Publié le 25 Juillet 2008

A PROPOS DE GAUGUIN...

PAUL GAUGUIN
(1848-1903), 

Paul Gauguin naît à Paris le 7 juin 1848. Après une enfance passée en partie à Lima — sa mère est issue de la noblesse péruvienne —, Paul Gauguin s'engage dans la marine marchande puis devient agent de change sur les conseils de son tuteur, Gustave Arosa. Marié et père de famille, Paul Gauguin se met à peindre durant ses heures de loisirs. Il devient l'ami de Camille Pissaro.

L'exemple de Cézanne, avec qui il travaille à partir de 1881, mais aussi ceux de Degas et de Puvis de Chavannes l'incitent toutefois à évoluer vers une facture plus personnelle. Décidant de se consacrer exclusivement à la peinture à partir de 1883, Paul Gauguin part pour Rouen puis pour le Danemark où il abandonne femme et enfants avant de revenir à Paris en 1885. En 1886, lors d'un séjour à Pont-Aven, en Bretagne, Paul Gauguin fait la connaissance du jeune émile Bernard avec qui il fonde ce que l'on a appelé l'école de Pont-Aven, posant les jalons d'une esthétique nouvelle, le cloisonnisme, que Paul Gauguin oppose au néo-impressionnisme : inspiré par l'art primitif et les estampes japonaises, ce style se caractérise par le refus de la perspective et l'utilisation de grands aplats de couleurs saturées et de larges cernes sombres.


                                         
                                               Paul Gauguin les Lavandières à Pont Aven 

De Gauguin, on connait plus généralement ces toiles taïtiennes, reconnaissables au premier coup d'oeil.
Et pourtant, la Bretagne et surtout Pont Aven l'ont bien inspiré lors de ces multiples séjours. La preuve !                                                                              
Je suis allée deux fois à Pont Aven. J'adore cette bourgade chargée d'histoire picturale, de fantômes célèbres, de galleries d'art et de peintres qui, sait on jamais, seront peut-être aussi célèbres que Gauguin dans 100 ans !



Voir les commentaires

Rédigé par Géraldine

Publié dans #A propos de...

Repost 0

Publié le 24 Juillet 2008

Des transats et des cocotiers sur les pavés, une tasse de thé à la menthe, journaux et grilles de Sudoku à portée de mains...

Depuis l'été 2005, la Ville de Rennes organise la manifestation "Transat en ville". Entre mi juillet et fin août, la ville met à disposition des transats sur la place de la mairie. Le principe ? Après midi détente, lecture farniente. Et les soirs de mercredi et samedi, place aux spectacles : théâtre chanson, concerts, poêsie... Le tout gratuitement ! Pour cette quatrième édition, une nouveauté : "Transat" posera ses valises chaque jeudi dans les quartiers rennais.



  Ce concept est on ne peut plus plaisant. Il permet de découvrir de nouveaux artistes, de profiter des belles soirée d'été, de retrouver des amis, le tout sans la moindre dépense
J'ai assisté hier soir à la représentation de La Fleur au fusil. A mi chemin entre le mime et le burlesque, cette pièce a conquis le public qui riait, applaudissait sans relâche. J'ai moi aussi passé une très agréable soirée.
Et, pour la séquence "émotion" de cet article, je cite l'un des 2 acteurs de la Fleur au Fusil qui sortit de scène après ces mots : " Nous vous remercions d'être venu. Votre curiosité culturelle donne des ailes à la diversité artistique" !



 La Fleur au fusil (théâtre). Engoncés dans les codes stricts de la mentalité militaire, un adjudant et son subalterne se livrent à l’exercice périlleux du récital en public.

Voir les commentaires

Rédigé par Géraldine

Publié dans #A propos de...

Repost 0

Publié le 22 Juillet 2008

Le Da Vinci Code, tel est le thème de ma soirée, en tout cas de mes 2 prochains articles.
J'en profite pour faire une place à MC Solar sur ce blog. La chanson correspond tout à fait à mon thème, sur le ton de l'ironie et de l'humour bien sûr.
J'aime beaucoup MC Solar, même si je n'ai jamais acheté un de ces disques. Mea Culpa.
Mc Solar est pour moi un véritable poète qui manie les rimes et les mots comme personne.
C'est un rappeur sans haine, qui ne provoque pas gratuitement. On sent chez lui le respect des différences qui manque souvent à nombre de rappeur réclamant justement ce fameux respect. Ses interviews s'écoutent ou se regardent avec plaisir. Et cerise sur le gâteau qui ne gâche rien.... Il est plutôt beau mec !!! ( et oui, j'ai parfois un côté midinette !)

