VENDETTA, de R.J ELLORY

Publié le 12 Décembre 2011

Thriller - Editions livre de Poche (Sonatines) - 763 pages -8.00 €

 

 

 

Parution en poche en septembre 2010

 

 

 

L'histoire : En Louisiane, la fille du gouverneur est enlevée et son garde du corps retrouvé mort, atrocement mutilé. Alors que l'enquête piétine, un homme appelle le FBI. Il se prénomme Perez et promet de tout dire à condition qu'il puisse s'adresser à Ray Hartmann, un enquêteur d'Etat de New York...

Celui ci se retrouve contraint à retourner à la Nouvelle Orléans.... Et à écouter Perez qui lui raconte sa vie, étape par étape. Seulement, et seulement lorsqu'il aura terminé, Perez donnera l'adresse où il retient la fille prisonnière.

Mais Perez n'est pas un homme comme les autres. Toute sa vie, il a été tueur à gage pour la mafia...

Le temps presse et Perez semble prendre tout son temps... Une guerre des nerfs pour nos agents du FBI et pour le lecteur !

 

 

 

Tentation : Mon coup de coeur pour Seul le silence du même auteur

Fournisseur : Ma PAL !

 

 

 

 

 

-toile3.jpg

 

Mon humble avis : ( vendetta = vengeance en Italien) Ellory confirme ici sa maestria du récit. Car même si Vendetta comporte certains éléments que je n'aime pas trouver dans un roman, il faut bien avouer que j'ai été agrippée par  ce livre à l'atmosphère étouffante et au suspens implacable.

Ma relative aversion pour les pavés commence à être connue de tous.... je fais une ou deux exceptions dans l'année, Vendetta en est une. Et pourtant, je maintiens.... Pourquoi autant de pages ? Franchement, 200 pages de moins n'aurait pas nuit à mon intérêt, au contraire, j'aurais alors octroyé  à ce livre les 4 étoiles que son sujet mérite. Mais je me suis souvent lassée des états d'âmes conjugaux très redondants de notre agent Hartmann et des inquiétudes familiales de notre mafieu Perez, toutes aussi répétitives, même dans les mots choisis pour en parler. A mes yeux, c'est le premier bémol de ce livre.

Un 2ème bémol pour la route.... La profusion des personnages, tant dans les forces de l'ordre que du côté de la mafia, qui m'ont un peu perdue et fait survoler quelques passages qui ressemblent à un listing de noms et de titres mafieux. Certes, Ellory voulait écrire un roman sur la mafia et, manisfestement, il s'est excessivement bien documenté et maîtrise son sujet à la perfection... Mais l'aspect documenté est parfois trop visible.

Mais mais.... Vous lirez ce livre car malgré mes bémols, Vendetta est un monument ! Tout d'abord, les atmosphères....

Celle de la Nouvelles Orléans, de la Havane, de Chicago, de Miami, de New York... et même du bureau où Hartmann reçoit les confessions de Perez : on y est. On transpire à cause du climat, on tousse à chaque cigarette allumée, on perçoit les cris du carnaval, on  grelotte dans les rues de Chicago et malgré cela, à chaque page, c'est une certaine touffeur qui règne.

Ce roman vous fait traverser un demi siècle.... de l'histoire des Etats Unis et de Cuba. Où l'on voit Castro se saisir du pouvoir peu à peu, Kennedy se faire assassiner, Nixon avoir quelques aqua soucis... Et Ellory qui y va de ses hypothèses... Et si la mafia n'était pas loin de tout  cela ?

