SI UN JOUR LA VIE T'ARRACHE A MOI, de Thierry COHEN

Publié le 3 Juin 2013

Gwada2013-065.JPGRoman - Editions Flammarion- 335 pages  19.90 €

 

 

Parution le 2 mai 2013

 

L'histoire : Seul l'amour réunit Clara et Gabriel, puisque tout le reste les sépare. Tout le reste, c'est bien sûr les origines sociales, les amis, la famille, la fortune, le statut socioprofessionnel, les préjugés et les vies soit disant tracées d'avance par respect pour les traditions et la réputation familiale. L'amour suffit il ? Et quand en plus la mort s'en mêle, cela devient plus compliqué et surtout, très urgent d'agir...

 

 

 

  Attention : Aucun livre maltraité pour cette photo.... Deux sacs plastiques de congélation ont fait l'affaire... 

 

 

 

-toile4.jpg      

 

Mon humble avis : Il est des auteurs qui allient amour, suspens et paranormal et que l'on connaît maintenant depuis pas mal de temps. Ils vendent beaucoup, sont décriés par ceux qui ne les lisent pas. Ils sont au nombre de deux en tête des ventes... Et bien je subodore que bientôt, ce duo deviendra trio, avec l'affirmation du talent de Thierry Cohen qui publie ici son 5ème roman.

Un roman doudou, qui fait du bien dans un monde de brutes, même s'il n'est pas toujours doux : la cruauté humaine est bien présente et la mort rode...

Clara est une jeune danseuse issue d'une cité de banlieue et d'une famille lourde à porter...

Gabriel a suivi le chemin que sa respectable famille a tracé pour lui. Grande école de commeeeerce, job de consultant grassement rémunéré avant de reprendre la boite de Papa. C'est la rencontre, le coup de foudre. La méfiance de Clara devant un amour qu'elle pense ne pas mériter, et le rejet sans appel de Clara par la famille de Gabriel. "Une danseuse, tu n'imagines pas ". C'est la première partie du roman, celle où Thierry Cohen nous parle d'amour avec le coeur, comme il sait si bien le faire, sans fermer les yeux sur les difficultés pour maintenir en vie ce sentiment dans un monde impitoyable où tout et tout le monde, jusqu'à vos collègues, vous suggère de ne pas vous éloigner de ce qui vous ressemble, au risque de voir votre bel avenir en péril.... L'amour pétille de partout, mais l'une doute et l'autre se bat contre la terre entière. Les maux de notre époque examinés à la loupe : les différences sociales et la peur de l'engagement.

Et puis, une soirée, un affrontement verbal entre Clara et la mère de Gabriel. Clara est bouleversée, et quitte la soirée avec Gabriel... Et c'est l'accident.... Ainsi s'achève la première partie du livre, que l'on lit avec plaisir devant la clairvoyance de la révolte et l'amour auquel on veut autant croire que les tourtereaux.

Et c'est là que s'ouvre la deuxième partie du roman, celle qui scotche celui ci à vos mains. La mort est là, oui, mais sous une forme inattendue et très originale...Malgré sa mort, un passeur d'âme octroie 8 jours à Gabriel pour sauver Clara qui dépérit peu à peu. Les situations peuvent être cocasses ou bouleversantes, on se demande où l'auteur veut nous mener. Et bien laissez vous guider dans une histoire haletante, pleine de rebondissements, où le thriller fait même son apparition et se lie très bien d'amitié avec le surnaturel. On tourne les pages, on se demande avec Gabriel jusqu'à quel point nous pouvons, pour le bien des autres, nous mêler de leur vie. Les personnages sont tous attachants (mis à part les ignobles parents de Gabriel) car Thierry Cohen nous invite à regarder au delà des apparences, et donne ainsi à ses protégés l'occasion de se racheter, de montrer leur vraie valeur.

La fin est inattendue, car personnellement, je ne voyais pas comment Thierry Cohen pouvait renverser la situation à ce point. Mais à auteur de talent, rien d'impossible. Oui, une fin digne et qui ne choisit pas la facilité, car le pincement au coeur est bien là.

Petit message personnel.... J'aimerais une suite à ce roman, afin de savoir comment Alexandre réintègre sa vie....

Si un jour la vie t'arrache à moi.... Un livre sans temps morts, à ne pas manquer pour vos lectures d'été. Et si l'été n'arrive jamais, et bien ce livre saura vous le faira oublier et vous réchauffera par de belles leçons de vie et de l'Amour qui fait rêver.

 

PS : Bien sûr, toute ressemblance du titre du roman avec les paroles de l'Hymne à l'amour d'Edith Piaf n'est pas fortuite !

Rédigé par Géraldine

Publié dans #Littérature française

Repost 0
Commenter cet article

lasardine 22/07/2013 21:28


prends tout ton temps!! les vacances, c'est la plus belles des excuses!!

