LES CHRONIQUES DE JERUSALEM, de Guy DELISLE

Publié le 29 Avril 2012

 

BD - Editions Delcourt - 334 pages - 25.50 €

 

 

Parution novembre 2011

 

L'histoire : 4ème tome des chroniques de Guy Delisle, tomes qui se lisent tous indépendamment. Cette fois ci, la compagne de l'auteur, coordinatrice por MSF est en mission pour un an à Jérusalem, véritable poudrière.

Toute la famille s'installe donc en Israël (oui, car les Delisle ont maintenant 2 enfants) et Guy parcourt la ville et les environs, croque tout ce qu'il peut et nous régale de ces BD, grandes témoins des inepties du monde.

 

 

 

Tentation : Les 3 premiers tomes, rendant incontournable la lecture du 4è.

Fournisseur : La bib'

 

 

 

 

 

 

 

 

-toile4.jpg

 

Mon  humble avis : 20/20 pour ce tome, qui voit déjà sa jeune carrière couronnée de prix prestigieux, dont le Fauve d'Or d'Angoulème, prix du meilleur album broché.

Cet album nous "concerne plus" directement car Jérusalem, la Palestine et Israël font depuis 50 ans la une régulière des journeaux, au contraire de la Birmanie et de la Corée du Nord plutôt ignorés des médias occidentaux quand il ne s'y passe "rien" de nouveau...

La siutation au Moyen Orient n'est pas simple, nos cours d'histoires sont loins alors on se contente de ce que nous donnent les médias, en comprenant un peu, en s'insurgeant beaucoup, en imaginant... rien....

Et grâce à Guy Delisle, je visualise beaucoup mieux ce que cela représente de vivre à Jéruselem, terre de conflits depuis plus de 4 000. Certaines données m'ont rendu la situation encore plus nébuleuse, puisque dans toutes les religions qui s'affrontent, il existe des sous groupes plus ou moins intégristes, extremistes. Et dans chacun de ces sous groupe, il y a aussi des gens de nationalitéset d'origines ethniques multiples. On pourrait dire un vrai casse tête chinois, mais c'est juste un casse tête juifs, chrétiens, arabes, musulmans, israéliens, palestiniens... Puisqu'il y a même des israéliens arabes non musulmans. Guy Delisle explique très bien tout cela, avec forcementsa touche d'humour non dénuée de dérision. A l'aide de petits croquis ou de cartes très simplifiées, il explique la complexité et la stupidité de la situation. En fait, avec ses Chroniques, on a presque l'impression que Delisle est en train de composer l'encyclopédie des aberrations humaines, aberrations qui, quand elles ne font pas sourire, font vraiment froid dans le dos.

J'ai eu la triste impression que Jérusalem pouvait se résumer par quelques mots : check points, Mur (que l'on oublie bien trop sous prétexte que le Mur de Berlin est tombé), lignes (réelle ou conceptuelle), un trottoir et un côté de la rue pour les Israéliens, un autre pour les Palestiniens (même si l'on est en Palestine...), militaires et armes. Dans certaines colonies, il y aurait quasiment un militaire par colon. Bref, à Jérusalem, on fait son jogging avec un fusil en bandoulière ! Tout cela me fait dire que je n'iraijamais visiter Israël, tant cette vie me semble stressante, la situation politique et sanitaire inadmissible pour les Palestiniens. Et puis passer son temps à traverser des check points ultra militarisés et armés pour aller visiter des lieux saints, cela me parait trop antinomique pour être envisageable.

Alors même si après la lecture de ces Chroniques de Jérusalem je serais toujours bien incapable de résumer clairement la situation "explosive" moyen orientale en prenant tout le monde en compte, ce qui est clair, c'est que je visualise bien mieux ce que je peux être la vie à Jérusalem, quelque soit le côté où l'on se trouve...

Rédigé par Géraldine

Publié dans #BD...

Repost 0
Commenter cet article

Yannick 16/05/2012 10:49


Maintenant que tu me le dis cela me revient

Géraldine 20/05/2012 09:39



@ Yannick : Tu as la mémoire courte



yannick 15/05/2012 14:28


je n'ai pas lu cette BD mais le sujet me renvoie au film" le Fils de l'autre" que j'avais adoré et dont le sujet est l'échange de bébés dans une maternité. L'un se retrouve élevé dans une famille
juive et l'autre palestinienne. Pas facile d'être palestinien quand son pays est occupé et soumis à des restrictions indignes. Pas étonnant que l'on trouve tant de palestiniens près à se faire
sauter...


