LA DELICATESSE, film des frères FOENKINOS

Publié le 30 Décembre 2011

Synopsis : Nathalie a tout pour être heureuse. Elle est jeune, belle, et file le parfait amour. La mort accidentelle de son mari va couper son élan. Pendant des années, elle va s'investir dans son travail, se sentir en parenthèse de sa vie sensuelle. Mais subitement, sans qu'elle comprenne vraiment pourquoi, elle embrasse un de ses collègues. Markus, un homme très atypique. S'ensuit alors la valse sentimentale de ce couple hautement improbable qui va susciter interrogation et agressivité au sein de l'entreprise. Choisit-on vraiment par quel moyen on renaît à la vie ? Nathalie et Markus vont finir par fuir pour vivre leur histoire et leur émerveillement à l'abri de tout. Cette histoire de renaissance est aussi celle de l'étrangeté amoureuse.

 

 

Avec Audrey Tautou, François Damien, Pio Marmai, Joséphine de Meaux.

 

 

 

 

 

  

 

 

-toile4.jpg

 

Mon humble avis : Quel bonheur quand un film est le plus fidèle possible au livre dont il est l'adaption ! En même temps, les risques de trahison littéraire étaient réduits au minimum, le film étant réalisé en partie par l'auteur lui même !  Je suis sortie de la salle obscure comme en appesanteur, le sourire aux lèvres, attendrie. Et pourtant, j'ai bien ri aussi. On retrouve parfaitement l'univers de David Foenkinos : Un côté lunaire, un ton décalé et un humour bien plus subtil qu'il n'y parait, un humour délicat en fait, déposé là comme si de rien.... Et pourtant, cet ensemble m'avait franchement déconcertée lors de ma lecture du livre, car je ne m'attendais pas à cela. Mais, maintenant que je découvre l'auteur au fur et à mesure de mes lectures et rencontres, je dois dire que c'était pour moi jubilatoire de retrouver cette atmosphère faussement décalée qui sonne si juste.... et qui me convient tant (j'en profite pour faire ici la pub du dernier roman de l'auteur : les souvenirs !)

Quel talent dans ce film ! Un ami à moi pourrait dire à propos de La délicatesse : "L'extraordinaire talent des Foenkinos consiste à semer tant de fraîcheur, de finesse et de sobriété dans ses observations faussement futiles que le lecteur (spectateur) en sort ébloui et guilleret". Cet "ami" (au moins sur Facebook !), s'appelle Beigbeder et dit cela à propos du livre "Bonjour Minuit" de Jean Rhys (p247, Premier bilan après l'apocalypse). Ce passage, je l'ai lu en rentrant de ma séance de ciné et je me suis dit qu'il s'adaptait parfaitement à La délicatesse.

J'ai horreur des films qui ne savent pas choisir entre drame et comédie et qui finalement ne sont .... rien. Et bien la Délicatesse réussit le challenge d'être les deux. Chaque partie est un chocolat fourré.... Le début commence par le drame, mais avec pas mal de pointes d'humour, notamment dans les dialogues. La deuxième partie est une belle comédie romantique, mais qui ne doit pas faire oublier la douleur intérieure, la vérité des personnages. L'émotion est là mais comme le rire n'est jamais loin, on ne plonge pas dans le pathos ni dans la mièvrerie. Oui, encore une fois, beaucoup de délicatesse dans le dosage des ingrédients...J'ai beaucoup aimé la façon dont les réalisateurs ont mis en scènes les années qui passent, les changements de lieu, par une porte de restaurant qui s'ouvre le soir pour mener les personnages à sortir de l'ascenseur au travail le lendemain, comme cette main ouverte de François Damien qui conduit Audrey Tautou dans un autre lieu, un autre moment. 

Parlons des acteurs... Audrey Tautou qui peut paraître paysanne un instant, et femme fatale ou délicate l'instant d'après. Superbe de justesse. Malgré la relative rudesse de son parlé, un sourire, un regard, un mouvement et nous revoici dans... la délicatesse. Par contre la maigreur de notre belle actrice devient aussi effrayante que celle décriée des Top Models. François Damien est parfaitement désopilant en homme "invisible" qui prouve que l'amour rend beau !!!

Par contre, j'emets une petite réserve par rapport au site Allociné qui dit " Les réalisateurs voulaient construire leur histoire dans une entreprise chaleureuse, avec boiseries, dorures, marbres".... Hum hum... Les décors font très suédois des années antérieures, les poignées de portes en forme de croix m'ont paru mortuaires.... enfin, les tenues d'Audrey Tautou ajoutent encore au côté décalé et atemportel !

Quoiqu'il en soit, j'espère que les frères Foenkinos renouvelleront l'expérience cinéma car j'ai vraiment trouvé dans ce film un univers qui pourrait leur être propre, une atmosphère signée qui m'a fait pensé aux films de Jean Pierre Jeunet (vous me direz, avec Audrey Tautou dedans, cela facilite), mais non, ce n'est pas que ça...

Finissons par un aphorisme maison.... Comme l'année qui s'annonce semble à peu près aussi brute dans ce bas monde que celle qui s'achève, n'hésitez pas, à vous offrir un joli, doux et drôle moment de délicasse !