Bonne écoute et surtout, prêtez attention aux paroles !

Voir les commentaires

Rédigé par Géraldine

Publié dans #musique - chanson

Repost 0

Publié le 22 Juillet 2008

Résumé : Enfermé dans la Grande Galerie du Louvre, Jacques Saunière n'a plus que quelques instants à vivre. Blessé mortellement, le conservateur en chef va emporter son secret avec lui.
Il lui reste cependant un mince espoir de ne pas briser cette chaîne ininterrompue depuis des siècles. Mais il lui faut agir vite.
Une seule personne au monde peut prendre la relève, décrypter le code et être traquée à son tour...
Ou :
Un éminent spécialiste de symbologie de Harvard est convoqué au Louvre pour examiner une série de pictogrammes en rapport avec l'œuvre de Vinci. En déchiffrant le code, il met au jour l'un des plus grands mystères de notre temps... et devient un homme traqué.



                                         

Mon humble avis :Livre bestseller, critiqué, phénomène de mode, oeuvre encensée....
Peu m'importe tout cela. J'ai lu ce livre après l'engouement  mondial, après en avoir entendu des vertes et des pas mûres ! J'en attendais beaucoup, comme on peut en attendre d'un film que tout le monde à vu. Et là.... la révélation, le coup de foudre. Pendant quelques jours, ce roman a eu droit à toute l'exclusivité de mon attention, de mes rêveries, de mon temps libre, de mes envies. Je l'ai dévoré en fin de vacances il y a 3 ans. Comme j'aurais aimé que Dan Brown m'écrive "un mot d'excuse" pour ne pas retourner au travail et finir son roman !
Da Vinci code m'a conquise pour plusieurs raisons. Il est tout d'abord passionnant, prenant. Il y a une bonne intrigue, des rebondissements, du suspens. Il ébranle certains dogmes catholiques et j'aime ça. Il ouvre la porte à nombre d'hypothèses. Il m'a éclairée sur les templiers, la recherche du Graal,  l'Opus Dei, sujets dont je n'avais qu'une vague idée. Il m'a fait découvrir le prieuré de Sion dont je n'avais jamais entendu parlé. Bref, jamais un roman n'a autant attisé ma curiosité " de culture et d'histoire." Je devine que certains d'entre vous ricanent devant mon vif engouement. Je vous rassure, celui ci n'est pas aveugle. Dan Brown a subi bien des critiques devant ses erreurs historiques, ses approximations, ses élucubrations... (Le succès dérange sans doute.) Et alors !? Comme bien souvent, je n'ai retenu que le fond de l'histoire et de l'intrigue, et l'excitation qui fut mienne pendant ma lecture. Dan Brown n'a jamais proclamé avoir écrit un livre d'Histoire mais un roman. Et quel est le but du roman : DISTRAIRE, éveiller une curiosité, détendre, changer les idées.... Pour moi l'objectif est on ne peut plus atteint . D'ailleurs, j'attends avec impatience mes prochaines vacances... dans deux semaines. Au programme " Anges et démons" !


                                                                               


Du même auteur sur ce blog :
Anges et Démons

Si vous voulez aller plus loin...

Comment, parmi toutes les informations livrée dans le Da Vinci Code, distinguer la fiction de la réalité ? Organisé de A à Z pour une lecture simple, rapide à consulter, Le code Da Vinci décrypté fait le point et répond à toutes vos interrogations :
° Le Prieuré de Sion existe t-il réellement, et quel est son but ?
° Pourquoi croyait-on autrefois que la présence du Nombre d'Or révélait le passage de la main de Dieu ?
° Quelles sont les dernières théories à propos de la vraie nature du Saint Graal ?
° Quelle est la signification profonde qui se cache derrière le nom des personnages ?
Illustré de tableaux de Léonard de Vinci ainsi que de nombreux documents évoqués dans le roman, Le code Da Vinci décrypté est une extraordinaire source d'informations pour tous ceux que le roman a captivés et tous ceux qui s'intéressent à la légende du Saint Graal.

