RENCONTRE AVEC FREDERIC BEIGBEDER

Publié le 2 Novembre 2011

100 0202

Il y a quelques jours, à l'Espace Ouest France de Rennes, c'était rencontre avec Frédéric Beigbeder, à l'initiative de la librairie Le Failler.

Frédéric Beigbder est : auteur, éditeur, critique littéraire, chroniqueur radio, TV, presse écrite, animateur TV, dandy, people, (ex ?) noceur, trublion et (ex ?) provocateur. Il laisse rarement indifférent, on aime ou on déteste. Moi, j'aime.

 

Cette rencontre fut sous le signe de la détente. C'est un auteur détendu, souriant, accessible, drôle, volubile qui est apparu. Ce fut vraiment un chouette moment dans la lus pure tradition Beigbedienne, ponctué par les rires d'un public en délire. La salle débordait !!! Je me suis régalée !

 

 

D'ailleurs, en s'asseyant tout en regardant la salle, s'est exclamé :

"c'est cool, ce serait tellement flippant si la salle était vide !"

 

 

 

 

 

 

Voici donc mon compte rendu de cette rencontre qui, sous le signe de la bonne humeur, était pour l'auteur l'occasion de présenter son nouveau livre : "Premier bilan après l'apocalypse", dans lequel il dresse la liste de SES cent romans incontournables !

 

 

 

 

FB : Cela fait 20 ans, même un peu plus malheureusement, que j'écris. Mon premier roman est paru en 1990. Ce ne nous rajeunit pas.

 

Le journaliste : Votre oeuvre est un cri d'amour pour une centaine de livres...

FB : Qui suis-je ? Je ne suis qu'amour, je suis Jésus, je suis là pour toi, mon corps livré pour toi, complètement mégalo !

En fait, pour moi, ce livre est une reconnaissance de dette envers les écrivains qui m'ont formé et sans qui je n'écrirais pas. Comme en critique avec le "Je", je m'engage personnellement. C'est donc un livre profondément narcissique, égoïste et intime. C'est ainsi que je l'ai voulu ! "

 

 

Le journaliste : Quel est l'origine de l'idée de cette bibliothèque idéale ?

FB : Il y a dix ans, suite à un sondage, est paru la liste des 50 livres du siècle. Dix ans plus tard, j'ai voulu faire ma propre liste, plus personnelle, avec des livres peut-être moins essentiels. Même si cette fameuse première liste des 50 était bonne, ce n'était pas la mienne.

 

 

Le journaliste : Vivons nous la mort du livre ?

FB : J'en ai bien l'impression. J'espère me tromper dans mes propos paranoïaques. Je suis un passéiste, j'aime les choses très démodées, je suis passé dans le camps des anciens combattants, même si j'ai été un progressiste !

Croire que la littérature peut être dématérialisée en passant au livre numérique, (téléchargeable.... copiable....), c'est lui faire du mal, c'est faire disparaître notre histoire, notre humanité. Aux USA, les livres numériques représentent déjà 25% du marché. On prend le chemin de la musique, de la disparition d'une industrie. Regardez la taille minuscule du rayon disques à la Fnac... Je ne suis pas un prophète, mais je ne veux pas voir disparaître les librairies, les bibliothèques, les éditeurs, même si ces derniers sont insupportables !!!

Un certain nombre des livres de ma liste n'est déjà plus disponible sur papier.

 

 

Le journaliste : Comment s'est fait le choix des 100 titres ?

FB : Ce fut un casse tête très douloureux pour choisir. Je suis du signe de la vierge, et les vierges font beaucoup de listes ! On m'a reproché d'avoir mis des copains dans ma liste. Mais ce sont des gens que j'ai rencontrer d'abord comme auteur avant de devenir pote avec eux.

Mais trop d'auteurs sont absents de ma liste. D'ailleurs, j'aimerais déjà la modifier et j'envisage de devenir le guide Michelin de la littérature ! Avec une édition chaque année sur la nourriture spirituelle !

