UNE VIE PLUS LOIN, de Gracianne HASTOY

Publié le 8 Avril 2011

 Roman - Editions Cogito - 279 pages - 18 €

 

 

 

Parution en mars 2011, nouveauté

 

L'histoire : Une soirée trop arrosée, une voiture, un carrefour, l'accident. Eric se réveille dans un autre monde, une autre dimension, celle dont chacun se demande si elle existe... Il est dans le couloir de la mort... Et c'est un véritable tribunal qui l'attend. Qui siège à se tribunal : les morts de sa vie... Ses grands parents, ses oncles, une ex petite ami, son chien. Chacun offrira à Eric un autre point de vue sur sa vie et les conséquences de ses actes. Ce qui l'aidera a devenir meilleur pour la vie suivante et celles d'après...

 

 

 

 

 

 

 

 

  -toile1.jpg

 

Mon humble avis :Parfois, je me demande s'il est bon de m'obstiner à achever un livre qui ne me plaît pas. Peut-être que je mets un point d'honneur dans cette forme de respect envers le travail de l'auteur. J'aime aussi laisser au livre une chance de me plaire jusqu'au bout  Car sait on jamais, parfois la fin justifie des moyens qui auraient pu m'échapper. Ce n'est pas le cas ici. Je suis passée complètement à côté de cette histoire.

Le pitch pourtant m'avait bien tentée,  j'y ai vu la probabilité d'un livre drôle, captivant et de réflexions intéressantes. Très vite, l'impression que le livre n'avait pas les moyens de ses ambitions m'est apparue. Je sais, je suis dure, mais je n'ai pas lu le livre top et sympa auquel je m'attendais. Un sentiment s'est installé en moi : ce livre est un prétexte pour aborder pléthore de sujets plus ou moins spirituels (la religion, la mort, la réincarnation, l'amour, l'euthanasie, le libre arbitre, la justice, le destin etc...... Des sujets intéressants certes mais si -trop- nombreux qu'ils ne sont souvent qu'abordés et non approfondis. Le point de vue de l'auteur nous est servi sous forme de courtes vérités vraies limite théoriques et manichéennes. On démontre par A-B mais on ne développe pas.L'impression d'avoir une liste de courses, avec des mots barrés au fil des achats sauf que nous sommes dans un livre et qu'ici, les achats sont des chapitres. Les dialogues interminables et agaçants noient l'ensemble. L'auteur voulait donner son avis sur moult questions, jusque là tout va bien, c'est souvent à cela que sert l'écriture. Je n'ai rien contre le fond, c'est la forme qui me dérange ici. Un mélange d'anticipation et d'initiatique.....La mort et l'après, le regard sur la vie, les chances croisées et non saisies, les signes de l'au delà, le tribunal....Mais K.Dick et Coelho ne sont pas là. Malgré l'appel aux bons sentiments, aucune émotion ne m'a submergée. Et l'histoire du chien qui parle m'a achevée... Le tout dans une atmosphère qui n'est pas pesante puisque l'auteur l'a voulu légère mais qui,  à force d'un humour qui ne m'a pas fait rire, m'est devenue lourde et interminable. A vrai dire, au début, je pensais que ce livre ne comportait que 250 pages. Quand j'ai découvert qu'il y en avait 29 de plus, un frisson d'effroi m'a parcourue.

Un thème principal : la réincarnation - qui ne fait pas partie de mes croyances. Lavision de l'auteur sur ce sujet me déplaît fortement. Je la trouve limite amorale.

Et l'écriture ? Pas séduite non plus. Certes, elle est soignée, tant parfois que cela ce qui a coupé l'élan et la  fluidité de ma lecture. A maintes reprises, j'ai douté de la justesse de tournures de phrases au point d'aller vérifier leur véracité(avérée) sur internet, tant ces passages me dérangeaient. Le français utilisé ici, souvent châtié, ne m'a pas été agréable. Et puis le style est inégal et maladroit qui joue d'un mélange improbable de genres dissonants de vocabulaire (tantôt familier, tantôt soutenu), dans une même phrase, surtout dans des dialogues qui deviennent irréalistes. Ce qui donne des passages dis-harmonieux,  où l'on se dit "cherchez l'intrus"(ex, dans une même phrases, trouver les termes "piger" et"abscons" ou encore "faire gaffe à la prescience contenue dans...).

Bref, ce roman restera pour moi un livre prétexte à nous servir des avis sur une liste de sujets, à mettre en scène des mots inusités.... nécessitant le dictionnaire... dans un environnement qui, à mon sens, ne leur convient pas. Un livre qui balance entre ambition et divertissement... Qui veut être tout, cool et sérieux... sans y parvenir malgré toutes les bonnes intentions et quelques réflexions intéressantes. Certes, je n'aurais pas forcément fait mieux... et ce n'est ici que mon humble avis de petite lectrice parmi des millions.

------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Je ne prétends pas être parfaite, ni donner de leçon d'écriture. L'attaché de presse m'a fait parvenir un exemplaire de ce livre pour recueillir mon avis et pour que j'évoque ce livre sur mon blog. Aucun contrat d'avis pipé n'a été signé

Ceci n'est qu'un avis de lecture qui ne se veut en aucun cas parole d'évangile. Ce billet n'attaque pas une personne, il explique juste pourquoi je n'ai pas apprécié ce livre. Aimer ou ne pas aimer une oeuvre artistique ne démontre en rien la bêtise ou l'intelligence, juste une différence de goût, de ressenti, d'émotionnel. Et dieu soit loué, c'est cette différence qui garantit la variété des oeuvres, qui fait que nous ne lisons pas tous un seul et même livre...

