LENNON, de David FOENKINOS

Publié le 13 Octobre 2012

Roman - Editions J'ai Lu - 222 pages - 5.70 €

 

 

Parution en format poche en mars 2012

 

 

 

L'histoire : Dix huit chapitres, dix huit séances sur un divan de psy.... La vie de John Lennon, racontée par John himself mais sous la plume et l'appréciation de l'auteur, David Foekinos.

 

 

 

 

 

Tentation : 3 livres m'ont suffit pour adorer l'auteur

Fournisseur : Ma PAL

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 étoile3etdemi

 

Mon humble avis : Je ne connaissais pas les Beatles, ni John Lennon

Mais si !  Je vous ai bien eus ! Je chante par coeur Help, et phonétiquement Let it be, Imagine, Lucy in the Sky, All you need is love....

Mais tout de même, j'avais une image quelque peu erronée et limitée du groupe mythique : 4 garçons dans le vent et plutôt peace and love.

Et bien c'est avec un talent extraordinaire que David Foekinos revient sur la carrière inouïe du groupe le plus célèbre de l'univers et de toutes les années lumières, et surtout sur chacun de ses membres.

David Foekinos prend la voix de John Lennon qui s'allonge sur le divan de son psy à intervalle régulier pendant 5 ans. Tout y est, où l'essentiel et pas mal de détails, depuis la naissance et l'enfance particulière de Lennon, en passant par ses rencontres progressives avec Paul Mc Cartney, George Harrisson et Ringo Star, par l'explosion délirante du groupe, jusqu'à son implosion et les balles tirées sur Lennon par un dégénéré en 1980. Les évènements relatés sont vrais, l'auteur s'est forcément documenté sur Lennon (magazines, livres, enregistrement TV, concerts, interviews). Donc bien des propos sont ceux de Lennon, d'autres sont l'interprétation, les réflexions et les réactions de l'homme écrivain.

L'ensemble est passionnant, même si ce livre ne changera pas ma vie, c'est pour cela qui je ne lui ai pas octroyé 4 étoiles complètes. Et puis John a parfois tendance à se répéter... Normal me direz vous, la vie des Beatles était finalement répétitive (disque - tournée - disque - tournée- disque...) et sur le divan d'un psy, on revient sur les sujets jusqu'à ce qu'ils soient digérés !

Mais tout de même, je suis effarée de la différence entre ma vision du groupe, et l'image que celui ci donnait à l'époque, et l'envers du décors...

Foekinos nous plonge dans l'Angleterre modeste de Liverpool des années 50... Lennon est jeune, rejetté par ses parents, déjà différent, persuadé qu'un grand avenir l'attend. L'égo de Lennon deborde très vite, même si après, cela s'explique... Forcément, ensuite, à force d'être attendu et reçu comme Dieu partout où vous allez, vous pouvez avoir la tête qui enfle. L'égo s'explique aussi car personne ne niera le génie musical des Beatles, qui ont révolutionné la musique et bousculé une époque. Dans le groupe, une amitié à la vie à la mort, mais aussi des conflits de euh... coqs ! Nous assistons à la montée en puissance de la Beatlesmania, et c'est vrai que c'est du délire ! Foekinos explique parfaitement comment ce phénomène s'installe, et quelles sont les conséquences sur les sujets idôlatrés et leurs familles, comme sur les fans, les gouvernements, la politique ! Quand on a 40 ans et que la seule "Mania" que l'on ait vécue en live fut la Bruelmania, et bien la Beatlesmania laisse pantoise. Je dirais presque que c'est l'intérêt principal du livre, un intérêt quasi sociologique pour le coup.

On y apprend aussi la genèse de quelques chansons, les chansons préférées de John et celles honnies (comme Let it be première version). Mais on y découvre surtout le malheur de John, son incapacité à apprécier et à sauvegarder le bon, son indifférence face à son premier fils. Et pour tous les Beatles et Yoko, la drogue, toutes les drogues, l'héro, le LSD, le shit, l'alcool, et les filles, des milliers de filles. J'avoue que cela fout un coup tout de même. Et l'on constate que le côté "Imagine" est venu assez tard dans la vie de Jonh Lennon, et qu'il s'est passé bien des choses avant...

