L'AUTRE DUMAS, film de Safi NEBBOU

Publié le 12 Février 2010

http://img.filmsactu.com/datas/films/l/a/l-autre-dumas/vm/4b38f354060f2.jpg

Synopsis :  Alors qu'Alexandre Dumas et Auguste Maquet, son nègre littéraire, sont au sommet de leur collaboration, Maquet décide de se faire passer pour Dumas afin de séduire Charlotte, une admiratrice de l'illustre écrivain.
Entre les deux hommes, l'affrontement est inévitable. Dans Paris, la Révolution de 1848 se prépare...


Drame historique avec Gérard Depardieu, Benoît Poelvoorde, Mélanie Thierry, Dominique Blanc...















                                     -toile4.jpg

Mon humbles avis :  Pourquoi quatre étoiles ? Parce que si j'avais du réaliser ce film, j'aurais fait le même, en toute modestie !!! Non, je ne m'y crois pas !!! Bon trêve de plaisanterie... Je n'ai rien lu de Dumas père, mais qui ne connaît pas les 3 mousquetaires... Je n'attendais pas ce film jusqu'à qu'un JT de 20H00 en parle et que je prête l'oreille. Comment, de tels écrivains avaient des nègres ? Impensable ! Du coup, il me fallait absolument voir ce film et "juger sur place"... Qu'un people prenne un nègre pour écrire un roman ou même son autobiographie, je conçois. Que Paul Loup Sulitzer n'ait jamais écrit une ligne, c'est quasiment de notoriété publique. Mais tout de même, Dumas.... Que tant de romans devenus des monuments de la littérature classique Française aient été écrits avec l'aide de nègre me déçoit et enlève pour moi une bonne dose de talent à ces auteurs... Et je me dis, en est il de même pour Stendhal, Victor Hugo, Balzac, Zola ???? Bref, me voilà ébranlée, déçue.
Mais pas par le film qui retrace parfaitement l'époque et cette relation entre Dumas et Auguste Maquet, qui se fait passer quelques instant pour Dumas lui même, sans mesurer les conséquences de son acte. Et quelles conséquences ! Mais les connaîtres, c'est dans les salles obscures que cela se passe...
Le nègre se prend donc pour son maître pour séduire, finit par être fatigués de faire dons de son talent pour rester dans l'ombre d'un homme impressionnant, et pour des payes qui traînent à venir. J'avoue que dans le film, on finit par ne plus savoir qui est le cerveau des ces romans à succès, qui possède le vrai talent. Jusqu'à se rendre compte que l'un sans l'autre ne vaut pas grand chose. L'un manque d'idée, l'autre a une prose banale... Le talent  et le génie vient donc de la somme de ces deux hommes qui sont donc... inséparables.
Dumas apparaît comme un homme disgracieux, prétentieux, égoïste, limite vulgaire et collectionneur de filles. Bref, un homme répugnant. Qui mieux que Depardieu pour interpréter un tel homme ? Je ne vois pas, même si je ne suis pas fan de l'acteur, j'avoue qu'il y a des rôles qui lui vont comme un gant.
Quant à Maquet, c'est Benoît Poelvoorde qui revêt son habit. Remarquablement, avec beaucoup de justesse, de retenue et de pudeur. Il mériterait une récompense pour une telle composition. Mélanie Thierry est toujours aussi lumineuse et j'ai été ravie de revoir sur grand écran l'actrice Dominique Blanc, très gracieuse.
Voilà un film qui ravira les amoureux de la littérature.Même si, au final, quelques uns de ses monuments tombent de leur pied d'estale, il demeure passionnant d'entrer dans la vie de ces auteurs.






Si vous voulez en savoir plus sur Dumas et Maquet.... Un peu de culture....