Vendetta est bien sûr une plongée dans le monde de la mafia, est même si cet univers est à l'opposé de notre culture, de nos valeurs, il s'immisce en nous comme une fascination. Surtout que le mot mafia est très peu usité dans le livre, remplacé bien sûr par le mot " La famille", et la Cosa Nostra (cette chose qui est la nôtre). Et Ellory est assez fort pour ne pas juger et nous amener à nous interroger. Car franchement, au cours de ma lecture, je me suis demandée si ces hommes autant craints qu'admirés, qui justifient tout par une loyauté sans faille à La Famille, ne sont pas pour la plupart des moutons sans cervelle, qui suivent un mouvement bien encadré.... Ou bien des hommes morts de trouilles à l'idée de s'affranchir d'une famille enfermante (il y a d'ailleurs je pense dans cette notion de famille mafieuse un parallèle possible avec les effets d'une famille lambda disséquée dans tout cabinet de psy !)

Même Perez, ce tueur à gage qui nous raconte parfois dans le détail tous les crimes qu'il a commis, on ne sait pas si on finit par l'admirer (pour son sang froid, sa culture et "sa présence", si on doit le plaindre ou le détester... Mais finalement, un attachement apparait parfois pour disparaitre plus tard. Rien n'est figé, rien n'est immuable. Et c'est une sensation de lecteur très intéressante.... Ne pas savoir ce que l'on ressent pour un personnage, gênés que nous sommes par nos valeurs...

Enfin, the last but not the least, un final grandiose, inattendu, même si un peu aidé par une relative incompétence du FBI qui a bien arrangé notre auteur..... Mais dans les 20 dernières pages, vous réaliserez qu'Ellory vous a baladés pendant les 740 premières. Un coup de bluff génial. Chapeau l'artiste ! Une Vendetta sacrément subtile !

 

 

"Le recul est un outil extraordinairement efficace pour déterminer le bien-fondé d'une décision, malheureusement, il est alors toujours trop tard"... "Ce qui est parfait à un moment précis ne le sera pas nécéssairement 5 minutes plus tard. Il y a toujours la variable ultime : Les gens."

 

"Malgré tout ce qu'il avait fait, Perez n'avait jamais prétendu être autre chose que lui même"

 

"L'âge est un juge et une cour et un jury. Vous vous tenez face à vous même et vous voyez votre vie comme si elle était une pièce à conviction dans un procès. Vous vous interrogez, vous vous posez des questions et attendez des réponses et quand vous avez fini, vous délivrez votre verdict".

 

"Le recul est lui aussi un juge, mais il est biaisé et ne montre pas les choses telles qu'elles étaient sur le moment. C'est un paradoxe"

 

L'année dernière, R.J Ellory a eu l'extrême gentillesse de répondre à mes questions

ICI en VO et LA en VF

 

 

Challenge Thriller

Rédigé par Géraldine

Publié dans #thrillers polars étrangers

Repost 0
Commenter cet article

Marie 20/12/2011 11:54


Seul le silence a été un coup de coeur pour moi aussi ! J'ai bien aimé Vendetta... mais moins quand même que Seul le silence ! 

Géraldine 21/12/2011 19:44



@ Marie : Idem, même si le suspens est peu être plus intense dans Vendetta !



alinea 16/12/2011 09:34


 j'ai préferé celui-ci que j'ai trouvé tres fort , à seul le silence

Géraldine 19/12/2011 17:21



@ alinéa : Moi, ma préférence va à seul le silence, qui peut être à bénéficier de l'aspect découverte de l'auteur. Mais même le sujet m'était plus proche, puisque l'on assistait à la naissance
d'un auteur.



clara 14/12/2011 20:52


Qui est une des seules à ne pas avoir lu cet auteur ?

Géraldine 15/12/2011 13:35



@ Clara : ALors lis "seul le silence", je crois qu'il a plus de chance de te plaire que celui ci !



Manu 14/12/2011 20:11


Je suis contente que ce roman t'ait plu. Même si moi, j'adore les pavés et je ne trouve donc pas qu'il y ait des longueurs et trop de pages 

Géraldine 15/12/2011 13:36



@ Vendetta : Y faut dire, je crois qu'ellory sait y faire pour embarquer les gens !



lasardine 13/12/2011 22:17


ah lala!! il faut que je découvre cet auteur!!

