QUAND JE SERAI PETIT, film de Jean Paul ROUVE

Publié le 19 Juin 2012

Synopsis :  

À l'occasion d'un voyage, Mathias, 40 ans, croise par hasard un enfant qui lui fait étrangement penser à lui au même âge. Profondément troublé, il se lance dans une quête insensée sur les traces du petit garçon qui risque bien de bouleverser son existence et son équilibre familial …
Et si l'on pouvait revivre son enfance, pourrait-on alors changer le cours des événements ?

 

 

Avec Jean Paul Rouve, Miou Miou, Benoit Poelvoorde, Arly Jover, Miljan Chatelain.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

étoile3etdemi

 

 

 

Mon humble  avis : J'aime beaucoup Jean Paul Rouve. C'est un acteur qui m'émeut presque à chaque fois, si le rôle est conçu pour cela. Une impression d'être à l'ouest mais bien là, à crever l'écran. Et dire qu'il a fait ses débuts en qualité de planton décérébré dans la série Julie Lescaut. Tout ça pour dire que son nom sur une affiche de ciné me suffit pour entrer dans la salle obscure. Et quand son nom apparaît deux fois, en tant qu'acteur et réalisateur.... et bien le film en devient incontournable.

Nous sommes ici dans un conte philosophique, presque initiatique, ancré dans la réalité. Ce postulat déconcerte au premier abord et une fois accepté, il nous embarque tout au long de l'histoire. Il y a un côté merveilleux lorsque Jean Paul Rouve retrouve le monde de son enfance, juste réactualisé bien sûr. Les principales questions que pose l'acteur dans ce film sont au nombre de 3 : que dirait l'adulte que nous sommes si nous pouvions rencontrer en temps réel l'enfant que nous étions.... Que penserait l'enfant que nous étions s'il rencontrait, toujours en temps réel, l'adulte que nous sommes devenus... Et enfin, que changerions nous de notre enfance, si nous pouvions...

Le film est extrêmement touchant, mignon, délicat et pudique à la fois. Les dialogues sont parfois bien épurés pour privilégier les silences et les regards. Il est aussi très prenant car bien sûr, dès le début, on se demande comment peut bien finir une telle histoire. J'ai eu plaisir à y revoir mes grandes plages de ch'nord, puisque le film se déroule en grande partie dans les environs de Dunkerque.

Je suis un peu passée à côté de la rencontre entre Jean Paul Rouve filiale entre Jean Paul Rouve et "son père" Poelvoorde pour me concentrer sur celle de Jean Paul Rouve et son double enfant, même si les rapports qui s'instaurent entre les deux acteurs adultes sont très humains et... beaux. Simple comme mot mais je n'en trouve pas d'autre.

Quelques longueurs ou plutôt lenteurs sont à déplorer et la fin se serait passé de quelques gramme de pathos. Mais ces petits défauts sont largement compensés par une interprétation impeccable de la part de chacun, du plus jeune au plus âgé. Jean Paul Rouve a réuni un bon casting pour servir son improbable histoire et nous emporter avec lui, à nous poser les mêmes questions, et à nous émerveiller de l'enfant que nous étions... et que nous sommes toujours... parfois !

PS : En fait à la réflexion, je trouve Jean Paul Rouve assez aérien. Et en cela, j'aimerai le voir rencontrer l'univers de Foenkinos, je pense que cela donnerait quelque chose d'intéressant. Je dis ça, je ne dis rien.... Etant donné le nombre de célébrité qui passe sur ce blog !!!

 

 

Rédigé par Géraldine

Publié dans #Cinéma Français

Repost 0
Commenter cet article

Lilibook 20/06/2012 18:51


Pas de souci Géraldine, ce sera pour l'année prochaine ;-)

Géraldine 24/06/2012 13:54



@ Lilibook : Alors ce salon, comment c'était ? Des rencontres intéressantes ?



Lilibook 19/06/2012 20:29


Bonjour Géraldine, Tu viens au Salon de Vannes ou pas ?  Tiens moi au courant si jamais tu y vas, si je peux être présente ce même jour

Géraldine 19/06/2012 23:26



Coucou, Excuse moi, cela fait 3 ou 4 jours que je repousse toujours le moment de t'envoyer un mail pour te dire que j'ai finalement renoncer à venir au salon de Vannes. J'ai regardé les
kilomètres, ça en fait tout de même pas mal et je n'ai trouvé personne pour venir avec moi depuis Rennes en voiture. Qui plus est, mes vacances aux Seychelles m'ont laissée sur la paille (certes
pour la bonne cause!) et comme je connais mon tempérament compulsif devant les livres, je préfère me protéger de moi même et de la tentation. Ce sera pour l'année prochaine, où je n'ai pas de
grand projet de voyage ! Bon salon à toi, je suppose que tu nous feras un rapport ! biz



mary 19/06/2012 20:25


l'histoire est originale et j'aime beaucoup jean paul Rouve j'ai très envie d'aller voir ce film !

gambadou 19/06/2012 18:41


On voit que tu es conquises par l'acteur

Géraldine 20/06/2012 15:47



@ Gambadou : Oui, il me touche toujours par son côté aérien, à côté de la plaque ou maladroit.



Isa 19/06/2012 17:42


Si tout va bien, je vais aller le voir cette semaine. Je reviendrai lire ton billet après.

Géraldine 20/06/2012 15:47



@ ISa : et bien bonne séance !



Yannick 19/06/2012 10:20


Très fan de Jean Paul Rouve moi aussi, ce n'est que demain soir que je vois ce film...

Géraldine 20/06/2012 15:48



@ Yannick : Bonne séance, j'attends ton avis ! Hier, je suis allée voir les femmes du bus 678... Atterrant tout de même...