UNE CHANSON POUR MA MERE, film de Joël FRANKA

Publié le 29 Mars 2013

http://fr.web.img2.acsta.net/medias/nmedia/18/95/31/04/20425220.jpg Synopsis :  Quelque part dans les Ardennes, aujourd’hui…
C’est parce qu’ils adorent leur maman qui est en train de disparaitre, que les membres de cette famille décomposée décident de lui offrir le plus incroyable des cadeaux d'adieu: Dave, le chanteur, son idole, en personne !
Mais ce projet délirant est peut-être un peu trop ambitieux pour ces frères et soeurs qui croulent sous les non-dits et le silence depuis si longtemps.
Leur amour pour leur mère et la force des liens familiaux retrouvée va leur donner le courage et la folie nécessaire pour atteindre leur but. Au grand désespoir de Dave, leur victime d’un soir…
 
 
Avec Sylvie Testud, Dave, Patrick Timsit
 
 
 
 
 
 
 
 
 
  
 
 
-toile3.jpg   
Mon humble avis : Carte Pass, fait moi voir ce que je ne verrais pas si je ne t'avais pas.... Merci ! Et pas de regret, j'ai passé un bon moment. Une chanson pour ma mère m'a surprise en bien, je m'attendais à plus... à moins.... bref, je m'attendais à bof. Bon, je ne dis pas que c'est le film du siècle, mais c'est pavé de bonnes intentions, comme l'enfer, sauf nous sommes loin d'y être ! Ce film fait de ses faiblesses (idée de départ loufoque, petit souffle au coeur, et un appel aux bons sentiments) presque des atouts en lui donnant un aspect un peu désuet et... artisanal... Le tout appuyé par des décors antédiluviens (une superbe ferme "fortifiée) mais avec des tapisseries et des meubles des années 70, un chanteur jamais vraiment parti mais dont on a l'impression qu'il est en constant "revival". Une famille très éparpillée dans les genres, entre le boulet et le moine qui a fait voeux de silence... Tellement éparpillée la famille que les différences l'ont plutôt fait exploser mais que la mort prochaine de la mère rafistole, même si l'implosion n'est jamais loin.... tout comme le film qui pourrait partir en vrille mais qui évite le KO de justesse. Il y a de sacrées réparties dans les dialogues qui nous font rire de bon coeur autant que nombre de situations comico/tragiques. Pour moi, voir Sylvie Testud à l'écran est toujours un bonheur, que ce soit en rendez vous en Terre inconnue ou ici, en mère de famille de classe populaire qui a le coeur sur la main.
Et bien sûr, mention particulière à Dave qui joue parfaitement de l'autodérision avec bonhomie, sans en abuser et c'est pour cela que ce film est à voir et vous promet un moment agréable, assez inédit au cinéma : un homme qui joue son propre rôle en se moquant gentiment de lui même... Et vous en conviendrez en sortant de la salle,  ce film dénonce avant tout les préjugés, que ce soit sur les fans d'un chanteur "has been" ou sur une mère qui causait peu mais aimait beaucoup, à sa façon.
 
 

Rédigé par Géraldine

Publié dans #Cinéma Français

Repost 0
Commenter cet article

vonnette 04/04/2013 14:05


Je pense que tu as raison et qu'il n'est pas aussi "bof" que certains pensent. Je vais le voir ce soir et j'espère bien passer un bon moment !

Géraldine 09/04/2013 13:53



@ Vonette : Alors, j viens aux nouvelles ! As tu aimé le film ?!



Lilibook 30/03/2013 13:37


Ah bah tiens, je pensais vraiment que ce serait bof bof bof. Comme quoi ;-)

Géraldine 04/04/2013 20:40



@ Lilibook : Comme quoi, il ne faut pas se fier aux apparences



gambadou 30/03/2013 12:13


Moi qui ai tant de films en retard, je ne commencerai pas par celui-là !

Géraldine 04/04/2013 20:45



@ Gambadou : Film agréable, mais peut-être pas de de quoi en faire une priorité effectivement.



Alex-Mot-à-Mots 29/03/2013 11:28


C'est rigolo, je viens de voir ce matin pour la première fois l'affiche sur un bus.

Géraldine 04/04/2013 20:50



@ ALex : ALors, tentée ? Plus ample connaissance avec Dave ? Honnêtement, il m'a paru très sympatique dans ce film !



clara 29/03/2013 10:35


Mouais... je vais m'abstenir !

Géraldine 04/04/2013 20:48



@ Clara : Pas bien grae, normalement, y'a plein de bons films prévus en avril ! Plus d'infos au fur et à mesure sur ton blog préféré