DES BIBLIOTHEQUES PLEINES DE FANTOMES, de Jacques BONNET

Publié le 15 Février 2010

http://images.vefblog.net/vefblog.net/a/l/albertine/photos_art/2009/06/Albertine124481746568_art.jpgEssai - Editions Denoël - 139 pages - 12 €

Résumé : Avez-vous peur de mourir dans votre sommeil, enseveli sous l'écroulement de votre bibliothèque ? L'accumulation de livres ne met-elle pas en danger l'existence même de votre famille ? Classez-vous les volumes par thème, langue, auteur, date de parution, format ou selon un autre critère de vous seul connu ? Peut-on faire voisiner sur une étagère deux auteurs irrémédiablement brouillés dans la vie ? Autant de graves questions se posant à cette espèce en voie de disparition : les bibliomanes, qui, outre la passion de posséder les livres, ont celle de les lire.
Les bibliothèques sont des êtres vivants à l'image de notre complexité intérieure. Elles finissent par composer un labyrinthe dont pour notre plus grand, et dangereux, plaisir nous pouvons très bien ne plus sortir.
Dans ce petit traité sur l'art de vivre avec trop de livres apparaissent, parmi nombre d'autres, Pessoa tentant de devenir bibliothécaire, Matisse postulant au poste de «contrôleur du droit des pauvres» ou encore le capitaine Achab et le mystère de sa jambe abandonnée à Moby Dick. En fait, ces milliers de pages qui occupent nos étagères sont peuplées de fantômes bien vivants qui, une fois rencontrés, ne nous quittent plus.


C'est un livre voyageur, qui vient de chez  Marie et qui va donc pouvoir poursuivre sa route.
             
                                                                      -toile2.jpg

Mon humble avis :    Un livre avec un tel titre et une telle couverture ne pouvait que finir par arriver chez moi. Surtout que les chroniques à son sujet se sont multipliées sur la blogosphère, aiguisant à chaque fois un peu plus ma curiosité et mon envie de le lire.

L'auteur est ce que l'on appelle un bibliomane. Il possède une bibliothèque de 10 000 livres, ce qui pourtant est peu comparé à nombre de bibliomanes référencés dans cet essai, puisque certains collectionnent jusqu'à 300 000 ouvrages. Ce qui nous fait déculpabiliser, nous pauvres LCA (Lecteur compulsif anonymes), drogués aux livres et à la frénésie de leur achat que nous sommes sur la blogosphère littéraire. En effet, mes livres tiennent encore sur deux étagères (certes, empilés dans tous les sens, pas un espace de perdu), donc mon cas n'est pas si grave que cela, même si, comme le remarque l'auteur, il est limité par la petite superficie de mon lieu de vie.
Jacques Bonnet décortique la vie de ces lecteurs obsédés par leurs objets de culte. Cette analyse est très juste, souvent drôle et rassurante. Oui je suis normale, non je ne suis pas seule à toucher mes livres, à les garder (même si, sacrilège, un déménagement dans les DOM m'a obligé il y a 3 ans à en vendre une partie, celle à laquelle j'étais la moins attachée évidemment.). Pendant toute cette partie, je me suis régalée, sincèrement. Si ce livre m'avait appartenu, j'aurais mis des petits croix un peu partout dans les marges. Et puis l'auteur se mets à évoquer les bibliomanes célèbres et pour la plupart illustrement inconnus de mon humble personne. Et là, cela devient un véritable listing, barbant, inutile et même rébarbatif à souhait. Je me suis mise à survoler, à lire en diagonale, à compter le nombre de pages qui me restait à lire, bref, à m'ennuyer ferme. Dommage, ce livre aurait pu être un véritable bijoux à posséder incontournablement dans sa bibliothèque. Il en reste une lecture qui fut d'abord divertissante, puis bien trop érudite pour me plaire. Et puis de bonnes phrases tout de même.

 

 

'S'instaurent alors des rapports étranges entre le bibliomane et ses milliers de livres. Les mêmes rapports qu'entre le jardinier et la plante grimpante envahissante: la plante se développe d'elle-même, d'une manière invisible à l'oeil nu mais avec un progrès néanmoins constatable au bout de quelques semaines; l'homme, à moins de la couper, ne pouvant qu'indiquer la direction qu'il souhaite lui voir prendre. Ainsi, les bibliothèques deviennent des êtres vivants". 

