LA PEUR, de Stefan ZWEIG

Publié le 31 Mars 2011

Nouvelles - Livres de poche - 250 pages - 5.50

 

 

 

 

L'histoire : Irène est une femme du monde, épanouie, épouse d'un célèbre et riche avocat. Le hasard de la vie lui fait rencontrer un musicien dont elle devient la maîtresse. Un jour, alors qu'Irène sort de l'antre de son amant, une femme la bouscule, parait la reconnaître. Commence alors pour Irène un véritable cauchemar, tant elle craint d'être dénoncée à son mari... Elle devient victime d'un odieux chantage. La peur la paralyse.

Nous devinons que nous sommes à Vienne entre les 2 guerres.

 

 

"Lu" en format Livre audio

 

Tentation : L'auteur et le livre audio

Fournisseur : La bib'

 

 

 

 

-toile4.jpg

 

  Mon humble avis : En novembre, j'avais découvert la prose de Zweig et le livre audio avec "Lettre d'une inconnue". Très enthousiaste sur l'ensemble, j'ai donc décidé de d'approfondir l'auteur et le format !

Cette fois ci, c'est l'actrice Fanny Ardant qui narre "La peur", de sa jolie voix reconnaissable entre toutes. Sur le CD figure juste cette nouvelle. L'écoute prend une heure quarante cinq. Si vous achetez le livre, y figureront 5 autres nouvelles.

J'ai encore une fois été subjuguée par la richesse du vocabulaire de Stefan Zweig, la fluidité et la musicalité de son style. Vraiment, en écoutant ses mots, je me dis que je ne serais jamais écrivain ! C'est très littéraire et en même temps si agréable, si accessible, si humble. Les mots sont là pour décrire un sentiment ou servir un personnage, pas pour mettre en scène un auteur qui reste en fait beaucoup en retrait. Rapidement, Zweig nous plonge dans une atmosphère et un sujet qu'il développe, détaille et décrit avec tant de justesse que le récit semble très complet et prend, à nos yeux, la forme d'un court roman. Zweig analyse ici l'adultère, le mensonge qui en découle, et ses conséquences emprisonnantes, dramatiques, asphyxiantes. Aucun jugement n'est porté sur Irène. Zweig constate et partage avec nous son sens de l'observation très perspicace, la finesse de sa psychologie. Le comportement humain est parfaitement rendu. Ici, c'est la peur qui est explorée jusqu'à son tréfonds, jusqu'à sa plus profonde vérité. Le rythme s'accélère, l'étau se ressert autour d'Irène. Elle est prisonnière, elle s'asphyxie et nous lecteur, retenons notre souffle jusqu'à ce que la fin, on ne peut plus insoupçonnée et subtile, nous coupe le souffle ! Zweig prouve avec talent que les ressources d'un couple sont souvent sousestimées. C'est superbe et cela nous donne à réfléchir sur les conséquences du mensonge, la peur qui nous paralyse autant que la vérité, ce qui nous empêche de nous délivrer de notre fardeau. En effet, qui ne s'est jamais noyé dans un mensonge ? Car la peur d'être découverte dans le secret d'un mensonge et de la faute est un fardeau. "La peur est pire que la punition". Dans la peur se cache la honte de la faute, de la mauvaise image que l'on pourrait donner de soi même. On a peur de l'autre aussi, de sa réaction que l'on imagine, que l'on surestime, que l'on minimise. Allez savoir. En tous cas, pas besoin d'emplifier les éloges sur la plume de Zweig, elle se défend, brille d'elle même.

  

 

 

 

 

 

Rédigé par Géraldine

Publié dans #Littérature d'ailleurs

Repost 0
Commenter cet article

Edelwe 14/04/2011 20:30



Je ne connaissais pas! Je note!



alinea 08/04/2011 08:35



je ne connaissais pas celui-ci de Zweig , je le note



Géraldine 09/04/2011 11:52



@ Alinea : maintenant que je suis open à Zweig, je réalise l'étendue de son oeuvre... j'ai pas fini !!!



Bénédicte 06/04/2011 12:04



C'est une de mes nouvelles préférées de Zweig qui décrit à merveille l'évolution psychologique de cette femme prise sur le fait et prise au piège par son mari qui lui impose une souffrance
mentale



Géraldine 09/04/2011 12:06



@ Bénédicte : Pour l'instant, je n'ai lu que 2 nouvelles de zweig et elles sont toutes les deux mes préférées !



sylire 02/04/2011 00:11



Ma BM n'a pas de livres audios mais on peut en réserver à la Bib' départementale et j'ai bien envie de tenter le coup.



keisha 01/04/2011 14:36



Zweig est tout aussi génial en audio, alors... Connais pas ce roman.