Géraldine 15/12/2011 13:45



@ Lasardine : Ah oui, cela devient impératif !!!! C'est vraiment un auteur dont on va de + en + entendre parler, pusque ça carrière en France n'en est qu'à son début. On a pas mal de livres de
retard en france !



Alex-Mot-à-Mots 13/12/2011 16:14


Voilà pourquoi je ne l'ai toujours pas lu : parce que je n'avais pas aimé son précédent.

Géraldine 15/12/2011 21:15



@ ALex : En même temps, les deux livres sont très différents, alors il y a de fortes chances pour que tu aimes celui ci !



Joelle 13/12/2011 09:34


Je l'avais commencé en version audio mais parce qu'il y avait les vacances, j'avais été obligée de faire une pause et je n'avais ensuite pas repris (parce que cela faisait quand même 22 h
d'écoute !). Pourtant, j'avais bien aimé ce que j'avais écouté ! Maintenant, il va falloir que je reprenne tout depuis le début car mes souvenirs sont flous !

Géraldine 15/12/2011 09:40



@ Joelle : J'avoue qu'en Audio, ça doit pas être simple. Déjà à l'écrit en étant concentrée pour retenir la floppée de nom et de personnage, alors à l'écoute !!!



A_girl_from_earth 12/12/2011 22:29


C'est vrai que RJ Ellory est un écrivain à atmosphère, je l'avais déjà ressenti lors de ma lecture de son autre roman, et il a l'air d'aimer prendre le temps, aller en profondeur des choses.
C'est une qualité mais ça m'avait presque épuisée la dernière fois, il faut être assez concentré, très disponible, presque complètement dédié à sa lecture. Du coup pour l'instant, je passe...

Géraldine 13/12/2011 18:01



@ AGFE : Voui mais là, y a du suspens en direct tout de même car il y a cette gamine enlevée, dont on ne sait si elle est en vie or not ! Mais effectivement, j'ai mis du temps à lire ce livre,
c'est pour cela que je ne suis pas pro pavé !



gambadou 12/12/2011 21:10


On a l'impression d'être dans un film ....

Géraldine 13/12/2011 17:58



@ Gambadou : Oui, avec Andy Garcia dans le role d'hartmann non ? Qu'est-ce que tu en penses ?!



Anne Sophie 12/12/2011 11:20


et hop un de plus dans la liste pour papanoel :p

Géraldine 13/12/2011 17:57



@ Anne sophie : Il va être chargé ce brave homme !



Héléna 12/12/2011 10:14


Je suis du même avis que toi. J'ai eu un peu de mal au début, je l'ai trouvé long à démarrer, et après je l'ai dévoré et adoré ! Description très intéressante du milieu de la mafia, j'ai
d'ailleurs enchainé avec le film Casino que j'avais enregistré !

Géraldine 13/12/2011 17:57



@ Héléna : Ha ! tu es du même avis que moi, tu mérites donc de rester dans ma liste d'amis !!!!



Anne 12/12/2011 09:46


Seul le silence est toujours dans ma PAL, donc j'attends de voir si j'aime avant d'en acheter d'autres, ce serait bête avec de tels pavés. Mais ton billet a quand même éveillé des clignotants
"intérêt très grand" !

Géraldine 13/12/2011 17:56



@ Anne : Il y a de trrrrrèèsss fortes chances pour que tu aimes Seul le silence, que je te conseille donc de mettre en PAL prioritaire !!!



canelle56 12/12/2011 08:08


J'aime beaucoup cet ecrivain , donc là voilà un choix de roi


Bises Géraldine

Géraldine 13/12/2011 17:55



@ Canelle : Oui, et en plus, on peut dire que cet auteur en est qu'au début de sa carrière en france, on a donc pas mal de livres en retard, donc des tonnes à venir !