LOIN D'ETRE PARFAIT, d'Adrian TOMINE

Publié le 13 Juillet 2011

BD - Editions Delcourt - 108 pages - 14.95 €

 

 

Parution en novembre 2008

 

 

L'histoire : Ben Tanaka a des problèmes.
Non seulement il est cynique, sarcastique et insensible, mais en plus sa relation avec sa copine se passe mal. Miko Hayashi lui reproche d’être attiré par les femmes blanches. Tous les deux sont d’origine asiatique.
Elle fuit à New York, il reste en Californie. Leur histoire s’inscrit dans l’Amérique multiraciale et borderline d’aujourd’hui. Un pays imparfait, tout comme eux.

 

Tentation : Titre, 4ème de couv...

Fournisseur : La bib'

 

 

 

 

 

 

 

Mon humble avis : Bof bof...

Vous conviendrez qu'un tel titre est aguichant, limite racoleur. Une promesse de quelque chose...Alors bien sûr je suis tombée dans le panneau. Surtout que cette impression était renforcée des extraits d'articles de grands journaux américains regroupés sur la 4ème de couv.. Tous élogieux bien sûr, ils allaient dans le sens de : " Loin d'être parfait est à la fois poignant, hilarant et triste... par l'un des auteurs les plus talentueux de sa génération....

Et bien je suis plutôt passée à côté.

Rien n'a été évident pour moi dans cette BD. Manifestement, ni les dessins, ni les bulles, ni les coupures de planches et de vignettes (donc de sujets de conversations des personnages) n'ont été limpides. Ma lecture n'a pas été fluide. J'ai mis du temps à comprendre (ou a remarquer) que les protagonistes sont tous asiatiques ou d'origine. Les traits ne sont donc pas assez accentués pour être nets. Je n'ai même pas reconnu les expressions de colère ou autre. D'une vignette à l'autre, on change de scènes, de dialogues, de sujet sans que rien ne préviennent et marque justement ce changement. J'ai donc du relire  certains passages pour en saisir le sens et les "séparer"

Les sujets développés ici ne sont que survolés. Ils ne dépassent pas franchement le cliché. IL s'agit de problèmes de couples, de couleurs de peau, d'homosexualité. Chaque personnage reproche à l'autre son fantasme pour les hommes ou les femmes de race blanche.... Bref, c'est une BD qui traite de la difficulté à être avec ce que l'on est, entre carcans, égoïsme et idées préconçues.

La 4ème de couv m'annonçait de l'hilarité, du poignant, du triste, du sarcasme... J'ai cherché au fil des pages, je n'ai pas trouvé grand chose mise à part la tristesse qui se dégage de l'ensemble, et l'impression de gâchis dans les relations humaines et dans la vie des protagonistes.

Bref, une BD plutôt vide et creuse à mes yeux, qui ne m'a pas avancée à grand chose, qui m'a limite fait perdre mon temps.  Je garderais une impression de superficialité, tant de la part des personnages que dans la façon dont l'auteur traite de sujets qui auraient pu être intéressants. C'est en fait la BD la moins enrichissante et la moins divertissante qu'il m'ait été donné de lire jusqu'à maintenant.

Mauvaise pioche, sans doute parce que ma bibliothécaire n'était pas là et que je n'ai bénéficié ici d'aucun conseil avisé !!!

 

 

 

 

 

Rédigé par Géraldine

Publié dans #BD...

Repost 0
Commenter cet article

Joelle 28/07/2011 10:17



J'ai lu Blonde platine de ce même auteur et j'avoue que je n'en garde que peu de souvenirs mais ceux-ci sont plutôt mitigés aussi !



Géraldine 29/07/2011 18:11



@ Joelle : Je pense que je vais en rester là avec cet auteur décidémment !



isa 18/07/2011 11:38



Dommage, elle était plutôt attirante au départ.



Géraldine 19/07/2011 22:38



@ Isa : Et oui, cela m'apprendra une fois de plus à me méfier des apparences !!!



midola 15/07/2011 13:02



Ah ! C'est de cette BD dont tu me parlais l'autre jour? Elle ne m'a jamais attirée et ton billet ne me donne aucun regret ;-) Bisous alpins !



Géraldine 17/07/2011 19:16



@ Midola : C'est effectivement la fameuse BD pour laquelle tu n'étais pas là pour me la déconseiller !!! Bon, j'ai osé parler à ta remplacante, elle est gentille. Elle me réserve le dernier Olmi
!


Bisous malouin sous la pluie !!!



A_girl_from_earth 13/07/2011 23:13



Il est assez particulier cet auteur, en effet reconnu par la critique professionnelle. Il a un univers que j'ai du mal, moi aussi, à assimiler et apprécier. J'avais lu une BD de lui il y a un
moment, je n'avais pas détesté mais j'avais aussi ce sentiment de vide, de creux, de lire en périphérie.



Géraldine 17/07/2011 18:33



@ AGFE / Oui, je crois que ma propension à aimer la BD a trouvé là ces limites !!!