Géraldine 25/07/2013 00:13



@ Lasardine : Et bien ça y'est, je sis venue chez toi, juste avant le bug old reader !!!!



lasardine 15/07/2013 18:44


je l'ai fini à l'instant! j'ai avalé la "pré-fin" (je reprends ton terme) et la fin à vitesse grand V en rageant de m'être arrêtée juste avant que ça commence à être vraiment bien!


je voulais te remercier de m'avoir suivie, ça m'a donné la motivation pour poursuivre, et tant mieux! merci merci!!


je rédige mon billet rapidement, comme promis ;)

Géraldine 22/07/2013 19:20



@ Lasardine : De rien, je suis touchée ! Comme quoi, la blogo a des conséquences sans fin ! Comme tu peux le voir, je réponds à mes comms en retard pour cause de vacances puis je m'attaque à
mon GR, donc j'arrive bientôt sur ton billet !



lasardine 05/07/2013 23:26


dès que c'est fini je ferai mon billet, c'est promis! ;)

lasardine 29/06/2013 23:14


et tu fais bien, je m'y suis remise cet aprem!!!! je comptais venir te faire un p'tit signe demain justement ;)

Géraldine 05/07/2013 21:30



@ Lasardine : Ah  Donc je suppose qu'un billet ne tardera pas à apparaitre sur ton blog !



lasardine 22/06/2013 12:31


toujours pas...


mais quand je dis, je fais!!

Géraldine 29/06/2013 23:04



@ Lasardine : je n'ose plus venir aux nouvelles.... et puis si, tiens, j'ose en tapant bien fort sur la porte !!!



lasardine 16/06/2013 19:07


oh c'est drôlement gentil ça! :)


je vais être franche, je ne m'y suis pas encore remise...


mais j'en ai bien l'intention, je te fais confiance!

Géraldine 22/06/2013 11:20



@ Lasardine : Alors ????



lasardine 10/06/2013 13:43


ok! je vais t'écouter alors mais je t'avoue que sans ça j'étais prête à abandonner... j'ai pourtant tellement aimé "J'aurais préféré vivre!"

Géraldine 16/06/2013 18:32



@ Lasardine : ALors, je viens prendre la température quelques jours après !



lasardine 05/06/2013 15:15


je suis en train de lire "Je le ferai pour toi", et j'avoue que je n'accroche pas trop trop :s

Géraldine 10/06/2013 11:42



@ Lasardine : Ce livre est excellent... poursuis, tu devrais être bluffée !



Philippe D 04/06/2013 20:05


Un auteur que je ne connais pas, un titre qui me fait penser à une chanson et donc qui m'attire directement et un billet qui me donne envie de découvrir l'auteur en commençant peut-être par
celui-ci.


Merci et bonne soirée;

Géraldine 10/06/2013 11:45



@ Philippe : Si je peux me permettre, l'idéal, purdécouvrir un auteur qui n'a pas encore écrit 150 livres, c'est de commencer par son premier, pour ensuite avoir le plaisir de le suivre et de
voir son évolution. En l'occurence, son premier, c'est j'aurais préféré vivre.



Sudisine 04/06/2013 17:50


Ce livre est dans ma LAL ! je l'ai repéré. J'aime ton introduction qui en dit long...
Les deux auteurs que tu ne cites pas sont décriés tu as raison et personnellement je ne comprends pas pourquoi , moi j'aimerais bien avoir leur imagination et leur style....
Bon tu me confortes dans l'idée que j'ai bien fait d'ajouter celui que tu présentes dans ma LAL.

Géraldine 10/06/2013 11:47



@ Sudisine : Oui, il faut maintenannt que ce livre passe dans ta PAL dans les plus brefs délais



Alex-Mot-à-Mots 03/06/2013 16:15


Non, tu n'as pas mis ton livre dans l'eau, tout de même ? Si !

Géraldine 10/06/2013 11:49



@ Alex : Si, mais avec 2 sacs plastiques de congelation et une tonne de scotch, le tout assure la flottaison !



L'Irrégulière 03/06/2013 15:26


Mais... que fait ce livre dans l'eau ???????????????

Géraldine 04/06/2013 13:50



@ L'irrégulier : Il faisait tellement chaud, qu'il a eu besoin de se raffraichir !



Valérie 03/06/2013 12:30


Tu l'as vraiment mis dans l'eau pour la photo, ce livre?

Géraldine 04/06/2013 13:51



@ Valérie : Voui, mais avec 2 sacs en plastique et pas mal de scotch



Anne Sophie 03/06/2013 10:17


voici une très jolie chronique qui me donne envie de découvrir ce livre, et cet auteur par la même occasion :)

Géraldine 04/06/2013 13:51



@ Anne Sophie : Je t'y encourage, un lecteur aussi intéressant que sympatique à suivre !