LA LIBRAIRE A AIME, de Sophie POIRIER

Publié le 20 Février 2011

 

Roman - Ana Edition - 71 pages - 9.50 €

  

Parution en 2008

 

Méfiez-vous, il y a aux terrasses des cafés, des gens qui vous inventent une vie ... 

 

L'histoire : Corinne et Paul se retrouve tous les jours dans le même café, avec un whisky. Ensemble, ils parlent de leurs lectures. D'ailleurs, ils sont tous deux libraires. Et c'est tout ce qu'ils savent de l'autre. Jusqu'au jour où Paul ne vient plus au rendez vous tacite... Jusqu'au jour où plus d'un an après, Corinne croit le reconnaître sur une photo d'une exposition... Une exposition de cliché de visages défuns... Corinne "enquête"... et rencontre quelques succulents personnages.

 

 

Tentation : La blogosphère

Fournisseur : Livre voyageur de Liliba, merci livre_voyageur_logo

 

 

 

   

 

étoile3etdemi

 

Mon humble avis : Depuis le temps que ce livre me faisait de l'oeil. "La libraire a aimé" tourne pas mal sur la blogosphère et d'ailleurs, derrière son auteur se cache la blogueuse Ficelle.

Voici une histoire très touchante et servi par une écriture soignée, élégante et fluide, mélancolique. L'auteur nous fait éprouver des sentiments et des comportements très évocateurs de notre époque : la résignation au "médiocre" par habitude, la fuite devant le bonheur certain qui pourrait devenir un malheur éventuel, le surplace par peur de perdre le précaire équilibre, la vie par procuration (à travers les livres, on vit la vie des autres), l'amour et l'influence des livres dans notre vie, les années qui passent et puis...  Mais les thèmes principaux restent la solitude, le vide, l'absence de l'autre, la reconnaissance de l'amour et la résurrection lorsque l'on ressent les premiers symptômes de l'amour. Ce livre résume parfaitement les adages : "Un seul être vous manque et tout est dépleuplé" et "L'amour vous donne des ailes"

La relation qu'entretiennent Paul et Corinne montre bien que l'on sait très peu des gens que l'on fréquente, tant on cloisonne nos vies, tant on craint stupidement une invasion de notre espace intime. On ignore même l'importance qu'ils prennent à nos yeux et dans notre vie. La preuve, Corinne ne connaît pas le nom de famille de Paul, son adresse... En partageant leurs lectures, ils pensaient certainement que cela leur suffisait, ils leur semblaient vivre l'essentiel...

Un petit bémol pour moi : Il me manque un petit pourquoi à une question que je ne peux révéler sous peine de spoiler un peu l'intérêt du roman...!!! Et puis la fin... Je l'aurais préférée moins évasive, plus sûre, moins sujette à mon interprêtation personnelle... à moins que quelque chose m'ait échappé.

A travers son personnage, Sophie Poirier affirme qu'aucun livre, aucune phrase, aucun  style ne pourrait décrire avec perfection les battements d'un coeur, le manque de l'essentiel, une nuit de vide et la peur d'être seul, la respiration vaine, la souffrance et les heures de silence. Pourtant, je l'ai aperçu cette perfection dans ces pages. Même s'il s'agit là de sentiments à la fois universels et intimes, ils ne se suffisent pas de formules toutes faites. Il leur faut du talent, du coeur et de la justesse et une pointe d'originalité. Et manifestement, Sophie Poirier n'en manque pas.

 

 

"... Pas la peine d'en faire un livre, il devrait plutôt se méfier de cette habitude à mettre du relief et de la beauté où il n'y avait rien, ou pas grand chose. Evidemment, tout pouvait paraître mystérieux, si exhaltant, à coup de chapitres structurés. Même la douleur donnait envie avec des belles phrases..."

 

"Il y a un homme , et au début je ne savais pas que je l'aimais, mais maintenant je suis sûre, certaine de l'amour pour lui, cet homme-là a disparu. C'est quand il a disparu que j'ai compris pour l'amour. Oui, je sais, c'est bête de comprendre ces choses-là trop tard. Mais bon, j'avais tellement arrêté de vivre que je ne pouvais pas me rendre compte."