Petites infos non exhaustives sur Dumas et Maquet durant la période qui nous intéresse, celle du film. Infos glanées sur le net et très instructives (allo ciné et à la lettre)

Des ennemis intimes ?
La collaboration entre Auguste Maquet et Alexandre Dumas va s'échelonner de 1844 à 1851 et donner lieu à la parution de dix-sept romans parmi lesquels Les Trois mousquetaires, Le Comte de Monte Cristo, La Reine Margot, Le Vicomte de Bragelonne, Joseph Balsamo, Ange Pitou... Des chefs d'oeuvre tous signés de la main d'Alexandre Dumas dont Maquet, lors d'un procès qui aura lieu en 1858, revendiquera la paternité. Si le tribunal lui accorda 25% des droits d'auteur, il lui refusa en revanche la co-signature.

Réunis dans la vie, séparés dans la mort

C'est une petite et savoureuse ironie de l'Histoire. Alors qu'Alexandre Dumas et Auguste Maquet ont travaillé ensemble pendant de nombreuses années, leurs destins Post-Mortemne fut pas tout à fait le même. Auguste Maquet est enterré au cimetierre du Père-Lachaise, 54e division, chemin Montlouis. Sur sa pierre tombale, on peut lire : Les trois Mousquetaires, Le Comte de Monte-Cristo et "La reine Margot, comment si la paternité de ces trois oeuvres lui étaient attribuées, et non pas à Alexandre Dumas père. Quant à ce dernier, il repose au Panthéon depuis le 30 novembre 2002, célébrant également le bicentenaire de sa naissance. D'une certaine manière, même dans la mort, Maquet reste dans l'ombre du maître...

En Décembre 1838  Gérard de Nerval présente Auguste Maquet à Dumas. Ce jeune professeur d'histoire aidera Dumas à écrire ses premiers romans. A partir d'un canevas élaboré par Auguste Maquet ou en commun, Dumas y apporte son talent romanesque : il développe le récit en y ajoutant personnages secondaires et dialogues.

En 1844 Dumas publie Les trois Mousquetaires, le récit des aventures de d'Artagnan, Athos, Porthos et Aramis, unis par leur devise " Un pour Tous, tous pour un". Auguste Maquet a collaboré à ce travail, mais Alexandre Dumas signe seul ce roman.

En 1845 : Dumas publie Vingt ans après (avec les personnages des Mousquetaires), Le comte de Monte-Cristo, Une fille du régent, et La reine Margot (toujours en collaboration avec Auguste Maquet).

EN 1948 Maquet attaque Dumas en justice pour comptes en retard et pour recouvrer sa propriété sur les livres écrits en commun. Les deux auteurs trouvent un accord. Maquet cède tous ses droits sur les
romans écrits avec Dumas moyennant la somme de 145 200 F payables en onze ans.

 





Rédigé par Géraldine

Publié dans #Cinéma Français

Repost 0
Commenter cet article

Manu 16/02/2010 09:32


Intéressant pour le côté historique mais Depardieu, je ne peux pas


Géraldine 17/02/2010 10:15


@ Manu : Je ne suis pas fan non plus du personnage, mais je dois avouer que je ne vois pas qui d'autre aurait pu incarner ainsi Dumas...


Marie 15/02/2010 13:49


J'espère bien profiter de mes prochaines vacances (en fin de semaine !) pour aller un peu au ciné, alors je note ce titre !


Géraldine 16/02/2010 10:05


@ Marie : C'est vraiment très intéressant de voir comment vivait Dumas et comment il écrivait, vu que l'on a tendance à sacraliser tous ces grands hauteurs !


clara 14/02/2010 23:09


C'est le prochain film que j'ai prévu d'aller voir et j'ai hâte !



Géraldine 15/02/2010 10:29


@ CLara : C'est un film très interessant et voir et très bien joué. Mais ne traine pas, je doutte qu'il reste longtemps en salle car ce n'est pas vraiment un film tout public.


A_girl_from_earth 14/02/2010 14:46


J'espère ne pas rater ce film, les extraits m'avaient plutôt inspirée - et puis voir Depardieu en bouclettes...


