UNE RENCONTRE, film de Lisa AZUELOS

Publié le 18 Avril 2014

 Synopsis : Elsa,écrivain, et Pierre, avocat, se croisent lors de la soirée de clôture d’un salon du livre : un regard, un briquet qui change de mains, des rires un peu trop nerveux, le frémissement d’une histoire possible… Une rencontre ? Sauf que la vie de Pierre, c’est d’abord sa famille : ses enfants et Anne, sa femme depuis quinze ans, celle qui l’aimera toujours, et qu’il aimera toujours, en dépit de la routine et du temps qui passe, il le sait. Elsa, de son côté, se reconstruit peu à peu suite à un divorce compliqué, se partageant entre l’écriture, ses ados qui grandissent trop vite, ses amies et une histoire légère comme l’air avec Hugo, son jeune amant. Pour elle, l’homme marié est un tabou et même pire : une erreur. Pourtant… Dès le premier regard, la rencontre de Pierre et Elsa s’inscrit dans une temporalité différente, comme si présent et futur possible se dédoublaient, s’entrechoquaient... jusqu’à créer une réalité où tout serait possible...

Ce film sort mercredi prochain

 

Avec Sophie Marceau, François Cluzet et Lisa Azuelos

 

-toile2.jpg

Mon humble avis : Voici un film qui ne révolutionnera pas le septième art ! Car même si la bande annonce promet la plus belle histoire d'amour for ever, et bien c'est avec un sentiment de déjà vu ou de rien de nouveau que j'ai quitté la salle en fin de séance.

Certes, les acteurs sont mimi et touchants à regarder alors qu'ils retrouvent leur quinze ans et l'Amour. Mais bon, ils m'ont un peu agacés ces deux là, avec leurs "oui mais non" et leurs "non mais oui".  Les clichés sont en culture ici, et ça m'énerve encore plus quand les personnages en sont conscients et s'en excusent, comme pour qu'on leur pardonne notre agacement. En même temps, le coup de foudre est souvent cliché en lui même.

Voir François Cluzet dans une comédie romantique est assez rare, c'est agréable. Sophie Marceau, on sait qu'elle est belle, splendide même. Mais ici, j'ai eu l'impression qu'elle minaudait trop. Et puis, elle semble porter les mêmes robes ultra moulantes sexy rouges que dans les films précédents et qui me valent pas mal de visites sur mon blog (mots clés de recherche : la robe rouge de Sophie Marceau dans le film Blablabla.;) )

Maintenant, la réalisation du film ne manque pas d'originalité, dans l'aspect ping pong des saynettes dans la vie des deux personnages. Les sujets de la fidélité au couple, des démons passagers (ou pas)  et de la chute des tabous lorsque the Amour est là est bien rendue. La fin est inattendue, c'est à souligné.

Mais bref, même si l'on regarde ce film sans déplaisir, je ne suis pas conquise. Peut-être parce que j'ai été énervée dès la première scène. Celle ci se déroule au salon du livre de ... Rennes... représenté ici comme étant plutôt people, comme lieu d'échanges décisifs dans une environnement cossu et cosi, aux lumières tamisées etc... Quand on sait que ce fameux salon, avant de se dérouler cette année dans une salle de sport très bien aménagée, on dit même paysagée, le salon se tenait sous une espèce de tente améliorée... et bien oui, ça m'a énervée. Le réalisme n'aurait rien gâché. Les salons régionnaux ont leur charme et y amener un parisianisme effronté était pour moi déplacé !

 

 

UNE RENCONTRE, film de Lisa AZUELOS

Rédigé par Géraldine

Publié dans #Cinéma Français

Repost 0
Commenter cet article

clara 26/04/2014 08:07

On a été le voir hier. Je me suis ennuyée... CertesFrançois Cluzet a toujours un sourire charmeur, Sophie Marceau et toujours aussi belle mais un scénario pauvre et l'impression qu'elle est dans le film non par pour ses qualités d'actrice mais pour son physique... les nombreux plans où on la voit marcher de face , de dos, de biais dans des robes moulantes : ça va un moment mais très vite, ça m' a agacée ! Une déception !!!!

Géraldine 27/04/2014 20:40

@ Clara : O combien je partage tes impressions. Plus j'y pense, moins j'ai aimé ce film, archi cliché !

Yv 19/04/2014 17:05

de toutes façons je n'avais pas envie d'aller le voir

Géraldine 27/04/2014 20:38

@Yv : Donc pas de regret !