 

« Georges Perec a jadis courageusement tenté d’énumérer les classements possibles de bibliothèques :

Alphabétique

Par continents ou pays

Par couleurs

Par date d’acquisition

Par date de parution

Par formats

Par genres

Par grandes périodes littéraires

Par langues

Par priorité de lecture

Par reliures

Par séries

Mais Perec était conscient qu’aucun de ces classements n’est satisfaisant à lui tout seul et que dans la pratique, toute bibliothèque s’ordonne à partir d’une combinaison de ces classements. »


Moi, mon classement, c'est le format et où il y a de la place. Il y a aussi les anciens poches, plus petits, les livres brochés et enfin, les polars et thrillers, les livres liés au voyage (récits ou romans). 

« Là où le collectionneur s’inquiète jusqu’à l’obsession des livres qu’il n’a pas encore, le lecteur enragé s’inquiète de ne plus avoir les livres, traces de son passé ou espoirs de son futur, qu’il a lus et qu’il relira peut-être un jour. »

«  « En vérité une bibliothèque, quelle que soit sa taille, n’a pas besoin pour être utile qu’on l’ait lue entièrement ; chaque lecteur profite d’un juste équilibre entre savoir et ignorance, souvenir et oubli », Alberto Manguel. »

 

 

L'avis de Keisha , de Leiloona,  Moka,  et de Marie,

                                                                                   

Rédigé par Géraldine

Publié dans #Littérature française

Repost 0
Commenter cet article

silvi 09/06/2010 23:04



le début de ton billet me donnait envie.... et puis la chute m'enlève l'envie



Géraldine 12/06/2010 15:15



@ Silvi : Idem, j'ai ressenti exactement la même chose au fil du livre. j'en attendais bcp, j'ai finalement été déçue !



Alex-Mot-a-Mots 20/02/2010 12:27


Comme toi, j'ai été gênée par l'érudition. Mais j'ai apprécié certaines réflexions.


Géraldine 21/02/2010 11:49


@ Alex : Oui, en fait, l'auteur aurait du diviser son oeuvre en deux livres. L'un comportant les parties qui nous ont plus, l'autre pour les plus érudits.


MyaRosa 18/02/2010 18:20


Mince alors... Je vois que ton avis n'est pas très favorable. Je l'avais repéré depuis un moment. Je l'emprunterai à la bibliothèque plutôt que de l'acheter. Merci de ton avis.


Géraldine 20/02/2010 21:22


à Mya Rosa ;Tu peux l'empreinter car il y a tout de même des passages très agréables et qui mérite d'être lu !


A_girl_from_earth 17/02/2010 23:12


Ah oui, je comprends mieux tes 2 étoiles alors que je m'attendais à bien plus vu le titre et les quelques avis que j'en avais lus. Pareil, j'ai dû me séparer de tellement de livres ces dernières
années avec mes déménagements que j'ai appris à moins m'y attacher maintenant - enfin le noyau que j'ai, a priori je ne veux vraiment pas m'en séparer mais bon, on ne sait jamais...:)


Géraldine 18/02/2010 10:18


@ AGFE : J'ai hésité sur le nombre d'étoiles à mettre, d'ailleurs, j'hésite souvent ces temps ci, peur d'être trop dure ! Mais vraiment, la partie énumération des bibilomanes m'a soulée.


keisha 17/02/2010 10:36


Hélas non, je ne possède pas (encore) ces deux incontournables de Manguel, je les avais trouvés en bibli, et je pense que tu devrais les y trouver aussi.


Géraldine 18/02/2010 10:13


@ Keisha : Le problème est que je ne fréquente pas de bibliothèque et ne suis inscrite nulle part ! J'ai assez à lire entre ma PAL + ce que je reçois !


Mango 16/02/2010 21:57


Je l'ai vu à la bibliothèque et n'ai pas voulu le lire! Je ne veux pas raviver la douleur ressentie quand j'ai dû récemment me séparer d'une bonne partie de mes livres pour gagner une pièce pour
des raisons familiales! Maintenant je m'attache moins aux livres en tant qu'objets!  


