LES CHAUSSURES ITALIENNES, de Henning MANKELL

Publié le 19 Mai 2011

Roman - Editions Point (Seuil) -373 pages - 7.50 €

 

 

 

  Parution d'origine en octobre 2009

 

 

L'histoire : Fredrick, 66 ans, vit seul depuis douze ans sur une île isolée de Suède. Sa seule activité quotidienne : un trou dans la glace et une baignade glaciale lui prouve qu'il est encore en vie.

Un jour sur la glace qui recouvre la mer, il aperçoit une vieille dame avec un déambulateur. Son passé resurgit et un avenir apparaît qui bouscule pas mal de choses dans la vie tranquille du reclus.

  

 

 

Tentation : La blogo (et surtout Clara) et la réputation de l'auteur.

Fournisseur : Un achat très compulsif à la F..C pour mon anniv !

 

 

 

 

 

  

 

 

-toile4.jpg

 

 Mon humble avis : Henning Mankell nous invite dans une autre dimension, hors du temps, sur une autre planète. C'est un peu l'impression que j'ai eue durant ma lecture. Les personnages surgissent comme venant de nulle part dans une atmosphère très étrange. Et pourtant, nous sommes bien sur terre, dans un monde épuré de tout superflus.Il semble que ce soit un choix de l'auteur,son point de départ,  jusque dans son écriture. Quand le superflus disparaît, c'est l'essentiel qui se révèle : l'immensité, le silence, la solitude, la douleur, l'amour.  Les saisons s'étendent avec langueur. Les personnages entrent en scènes chacun leur tour. Ils pourraient être improbables, on les trouve tout d'abord insolites pour les découvrir profondément humains au fil des pages.

Henning Mankell déterre le meilleur de l'homme enfoui sous une montagne de pire (où l'inverse) : peur, lâcheté, fuite, mensonge, erreur, regret, abandon, égoïsme. On dirait le travail d'un archéologue. Avec patience et délicatesse, couche par couche, au fur et à mesure que les glaces fondent, les personnages prennent forment. Et sous leurs blessures ou leur bienveillance, émergent leur bonté ou leurs impairs.

Et puis l'auteur montre que rien n'est immuable, que la vie réserve toujours des surprises. D'un désert de solitude, il crée une petite communauté d'hommes et de femmes qui se rencontrent, s'apprivoisent, apprennent à s'apprécier, à s'aimer, à se manquer, à se faire confiance, à se supporter tels qu'ils sont, dans toute leur vérité. Ces personnages finissent par ouvrir les portes de leur vie, accepter l'autre dans leur intime, dans leur apparente forteresse qui faussement et lâchement  les protégeait de tout : la solitude qu'ils avaient choisie. L'auteur incite à la réflexion sur ce sujet aussi : la crainte de l'invasion de l'autre dans notre espace au détriment de la construction du lien et la conséquence directe : la solitude, sujet principale oserais je dire de ce livre avec la normalité supposé des individus, la tolérance et... oups que de sujets abordés dans ce livre en fait.

Ce roman ressemble à une composition musicale. D'ailleurs, il se découpe en 4 mouvements aux rythmes différents. Le deuxième prend des allures de road moovie. Point de motards, mais deux sexagénaires et un déambulateur.

Enfin, l'auteur s'appuie sur une symbolique très forte dans cette histoire. Chacun verra sans doute ces symboles de façons différentes mais tout de même... Le trou dans la glace, l'île (isolement par excellence), la caravane (aucune racine), les chaussures italiennes... Qu'ont elles de si particulier dans ce livre? Elles sont minutieusement adaptées au pied de celui qui les portera sur mesure au milimètre près. Ce sont des pièces uniques dont le délais de fabrication est long et demandent de la patience. Un peu comme la vie en fait ! Une vie réussie c'est du grand art, comme ce livre magistralement conçu. 

 Extrait :

- "Pourquoi n'y a-t-il personne de normal ici ? Pourquoi tous ces gens sont ils si étranges ?

- Il n'y a pas de gens normaux. C'est une fausse idée du monde, une idée que les politiques veulent nous faire avaler. l'idée que nous ferions partie d'une masse infinie de gens ordinaires qui n'ont ni la possibilité ni la volonté d'affirmer leur différence. Le citoyen lambda, l'homme de la rue ça n'existe pas. C'est juste une excuse que se donnent nos dirigeants pour nous mépriser."

 

- Nous avons peur de nous même et de ce que nous percevons de nous chez les autres.

 

- Pourquoi étais-je devenu cet homme perpétuellement en quête de nouvelles cachettes plutôt que d'intimité ?"

H. Mankell

 

 

  

 

 

L'avis d'Antigone, de Clara, de Sandrine et Théoma

Rédigé par Géraldine

Publié dans #Littérature d'ailleurs

Repost 0
Commenter cet article

Didi 30/01/2012 20:54


J'ai beaucoup aimé ce livre. Une lecture profonde comme un trou dans la glace !


Je l'ai acheté en version poche !