 

Rédigé par Géraldine

Publié dans #Cinéma Français

Repost 0
Commenter cet article

frankie 03/01/2012 08:47


Je voulais aller le voir pendant mes vacances en France mais je n'ai pas eu le temps. D'un autre côté, ça m'arrange, je lirai le livre avant, comme ça !

Géraldine 05/01/2012 21:16



@ Frankie : Ce sera donc un aprem doudou chez toi en DVD !!!



Bénédicte 31/12/2011 16:38


je n'ai pas lu le livre mais j'ai beaucoup aimé le film. la fin est touchante et le rapport à la grand mère que l'on découvre à la fin m'a particulièrement émue. Il vient combler les moments
d'incommunicabilité de l'après deuil avec sa mère. Un film à la fois juste et tendre, plein de délicatesse comme son nom l'indique, J'ai bien aimé Nathalie,  le personnage d'Audrey Tautou,
dans sa sincérité, ses retournements, ses prises de conscientes lentes et profondes, et parfois radicales, Bonne année 2012

Géraldine 02/01/2012 15:16



@ Bénédicte : Oui, ce film est une belle réussite ! Excellente année à toi aussi !



sylire 30/12/2011 21:24


Ah, chouette , l'adaptation est réussie ! Tu es le premier avis que je lis.

Géraldine 31/12/2011 10:28



@ Sylire : Ah oui, un chouette moment de ciné fidèle au livre !



alain 30/12/2011 19:09


je n'ai encore jamais lu cet auteur. En 2012 peut-être?

Géraldine 31/12/2011 10:31



@ Alain : Oui, car pour 2011, ça me semble rapé ! Mais franchement, j'ai l'impression que cet auteur va devenir de plus en plus important dans le paysage littéraire français. Et en plus, il sait
même y faire au ciné !



constance93 30/12/2011 17:26


j'ai beaucoup aimé ce film aussi. par contre, j'ai eu du mal avec audrey tautou. j'ai un peu de mal avec cette actrice, elle a des expressions assez limitées je trouve, pas mauvaises mais
limitées. pet-être est-ce l'effet d'une certaine dureté du visage, une impression de sévérité. ce n'est qu'un ressenti. par contre, François Damiens : exceptionnel ! aussi drôle qu'émouvant, j'ai
vraiment beaucoup aimé sa manière d'incarner le personnage.


pour les décors, je suis assez d'accord avec toi, c'est plus suédois qu'autre chose. mais cela rappelle le livre, et donne lieu à la scène désopilante chez les parents de Markus, une véritable
caricature du logement et du mode de vie suédois.


dans tous cas, tu parles de ce film vraiment très bien, je ne serais pas capable de faire aussi bien, ou même moitié aussi bien.


 

Géraldine 31/12/2011 10:40



@ Constance : Tu me flattes là   Moi ce qui me dérange parfois chez Audrey Tautou, c'est plutôt la dureté de sa
voix !



antigone 30/12/2011 16:50


Tu donnes vraiment envie d'aller le voir !! Je vais juste attendre sa sortie DVD... J'aime bien cet acteur belge vu aussi dans "l'arnacoeur" !

Géraldine 31/12/2011 10:41



@ Antigone : Franchement ça vaut la peine de la voir au ciné, surtout en cette période de fêtes, que je te souhaite très bonnes !!!!



A_girl_from_earth 30/12/2011 14:44


J'ai franchement préféré le roman, comme s'il m'avait manqué un petit quelque chose dans le film. Il n'était pas évident à adapter cela dit, la notion de "délicatesse" n'est pas facile à mettre
en scène, mais ils s'en sont assez bien sortis malgré tout. Ma scène préférée, celle où François Damiens descend les escaliers en faisant son jogging! Quelle image!

Géraldine 31/12/2011 10:43



@ AGFE : Ah oui, le fameux short aux couleurs du drapeau suédois, anthologique !!! Moi j'ai bien retrouvé le côté aerien de l'auteur !



endorra 30/12/2011 14:31


Moi je n'ai pas lu le livre...


mais j'ai trouvé que c'était un très joli film qui fait du bien

Géraldine 31/12/2011 10:44



@ Endorra : Ah oui, et on en a bien besoin en ces temps ci !!!



mary 30/12/2011 11:44


Un film que tu me donnes vraiment envie de découvrir ! Merci pour ce billet et bonnes fêtes de fin d'année .

Géraldine 31/12/2011 11:02



@ Mary : j'espère que je donne cette envie car il serait vraiment dommage de passer à côté de ce film bienfaisant : Bon réveillon à toi !



Moka 30/12/2011 08:56


Je suis tombée sous le charme de la Délicatesse version livre. J'ai passé mon été à lire Foenkinos. Mais alors l'adaptation m'a déçue. Je n'ai pas retrouvé toute cette délicatesse qui émanait du
livre et qui me l'a fait tant aimé. J'aurais dû me contenter de la version papier...

Géraldine 31/12/2011 11:04



@ Moka : Ah zut alors ! Moi j'ai super aimé, j'y ai retrouvé le côté délicat, décalé et aérien qui me plait tant !



Sandrine(SD49) 30/12/2011 08:55


Tu en parles très bien, alors pourquoi pas ;-D

Géraldine 31/12/2011 11:05



@ Sandrine : Oui, à voir avec ta fille revenue de l'autre rive du Rhin !!!