SI TU EXISTES AILLEURS, de Thierry COHEN

Publié le 15 Juin 2012

Roman - Editions Flammarion - 336 pages - 19.90 €

 

 

Parution : 16 mai 2012

 

 

 L'histoire : Noam n'a pas 5 ans lorsque sa mère est renversée par une voiture, devant lui qui courrait pour traverser le passage piéton. Un témoin dira "C'est la faute de l'enfant".

Cette culpabilité rongera l'enfant, l'ado et l'adulte qui, même s'il réussit sa vie professionnelle, lutte contre les cauchemars et son obsession de la mort, ne s'attache à personne, ou presque. Une vie sans but, sans sens, vécu ou plutôt subie au jour le jour

Jusqu'au jour où sa petite nièce lui glisse à l'oreille qu'il mourra du coeur en même temps que 5 autres personnes. Aidé de sa psychothérapeute et d'autres personnages qui feront leur entrée dans cette histoire, Noam se lance à coeur perdu dans une quête qui le mènera à Jérusalem, en Hongrie, aux Pays Bas... Pour trouver une réponse qui était si près...

 

 

 

 

 

Tentation : L'auteur of course

Fournisseur : Gilles Paris et Flammarion, merci pour l'envoi.

 

 

 

 

 

 

-toile3.jpg

 

Mon humble avis : Pas si simple que cela. Le pitch, la quatrième de couv et les hautes études que j'ai faites sur l'auteur (3 livres lus et 3 interviews), m'ont incitée à réserver ce livre pour mes vacances, me persuadant que ce serait la période idéale pour me glisser dans ces pages. Vacances, oui, mais tout dépend du style de vacances. Et là, je plaide coupable, j'ai réalisé qu'une croisière en catamaran aux Seychelles ne s'accordait pas du tout avec la lecture. De ce fait, je n'ai lu "Si tu existes ailleurs" qu'en dilettante, 10 pages par ici, 5 pages par là et n'ai pu alors en apprécier la substantifique moelle à sa juste valeur. Dans le train, dans le bus, dans l'avion ou sur le bateau, me manquait toujours le crayon à papier pour apporter mes petites croix dans la marge, ces croix qui me permettent de revenir sur les passages que je juge essentiel dans un livre. L'auteur m'excusera, car en contre partie, je lui ramène une bonne vingtaine de photos de son livre prises sur les plus belles plages du monde !

Toujours est il que sous une couv et un ptich d'apparence plutôt légère (que l'on peut trouver dans le livre si on le souhaite), se cache un livre profond qui amène le lecteur à de multiples réflexions sur sa façon de penser sa vie, de la mener aussi et surtout, d'appréhender la mort. Pour cela, l'auteur a recourt à différentes philosophies, croyances, religions, méthodes thérapeutiques officielles ou... parallèles. Des explications très enrichissantes mais jamais envahissantes sont données sur tout ceci. Et c'est là que je pêche, car passionnée par tous ces domaines, mon dilettantisme exceptionnel ne m'a pas permis de suivre correctement la cohérence et l'évolution du parcours de Noam.

C'est donc un livre à emporter en vacances, oui, mais en prévoyant le lire quasiment d'une traite !

Bien sûr, le personnage de Noam m'a touchée car il me ressemble. Heu non, c'est moi qui me trouve des similitudes en lui. Il a 35 ans, ne s'est remis ni d'un grave accident ni d'une rupture amoureuse, il travaille mais sa vie sentimentale, voire relationnelle se révèle désertique... Sans compter son obsession et sa peur viscérale de la mort. C'est à peu près tout moi sauf que j'ai 5 ans de plus et qu'à priori, je crains plus la souffrance que la mort (je parle par expérience de la première). Il s'agit d'être à un carrefour de sa vie, et de devoir prendre une nouvelle direction sans se renier afin d'accepter de vivre et d'aimer pleinement, sans peur et "sans reproche"

Thierry Cohen nous emmène donc dans une quête qui se déroulera dans une Jérusalem merveilleusement décrite, dans une famille hongroise où l'amour domine et à Amsterdam où... Mysticisme, logique, manipulation, où se trouve la vérité quand tout semble dépasser la raison ?