Ce livre est parfois un peu laborieux à lire, mais il reste fascinant !

Voir les commentaires

Rédigé par Géraldine

Publié dans #thrillers polars étrangers

Repost 0

Publié le 22 Juillet 2008


Si vous voulez visionner la bande annonce du film, cliquez droit sur le lien suivant :
http://www.cinemovies.fr/players/player.php?IDfilm=3215&IDBA=10324

Le budget de ce film fut 125 millions de $. Le casting international est époustoufflant. Entre autre : Tom Hanks, Audrey Totou, Jean Pierre Marielle, Alfred Molina, Ian Mac Kellen, Jean Reno.
Le réalisateur n'est autre que Ron Howard.




Mon humble avis :  J'ai beaucoup aimé le film, qui m'a remis pour un temps en mémoire certains détails du film.
Je connaissais déjà la fin puisque j'avais lu le livre. Mais mon plaisir de voir le film n'en a pas été diminué, au contraire. Le film de Ron Howard est assez fidèle au livre, malgré quelques raccourcis...
Un très bon film d'aventure, un thriller, un divertissement. Mais une adaption cinématographique ne vous donnera jamais autant de frissons que le roman dont il est inspiré... En 2H30, tout est bouclé, pas de fins de chapitres, de pages à tourner...

Pour la petite info, ce film est aussi une course poursuite, une course contre la montre, qui nous emmène dans nombre de contrées...
Voici une liste des principaux lieux de tournage, si une certaine envie de pèlerinage vous prend !

   Belvoir Castle, Belvoir, Leicestershire, Angleterre.
Burghley House, Stamford, Lincolnshire, Angleterre.
Caledonian Hilton Hotel, Edinburgh, Ecosse.
Chateau de Villette, Condecourt, Val d'Oise, France.
Fairfield Halls, Croydon, Surrey, Angleterre.
Cathédrale Lincoln, Lincoln, Lincolnshire, Angleterre.
Londres, Angleterre.
Malte.
Musée du Louvre, Paris 1, Paris, France.
Paris, France.
Hotel Ritz, Paris, France.
Rosslyn Chapel, Midlothian, Ecosse.
Shepperton Studios, Shepperton, Surrey, Angleterre.
Temple Church, Temple, Holborn, Londres, Angleterre.
Cathédrale de Winchester, Winchester, Hampshire, Angleterre

Voir les commentaires

Rédigé par Géraldine

Publié dans #Cinéma d'ailleurs

Repost 0

Publié le 22 Juillet 2008

Abellion m'a taguée et je me prête volontier au jeu qui consiste à :

- Indiquer le nom de la personne avec un lien vers son blog :
http://polymathe.over-blog.com/
- prendre le livre que l'on lit actuellement (ou que l'on préfère) en p 123
- recopier le texte de la 5ème phrase et des 3 suivantes
- Indiquer année de parution, édition, titre et auteur du blog
- choisir 4 autres blogueurs pour leur demander ce qu'ils lisent et ainsi de suite....

 

Alors, je lis actuellement " Eté meurtrier à Pont Aven", de Yves Josso, éditions 10/18, date de parution ???
Une enquête dans la Bretagne de la fin 19ème.

L'extrait de la p 123 :
Voulez vous que je vous rappelle pourquoi mes soupcons se dirigent vers lui ? Alors, allons y, je vous énumère les bonnes raisons que j'ai de croire q'il est l'auteur de ce crime et plus vraissemblablement de cet assassinat, car son geste semble bien prémédité.
Primo, c'est dans sa barque que l'on a retrouvé la victime. Deuzio, il avait passé la nuit précédente avec elle et l'aimait à la folie. Tertio, il ne supportait pas qu'elle posât nue pour un peintre de Pont Aven, un dénommé Maxime Louval, hôte de la pension Gloanec. Quarto...

Pour le quarto, le quinto... Il vous faudra lire le livre car j'ai rempli ma mission des 5 phrases !

Alors, je vais taguer :

Liza, ma référence en matière de blog littéraire :
http://bibliza.over-blog.com/
Claudia, qui me rend pas mal visite : http://liberta-revolutiona.over-blog.com/
Buzard qui a été le 1er à me laisser un commentaire : http://busardeco.over-blog.com/
Annunaki, qui m'a aussi accueillie dans sa communauté : http://www.livres.over-blog.net/

 

 

Voir les commentaires

Rédigé par Géraldine

Publié dans #Quizz - tags et vrac !

