Publié le 26 Juin 2008

Sex and the City, le film


Les quatre amies les plus branchées et décomplexées de New York débarquent sur le grand écran ! Pour écrire sa chronique Sex and the City, Carrie s'inspire de ses histoires et de ses rencontres, mais aussi de celles de ses amies Samantha Jones, Charlotte York et Miranda Hobbes.
Quatre ans après la fin de la diffusion de la célébrissime série sur HBO, les quatre amies continuent de jongler entre travail, obligations sociales et relations humaines, naviguant entre la maternité, le mariage et l'immobilier à Manhattan !

Réalisé parMichael Patrick King
AvecChris Noth, Cynthia Nixon, Kristin Davis, Kim Cattrall, Sarah Jessica Parker


                                  
Mon humble avis : Sans aucun doute, on retrouve avec grand plaisir les 4 célèbres célibataires New Yorkaises !
On se rassure même : nous ne sommes pas les seules à prendre un petit coup de vieux !
J'ai découvert la série tardivement, à l'époque des rediffusions... et en suis bien sûr devenue inconditionnelle !
Le film ne m'a ni déçue, ni surprise, puisqu'il respecte l'esprit de la série. Il est cependant plus grave. Notre sensibilité émotionnelle est assez sollicitée. C'est normal, nos héroïnes ont acquis de la maturité, ont pris du recul...
On ri beaucoup bien sûr, et heureusement ! Mais on est très émue, surtout devant la similitude (sans ce pencher sur les détails financiers, géographique) de la vie sentimentale de Carrie et la notre, si l'on est célibataire il va de soit !
Mais il paraît que tout change, que la roue tourne. D'ailleurs, Carrie va t-elle épouser BIG ? Pour le savoir, il faut aller voir le film sans hésiter !

Voir les commentaires

Rédigé par Géraldine

Publié dans #Cinéma d'ailleurs

Repost 0

Publié le 26 Juin 2008

En 1958, Françoise Sagan n'a pas 30 ans. Ses premiers romans l'ont rendue riche et célèbre. Elle mène une vie légère et tapageuse, entourée de sa bande d'amis. Le 8 août de cette année-là, au casino de Deauville, elle mise ses derniers jetons sur le 8 et rafle la somme de 8 millions de francs avec laquelle, quelques heures plus tard, elle achète la maison qu'elle a louée pour l'été près d'Honfleur. Sans l'avoir prémédité, elle devient propriétaire et jure que personne, jamais, ne viendra la déloger de cet endroit. Pourquoi 40 ans plus tard, n'est-elle plus que l'invitée des lieux ? Quels événements la jeune prodige de la littérature a-t-elle traversé pour se retrouver ruinée et loin de tous ceux avec qui elle a brûlé ses années ?

Réalisé parDiane Kurys
AvecArielle Dombasle, Sylvie Testud, Pierre Palmade, Lionel Abelanski, Jeanne Balibar


                                                                          
                                               


Mon humble avis : Je connaissais Françoise Sagan par la lecture de certaines de ses oeuvres (comme Bonjours Tristesse, Dans un mois dans un an, Les faux fuyants, Aimez vous Brahms ?...). Mais j'ignorais tout de sa personne, à part quelques ragots lus dans une certaine presse...
J'ai donc découvert un personnage et pas des moindres. Je ne serais dire si je l'aime ou la déteste. En tout cas, Françoise Sagan me fascine comme tous ceux qui sont entiers, écorchés vifs et talentueux.
Car pour moi, Françoise Sagan possédait un indéniable talent, tout comme le sens de la répartie, di sarcasme, ce qui donne lieux à des dialogues jubilatoires dans le film.
Le texte en voix off est très agréableà écouter, plein de vérité, de sensibilité, de révolte et de douleur. Il reprend moulte citations de Françoise Sagan.
J'ai donc passé un excellent moment de cinéma et de littérature. J'ai été émue, mais j'ai ri aussi.
Je garde le meilleur pour la fin.... Mention plus que particulière, je dirais même félicitations à Sylvie Testud pour son interpretation de l'écrivain. Inouï, bluffant. De la même veine que Marion Cotillard dans "La Mome".
Film à voir, même à revoir pour le déguster, avant de se replonger avec envie dans les oeuvres Sagan !

Voir les commentaires

Rédigé par Géraldine

Publié dans #Cinéma Français

Repost 0