SUNSET PARK, de Paul AUSTER (vo)

Publié le 3 Septembre 2011

Roman en V.O - Editions Faber & Faber - 320 pages - 9.05 €

 

 

Parution en format poche Juin 2011

 

 

Ce roman sort en version Française chez Acte Sud le 7 septembre 2011

 

Rentrée littéraire

 

 

 

L'histoire : Depuis 7 ans, Miles fuit son passé New Yorkais à travers les Etats-Unis. Son passé : Peut-être qu'il a tué son frère, ou pas. Il ne sait pas si le geste était intentionnel, ou pas.

Là, il est en Floride. Sa petite amie est mineure de quelques mois. Devant les menaces de dénonciation, il fuit à nouveau, mes vers le nord, vers l'origine de l'histoire. Juste pour quelques mois. Invité par son ami Bing, il les passera dans un squat d'un quartier de  Brooklyne : Sunset Park

 

 

 

 

 

Tentation : Envie de connaitre mieux l'auteur, la 4ème et l'occasion de relire en V.O

Fournisseur : Achat dans la gare Eurostar de Bruxelles !

 

 

 

 

-toile2.jpg

 

 

Mon humble avis : De Paul Auster, je n'ai lu que "Dans le Scriptorium", roman étrange que j'avais adoré. D'où mon envie d'approfondir l'oeuvre de l'auteur et pourquoi pas en Version Originale, histoire de lire le vrai, le pur, le célèbre, le presque légendaire Paul Auster, grand représentant s'il en est de la littérature contemporaire Américaine.

Autant dire que je ne suis pas très initiée à l'univers de l'auteur, et que je suis donc mal placée pour dire si Sunset Park est un roman typiquement Austérien or not !

Les anglosaxons sont encore plus doués que nous pour parsemer couvertures et 4èmes de couverture de phrases  et de slogans tous plus accrocheurs, tous plus prometteurs les uns que les autres (ici : wonderfully, unpredictable, fascinatingly enjoyable....) Comme j'aimerais qu'il n'en soit rien, que la couv me montre une belle photo, un titre, mais soit vierge de tout le reste... Cela, pour n'attendre rien qu'une histoire sans idée préconçue.

Car de ce fait, cette lecture m'a relativement déçue. Je la qualifierais même de lecture yoyo, qui oscille entre le captivant et l'ennuyeux au possible. Cela partait pourtant très bien, j'aimais ce personnage dont le métier est de photographier les maisons et les objets qui y sont abandonnés par des propriétaires ruinés par la crise et expropriés. Là, j'ai lu de très belles pages sur ce que notre monde peut montrer de plus laid, les limites et l'inhumanité du système et ses conséquences.

Puis les lenteurs se sont installées et j'ai regretté de ne pas avoir passé de Master en histoire du base ball Américain.... Car les résultats des matchs et le destins des grands joueurs de la deuxième moitié du 20ème siècle occupent plusieurs dizaines de pages ! (dans mon souvenir en tout cas !)

Puis l'histoire reprends, Paul Auster nous présente de nouveaux personnages,  qui parfois sont intéressants, banals mais uniques dans leur individualité et leur détresse. Le problème est que tout semble survolé et surtout les relations qui se nouent ou se renouent entre les protagonistes. Je me demandais où Auster m'emmenait, j'attendais avec impatience que Miles affronte enfin son passé.... Et bien affrontement n'occupe finalement que quelques lignes. Il y avait de quoi livrer un roman "really appealing" alors que les émotions peinent vraiment à coming through ! Une accroche disait donc vrai sur la 4ème : This is Auster, nothing turns out as ou expect. ... Oui, j'attendais vraiment autre chose, même si j'ai tout de même eu l'impression, par moments, de lire de très bons passages.

L'impression qui règne lors de la lecture de ce roman, depuis son début jusqu'à sa toute fin, est celle d'un gâchis, un gâchis de vies brisées ou jamais écloses. Un gâchis de manque de communication. Le désastre de notre époque qui s'immisce dans l'économie et dans l'intimité de chacun. Bref, rien de très optimistic ici !