 

Géraldine 16/05/2012 08:38



@ Yannick : J'ai lu la BD avant de voir le film avec toi, et elle est vraiment très complémentaire. D'ailleurs, je t'avais soumis ce titre juste après la séance !



A_girl_from_earth 07/05/2012 00:09


Si, je pourrais mais comme je ne suis pas très exactement en manque de lecture, je préfère patienter. A la limite, je pourrais même le lire dans une Fnac...:)

Géraldine 08/05/2012 20:33



@ AGFE : Ah ça, c'est un truc que je pourrais pas faire, je suis tellement lente à lire, je pense que je me retrouverais dans le noir à 19h ou que je me ferais virer !



A_girl_from_earth 30/04/2012 12:57


Présente que dans 2 bib' sur les 50 et quelques parisiennes, et bien sûr, toujours empruntée! Je crois qu'il va encore me falloir attendre quelques semaines avant que les autres bib' l'aient et
que je puisse mettre la main dessus. Mais je la lirai c'est sûr, Guy Delisle est un de mes auteurs chouchou en BD!

Géraldine 04/05/2012 21:43



@ AGFE : Et tu ne peux pas réserver pour être prioritaire sur le prochain retour ???



midola 29/04/2012 12:40


Ca y est, tu vas aussi plus à jour que moi dans la lecture des BD ! Et pourtant, celle-ci m'attend depuis un moment sur la table du salon... Pfff, je manque de temps  (comment ça, comme tout
le monde ?!)

Géraldine 30/04/2012 22:00



@ Midola : Oh, trouve toi deux bonnes heures  !!! C'est un régal. Ton fiston doit bien encore dormir quelques heures par jour !



luocine 29/04/2012 11:51


je suis bien d'accord avec toi ce roman graphique nous apprend beaucoup.


Maintenant lis le roman de  Sayed Kashua et tu  comprendras mieux peut-être ce qui m'a déçue à propos du film "l'enfant de l'autre" que j'ai quand même apprécié.


Amicalement


Luocine

Géraldine 30/04/2012 22:03



@ Luocine : Je note le titre que tu m'indiques ! Et je me demande où nous mènerons les prochaines chroniques de delisle !



sylire 29/04/2012 11:17


Il a été présenté lors du dernier comité de lecture de ma BM et je l'ai noté car j'aime beaucoup le concept et l'histoire de Jérusalem m'intéresse.

Géraldine 30/04/2012 22:05



@ Sylire : C'est vraiment éclairant et passionnant avec une dose d'humour qui fait avaler la pillule de l'ignoble.



endorra 29/04/2012 11:02


coucou,


encore un livre à mettre sur la PAL


dans la même veine...


je ne sais pas si tu as regardé cela sur ARTE..."The promise : le serment"  : série très éclairante aussi, en reprenant le problème presque depuis la création d'Israël

Géraldine 30/04/2012 22:07



@ Endorra : Et non, je n'ai pas regardé Arté, pas le temps, entre OVS et les livres, plus bcp de temps pour la TV !



Anne 29/04/2012 10:28


Moi aussi j'attends avec impatience que ce bouquin soit enfin à la bibli (chez moi, c'est lent mais c'est lnt, c'est lamentable). Je suis allée à Jérusalem l'an dernier. En groupe. On n'a pas été
tellement ennuyé longuement par les check-points mais les témoignanges de gens qui vivent sur place sont terribles sur la situation des Palestiniens. Je trouvais que l'espoir s'éloignait de plus
en plus d'une solution digne pour tous. Et cela ne semble pas près de s'arranger. Mais qui sait ? Il y a quand même toujours des gens raisonnables et ouverts des deux côtés.

Géraldine 30/04/2012 22:13



@ Anne : Des films comme le fils de l'autre donnent cet espoir là effectivement !



Manu 29/04/2012 08:30


Tu me confirmes encore une fois que je dois découvrir cet auteur ! 

Géraldine 30/04/2012 22:20



@ MAnu : Comment, tu n'as pas encore lu l'un de ses albums dont on parle tant sur la blogo ? Il faut rattraper ça !!!