Géraldine 17/02/2010 10:25


@ Mango ; De même pour moi, maintenant que je tiens mon blog, j'ai l'impression de moins sacraliser l'objet livre en lui même.


Midola 16/02/2010 18:49


Comme toi, j'avais craqué sur le titre et au final je me suis pas mal ennuyée


Géraldine 17/02/2010 10:24


@ Midola : Et oui, titres, couv' et quatrième de couv' sont parfois bien tentantes pour un contenu qui se révèle ddécevant...


bladelor 16/02/2010 17:16


J'avais beaucoup aimé ce petit essai qui m'avait fait me sentir très normale ! ;-)


Géraldine 17/02/2010 10:23


@ Bladelor : Ah c'est clair qu'on déculpabilise sur bien des points !!!!


Moka 16/02/2010 16:51


Merci pour le lien, je retiens surtout (malgré certaines longueurs) un discours sur les livres qui me plait...


Géraldine 17/02/2010 10:22


@ Moka : Oui, un livre qui parle de livre retient toujours particulièrement notre attention !


Marie 16/02/2010 13:03


C'est vrai qu'à un moment donné il y a un côté catalogue mais ça ne m'avait pas trop gênée...

En parlant de petites croix sur les pages, tu as dû te rendre compte que mon crayon à papier avait pas mal sévi au fil des pages, j'ai eu du mal à effacer mes traces !   ;-)


Géraldine 17/02/2010 10:21


@ Marie : J'avais bien remarqué tes traces de crayon, mais qui correspondaient en partie à celles que j'aurais pu mettre. Cela m'a donc aidé à retrouver les passages qui m'avaient plu !


Lilibook 16/02/2010 11:44


Je ne sais pas si je lirais ce livre...
Pour la lecture commune de La cité des jarres, ça me va très bien pour le 25 avril car j'ai une lecture pour fin mars déjà avec Lorance et je crois une autre le 2 avril ;-) donc ça me faisait
beaucoup....


Géraldine 17/02/2010 10:20


@ Lilibook ; La lecture commune Cité des jarres a finalement été fixée avec bladelor au 20 avril ? Si c'est bon pour toi, note le !!! C'est vrai que les lectures communes, jeu ou je me prête depuis
début janvier, amène à tenir un véritable planning !


keisha 16/02/2010 11:02


Séquence pub : lis les deux livres de manguel, sur la lecture, et sur les bibliothèques!


Géraldine 17/02/2010 10:18


@ Keisha : Si tu les as, tu n'aurais pas envie d'en faire voyager un ???


Manu 16/02/2010 09:29


J'ai aussi peur de m'ennuyer. C'est pourquoi, je n'ai jamais été tentée de le lire !


Géraldine 17/02/2010 10:14


@ Manu : Ce livre a vraiment des moments délicieux qui en mérite la lecture, après libre à toi de passer les moments rébarbatifs !


pimprenelle 16/02/2010 09:13


Voilà un livre sur les livres qui me tente bien!


Géraldine 17/02/2010 10:13


Pimprenelle : Ce livre a vraiment des passages délicieux qui mérite la lecture.


Schlabaya 15/02/2010 21:15


Je ne vois pas comment on peut posséder et surtout avoir lus un si grand nombre de livres ! Ça m'épate.


Géraldine 16/02/2010 09:58


@ Schlabaya : Il y a dedans des collectionneurs... qui ne lisent pas forcément tous les livres...


maeve 15/02/2010 20:02



Ca a l'air original !



Géraldine 16/02/2010 10:00


@ Maeve : Oui, il y a des parties vraiment sympa à lire pour les lectrices affamées que nous sommes. Les autres parties, je conseille de les survoler...


Ellcrys 15/02/2010 19:38


J'ai bien hâte de le lire ce livre, car Marie va me le prêter dans le cadre des livres voyageurs. Je trépigne d'impatience.


Géraldine 16/02/2010 10:01


@ Ellcrys : Et bien bonne lecture. J'attends ton billet avec impatience pour voir si j'ai été trop sévère ou pas !!!