Et la lecture en VO dans tout cela ! Ca c'est positif ! Bientôt dix ans que je n'avais rien lu dans la langue de shakespeare et, malgré mes craintes.... Et bien, c'est comme le vélo, ça ne s'oublie pas. A part quelques mots purement descriptifs qui n'apportent rien à l'intrigue et bien j'ai tout compris ! Enfin, je pense. J'ai lu ce livre avec presque autant de fluidité que s'il avait été en français. Ce qui me fait dire que : soit mon anglais est super top, soit le style d'Auster est super simple ? Je pense qu'il y a une bonne dose des deux, dit elle avec modestie... non, c'est que franchement, dans ma manière de vaguement traduire (lire en anglais ne demande pas une traduction littérale, mot à mot, qui ne signifierait rien. On traduit sans traduire vraiment en fait !), où plutôt de penser certains passages, je trouvais même l'écriture à la limite de la mièvrerie. Je sais, je vais me faire plein d'ennemies, on va se demander pour qui je me prends pour écrire de telles sornettes à propos d'un écrivain si adulé... Et bien ce n'est que mon humble avis. Je suis passé en grande partie à côté de cette oeuvre; J'ai la sensation d'avoir lu un projet de livre, et non un livre abouti au potentiel développé. Ce qui ne m'empêchera pas de lire d'autres livres d'Auster, un écrivain que j'ai envie d'aimer ! Il est réputé pour posséder son propre univers. J'y suis entrée avec Dans le scriptorium, et j'aimerais y rester. Ce ne sera pas avec Sunset Park, un titre pourtant assez onirique non ?

 

 

 

Ceci est une lecture commune avec Keisha.... So, have a look !

 

RL2011b.jpg

Rédigé par Géraldine

Publié dans #Littérature d'ailleurs

Repost 0
Commenter cet article

Leiloona 04/09/2011 22:12



Ahiiiii en Vo ? Je m'incline ! ;)



Géraldine 07/09/2011 15:01



@ Leiloona : Et bien heureusement que c'était en VO, cela m'a apporté à intêrét plus présent dans ma lecture !



liliba 04/09/2011 15:55



Whaou, lire Auster en Vo !!!! trop forte !


Mais les avis sur ce roman sont mitigés, je passerais sans doute mon tour...



Géraldine 07/09/2011 14:59



@ Liliba :Franchement, le style ne comporte aucune difficulté et le roman hélas, un intérêt assez mineur.



Philippe D 03/09/2011 21:04



Ca, c'est un auteur que je dois encore découvrir. Il y en a tant qu'il me faudra bien deux vies!


Bonne soirée et bon dimanche.



Géraldine 04/09/2011 19:50



@ Philippe : A qui le dis tu ?! Moi, j'ai déjà mon agenda lecture pour ma 4ème vie !



gambadou 03/09/2011 18:40



je ne suis déjà pas très tenté par Paul Auster, tu ne vas pas me faire changer d'avis !



Géraldine 04/09/2011 19:50



@ gambadou : Si si, avec Dans le Scriptorium ! J'ai adoré !  Par contre, ne t'arrête pas devant Sunset park,
intérêt très limité !



clara 03/09/2011 16:34



Toujours pas lu cet auteur et le jour où je me déciderai, ça ne sera pas avec ce titre !



Géraldine 04/09/2011 19:49



@ Clara : je confirme, Sunset park n'est pas un livre de villegiature très agréable malgré le titre !



Joelle 03/09/2011 15:31



J'ai aimé Brooklyn follies de cet auteur mais j'ai abandonné La trilogie new-yorkaise ... comme quoi, ça fait aussi le yoyo dans mes impressions de ses livres :)



Géraldine 04/09/2011 19:48



@ Joelle :  Ah, tu as abandonné la trilogie... moi qui était prête à la désigner comme mes prochaines lectures austériennes. A réfléchir !



mary 03/09/2011 14:18



bravo ! je ne me suis jamais lancée dans la VO je ne sais pas trop si j'en serais capable il est loin mon anglais ! Paul Auster j'aime beaucoup l'homme  ses interviews sont toujours
passionnants mais je ne suis pas toujours emballée par ses romans. 



Géraldine 04/09/2011 19:47



@ Mary : Auster a quelque chose de fascinant, il est comme entourer d'un mystère que j'ai envie de percer. Quant à la VO, il fut une époque, lorsque j'étais aux USA ou en angleterre, je ne lisais
qu'en VO histoire d'améliorer la soit disant immersion totale !



