UNE FEMME AVEC PERSONNE DEDANS, de Chloé DELAUME

Publié le 12 Avril 2012

Autofiction ? - Editions du Seuil - 140 pages - 15 €

 

 

 

Parution en janvier 2012

 

 

L'histoire : Point de départ... Une lectrice se suicide. Au téléphone, la mère de celle ci accuse Chloé Delaume d'être responsable de cette mort. "Pourquoi est elle morte et pas vous" ?

Parce qu'un auteure qui devient l'héroïne et la narratrice de ses livres serait un corps vide, avec personne dedans, une place à prendre.... Jusqu'où va l'identification, le danger de l'autofiction et la liberté de chacun de mener sa propre vie, voire de la choisir...

 

 

Tentation : Curiosité

Fournisseur : La bib

 

 

 

 

 

 

 

-toile2.jpg

 

Mon humble avis :Chloé Delaume est passée récemment à La Grande Librairie. Je ne la connaissais pas, même de nom. Et voilà que sa venue pour une conférence à Rennes est annoncée... Alors lisons !

Et bien voici un billet qui ne va pas être facile car je ne saurais dire si j'ai vraiment aimé ce livre, même si je l'ai lu d'une traite.

Disons que ce fut une lecture très expérimentale, déconcertante, déroutante...

Au premier abord, le style m'est apparu comme impénétrable. Syntaxe particulière, phrases très courtes, ponctuation plus que généreuse, rythme saccadé... Puis parfois, des envolées presque lyriques. Et là j'ai ouvert les vannes pour me laisser pénétrer par le texte et je me suis pris sa poésie en pleine figure. Ce texte est en fait hautement poétique, alors je pense que chacun peut par moments l'interpréter à sa façon, le survoler, le saisir dans le creux de ses mains, même si, comme du sable, il s'enfuit l'instant d'après et redevient insaisissable. J'ai trouvé des passages incompréhensibles pour l'instant d'après jubiler devant l'humour, l'ironie et le cynisme dont ne manque pas l'auteure.

Quand est il du sujet... Traité de façon... je dirais décousue dans l'ensemble. Le sujet qui ouvre le livre ne semble qu'être qu'un prétexte pour annoncer l'apocalypse personnelle de Chloé Delaume et donc, pour ne pas échapper au cliché de l'autofiction il en ressort plutôt un aspect nombriliste, que j'appelle "'automasturbation cérébrale". C'est souvent gloque, macabre, sanglant dans les métaphores et les obsessions morbides, inconvenant. Un livre pour répondre à une question : qui suis-je ? Chloé Delaume n'est manifestement pas en paix avec elle même ni avec son identité...Bref, nous partageons nombre de ses tourments. Voici une réponse à celle qui s'est tuée parce qu'elle voulait devenir " à son tour" Chloé Delaume.

Et puis surprise, l'auteure nous propose de répondre à un QCM de 12 questions sur la vie, son livre, notre lecture, elle, afin de choisir, en quelque sorte, la fin du livre selon le nombre de A, B ou C obtenus. Cela m'a franchement amusée car on ne peut plus indédit ! (pour info, j'ai eu autant de A que de B et peu de C)

J'ai tout de même mis quelques post it au fil des pages, car j'y ai retrouvé des affirmations, des ressentis qui font partie de ma vérité et me permettnt une certaine identification à l'auteure / héroïne/ narratrice. Car il y a en Chloé Delaume une lucidité certaine, notamment dans son rapport à l'écriture et le rôle de celle ci qui ne peut jamais être thérapeutique selon ses propres mots.

Ce n'est pas un livre que je conseillerai, à moins qu'être dérangé et remué dans votre confort de vie bien équilibrée d'où transpire le bonheur ne vous déplait pas. Si vous êtes une jeune maman épanouie, une grand mère heureuse de l'être, que pour vous le couple est la plus belle des réussites, que vous êtes sûre que jamais dans votre vie vous n'avalerez d'anxiolitiques, je ne penses pas que ce livre vous plaise un temps soit peu.

Pour ma part, j'ai été surprise, dérangée, je me serai passée de certains détails, mais j'ai retrouvé quelques parties de moi et surtout, malgré mes rétissences du début, j'ai apprécié la poésie de cette plume et me suis amusée du culot de Chloé Delaume. Lecture expérimentale donc, tortueuse à souhait, pas adoré, pas détesté, disons que je n'en ferais pas mon pain quotidien, ni même occasionnel.

