LA DOUBLE VIE D'ANNA SONG, de Minh TRAN HUI

Publié le 9 Février 2012

Roman - Edition J'ai Lu (Actes Sud) - 223 pages - 6 €

 

 

Parution chez J'ai lu en octobre 2011, chez Actes Sud en 2009

 

 

 

L'histoire : Il y a Anna et Paul, deux enfants inséparables et bien remués par la vie. Dès son plus jeune âge, Anna, de famille Vietnamienne, se révèle prodige au piano, au point de fasciner Paul qui jamais ne l'oubliera. D'ailleurs, Anna deviendra la plus grande pianiste méconnue, selon les médias, après la paruion de 102 CD, qui lui apporte enfin le reconnaissance qu'elle mérite...

C'est cette histoire que Paul raconte.

Et des coupures de presse interromptent son récit. Des articles qui crient au génie, puis à l'imposture. Anna ne serait pas l'interprête de ses chefs d'oeuvre...

 

   

Tentatrice : Silvana, des Editions J'ai Lu

Fournisseur : Silvana, un millier de Merciiiii !

 

 

 

  

-toile4.jpg

 

Mon humble avis : Ces douze derniers mois, je me souviens avoir ressenti une terrible sensation de bluff parfait avec deux romans (hors thrillers, dont c'est le rôle) : Dans le scriptorium de Paul Auster et Tuer le père d'Amélie Nothomb. Et bien ajoutons un troisième titre à cette liste : La double vie d'Anna Song ! Je n'ai rien vu venir, j'ai été baladée, bref, je suis bluffée !

Ce roman est très librement inspirée d'une histoire vraie, celle de la pianiste Joyce Hatto, dont j'ai sans doute entendu parler, à moins que je la confonde avec celle de ce livre, déjà aperçue à sa sortie sur quelques blogs.

Ce roman se touche, se sent, se déguste, se regarde, s'écoute. Il fait appel à vos cinq sens, n'est-ce pas magique ?

Il se touche comme on touche un livre, comme des doigts se posent  sur les touches noires et blanches d'un piano et s'envolent dans une symphonie. L'héroïne est effectivement une pianiste virtuose, même si la vie va la malmener. Les scènes musicales sont fréquentes, aussi, ce roman s'écoute.  Nombres de grands compositeurs (Mozart, Beethoven, Chopin et d'autres moins connus du public profane sont cités, ainsi que leurs oeuvres). D'ailleurs, à un moment, j'ai voulu écouter Chopin durant ma lecture. Comme ce n'est pas trop le style de ma discothèque, je me suis rendue sur Deezer, qui m'a octroyé 15 mn avant de me dire : c'est 4.50 € pour continuer

La double vie d'Anna Song nous mène aussi au bout du monde, dans des contrées qui nous sont méconnues et exotiques. Même s'il y est plus question de misère, il y a aussi la sagesse, la bravoure, les souffrances historiques du peuple Vietnamien. Et là, on voit, on imagine des paysages et des villages où les femmes portent des saris, des hommes des sarongs, les chapeaux coniques, les bicyclettes, les maisons coloniales de Saïgon, la Baie D'Along. Les parents de notre héroine ont vécu le Vietnam des plantations, des deux guerres, du communisme, des boat people mais surtout des traditions qu'ils ont transmis à Anna, née en France. Celle ci fera un voyage touristique et familial au pays de ses racines. Et puis j'ai donné les traits et la classe de l'actrice Michèle Yeo (The Lady) à Anna... (petit message sublimal pour tout prochain producteur ciné qui se pencherait sur ce livre !)

Passons à un autre sens, l'odorat, qui rejoint presque le goût et la dégustation. La grand mère d'Anna cuisine beaucoup, et le descriptif des recettes, des odeurs de cuisine met l'eau à la bouche. Nous goûtons à des mets exotiques et nous régalons rien qu'avec les yeux qui parcourrent ces lignes. Vous voyez, ce livre est très riche ! Et encore, je n'ai même pas encore évoqué ses sujets principaux que sont l'amitié, l'amour fou, l'illusion, le mensonge, la tromperie, l'hommage, le talent et les difficultés d'un artiste qui se retrouve privé de son talent...mais qui se bat. Inutile de développer plus cela, Minh Tran Hui le fait bien mieux que moi dans ce roman éblouissant. Car nul doute que vous le lirez... La double vie d'Anna Song s'adresse aux mélomanes, aux fins gourmets, aux amateurs d'exotisme et de voyages, aux passionnés d'Histoire, aux friands d'écriture soignée et gracieuse, aux avides de livres que l'on ne peut poser, et aux amoureux de la mer qui aiment être menés en bateau, comme je le fus lors de ma lecture. Je suis sûre que vous vous retrouvez forcément dans cette galerie d'aficionados, sinon, c'est que vous êtes arrivés sur cette page par erreur et là, je ne peux plus rien pour vous

Rédigé par Géraldine

Publié dans #Littérature d'ailleurs

Repost 0
Commenter cet article

Noukette 24/02/2012 00:28


Oh que oui je vais le lire !! Comment faire autrement après un tel avis ? ;-)

Géraldine 26/02/2012 12:24



@ Noukette : Effectivement, c'est incontournable, sous peine d'avoir des regrets toute sa vie !!!



Joelle 19/02/2012 17:48


C'est un titre qui a été présenté lors de la dernière séance de mon club lecture mais j'hésite toujours à le noter car j'ai parfois du mal avec les romans qui parlent de musique (mais je ne sais
pas pourquoi !).

Géraldine 20/02/2012 12:04



@ Joelle : Et pourtant, c'est un roman et une histoire d'amour magnifiques, hors du commun !



constance93 14/02/2012 18:10


belle chronique, j'aime beaucoup le "aux amoureux de la mer qui aiment être menés en bateau", c'est bien trouvé.


dans tous cas, je note !