Bonne soirée Géraldine

Géraldine 31/01/2012 14:03



@ Didi : Idem. Et figure toi qu'en septembre, lors de mes vacances en Turquie, j'ai trouvé un lieu qui m'a fait fort penser à l'ambiance à la couv de ce lieu. Je dois toujours en faire un billet
d'ailleurs !



Manu 29/05/2011 17:41



On me l'a récemment offert. L'occasion pour moi de découvrir Henning Mankell, autrement qu'en auteur de romans policiers.



Géraldine 30/05/2011 16:28



@ Manu : Et bien s'annonce pour toi une lecture savoureuse et très riche. A déguster !



anjelica 27/05/2011 22:44



Je l'ai noté mais pour l'instant la priorité est à ma PAL :)



Géraldine 28/05/2011 14:09



@ Angelica : Je comprends, c'est ce que je me suis dit depuis Noel et pourtant, je me laisse tentée apr des partenariats ou par des nouveautés que je fais du coup passer en priorité... ma PAL
prend la poussière !



antigone 22/05/2011 17:13



Un coup de coeur pour moi aussi, oui !! J'ai vu qu'à la F***c de Nantes il était présenté en bonne position, dans les meilleures ventes, tant mieux car c'est un bon livre.



Géraldine 23/05/2011 14:46



@ Antigone : Idem à Rennes ! En plus, je l'ai acheté au moment du salon de Paris ou Mankell était très attendu. Et mine de rien, j'ai vu quelque part que c'était l'un des auteurs les plus lus en
Europe !



mary 21/05/2011 17:26



J'aime beaucoup cet auteur côté polar alors pourquoi ne pas découvrir son talent ailleurs ? Ton article est super !!!



Géraldine 23/05/2011 14:41



@ Mary : Merci, j'avoue que c'est vraiment un juste, des auteurs qui ont autant de talent pour les polars que pour les romans !



Yv 20/05/2011 13:02



Ravi de compter une fan de Mankell de plus ! J'ai adoré ce bouquin que je tiens pour l'un des deux meilleurs de l'auteur, hors polar



Géraldine 21/05/2011 22:12



@ Yv : Ben, disons que c'est le seul hors polars que j'ai lu, alors je suis tout à fait d'accord avec toi !!!



Christine 20/05/2011 08:46



Quel beau commentaire, il vient confirmer l'avis de mon libraire qui comme toi en fait beaucoup d'éloges. Je vais bien lui trouver une petite place. Merci pour ce beau billet



Géraldine 21/05/2011 22:10



@ Christine : C'est vraiment un livre à lire, une expérience jusqu'au plus profond de soi même.



isa 20/05/2011 08:13



J'ai très envie de le lire mais je n'ai pas encore réussi à lui trouver une petite place. Vu ton article et celui de Clara, il faudrait pourtant que je lui en fasse une.



Géraldine 21/05/2011 21:56



@ Isa : Ah oui, c'est ce qu'on appelle un livre incontournable. je pense qu'il pourrait même devenir un classique.



Tioufout 19/05/2011 23:39



Cela fait quelque temps que je veux découvrir cet auteur; ce livre semble être un bon point d'entrée.



Géraldine 21/05/2011 21:54



@ Tioufout : Oui, mais attention, l'auteur est surtout connu pour ses polars, ce que ce livre n'es pas du tout !



A_girl_from_earth 19/05/2011 23:37



J'en ai lu quasi que du bien, je me demande si ça ne va pas finir par être mon premier Mankell. J'ai du mal à choisir et me décider pour un de sa série des Wallander...



Géraldine 20/05/2011 18:29



@ AGFE : Ah ben c'est pas pareil. D'u  côté, c'est polar, de l'autre, c'est tout sauf polar. Euh, je t'ai aidée dans ton choix là ?



Didi 19/05/2011 21:44



Il me le faut ! La dernière fois il n'était plus en rayon alors j'y retournerais il est en poche en plus avec une belle couverture !


Merci !



Géraldine 20/05/2011 18:28



@ Didi : Ah oui, il y a eu quelques ruptures de stocks à l'époque du salon du livre de paris, ou Mr Mankell était une star annoncée !



Readpocket 19/05/2011 20:47



OUi il est magistral, un bon moment de lecture.



Géraldine 20/05/2011 18:27



@ Readpocket : J'admire vraiment le talent qu'il faut à un auteur pour écrire un tel roman, le mener à bout...



Sandrine(SD49) 19/05/2011 16:26



idem qu'Alinea !



Géraldine 20/05/2011 18:26



@ Sandrine : Et bien idem que pour alinéa aussi !



alinea 19/05/2011 09:34



une lecture que j'aie appréciée également mais sans etre un coup de coeur.



Géraldine 20/05/2011 18:25



@ Alinéa : C'est tout un environnemetn qu'il faut apprivoiser et écouter l'échos. Après l'échos est souvent personnel donc je peux comprendre que ce ne soit pas un coup de coeur.



clara 19/05/2011 08:16



Un roman magistral et un coup de coeur pour moi !



Géraldine 20/05/2011 18:24



@ Clara : Voui, je me souviens bien de ton billet, il a d'ailleurs été le déclencheur de mon achat !