Rédigé par Géraldine

Publié dans #Littérature française

Repost 0
Commenter cet article

keisha 19/04/2012 08:15


Trop occupée à papoter, c'est mon défaut... Et intimidée aussi?

Géraldine 22/04/2012 13:11



@ Keisha : Intimiditée toi ???



keisha 15/04/2012 20:15


j'ai pensé beaucoup à toi ce week end, au salon de chateauroux, en vedette : sorj Chalandon! Mais j'ai discuté surtotu avec ses voisins et voisines (la honte) et j'ai oublié de lui parler de toi
et des autres de rennes. (il doit s'en souvenir!)

Géraldine 18/04/2012 17:11



@ Keisha : T'a pensé à moi mais pas assez tout de même !



Manu 15/04/2012 12:29


J'ai un livre de Chloé Delaume dans ma PAL et j'aime assez le côté provcant du personnage. 

Géraldine 18/04/2012 17:15



@ Manu : Et bien j'attends ton billet et tes impressions avec impatience !



Isa 14/04/2012 18:19


Je ne suis pas sûre que ce soit ma tasse de thé. Alors je passe ...

Géraldine 17/04/2012 01:15



@ Isa : je pense qu'il faut plutôt une bonne vodka pour ce genre de livre...



Lilibook 13/04/2012 11:51


Pour ma part je passe aussi, pas assez attirée.

Géraldine 16/04/2012 19:47



@ Lilibook  Sur ce coup là, je n'encourage pas les non motivés !



clara 13/04/2012 07:41


Je ne vais pas m'y risquer...

Géraldine 16/04/2012 19:46



@ Clara  : Euh, sans prendre de grand risque, je suis prête à parier que cela ne te plairait pas du tout



Cynthia 12/04/2012 19:38


Je garde un souvenir assez brouillon de "J'habite dans la télévision". Du coup j'hésite à réitiérer l'expérience...

Géraldine 16/04/2012 19:45



@ Cynthia : je pense qu'ici, tu aurais à peu près la même sensation...



sylire 12/04/2012 17:40


Je ne suis vraiment pas tentée... Je l'ai entendue à la radio et je ne pense pas que ce qu'elle écrit soit pour moi. Mais il n'y a que les imbéciles qui ne changement pas d'avis alors qui sait...

Géraldine 16/04/2012 19:42



@ Sylire : C'est en effet très très particulier. je pense que si on se lance dans un de ces livres, ça doit être en toute connaissance de cause.



Anne Sophie 12/04/2012 17:12


je passe ! 

Géraldine 15/04/2012 16:16



@ Anne sophie : Ben pourquoi ?



luocine 12/04/2012 16:00


alors je passe , en ce moment je veux lire de bons livres


Luocine

Géraldine 15/04/2012 16:16



@ Luocine : ALors oui, je pense que ce ne sont pas les autres tentations qui manquent !



L'Irrégulière 12/04/2012 13:17


Ce que tu en dis est assez déconcertant...

Géraldine 15/04/2012 16:12



@ L'irrégulière : Ben, c'est en fait vraiment mon impression générale. Ce qui est sûr,c'est que ce n'est pas une lecture pour tout le monde !



Hélène Choco 12/04/2012 12:29


Eh bien voilà un billet déconcertant : je ne sais pas i je vais lire ou pas Chloé Demaume! En fait, si, je vais le
lire. Car elle semble vraiment à part, punkette déjantée qui règle ees comptes et s'autoanalyse dans ses livres. Mais ... mais je n'aime pas sa personnalité et comme avec Franzen, je crains que
ça ne se ressente dans ma lecture. Avant son passage à la grande librairie, j'etais super enthousiaste. après... plus du tout! Allez, j'aime être remuée, dérangée, bousculée, donc je vais tenter!

Géraldine 15/04/2012 16:12



@ Hélène Choco :  A lecture déconcertante, billet déconcertant !  j'attends ton impression avec impatience !



keisha 12/04/2012 08:22


Existe aussi dans ma bibli mais pour l'instant ai sauté sur d'autres nouveautés. Géraldine is a warrior, as usual!

Géraldine 15/04/2012 16:11



@ Keisha ; Yes, warrior I am. C'est clair qu'avant mon blog, je ne me serai jamais risquée dans ce genre de lecture. Musso, Nothomb et Coben me suffisaient, ou presque !