à bientôt

Géraldine 16/02/2012 11:30



@ Constance 93 : Merci, j'espère que cela t'aura donné envie de lire ce très très beau livre !



Philippe D 11/02/2012 21:34


Là, il n'y a pas de doute, tu l'as aimé ce livre que je ne connais pas du tout.


Passe un bon dimanche.

Géraldine 13/02/2012 23:46



@ Philippe : Ah bon, tu crois ? A quoi tu vois ça ??



Alex-Mot-à-Mots 11/02/2012 19:06


Une émissions sur France Musique à l'époque de sa sortie m'avait dégouté de le lire.

Géraldine 13/02/2012 23:46



@ Alex : Et pourtant, ce livre est si prenant, l'écriture si belle et la fin tellement bluffante. A lire, je t'assure !



Mélopée 10/02/2012 21:58


Eh bien, c 'est que tu as l'air tout ce qu'il y a de plus emballée ! Intrigant !

Géraldine 13/02/2012 23:39



@ Mélopée : Ah oui, un vrai coup de coeur dans la plus pure tradition des coups de coeur, ce qui est loin d'être systématique en ce moment, tant en bouquin qu'en ciné !



Violette 10/02/2012 18:11


c'est drôle, j'ai entendu beaucoup de mauvaises critiques sur ce livre dernièrement, peu de bonnes!

Géraldine 13/02/2012 23:38



@ Violette : Et bien les mauvaises critiques ont tort !!!!



Cynthia 10/02/2012 09:40


Je viens également de publier mon billet sur ce livre mais ton billet est beaucoup plus réussi ;) Un joli roman et que dire de cette fin inattendue ?!

Géraldine 13/02/2012 23:36



@ Cynthia : Un bluff total ce roman et une écriture délicieuse ! vive les livres, moins décevants que les humains !!! Bon, je vais passer un de ces 4 lire ton billet qui est certainement
différent du mien, mais pas forcément moin réussi ! Chacun son style !



Mélusine 10/02/2012 07:32


Ah c'est cool ça, un roman "autobiographique" et un livre de "cuisine" ou qui s'y rapporte ça donne envie ...Et que
serions nous sans l'mour et l'amitié, sans les autres qui nous révèlent...Je note

Géraldine 13/02/2012 23:34



@ Mélusine : attention, ce n'est pas du tout autobiographique. C'est un roman qui trouve vaguement sa source dans un "fait divers". Mais sinon, tout y est romanesque !



Pas à Pas 09/02/2012 22:59


Je suis venue chercher l'inspiration. Je suis entrain de fini "Le livre de Dina" de Wasmo. A lire pour son écriture fantastique.


 


"Pas à Pas"

Géraldine 13/02/2012 23:33



@ Pas à Pas :Et, t'ai-je inspirée ???!!!



A_girl_from_earth 09/02/2012 22:49


Ah oui, déjà dans ma LAL et quasi PAL aussi vu qu'il est à ma bib'. Tiens je le lirai peut-être pour le challenge dragon à la place du pavéesque Terre des oublis.

Géraldine 13/02/2012 23:32



@ AGFE : Sinon, pour ton challenge, au lieu du pavé Terre d'oublis, il y a aussi, de la même auteure "Itinéraire d'enfance"; Moins pavé et j'avais adoré !



Minou 09/02/2012 20:15


Mon premier coup de coeur de cette année. Tu en parles merveilleusement bien! J'ai moi aussi été complètement bluffée et emportée. Ce que j'ai eu envie d'écouter, c'était la Pavane pour une
infante défunte qui revient plusieurs fois dans le roman : c'est magnifique.

Géraldine 12/02/2012 17:18



@ Minou : Comme quoi, les sorties en format poche sont vraiment l'occasion de belle cession de rattrapage. J'étais passé complètement à côté de ce roman qui était parmi tant d'autre lors de sa
sortie. Quel livre !



midola 09/02/2012 13:57


Je suis contente que ce livre t'aie plu ! Moi non plus, je n'avais rien vu venir !

Géraldine 12/02/2012 17:16



Midola : Oui, ce livre est très fort, car on ne s'attend vraiment pas à cela !



mary 09/02/2012 12:45


Ah ton billet est lui aussi magnifique pour un livre qui me tente vraiment ! Alors bientôt je me laisse embarquer... 

Géraldine 12/02/2012 15:32



@ Mary ; Merci, et merci aussi pour ton comm sur FB. Si j'étais riche, je t'embaucherais comme attachée de presse pour mon blog



Anne 09/02/2012 12:32


Bon ben je me sens concernée, vu que je fais un challenge sur des romans qui parlent de musique ... on m'a déjà envoyé un lien sur ce livre, je vais devoir le noter, héhé.

Géraldine 12/02/2012 15:31



@ Anne : Il y a pire comme punition ! Bonne lecture à toi !!!



luocine 09/02/2012 12:08


beau billet


bien sur je le mets dans ma liste


Luocine

Géraldine 12/02/2012 15:31



@ Luocine :


 Merci oui, c'est un très beau livre tu verras, avec une chute des plus surprenantes !



Isa 09/02/2012 12:00


J'avais hésité quand il était sorti en grand format.A priori, j'ai eu tort de me priver de cette lecture. JE vais essayer de me rattraper.

Géraldine 12/02/2012 15:30



@ Isa : Ah oui, tu as eu tort ! Séance de rattrapage avec la version poche !



clara 09/02/2012 08:35


Un livre beaucoup aimé!

Géraldine 12/02/2012 15:30



@ Clara : Tu m'étonnes, il est tellement magnifique !