MA PART DU GATEAU, film de Cedric KLAPISH

Publié le 24 Mars 2011

Synopsis :  France, ouvrière, vit dans le nord de la France, à Dunkerque avec ses trois filles.
Son ancienne usine a fermé et tous ses collègues se retrouvent comme elle au chômage. Elle décide de partir à Paris pour trouver un nouveau travail. Elle va trouver un stage pour devenir femme de ménage. Assez rapidement, elle se fait engager chez un homme qui vit dans un univers radicalement différent du sien. Cet homme, Steve est un trader qui a réussi, il travaille entre la City de Londres et le quartier de la Défense à Paris.

Les deux individus vont se côtoyer. Cette ouvrière va découvrir les gens qui vivent dans le luxe. Elle va finir par découvrir que cet homme, fort séduisant et sympathique, est en partie responsable de la faillite de son ancienne entreprise.

 

 

Avec Karin Viard, Gilles Lellouches, Audrey Lamy...

 

 

 

 

 

 

 

-toile4.jpg

 

Mon humble avis : Du grand Klapish ! Ma part du gâteau est un film comique et dramatique, social et divertissant, actuel et atemporel.

Superbe mise en scène de la théorie des dominos ou du battement d'ailes de papillon...

Au début, il y a le trader (Gilles Lellouches), maître du monde et maître dans l'art de la goujaterie, qui d'un click droit ou d'un click gauche, brasse des millions d'euros dans son immense plateau de jeu qu'est la finance internationale. D'un achat ou d'une vente, il "dézingue" une entreprise, sans que l'effleurent un instant les conséquences de son acte....

L'usine de France (Karin Viard) est délocalisée et après 20 ans de bons et loyaux services, France est licenciée sans imaginer un seul instant qu'à l'origine de son licenciement, il y a un trader... dont elle devient, toujours sans le savoir, la femme de ménage.

Gilles Lellouches croit être heureux parce qu'il a tout, des plus jolies filles à la vie de luxe. Mais c'est dame solitude qui lui tient finalement plus compagnie. Alors que Karin Viard, vit dans la chaleur modeste mais très humaine de sa famille et de ses amis.

Cedric Klapish fait donc se rencontrer les extrêmes, les opposés, les rapproche, les éloigne et met la lumière sur des contrastes saisissant, aussi bien matériels qu'affectifs. Qui va le plus évoluer au contact de l'autre ???

Dans cette histoire, on frôle autant la comédie que le drame, un drame personnel et collectif qui nous renvoie à ce qui nous menace tous plus ou moins à notre époque. Certes on rit tant les dialogues sont savoureux et certaines situations, pourtant bien réelles, semblent tellement insensées qu'on pourrait les croire absurdes (notamment celle liée au machisme primaire et à l'égoïsme sans nom de Lellouches). Mais l'émotion n'est jamais loin et nous fait dire que l'on regarde un film équilibré, intelligent, nécessaire et pourtant très divertissant aussi.( Par contre, il y a tant de subtilité dans ce film que je doute qu'un jeune public y trouve son compte...)

Klapish est un réalisateur à acteurs bien sûr. Il sait les choisir, leur être fidèle, leur offrir des rôles en or qu'ils ne trahissent pas, bien au contraire, qu'ils subliment !

Gilles Lellouches est excellent dans ce rôle qui lui va si bien (trop bien peut-être et trop souvent, attention....), celui du mec goujat, bourrin et abruti qui ne se pose pas de question.

On savait Karin Viard grande actrice, mais là, le mot grande ne lui suffit plus. Même grandiose semble trop limité pour décrire le talent dont elle fait preuve ici. Magnifique, tant en femme rustique et abîmée qu'en fausse Russe où on la confondrait presque avec Nicole Kidman. Karin Viard mérite un César. On verra l'an prochain si je suis médium...

La fin.... partage et fait débat... Pour ma part, je l'ai adorée et pour moi elle ne pouvait être autre. Le titre du film y prend tout son sens, même si l'expression "part du gâteau" est venue bien avant dans l'histoire. Sa signification réelle, elle vient là. Car ainsi, même s'il n'a pas la même saveur pour tous, chacun à sa part du gâteau. Karin Viard ason honneur, sa réussite, quel qu'en soit le prix. Et Lellouche a enfin une conscience quoique... Il a en tout cas tous les ingrédients en main pour en prendre (de la conscience !)

 

 

 

 

Rédigé par Géraldine

Publié dans #Cinéma Français

Repost 0
Commenter cet article

saxaoul 03/04/2011 18:06



J'e l'ai vu hier soir et j'ai été très déçue par le scénario, très pauvre, je trouve. Le film met longtemps avant de décoller et on sait d'avance ce qui va se passer. Par contre, les acteurs sont
tès bons, je suis d'accord avce toi.



Géraldine 05/04/2011 12:11



@ Saxaoul : on est au moins d'accord sur un  point alors !!!



silvi 02/04/2011 18:50



je le note et en plus j'apprécie les principaux comédiens



Géraldine 04/04/2011 11:25



@ Silvi :  je soupçonnne que tu apprécieras énormément ce film.



Marcozeblog 30/03/2011 23:14



Ca fait plaisir de lore une bonne critique de ce film qui m'a fait passé un bon moment de cinéma. Elles ne sont pas si courantes sur le web. Merci



Géraldine 31/03/2011 23:40



@ Marcozeblog : S'il y avait eu une happy end à l'américaine, tout le monde aurait sans doute trouvé ça génial...



sylire 28/03/2011 21:09



Oui, j'ai vu cela :-)



sylire 27/03/2011 18:48



Je vais certainement aller le voir. J'adore Karine Viard.



Géraldine 28/03/2011 19:52



@ Sylire : C'est vraiment un bon film, je suis sur qu'il te plaira et que tu aimeras la subtilité de cette fin. J'attends ton avis. Au fait, nous avons un "fan" en commun qui s'est
chaleureusement manifesté aujourd'hui. Un certain Thomas...



A_girl_from_earth 27/03/2011 00:02



Très très bon film vraiment, et les acteurs sont convaincants! Comme j'ai haï Gilles Lelouche ici, et qu'est-ce que j'ai ri! Qu'un film me procure autant d'émotions, de réactions, c'est bien
qu'il est réussi. Quant à la fin, un peu brutale peut-être, mais oui, je trouve qu'il était difficile de faire autrement. J'ai apprécié le fait que Klapisch ne sombre pas dans la facilité d'un
happy end à l'américaine.



Géraldine 28/03/2011 20:00



@ AGFE : Ah, enfin quelqu'un qui partage mon avis sur la fin.


Quand à haîr Lellouches, o que oui. j'ai eu l'impression de l'avoir souvent croisé dans ma vie, même tout récemment d'ailleurs.  Bon après, le ciné exagère un peu... mai à peine. Disons
qu'il concentre 3 hommes en un !



saxaoul 26/03/2011 18:39



Très envie de le voir aussi celui-là... Au fait, j'ai gagné deux places pour le dernier claudel chez Tamara. Suis trop contente !



Géraldine 28/03/2011 20:05



@ Saxaoul : Veinarde, plein de bon film en ce moment. Je vais voir le claudel lundi prochain !



Christine 24/03/2011 18:32



J'ai passé un bon moment mais je suis un peu déçue par la fin, j'attendais autre jour, je ne sais pas quoi mais pas cette fin là. Sinon Karime Viard et Gilles Lellouche sont très bien.



Géraldine 26/03/2011 22:29



@ Christine : Et quelle fin tu voulais alors ????!!!!!!