LE LIBRAIRE DE SELINONTE, de Roberto VECCHIONI

Publié le 29 Mars 2014

http://www.livredepoche.com/sites/default/files/styles/cover_book_focus/public/media/imgArticle/LgfLivreDePoche/2008/9782253124429-T.jpgRoman - Editions Livre de Poche - 125 pages - 5 €

 

 

Parution en janvier 2009

 

 

 

L'histoire : Sélinonte, petit village de Sicile en bord de mer. Fait étrange, les habitants ont perdu l'usage des mots. Tous sauf un : Nicolino. Des années plus tôt, alors adolescent, il fut le seul à ne pas rejeter le curieux libraire venut s'installer près de la grand place et qui, tous les soirs, donnait lecture devant des chaises vides... Nicolino se cachait alors derrière une pile de livre et écoutait ce drôle de petit homme. Un univers s'ouvrait alors à lui !

 

 

 

 

Tentation : Titre et pitch

Fournisseur : Ma PAL

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

-toile3.jpg

 

 Mon humble avis : J'ai bien plus préféré le fond de ce roman que sa forme, pourtant servi par une très belle écriture, très poétique. Mais j'espérais une histoire plus développée, une rélle relation entre Nicolino et le libraire. J'aurais aimé faire vraiment connaissance avec ce libraire atypique. Mais cela n'arrive jamais. Au lieu de ça, l'auteur a choisi de multiplier les extraits de grands classiques (Tolstoï, Sophocle etc), extraits lus par le libraire et écouté en cachette par le jeune garçon. On comprend bien les effets de ces extraits bien choisis et superbes sur l'adolescent, mais ils m'ont un peu laissée à cette histoire.

Par contre, la symbolique de ce libraire de Selinonte est très forte et exemplaire ! Ce court roman est un plaidoyé pour les livres, les mots, la culture, la curiosité, la Mémoire. Il démontre l'importance des mots dans la communication entre les hommes, et la nécessité de cette communication pour transmettre l'Histoire. Et là où les mots sont le plus utiles, c'est pour restranscrire les sentiments, les sensations. Non palpables, voilà des choses bien difficiles à mimer, où à montrer du doigts. Les mots, c'est la liberté, ce sont aussi les idées, les différences de chacun. Et oui, sans vocabulaire diversifié, ou quand on ne comprend pas les mots, difficile aussi de faire valoir ses droits alors que des tribunaux jugent de façon identitiques des cas considérés comme identiques car exprimés de façon identiques !

Bref, Roberto Vecchioni montre jusqu'où peut mener la bêtise, la peur de l'autre, de l'étranger, de la différence. Depuis longtemps, l"Homme est d'accord pour dire que la connaissane est la meilleure des luttes contre la dictature et le plein pouvoir. Refuser la différence, c'est ignorer la richesse de l'autre et donc s'appauvrir. Et pour connaitre l'autre et s'enrichire, il est imporant d'être curieux, de posséder un peu de connaissances et de maîtriser les mots !

Malgré un creux de vague au milieu du livre, la fin, entre fantastique et conte, est franchement jubilatoire !

 

 

 

  ILE-DESERTE2

 

objectif pal

Rédigé par Géraldine

Publié dans #Littérature d'ailleurs

Repost 0
Commenter cet article

Edelwe 09/04/2014 18:55

L'intrigue est... intrigante! :) Vu que tu as aimé, je vais peut-être tenter le coup!

Denis 06/04/2014 13:23


Le titre donne envie de lire le livre.

Manu 02/04/2014 20:05


Je ne pense pas que ce soit un genre pour moi, même si la fin est jubilatoire.

Géraldine 05/04/2014 16:46



@ Manu : pas un coup de coeur pour moi, donc je n'insiste pas !



Alex-Mot-à-Mots 31/03/2014 09:27


Et un de moins dans ta PAL !

Géraldine 05/04/2014 16:55



@Alex : Oui, c'est déjà ça. Mais curieusement, quand je regarde mes étagères, je ne vois pas de différences !!!



antigone 30/03/2014 20:46


J'avais déjà entendu parler de ce titre, pourquoi pas ?!

Géraldine 05/04/2014 16:56



@Antigone : Le fond de l'histoire est original quelque part et le style agréable. Mais le livre n'est pas mémorable !



L'Irrégulière 30/03/2014 10:47


Ah oui, ça me plairait bien !

Géraldine 05/04/2014 16:57



@L'irrégulière : Ca peut se tenter. Sans doute ta culture littéraire autre que la mienne te permettra d'apprécier plus les extraits à leur juste valeur... ou pas !



A_girl_from_earth 29/03/2014 22:39


Aaagh ! Là aussi c'est plutôt tentant ! Mais bon, moins urgent qu'il n'y paraît a priori. Presque dommage...

Géraldine 05/04/2014 16:58



@AGFE : Ben oui, j'espérais ressentir plus d'enthousasme envers ce livre...