Il est urgent de dire que la littérature est d'abord un plaisir. On peut lire un auteur parce qu'on le trouve beau ! Ça peut être plus excitant de lire un auteur beau que de compter les pieds et les allitérations dans un autre livre.

Il y a beaucoup d'auteurs vivants dans ma liste. Car il faut défendre ceux qui travaillent aujourd'hui et présentent une littérature qui est parfois insolente. Les auteurs vivants, on peut les rencontrer, les aimer, les interroger, les détester, coucher avec, ce qui est impossible avec Sagan ou Colette !

 

 

Le journaliste : Etes vous plus amoureux des auteurs que des livres ?

FB : Je ne dissocie pas le livre de l'auteur.

 

 

Le journaliste : Vous êtes attirés par des auteurs qui ont des failures fortes, plutôt trash ? Est-ce une fascination ?

FB : " Les gens heureux me font chier" (citation de... Je ne sais plus, ça c'est moi, géraldine qui le dit !). j'ai un goût pour les gens à problème, les drogués, les alcooliques, les malades mentaux... On écrit mieux quand on va mal.

J'ai commencé à lire des auteurs comme Bukowski pour des mauvaises raisons, par ce qu'il y a là dedans de la désobéissance..

Maintenant, on est pas obligé de lire mon livre en entier !

 

 

Le journaliste : Vous transmettez le goût que vous avez des livres ?

FB : J'essaie d'agir par contagion, alors je n'y vais pas par le dos de la cuillère.


 

Le journaliste : Plus le livre est connu, plus vous êtes sobre... Comme avec Hemingway par exemple...

FB : Sobre avec Hemingway, pas évident vu tout ce qu'il a bu !

Mais par exemple, la place de San Antonio n'est pas un hasard. Sa place logique était la 69 ème !

Avec l'humour, on désacralise et on peut partager un goût pour un écrivain sérieux. Si cette approche ludique peut nous guérir de notre timidité envers les grands chefs d'oeuvre, ce serait bien. Les classiques, les chefs d'oeuvre, il faut les traiter comme s'ils étaient sortis hier matin !

 

 

Le journaliste : L'auteur est il toujours aussi libre qu'avant ?

FB : J'ai toujours eu des problèmes quand j'ai publié des livres : censure, licenciement, problèmes avec des proches...

Dans les années 60, la liberté croissait, maintenant, elle a tendance à diminuer. C'est en tous cas mon impression. On ne peut plus lire et vivre aussi librement qu'avant.

 

 

Le journaliste : Votre prochain roman ?

FB : J'ai tourné un film que je suis en train de monter (L'amour dure 3 ans, de son roman éponyme, sortie prévue en janvier NDLR). C'est une autre langue, c'est comme ci j'avais écrit en Japonnais. D'un seul coup, je n'étais plus seul, j'avais une équipe autour de moi ! Au niveau livre, pas la moindre idée pour l'instant. D'ailleurs, toute idée est la bienvenue !

 

 

Question du public : Préférez vous lire ou écrire ?

FB : Lire ! Je n'aime pas trop écrire ! Je suis tellement fainéant ! Je me mets à écrire quand j'en ai marre de lire les livres des autres ou quand je ne trouve pas le livre que je veux en me disant : "il faut encore que je fasse le boulot "!

 

 

Ma question : Combien de livres lisez vous par mois ou par an ?

FB : Je lis déjà un livre par semaine pour ma chronique au figaro par "obligation". j'ai le luxe d'être payé pour lire. Mais je dirais entre 80 et 100 livres par ans.

 

 

Je continue ici ma collection de photos "effets de mains d'auteurs"...

 

100_0187-copie-1.JPG100_0189.JPG

Rédigé par Géraldine

Publié dans #Auteurs : rencontres et conférences

Repost 0
Commenter cet article

Yannick 08/11/2011 13:05



Petite précision. La lecture des pages de son livre lors de la rencontre



Géraldine 09/11/2011 22:29



@ Yannick : Ok ! Par contre, je ne peux que t'encourager à lire "Un roman Français !"