La romance est secondaire dans ce roman dont la question principale est presque : voudrions nous connaitre notre heure, et que ferions nous si nous la connaissions. Question presque aussi bateau que "Et si je gagnais au loto", sauf que Noam est véritablement confronté à cette situation et que cela change tout. Surtout que la prophétie de sa nièce lui annonce cinq morts simultanées, et qu'une jeune autiste désignera ces personnes... que Noam ira rencontrer. Le temps pressera-t-il ou pas ? Réponse en fin du livre !

On retrouve le sujet fétiche que l'auteur décline au fil de ces romans avec un certain degré de mysticisme. L'Amour. Universel, personnel, conjugal, filial, parental, amical. L'Amour comme solution. L'Amour comme évidence nécessaire.

Si tu existes ailleurs.... n'a pas bénéficié de ma concentration. Néanmoins, pour être honnête, je dirais qu'une lecture plus suivie m'aurait tout de même fait préférer les 3 premiers romans de Thierry Cohen.

 

 

 

TC Félicité 1

 

Rédigé par Géraldine

Publié dans #Littérature française

Repost 0
Commenter cet article

Alex-Mot-à-Mots 21/06/2012 18:21


De hautes études sur l'auteur ? A quand une chaire en faculté ?

Géraldine 24/06/2012 13:56



@ Alex : Ah déjà si je pouvais être juste libraire !!!!



Yv 21/06/2012 16:56


Ouais, bof, pour ma part le côté profond m'avait totalement échappé, j'ai lâché en cours de route

Géraldine 24/06/2012 13:56



@ Yv : Je pense que ce côté profond marque ou échappe en fonction de où l'on en est dans sa vie perso et qu'alors, une relative indentification est possible avec le personnage.



Lilibook 18/06/2012 19:57


En voilà un livre qui a de la chance... il a fait un beau voyage ;-) Très beau panorama en arrière plan de ce roman.

Géraldine 20/06/2012 15:50



@ Lilibook : Oui, ce livre a eu de la chance, je me suis bien amusée, au point de passer plus de temps à le photographier qu'à le lire, et donc au point de le finir en france une fois rentrée !



Philippe D 16/06/2012 21:56


C'est un auteur que je ne connais pas encore.


A découvrir donc!


Bon dimanche.

Géraldine 20/06/2012 16:00



@ Philippe : Oui, à découvrir sans attendre. je crois que le titre qui te plairait le plus est "je le ferais pour toi", paru chez J'ai Lu.



L'Irrégulière 16/06/2012 12:09


rhhhhhaaaaa, vu comme j'ai aimé Longtemps j'ai rêvé d'elle, je ne peux que noter fébrilement !!!

Géraldine 20/06/2012 16:04



@ L'irrégulière : Note, lève toi et va chercher bouquin !



Mélusine 16/06/2012 07:58


Un livre que je note parce que les thèmes m'intéressent et j'ai entendu beaucoup parler de cet auteur. Dommage que tu ne lui as pas accordé toute ton attention, puisque tu sembles touchée par
celui-ci. Peut-être qu'une relecture te tentera d'ici peu.

Géraldine 20/06/2012 16:07



@ Mélusine : Voui, dommage, mais en même temps, c'est pô ma faute, c'était tout trop beau autour de moi !



A_girl_from_earth 15/06/2012 23:33


On a beau vouer une passion pour la lecture, c'est très risqué de mettre en concurrence un livre et un tel paysage!  Très sympa de le laisser voyager au fil de l'océan. J'espère que tu as laissé ton adresse mail ou blog à l'intérieur pour son futur
acquéreur!

Géraldine 16/06/2012 19:41



@ AGFE : Attention, le livre ne vogue que pour la photo. Je l'ai récupéré !!! Il fallait bien que je le finisse et le ramène à Rennes. Ceci dit, ce serait une expérience amusante à mener. Il
faudrait faire partir un livre du Cap Vert pour voir quand il arriverait en Guadeloupe !



keisha 15/06/2012 12:48


d'accoooooooooooooord... Avec la mer en fond !Tu vas te faire des amis, ma belle!

Géraldine 16/06/2012 19:42



@ Keisha : Et je ne te raconte même pas quand je ferais des billets "spécial seychelles" quand j'en aurai fini avec le Sri Lanka !