Inutile d'être sur le pied de guerre ni de venir "me casser ma gueule".. Ce billet vous déplaît, c'est votre droit, comme est le mien de ne pas aimer ce livre et de le dire, que je maîtrise ou pas les bases du français. Le droit à la lecture et à l'expression n'est, en France, pas réservé qu'à une certaine élite. Et la littérature n'est pas un champ de bataille entre les "pour" et les "contre", ni une campagne électorale....

 

 

 

 

Comme indiqué en bas de blog...Aucune chronique de ce blog ne peut être reproduite, sous quelque forme que ce soit, sans l'autorisation de l'auteur.

Rédigé par Géraldine

Publié dans #Littérature française

Repost 0
Commenter cet article

Manu 20/04/2011 14:28



J'avoue que les livres sur ce genre de sujets ne m'intéressent pas. Par contre, je ne supporte pas les "fan clubs" qui se permettent d'injurier les personnes qui n'aiment pas les livres de leur
"auteur".



Géraldine 21/04/2011 22:05



@ Manu : Oui, et souvent ces fans club sont constitués de proches de l'auteur...



Yv 19/04/2011 09:47



J'avais effectivement  noté chez moi les comm provenant du même site, celui de l'auteure, qui m'a l'air d'avoir envie de faire un "buzz" sur son livre. Bon, pour moi, ça va, par contre
l'attaque en règle, l'insulte voire plus, ça va trop loin  pour un simple avis sur un simple bouquin aussi important soit-il pour son auteur et ses proches.



Géraldine 20/04/2011 16:31



@ Yv : L'envie de créer le buzz autour du livre est assez normale, mais c'est les méthodes qui me dérangent fortement...



isa 09/04/2011 18:51



moi aussi je m'acharne à finir les livres et je ne suis pas sûre que ça soit toujours une bonne idée !!!


Celui-là je ne le note pas.



Géraldine 10/04/2011 19:33



@ Isa : Euh pourquoi, je ne comprends pas



keisha 09/04/2011 17:31



J'en suis au chien, mais je n'ai pas d'a priori contre les chiens qui parlent, tu sais


D'ailleurs, mon chat parle! Si, si! Malheureusement tu n'as pas pu tellement la voir, mais elle a une super gamme de miaulements et cris divers.



Géraldine 10/04/2011 21:45



@ Keisha : moi aussi mon chien me parlait, mais il n'était pas nié...



mary 09/04/2011 14:39



Tu n'as pas aimé ce livre tu expilques très bien pourquoi pas de problème. Chacun ses goûts et heureusement !!


Bon week-end plein de soleil ...



Géraldine 10/04/2011 21:48



@ Mary ; Logiquement oui, mais le fan club de l'auteur ne semble pas l'entendre comme cela. Donc j'ai préférer préciser certaines choses en bas de billet pour éviter une certaine.... aggressivité
va-ton dire. Pour le soleil, yes ! Lecture d'une BD au soleil, résultat : coup de soleil !



Bénédicte 09/04/2011 10:11



il ne me tente pas plus que ça



Géraldine 10/04/2011 21:50



@ Bénédicte : Je n'ai aucun argument pour te faire changer d'avis



A_girl_from_earth 09/04/2011 00:06



Ça m'a bien fait rire ton histoire d'effroi quand tu as vu qu'il y avait 29 pages de plus que tu ne pensais.


Ben oui, tu n'as pas aimé, ça arrive, c'est comme ça. Tu auras au moins eu le mérite d'aller jusqu'au bout.;)



Géraldine 10/04/2011 21:49



@ AGFE : Oui, imagine, tu es à bout de patience et tu ne rends compte que tu n'es pas au bout du livre, c'est affreux !



Yv 08/04/2011 16:27



Pas lu, pas intéressé, mais Madame Yv l'a lu et ça l'a distraite.



Géraldine 09/04/2011 11:42



@ Yv : Oui, je compatis. J'ai vu sur ton blog ainsi que le fameux comm' que j'ai trouvé moyen moyen dans le procédé.



keisha 08/04/2011 15:51



Géraldine, je confirme ton talent à savoir argumenter et mettre le doigt sur ce qui te déplait. je n'aurais pas su expliquer si bien. j'ignore si j'aurais été aussi critique, il ya une histoire
intéressante au départ, au moins, et on voit défiler la vie du personnage (bon, je n'ai lu que 50 pages, c'est peu, et feuilleté le reste)



Géraldine 09/04/2011 11:44



@ Keisha : oui, le point de départ était intéressant mais la suite pfff. Si tu n'as lu que 50 pages, tu n'es pas arrivée au passage du chien qui parle...



clara 08/04/2011 11:47



Tu as le droit de ne pas aimer et en plus, tu as justifié ton avis.


Si des personnes ne l'admettent pas , c'est bien triste ...et ça démontre un Ego vaniteux et de l'irrespect.



Géraldine 09/04/2011 11:45



@ Clara : pour l'instant pas d'animosité. tant mieux.



zarline 08/04/2011 11:09



Ouah, c'est une descente en règle mais très bien argumentée. Je trouve effectivement étrange ce mélange de style argotique et châtié que tu cites et bon, c'est pas franchement tentant tout ça.



Géraldine 09/04/2011 11:47



@ Zarline : concernant ce mélange disharmonieux, il m'a vraiment choquée. Curieux que personne d'autre n'en parle dans les autres billets. Peut être les autres lecteurs ont été plus captivés par
l'histoire donc moins attentifs aux défauts ??



Alex-Mot-à-Mots 08/04/2011 09:06



Tu as essayé la "lecture survole", histoire de se donner bonne conscience.



Géraldine 09/04/2011 11:51



@ Alex : Non non, j'ai tout lu ! La lecture survole, je ne sais pas faire