MAELSTRÖM, de Stéphane MARCHAND

Publié le 26 Juillet 2012

Thriller - Editions J'ai Lu - 407 pages - 7.60 €

 

 

Parution Flammarion en 2010, J'ai Lu en Mai 2012

 

 

L'histoire :  Un sérial killer sévit sur San Francisco. Il se nomme lui même "Le maestro". Et pour déméler l'enquête sur ces meurtres inhumains, il désigne lui même 3 personnes, qui devront rester en dehors du circuit officiel et des médias... Franny, la médecin légiste, Dexter Borden, agent du FBI et Harold Irving, écrivain en sacrée perte de vitesse.

Pourquoi ces 3 personnes ? Quelles sont leurs points communs ? Sont elles sur la liste macabre du Maestro ? Et d'ailleurs, qui se cache derrière ce terrifiant Maestro.

 

 

Tentation : Pitch et blogo

Fournisseur : J'ai Lu, merci !

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

étoile3etdemi

 

 

 

Mon humble avis : Difficile d'évoquer un tel thriller sans spoiler, en dire trop. Qui plus est, je dirais qu'un thriller se vit et se lit, mais ne se raconte pas trop. De toute façon, dans tout thriller, il y a un très méchant et des pauvres victimes et un homme (ou une femme) qui seul contre tous, se bat pour la vérité... et pour sa vie !

Maelström n'échappe pas à la règle sauf que... Et bien les victimes, sont elles vraiment de pauvres victimes, malgré l'atrocité qu'elles subissent (et nous aussi, de loin). Le serial Killer est il si dérangé que ça... Honnêtement, à un mort près, je reste sans avis tranché sur la question. Serais-je une sérial killeuse refoulée ???

Malgré un plaisir de lecture irrégulier, j'avoue avoir été scotchée par cette intrigue et son suspens du début à la fin, sans temps morts. Qu'est-ce qui explique mon irrégularité (j'ajoute même relative) de plaisir... Et bien trop longtemps les deux personnages principaux m'ont paru manquer d'épaisseur, et même de crédibilité pour le fameux Harold. Même si les derniers chapitres expliquent le tout, sur le coup, j'ai trouvé les personnages plutôt légers... Tout comme le style, qui oscille entre style thriller normal (on ne lit pas un thriller pour un style mais pour une intrigue) et style ampoulé. Qui dirait de nos jours "un programme radiophonique" quand l'action se déroule bien en 2010 ????. Confortablement installée dans mon canapé, je m'avérais à priori bien plus terrorisée par la menace qui pesait sur nos deux héros qu'ils ne le paraissaient eux même. En cela, je trouve que l'auteur aurait pu "mieux faire".

Mais en même temps, si je prends en compte les multiples et insoupçonnables rebondissements et un dénouement que jamais ô grand jamais je n'ai imaginé un quart d'un huitième de minute, j'ai envie de pardonner à l'auteur ses petites imperfections (que je suis d'ailleurs peut-être la seule à ressentir comme telles), car franchement, pour inventer une histoire pareille, je pense qu'il faut la case "Génie" dans son cerveau. Un très bon thriller pour cet été ou cet hiver, bref, pour toutes saisons puisque de toute façon, y'a plus de saisons ! Heureusement, il reste de bons livres !

 

 

00001

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Chez Liliba

Rédigé par Géraldine

Publié dans #Thrillers - polars français

Commenter cet article

Alex-Mot-à-Mots 30/07/2012 13:23


Bon, après ton avis plus qu'enthousiaste de serial-killeuse en devenir, je le note.

Géraldine 30/07/2012 21:55



@ Alex : En devenir ou refoulée, on verra ! Je viens de lancer un challenge cool qui devrait nous emmener faire un tour du monde des îles. Un livre suffit pour s'inscrire. Alors tentée ??? Je
suis sûre que oui !!! Je t'attends !



Manu 28/07/2012 12:34


J'adore ta conclusion. Je ne me serais pas tournée vers ce thriller mais tu vas peut-être me faire changer d'avis. 

Géraldine 30/07/2012 21:31



@ Manu : Change donc d'avis, tu verras que tu ne verras rien venir !!!!



A_girl_from_earth 27/07/2012 00:17


C'est gravement tentant le pitch, et ton introduction et conclusion!! En même temps, j'ai peur que le style et les personnages m'énervent, vu ce que tu en dis (tu m'as vu sur
Sérum ). Déjà la couverture m'énerve parce que maintenant ça devient la mode de mettre un oeil grand ouvert comme ça
sur une couv' thriller (Robe de marié, Avant d'aller dormir, et j'en passe...). Bon, et puis survivrais-je aux atrocités décrites (là pour le coup je suis très douillette moi)?
Pffrr en même temps ça m'intrigue terriblement ce récit!

Géraldine 30/07/2012 17:14



@ AGFE : Oui, on survit très bien aux atrocités puisque ce n'est que de la littérature !!!! Non, vraiment, les coups de théâtres finaux font que l'on ne peut que saluer la construction d'une
telle intrigue !!



Philippe D 26/07/2012 21:45


Je me demande parfois quel cerveau il faut pour inventer des histoires comme celle que tu nous livres (en partie) ici. J'envie ces auteurs!


Bonne soirée.

Géraldine 30/07/2012 17:12



@ Philippe : Je les envie aussi pour leur talent, mais en même temps, cela pourrait être terrifiant d'avoir de telles idées en tête non ? On doit se demandait qui l'on est vraiment à
l'interieur...



mary 26/07/2012 18:13


J'adore les thrillers je note ce titre dans mon petit carnet rouge. Et oui Mao avait son petit livre moi j'ai mon petit carnet !!! Bisous bonne soirée, nous on a la canicule,


37 ° today !

Géraldine 30/07/2012 17:11



@ Mary : Moi , mon carnet est depuis quelques temps sur internet !!! un site de bouquin ou je sélectionne les titres et couv que je retiens sur les blogs !


37°... Il y a quatre jours, Renne n'en n'était pas loin, mais ce temps est déjà révolu !



L'Irrégulière 26/07/2012 09:58


Je vais faire attention alors si tu es un seriel killer refoulé...

Géraldine 30/07/2012 17:09



@ L'irréguliere :Oui, méfie toi, le mal rode toujours



Liliba 20/07/2012 14:40


Ouh là, malgré tes quelques réticences, ça a l'air drôlement bien quand même ! Et si tu parles de "génie"... whaou, il me faut découvrir cette intrigue !

Géraldine 23/07/2012 21:18



@ Liliba : Ah oui, je me dis que pour construire une intrigue pareil, il en faut dans le ceveau et dans l'imagination !