Un livre passionnant, éclairant, servi par la délectable plume de Foenkinos, dans lequel j'ai coché plein de croix...
Allez, un petit Let It Be pour faire plaisir à John et  rendre hommage au plus grand groupe de tous les temps !

 

 

Rédigé par Géraldine

Publié dans #Littérature française

Repost 0
Commenter cet article

Didi 21/10/2012 16:05


J'ai très envie de lire ce livre et de découvrir la plume de Foekinos par celui-ci !


Ayé j'ai Imagine" dns la tête !


Bisous et bon dimanche

Géraldine 26/10/2012 17:00



@ Didi : Pour changer, prend let it be dans ta tête



Tiphanie 18/10/2012 08:18


Biographie oui, Philip Norman a pas mal suivi les Beatles à l'époque mais je ne sais pas si c'est une biographie officielle.

Géraldine 22/10/2012 13:56



@ Tiphanie : Ca pourrait être intéressant. je garde en tête, au cas où...



clara 17/10/2012 17:02


Je n'avais pas vraiment aimé la délicatesse, depuis je n'ai rien lu de cet auteur..

Géraldine 18/10/2012 00:21



@ Clara : Et bien figure toi que la Délicatesse a été mon premier Foenkinos et 4 romans plus tard, celui que j'ai le moins aimé.... Je dis ça, je dis rien !



Tiphanie 16/10/2012 21:29


J'ai aussi beaucoup, beaucoup apprécié cette lecture, du coup cet été je me suis farci les 1200 pages de la biographie de Lennon... Si tu n'es pas prête à alelr jusque là (ce que je peux
comprendre ^^) il y a le film Nowhere boy qui est très sympa même si pas assez approfondi à mon goût et qui retrace la jeunesse de John. Et puis rien que pour le plaisir si tu aimes les chansons
des Beatles et les sixties le film Across the Universe avec Jim Sturgess est pas mal du tout!

Géraldine 18/10/2012 00:24



@ Tiphanie : Je note les titres de films , par contre, je n'irai pas jusqu'au 1200 pages de la bio  Euh d'ailleurs,
bio officielle ? Autobio ??? Bon en même temps, il n'a pas pu raconter sa mort...



Catherine 16/10/2012 01:28


Je suis vraiment contente que tu aies aimé (le bout d'étoile qui manque, ce n'est pas grave ). Gros coup de cœur pour
moi, et ensuite j'ai lu Les souvenirs que j'ai aussi beaucoup aimé . Tu m'en conseilles un autre ?

Géraldine 18/10/2012 00:31



@ Catherine : Le bout de l'étoile qui manque, c'est parce que e livre ne m'a pas bouleversée et que je n'ai pas eu cette impression que l'on a parfois que le livre changera nos vies, que l'on a
affaire à un pur chef d'oeuvre ! SInon, j'ai beaucoup aimé "nos séparations" !



Valérie 14/10/2012 16:58


Ah tiens, je ne connaissais pas le proverbe mentionné par L'irrégulière mais ça tombe bien j'en ai un (pas celui-ci).

Géraldine 19/10/2012 15:49



@ Valérie : Moi, ça va, j'en avais deux, donc il m'en reste encore un !



Manu 13/10/2012 10:07


Tiens pourquoi pas, pour découvrir un peu mieux ce groupe mythique ?

Géraldine 14/10/2012 15:06



@ Manu : C'est effectivement un bon et agréable moyen de le faire, sans perdre de vue que l'on est dans un roman, donc à travers les yeux d'un auteur !



L'Irrégulière 13/10/2012 09:49


Celui-là, je ne l'ai pas lu, mais je le lirai certainement puisque, comme je dis, "il faut toujours avoir un Foenkinos dans sa PAL" (ce qui n'est d'ailleurs pas le cas en ce moment, il faut que
j'y remédie)

Géraldine 14/10/2012 15:07



@ L'irrégulière : Allez hop, direction la librairie pour récupérer un beau sac !



Alex-Mot-à-Mots 13/10/2012 09:09


Un personnage complexe que ce Lennon.

Géraldine 14/10/2012 15:08



@ Alex : Oui, à un point que l'on imagine pas ! Mais finalement, beaucoup de gens sont bien plus complexes que les apparences le montrent !