Yv 03/09/2011 13:49



J'ai déjà beaucoup de mal avec Paul Auster en français, alors en VO, je passe et repasse...



Géraldine 04/09/2011 19:45



@ Yv : Franchement, la VO auster est très facile à lire et fait presque penser à un style plutôt médiocre. J'ai presque envie de le relire en VF, pour voir ce qu'en tire les traducteurs. Qui
sait, peut-être les traductions arrangent énormément certains styles ???



A_girl_from_earth 03/09/2011 12:39



Pas fan de Paul Auster, bien que j'ai adoré sa trilogie new-yorkaise, mais j'ai souvent été, non pas déçue, mais pas aussi enflammée pour les quelques autres romans que j'avais lu de lui, du
coup, j'ai arrêté de le lire, pour partir à la découverte d'autres horizons (dont Musso ).



Géraldine 04/09/2011 19:44



@ AGFE : Comment va Guillaume ? Bon, de mon côté, je vais poursuivre avec Auster, mais pas tout de suite hein, je vais laisser du temps pour que ma récente déception se dilue...



sylire 03/09/2011 11:14



J'ai ai lu deux ou trois de Paul Auster et beaucoup aimé mais j'ai l'impression que ses derniers sont moins bons...



Géraldine 04/09/2011 19:43



@ Sylire : Je ne peux pas te dire, avec deux auster à mon actif et en plus sans me préoccuper de l'ordre, je fais figure de petite joueuse. En tout cas, Sunset park n'est pas génial.



Mango 03/09/2011 10:38



Je n'ai pas encore réussi à aimer cet auteur malgré quelques essais répétés. Je ne me lancerai sûrement pas dans celui-ci qui ne t'a pas plu et à Keisha non plus. 



Géraldine 04/09/2011 19:42



@ Mango : je n'ai aucun argument pour te faire changer d'avis concernant ce roman !



Manu 03/09/2011 09:11



J'ai adoré de nombreux Paul Auster sauf Dans le scriptorium, comme quoi, il ne faut pas faire de règles avec cet écrivain. Contrairement à Valérie, Moon Palace est mon préféré. Mais bon, vu que
toi et Keisha avaient le même avis pour celui-ci, je vais attendre pour le lire. Surtout qu'il m'en reste de l'auteur à lire et qui sont en poche ou dans ma PAL



Géraldine 04/09/2011 19:41



@ Manu : J'ai bien l'intention de lire d'autres auster, mais dans quelques mois. Et c'est vrai, c'est étrange comme deux avis (scriptorium) peuvent être aussi différents. Ca s'appelle la magie de
la lecture non ?!!!



keisha 03/09/2011 08:45



Bon, j'émerge de ma pré rentrée, je viens voir tout ça et relire ton billet, officiel maintenant.


Nous sommes plutôt en phase, tu vois, et comme tu as aimé Dans le Scriptorium, je pesne que tu peux te lancer dans plein d'autres titres, tu verras, c'est bien meilleur que ce Sunset park, qui a
cependant quelques qualités.


Pour la VO, j'ai aussi trouvé qu'il n'y avait pas de difficultés majeures, ce qui m'a étonnée. Pourtant j'en avais déjà lu en VO (de Paul Auster). Tu peux continuer les VO, maintenant, te voilà
lancée!



Géraldine 04/09/2011 19:39



@ keisha : Bon, c'est pas avec nous qu'Auster va defrayer la chronique cet automne !


Côté VO, il me reste encore 3 livres chez moi, c'est raisonnable !



alinea 03/09/2011 08:30



j'ai lu quelques Paul Auster , celui-ci ne viendra pas allonger ma liste.



Géraldine 04/09/2011 00:09



@ Alinéa : et bien je ne vais pas te convaincre du contraire !!!



Valérie 19/08/2011 14:06



Après avoir adoré Invisible mais m'être copieusement ennuyée avec Moon Palace, j'attendais un avis sur celui-ci. C'est fait et je pense que je ne le lirai donc pas.



Géraldine 21/08/2011 19:05



@ Valérie : Donc si je veux mieux appréhender Auster, c'est manifestement Invisible que je dois choisir et éviter Moon palace !