Géraldine 02/04/2011 20:09



@ Keisha : peux pas te dire, je ne l'ai encore jamais lu en format papier. Ca viendra bien un jour !



sylire 31/03/2011 22:39



Très très tentant !!! Et j'avais tellement aimé "Lettre à une inconnue" que je suis certaine d'aimer. Tu l'as acheté ?



Géraldine 01/04/2011 14:21



@ Sylire : Non, emprunté à la bib. J'ai décidé d'emprunter régulièrement de livres audio à la bib, mais des livres courts, car c'est vraiment un format que j'aime. Depuis, j'ai aussi emprunté "la
mauvaise rencontre" de grimbert.



Anne 31/03/2011 15:31



J'aime beaucoup Stefan Zweig mais je ne connaissais pas ce titre donc je le note immédiatement. Par contre, je lirai ce livre mais je ne l'écouterai pas en Audio Livre ; je préfère avoir des mots
sous les yeux que dans les oreilles. J'ai déjà fait un essai ; cela ne m'a pas déplu mais je préfère le livre. Je changerais peut-être d'avis un de ces jours ?!  



Géraldine 01/04/2011 14:22



@ Anne : De mon coté, il faudrait que je me décide un jour à le lire en format papier. mais je ne m'inquiète pas, son oeuvre est tellement vaste que l'occasion se présentera bien un jour !



Yv 31/03/2011 14:30



Si tu te réferes à Zweig pour calculet tes capacités à devenir écrivain, je comprends que tu n'y penses pas. Je suis certain que beaucoup des écrivains de maintenant puissent se mesurer à
l'étalon Zweig, qui est le haut du panier. Une écriture très exigeante et directe qui fait la part belle aux mots et aux constructions de phrases.


PS : je lis en ce moment La dernière ronde, de Ilf Eddine qui parle d'un vieux joueur d'échecs à la fin de sa vie ; le parallèle avec le joueur d'échecs d Zweig est évident, amis Eddine  a
beaucoup de talent et une écriture très belle également.



Géraldine 01/04/2011 14:24



@ Yv : oui, une écriture exigeante et directe mais qui en même temps parait si naturelle, si fluide, si agréable à l'écoute.... C'est vraiment fort. J'aime ton expresssion de l'étalon Zweig. je
vais me trouver une autre comparaison plus" accessible" pour m'encourager dans l'écriture



Alex-Mot-à-Mots 31/03/2011 14:14



Pas lu, celui-ci, mais tu me donnes envie de me replonger dans Zweig.



Géraldine 01/04/2011 14:26



@ Alex : je te comprends. Ce qui m'étonne, c'est qu'avant d'être sur la blogo, je n'avais jamais entendu parler de zweig... alors qu'il est carrément incontournable.



mary 31/03/2011 13:58



Tu me donnes vraiment envie de découvrir un livre audio surtout avec une belle voix comme celle de Fanny Ardant et un style d'écriture magnifique comme celui de Stefan Zweig. Et puis j'adore les
nouvelles, qui en peu de pages peuvent tout dire !



Géraldine 01/04/2011 14:26



@ Mary : Ah oui, la voix de fanny Ardent, qu'on reconnait entre mille. Très agréable à écouter.



Stephie 31/03/2011 10:38



J'ai le recueil et j'avais adoré "La peur". Mais je ne me souviens plus des autres...



Géraldine 01/04/2011 14:27



@ Stéphie ; Pas évident de garder chaque nouvelle en mémoire. En général, on retient la nouvelle phare du recueil, celle qui bien souvent lui donne son titre.



Ellcrys 31/03/2011 10:23



Je suis littéralement tombée amoureuse de la plume de Stefan Zweig et, je compte bien lire tous les ouvrages de cet auteur au talent immense ! J'ai d'ailleurs une petite idée qui me trotte dans
la tête (j'en parlerai sûrement prochainement sur mon blog). En tous cas, "La peur" fait partie de ma LAL, même si je suis plus tentée par la version papier, qu'audio !



Géraldine 01/04/2011 14:28



@ Ellcrys : Tu es tombée amoureuse, je suis entrain de tomber amoureuse. Qui n'est pas sensible à son charme d'écriture. l'essentiel est qu'on ne se le dispute pas !!!



clara 31/03/2011 08:58



Il s'agit des nouvelles que je lis en ce moment ...



Géraldine 01/04/2011 14:29



@ Clara : je ne doute pas que ton avis sera enthousiaste ! je le lirai chez toi !