Yannick 04/11/2011 18:56



Vraiment un bon moment que cette rencontre. J'ai apprécié la lecture de son livre aussi



Géraldine 07/11/2011 20:45



@ Yannick  : Quel livre as tu lu ?



Alex-Mot-à-Mots 04/11/2011 10:12



Un auteur très visuel, avec ses effets  de mains.



Géraldine 07/11/2011 20:43



@ Alex : Oui, c'est surtout que je suis une piètre photographe pour tout ce qui est intérieur et en mouvement !



A_girl_from_earth 03/11/2011 23:21



Je ne suis vraiment pas fan du personnage bien que j'avoue que j'ai l'impression qu'il s'est amélioré avec le temps. Je pense être restée sur l'image "ex" dont tu parles. Par contre j'aime bien
sa réponse à l'avant-dernière question, et ça me fait un petit quelque chose de savoir qu'on lit à peu près le même nombre de livres dans l'année.:)



Géraldine 05/11/2011 11:45



@ AGFE : Je pense que si tu lis "Un roman français", tu risques de comprendre ce changement et d'apprécier la personnage et surtout le roman qui est magnifique !



Midola 03/11/2011 13:39



Moi, il n'y a rien à faire, il m'énerve...



Géraldine 04/11/2011 00:06



@ Midola : C'est parce que cela fait longtemps que tu ne l'as pas vu non ? Moi franchement, je l'ai trouvé bien sympathique et drôle, ce qui ne gâche rien !



mary 02/11/2011 17:41



Quelle chance de rencontrer des auteurs et Merci de nous faire partager ces moments  !



Géraldine 04/11/2011 00:04



@ Mary : Oui, c'est une chance et en plus, j'en profite pour élargir mon réseau : attachés de presse, libraires... Et ce soir, c'était rencontre avec Douglas Kennedy !



L'Irrégulière 02/11/2011 17:18



Je l'avais rencontré (enfin, croisé plutôt) il y a une dizaine d'années, il m'avait draguée. Bon, il ne doit plus s'en souvenir et en plus tout le monde s'en fout, c'était histoire de dire un
truc ;-)



Géraldine 04/11/2011 00:03



@ L'irrégulière : Moi ça m'intéresse. Que lui as tu dit ? Bas les pates ???



Sophielit 02/11/2011 11:34



Merci pour ce compte-rendu ! Je l'ai écouté moi aussi deux fois dernièrement (soirée Fnac mix en septembre et soirée Transfuge en octobre) et il est effectivement toujours... conforme à lui-même
!!



Géraldine 04/11/2011 00:02



@ Sophielit : Conforme à lui même mais moins provocateur je pense !



Mango 02/11/2011 10:24



Très intéressant! J'aime bien ce qu'il dit!  J'aurais bien aimé être avec toi à ce moment-là et pour cette occasion-là! 



Géraldine 04/11/2011 00:01



@ Mango : C'est vrai que c'était vraiment cool. Si tu veux, dans quelques jours ici, même exercice avec Douglas Kennedy !



Emma 02/11/2011 09:06



Très intéressant ton compte-rendu, j'aime vraiment bien cet homme, j'aime un peu moins ce qu'il écrit !



Géraldine 04/11/2011 00:00



@ emma : je ne sais pas si tu as lu "Un roman français", mais je te le conseille, cela pourrait peut-être te faire changer d'avis sur l''écriture de Beigbeder.



denis 02/11/2011 08:08



très sympa ce "compte-rendu"


j'ai lancé un swap sur mon blog pour les membres de "lectures partagées"


si cela te dit de te joindre  nous ... et n'hésite pas à publier dans notre communauté


bonne journée


 


denis



Géraldine 03/11/2011 23:59



@ denis : Merci, je vais en préparer un autre avec Douglas Kennedy ! Par contre, concernant le swap, je décline comme j'ai décliné tous les swaps depuis l'ouverture de ce blog. C'est un concept
qui ne me séduit pa en fait !