MAINTENANT QU'IL FAIT TOUT LE TEMPS NUIT SUR TOI, de Mathias MALZIEU

Publié le 21 Août 2013

 Peintures-2-1607.JPG Roman - Editions J'ai Lu -  151 pages - 4.80 €

 

 

 

Parution chez J'ai lu en octobre 2006

 

 

L'histoire : Mathias est trentenaire lorsqu'il perd sa mère. Le voilà devant un mur à affronter : le vide, l'absence, le deuil.

Sur le parking de l'hôpital, il rencontre Jack... un géant de 4.50 et de plus de 130 ans... Diplomé en ombrologie, celui ci confie à Mathias 3 livres et une ombre pour le protéger et le soutenir dans son épreuve. Mathias suit son chemin et apprend à maitriser son ombre, sous les conseils du géant, qui n'est jamais très loin.... Surtout, ne jamais cesser de rêver...

 

 

Tentation : Curiosité envers l'auteur + la blogo

Fournisseur : Silvana et J'ai Lu, merci

 

 

 

 

 

 

-toile4.jpg

 

 Mon humble avis :  C'est un gros coup de coeur et un coup au coeur, tout noué et tout joyeux en même temps. Emerveillé en fait !

Comme j'aime cette sensation liée à la découverte réussie d'un auteur  ! C'est comme si l'horizon s'éloignait encore, multipliant les possibilités. Ici l'horizon nous mène bien plus haut que là où monte l'avion et pourtant, il réchauffe tant notre petit nous. Et cela me donne envie de dire, Mathias, je suis entrée dans votre monde, bienvenue dans ma vie, car vous en ferez partie tant que vous écrirez d'aussi beaux livres.

Comment a -t-il fait ce magicien des mots pour me laisser sortir d'un livre sur un sujet à priori pas gai (la mort, le deuil), avec un sourire qui traverse mon visage et rejoint mes deux oreilles. Et une merveilleuse impression de douceur, de bien être, comme si je me lovais dans un cocon.

Mathias est le héros du livre. Il a 30 ans dans le corps, même s'il n'est pas grand. Mais il garde dans l'esprit une grande place pour l'enfance, ces questions, ces images, ces certitudes, ces doutes. Nous sommes dans les mots d'un adulte qui essaie de rester enfant et fils de ses parents. Mais la vie, ou plutôt la mort de sa mère va l'obliger, quelque part, à grandir. Et comme les enfants se créent souvent un ami imaginaire, Mathias est accompagné de Giant Jack.

Cette histoire sur un sujet difficile n'en devient plus une, puisque Mathias Malzieux a le génie et le talent de la transformer en conte. On évolue presque dans un univers qui pourrait paraître magique, et qui laisse libre court à nos âmes d'adultes et anciens enfants de visualiser. Les métaphores sont justes splendides, touchantes, naïves et drôles aussi.  Et toujours poétiques. Oui, c'est un livre qui émerveille ! C'est fort tout de même quand il est question de mort. C'est normal, car ce roman est là pour donner de la force lorsque l'on n'en a plus. Alors il faut le garder près de soi, ne jamais trop s'en éloigner, ou alors s'en souvenir très fort.

" Je vis dans ton rêve, personne ne peut me voir... Tu dois continuer à rêver de toutes tes forces"

" Rêver maintenant ?"

" Maintenant ! C'est ta meilleure arme pour rester vivant. C'est d'ailleurs le cas pour tout le monde. Mais vu ta situation, c'est une priorité ! Ah oui !

" Ah oui ? Je ne suis pas sûr de savoir encore comment sa marche, les rêves"

....

" Tu es vivant ! Tu es donc une machine à rêves en état de marche. Tu dois seulement continuer à actionner le mécanisme !

Evoquer la mort et le deuil dans une atmosphère onirique, pour moi, c'est de l'inédit. D'autant plus que ce roman se revèle une ode tendre et majestueuse pour les rêves et un vibrant hommage à la mère défunte et tous les souvenirs qu'elle laisse derrière elle. Les ombres posent un voile délicat de pudeur sur une expérience que l'on devine partiellement vécue.

