. Cite 3 livres que tu veux TOUT DE SUITE !

  -  Ne les crois pas, de Fitzek.... Je veux un bon et pur thriller... Et hop, ma boite aux lettres déborde et remet toujours cette lecture à plus tard...

- "Oui, mais quelle est la question" de Bernard Pivot, que j'ai reçu en cadeau à Noël, donc hier !

- Profanes, de Jeanne Benameur... Son prochain livre qui sort en janvier et que la romancière a eu l'extrême gentillesse de m'envoyer la semaine dernière. Je m'y mets demain, si tout va bien !

 

12. Pré-commandes-tu tes livres ?

    Ca m'est arrivé... Uniquement pour... Amélie Nothomb ! 

 

13. Pourquoi un tel pseudo/nom de blog ?

    Alors, Géraldine est mon prénom à l'état civile. En fait, il n'y a que sur mon blog où je n'utilise pas de pseudo, puisque même au boulot, je suis Ines ! Quant au titre de mon blog, les coups de coeur... Quand je me suis lancée, je voulais ouvrir 4 ou 5 blogs traitant des sujets différents... Il y aurait eu mes coups de coeur, mes coups de gueule, mes carnets de voyages etc... D'où le début de mon adresse URL : cd... Et vu le temps que demande un blog... et bien inutile de poursuivre ma phrase... Finalement, je mets tout (ou presque), sur celui ci !

 

14. Parle-nous de ton prof préféré.

    J'ai eu 4 profs préférés, dont je tairai les noms, soit par oubli soit par...

Ma prof de Français de 5ème, avec qui on a mis en scène Les fourberies de Scapin.

Ma prof de Français de 4ème, avec qui on a écrit un roman

Mon prof de Français de 1ère...qui partait en live souvent plus philo que littéraire pur, mais avec qui je me suis éclatée à décortiquer La chartreuse de Parme.

Ma prof de philo de ma première Terminale. La pauvre, malgré son exzemas sur les bras et sa timdité devant une salle pas toujours à l'écoute, elle était PASSIONNANTE...

Et puis rendons à César ce qui lui appartient, j'ai eu quelques bons prof d'histoire géo, ma matière préférée à l'école.

 

15. Parle-nous de ton premier concert.http://static.qobuz.com/images/jaquettes/4007/4007192584598_230.jpg

- Indochine !!! Une véritable négociation avec mes parents... "Oui, ta soeur ainée n'a jamais demandé à aller à un concert..." (Evidemment...) Ma mère m'y a conduite et lorsqu'elle a vu que devant les grilles, cela grouillait de gentilles petites filles bien coiffées comme moi et pas punky, elle a été rassurée !

 

16. Quel est ton endroit préféré au monde ?

    Celui où je ne suis pas ! Non bon, c'est pas une réponse.... Mon endroit peut être à peu près n'importe où, mais en respectant quelques latitudes... S'il y a des palmiers, du sable blanc, de l'eau chaude et des beaux poissons en dessous, ça me va bien... Mais, ma Bretagne d'adoption et mon Nord d'origine ont pas mal d'arguments pour me plaire !

 

17. Un endroit que tu aimerais visiter ?

    Toutes les îles du monde + le Vietnam + le Kenya + l'Ouest Américain. Cela fait partie des incontournables de ce que je n'ai pas encore visité, car j'ai déjà assouvi pas mal de rêve de ce côté.

 

18. Parle-nous de quelque chose qui te rend complètement folle en ce moment.

    Là, c'est perso... Si vous voulez un os à ronger, je vous donne les 2500 photos ramenées de la Réunion et un livre de 100 pages à faire sur internet... Donc des choix Cornéliens... 

 

19. Si tu pouvais posséder instantanément quelque chose, rien qu'en claquant des doigts, qu'est-ce que ce serait ?

    Un cerveau neuf, mais avec une sauvegarde des souvenirs et de ma petite culture durement acquise. 

 

20. Qui tagues-tu ?

      Personne, je ne suis pas cruelle moi !!!!   

 

http://us.cdn3.123rf.com/168nwm/stuartphoto/stuartphoto1209/stuartphoto120900023/15085029-pile-de-livres-colores-baisse-represente-l-39-apprentissage-et-l-39-education.jpg

Voir les commentaires

Rédigé par Géraldine

Publié dans #Quizz - tags et vrac !

Repost 0