 

 

L'avis de Liliba, d'Aifelle; de Chaplum; et de Keisha

 

Rédigé par Géraldine

Publié dans #Littérature française

Repost 0
Commenter cet article

sophie Poirier /ficelle 14/05/2011 19:09



Je tombe sur ce billet (avec le temps qui a passé depuis l'écriture de La libraire a aimé) et moi aussi, je trouve que tu as été bien inspirée ;-)


Il fait du bien en pleine écriture du 3ème… Merci ! à suivre…



Géraldine 15/05/2011 20:37



@ Sophie : Merci, mais pour être inspirée, il me faut de bons livres et de belles écritures.... Donc pas d'inspiration de blogueuse sans auteur très bien inspiré !! Courage pour l'écriture de
3ème livre, je ne m'inquiète pas pour ton talent !



Bénédicte 22/02/2011 12:00



j'avais bien aimé ce livre. Ton article présente bien cette tendance que nous avons parfois à nous replier sur nous-mêmes et à cloisonner nos vie. Un avis que j'ai trouvé intéressant



Géraldine 23/02/2011 13:07



@ Bénedicte : Merci, j'ai écris ce billet il y a longtemps et en le relisant, je trouve que j'ai été bien inspirée !



Constance 21/02/2011 23:09



La libraire et la blogo ont l'air d'avoir aimé, je le note.



Géraldine 23/02/2011 12:56



@ Constance : oui, c'est un livre vraiment sympatique.



A_girl_from_earth 21/02/2011 22:53



J'avais noté ce titre aussi depuis un moment et je pense bien le lire (un jour)!



Géraldine 23/02/2011 12:56



@ AGFE : Ce jour on on lira tous ces livres qu'on doit lire un jour, quand il arrivera, risque de durer 1000 ans !



Mary 21/02/2011 17:26



Ce livre me tente beaucoup je le note en espèrant qu'il sera à la biblio ! 



Géraldine 23/02/2011 12:52



@ Mary : Pas sur que tu le trouve à la biblio... Livre pas forcément très connu et éditeur je pense plutôt régional...



Alex-Mot-à-Mots 21/02/2011 16:06



Et bien moi, contrairement à la libraire, je n'ai pas aimé ce court roman.



Géraldine 23/02/2011 12:51



@ Alex : Ce n'est pas grave, tu es tout de même la bienvenue ici !



Noukette 20/02/2011 23:46



Très tentant ! ;-)



Géraldine 23/02/2011 12:46



@ Noukette : Et oui, ces livres qui parlent de libraires, de livres et de pouvoirs de la lecture nous aimantent toujours !



clara 20/02/2011 15:12



Si je le trouve à la biblio.... pourquoi pas !



Géraldine 23/02/2011 12:45



@ Clara : je pense que tu adorerais ce livre.



Irrégulière 20/02/2011 13:19



tiens, ça a l'air intéressant !



Géraldine 23/02/2011 12:44



@ irrgulière : Oui, en plus, écrit pas une blogueuse, à moins que ce soit l'auteur qui soit devenue blogueuse !



Manu 20/02/2011 12:03



Ah je l'ai vraiment aimé ce roman ! Mais je comprend tes questionnements et ton regret quant à la fin !



Géraldine 21/02/2011 18:10



@ Manu : Oui, par moment, on dirait qu'une fin un peut floue, laissant libre court à l'imagination de chacun, devient un code, une obligation...



mango 20/02/2011 08:23



J'ai très envie de le lire aussi!



Géraldine 21/02/2011 18:08



@ Mango : Je suis étonnée que tu ne l'aies pas encore lu d'ailleurs. mais qu'attends tu ???!!!!



keisha 20/02/2011 08:13



Hé bé, ce livre prend vraiment son temps, il continue à voyager? Très bien, il le mérite, cela fait plaisir de le voir...



Géraldine 20/02/2011 21:03



@ Keisha : Non, c'est moi qui prends mon temps ! J'ai lu le livre et préparé le billet il y a 3 mois !!!