Géraldine 15/02/2010 10:25


@ AGFE : Ah oui, depardieu en bouclettes, ça vaut le détour. Ceci dit, si tu veux voir le film, ne traîne pas. Je doute qu'il reste longtemps à l'affiche, vu le nombre de personne qu'il y avait
dans la salle au 2ème jour...


alamissamoun 14/02/2010 14:35


Bonjour,

Je suis ravi de savoir que mon blog te plaît, je t'ajoute dans mes liens favoris. Juste une petite précision, je suis UN bloggeur et pas une bloggeuse =)
Ne t'inquiète pas cela m'arrive très souvent à cause de mon pseudo particulier.^^
Au plaisir de te lire.

Amicalement

Alamissamoun


Géraldine 15/02/2010 10:23


@ Alamissamoun : Ca ne me dérange pas que tu sois un homme  Mais c'est vrai que, faisant plus partie de la blogo
littéraire, je pris l'habitude à ce que les blogs soient tenues quasiment uniquement par des femmes !

A bientôt puisque je suis dans une période très cinéphile !


Christine 14/02/2010 12:06



Un peu de mal au début à accrocher au film mais finalement j'ai bien aimé même si je ne suis pas une fan de Depardieu.



Géraldine 15/02/2010 10:20


@ Christine : Oui, mais je suis très contente d'avoir vu ce film, je l'ai trouvé bien intéressant.


Thaïs 14/02/2010 07:57


j'ai envie d ele voir ! bon dimanche


Géraldine 15/02/2010 10:21


@ Thaïs : Si tu veux le voir au ciné, ne traîne pas, je doute qu'il reste longtemps à l'affiche !


Laure 13/02/2010 23:27


Coucou Géraldine! Un petit salut amical et encourageant... A bientôt!


Géraldine 14/02/2010 12:04


@ Laure : Merci ! Je te souhaite une bonne St Valentin !


sylire 13/02/2010 17:29


Moi je dois dire que je suis très tentée ! J'espère qu'il passera chez moi (dans les petites villes de province, rien n'est acquis !)


Géraldine 14/02/2010 12:02


@ Sylire : C'est un film à voir pour tout passionné d'histoire ou de littérature. Moi, je ne regrette pas d'y être allée.


alamissamoun 12/02/2010 23:59


Bonjour,

Je dois dire que ce film me laisse songeur, d'abord a cause de son casting assez peu engageant (Depardieu, Poolevoerde... Beurk) et ensuite car l'histoire me paraît vue et revue...

Amicalement

Alamissamoun


Géraldine 14/02/2010 11:54



Alimissamoun : Coucou, contente de trouver une ciné blogueuse pour discuter. Je viens de te mettre dans mon Google reader, pour pouvoir venir régulièrement chez toi. Comme ces temps ci j'ai une
frénésie de ciné !!! Bon dimanche !



herisson08 12/02/2010 20:14


J'aime beaucoup Dumas :) et je les ai tous lu :) Il faut que je vois le film vu ton avis !


Géraldine 14/02/2010 11:50


@ Hérisson : Moi, je n'ai lu que la dame au camélia de dumas fils. Oui, va voir le film, il est très intéressant.


Ys 12/02/2010 18:05


L'histoire littéraire recelle bien des surprises, même si longtemps après ! Dumas n'aurait jamais tenu le rythme sans Maquet, c'est ainsi, et ça a donné lieu à des chefs d'oeuvre alors
réjouissons-nous. D'ailleurs, aucun des livres écrits par Maquet tout seul n'a remporté le moindre succès et on ne parlerait plus de lui sans sa collaboration avec Dumas !


Géraldine 14/02/2010 11:48


@ Ys : Par contre, ce que je me demande, c'est si d'autres auteurs aussi prolifiques, comme balzac, zola, stendhal, procédaient aussi ainsi ???