Repost 0

Publié le 21 Juillet 2008

Rédigé par Géraldine

Repost 0

Publié le 21 Juillet 2008

Résumé :C'est Ram, l'enfant de l'Inde, qui, du fond de sa fabrique de tapis, a donné l'alerte. Un trafic d'enfants esclaves, au fin fond du Pakistan.

Reiner avait quitté le manoir et ses roses. Agnès l'avait suivi. Dans les montagnes les plus hautes du monde, piégés par un ennemi plus dangereux que les démons qui hantent, l'hiver, les sommets du Karakorum, ils vont tous les trois tenter d'échapper à la mort et remonter la filière de l'horreur. Mais la vérité qui les attend est peut-être pire qu'ils ne le pensaient.







                                           

Mon humble avis :  Patrick Cauvin... Un auteur surprenant, qui joue sur différents registres. Son talent et son inspiration devraient lui donner une popularité comme celles de Grangé ou Marc Levy. Hélas,ce n'est pas le cas. Patrick Cauvin ne bénéficie pas, à ma connaissance, d'un tel soutien, voire d'un tel tapage médiatique !
Mais n'est pas l'essentiel. En effet le principale est la qualité de ces romans. Ils ont souvent pour thèmes de sujets actuels et délicats, presque tabous. Celui ci évoque le traffic d'enfants. Un autre (La Reine du monde), traite des financements "occultes" des guerres et des coups d'états en Afrique.
Avec le Sang des Roses, j'ai découvert son côté "thriller". Quelle excellente surprise ! Un suspence et une intrigue de très haute voltige, au coeur de montagnes tout aussi vertigineuses... A lire et d'une traite bien sûr !
Comme j'ai lu plusieurs oeuvres de Cauvin, j''aurai l'occasion de vous parler de ces autres facettes !

Voir les commentaires

Rédigé par Géraldine

Publié dans #Thrillers - polars français

Repost 0

Publié le 20 Juillet 2008


DIX HEURES ET DEMIE DU SOIR EN ETE, de Marguerite DURAS

Un très mauvais souvenir de lecture. On se force à aller jusqu'au bout au cas où... peine perdue. A cette heure là dans ce livre, on compte déjà les moutons. Pourtant, j'avais adoré l'Amant de la Chine du Nord.

                                    
                                             J'avais tant aimé "L'or" de Cendrars... Soucieuse de me faire  une idée plus complète sur l'auteur, je me suis plongée dans "Le  lotissement du ciel". Et me suis noyée d'ennui dans cette énumération des Saints qui auraient lévité. C'est donc uN livre qu'il vaut mieux éviter !




                                                   


Inutile de présenter ce livre, qui ne connait pas le Père Goriot de Balzac ?!!!
Ce livre fut imposé comme lecture collective dans ma classe de 4ème.... Obligée de lire un tel pavé indigeste à l'âge de 13 ans ! A l'époque, je me délectais encore de la bibliothèque verte ou de "Cornichons au Chocolat". Résultat des courses : la classe a fini ce livre bien plus vite que moi qui n'ai plus ouvert de bouquin pendant des mois.
La littérature Française n'est elle pas assez riche pour imposer  uniquement des romans que des "mômes de 13 ans" sont incapables d'apprécier ???

Voir les commentaires

Rédigé par Géraldine

Publié dans #Littérature française

Repost 0

Publié le 20 Juillet 2008

Je suis très contente... Abellion, chef de fil de la Communauté "Cultureux Eclectiques", décerne à mon blog le prix de Diamant des Arts Divers. "Le blog de Géraldine, qui nous parle de littérature et de musique avec discernement et bon goût".

Je suis sincèrement touchée par cette marque d'intérêt reel pour mon blog, qui plus est en dehors de mon propre cercle relationel.

Vous pouvez lire l'article par lequel Abellion décerne ces prix en cliquant droit sur ce lien :
http://polymathe.over-blog.com/article-21364329.html

Et n'hésitez pas à visiter l'intégralité de son blog spécialisé sur le pays Cathare en cliquant tout aussi droit sur ce lien :
http://polymathe.over-blog.com/

Bonne visite !

Voir les commentaires

Rédigé par Géraldine

Publié dans #Quizz - tags et vrac !

Repost 0