Quant à moi, je suis tombée en amour pour une plume. Et je déménage, enfin, je pars en vacances quand je veux, puisqu'un nouvel univers s'ouvre devant moi. Et dans un univers, il y a des étoiles, des planètes, des systèmes solaires, des satellites, des lunes et que l'on est libre de voir ce que l'on veut, de croire à que l'on veut et d'attraper ce que l'on veut. Même la lune, même des morceaux de lune ou d'étoiles brisées. Ca brille toujours, nuit et jour chez Mathias Malzieu. Un univers que je peux imaginer intersidéral pour voir loin ou à ma petite taille pour être bien au chaud, sur un duvet de plumes, et pas tout à fait seule !

 

 

 

L'avis de Constance

 

 

 

Rédigé par Géraldine

Publié dans #Littérature française

Repost 0
Commenter cet article

outlook email login 29/05/2014 15:11

Is this a fantasy genre? I didnt got the story line well. It was incomplete somewhere i guess. And from the dialogues that are quoted here also doesnt find to be much interesting. Anyway i appreciate your time discussing the book with us.

Géraldine 03/06/2014 20:33

I couldn't tel you properly. I would say it is a lot of imagination et symbols !

Karine:) 08/09/2013 16:43


Un merveilleux livre sur le deuil quant à moi.  À la limite du conte, comme tu le mentionnes!

Géraldine 09/09/2013 17:08



@ Karine :) : Oui, un conte fabuleux, car de toi à moi, les vrais géants n'existent pas !



titoulematou 27/08/2013 11:29


je n'ai jamais essayé cet auteur mais vous me tentez drolement.... je viens de rajouter ce titre sur ma liste.....

Géraldine 30/08/2013 15:57



@ Tutoulematou : A découvrir, sans hésitation !



lasardine 26/08/2013 17:50


mon préféré reste "La mécanique du coeur"

Géraldine 30/08/2013 16:04



@ Lasardine : Il est dans ma PAL ! Donc sitôt la rentrée litt un peu avancée, je pourrais m'y plonger !



Alex-Mot-à-Mots 25/08/2013 17:57


Un univers à part que j'aime beaucoup.

Géraldine 30/08/2013 16:12



@ Alex : Oui, c'est cela, un univers propre à l'auteur et c'est vraiment appréciable !



Manu 24/08/2013 09:16


Il est dans ma PAL mais La mécanique du coeur s'était terminé sur une telle déception après un début magique que j'ai peur de le lire.

Géraldine 30/08/2013 16:18



@ Manu : En même temps, c'est très court, donc tu ne t'engages pas pour une semaine en ouvrant ce livre ! Et puis il te réconciliera peut-être avec l'auteur !



Céline 23/08/2013 14:26


Très beau souvenir pour moi aussi, très belle façon d'aborder la mort et le deuil

Géraldine 30/08/2013 16:19



@ Céline : Oui, qui parle autant à l'adulte qu'à l'enfant qui vit encore en nous !



Didi 22/08/2013 12:08


Coucou, il me reste donc moi aussi à faire cette belle rencontre littéraire.


Bises

Géraldine 30/08/2013 16:22



@ Didi : Oh oui !



Sudisine 21/08/2013 18:04


J'ai moi même beaucoup aimé ce livre touchant.

Géraldine 30/08/2013 16:22



@ Sudisine : Et oui, un autre lecteur à suivre désormais, comme si cela manquait !!!!



Anne Sophie 21/08/2013 17:19


J'ai "La mécanique du coeur" à lire. 
Si j'aime, pourquoi ne pas me laisser tenter par ce titre... 

Géraldine 22/08/2013 11:18



@ Anne Sophie : J'ai aussi la Mécanique du coeur dans ma PAL, je ne pense pas qu'il y reste bien longtemps désormais !



L'Irrégulière 21/08/2013 13:39


On peut dire que tu donnes envie !

Géraldine 22/08/2013 11:17



@ L'irrégulière : Je ne peux que te le conseiller chaleureusement, je suis sûre que tu adoreras !