L'ANNONCE, de Marie-Hélène LAFON

Publié le 12 Juillet 2013

 Peintures-2-0051.JPG Roman - Edition Folio (Gallimard) - 151 pages - 5.40 €

 

 

Parution en folio en avril 2011

 

 

 

L'histoire : Paul, quadra avancé, vit avec les oncles et la soeur dans la ferme du Cantal. Il passe une annonce pour trouver femme et ne pas finir comme les autres. C'est Annette, de Bailleul (Nord), qui y répond. Avec son fil, elle vient s'installer dans la ferme. Y sera-t-elle acceptée ???

 

 

 

 

Tentation : Envie de découvrir l'auteur

Fournisseur : Ma PAL

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

-toile2.jpg

 

 Mon humble avis : Comme j'avais envie d'aimer ce livre, de m'y plonger, surtout que l'histoire se déroule sur les terres de la romancière, là où je vais passer quelques jours de vacances. Je pensais me perdre dans l'étendue des paysages... Je suis restée enfermée, au point presque d'étouffer, dans la ferme et cette famille qui n'accepte pas l'étranger. Et pourtant, dès les premières pages, j'ai eu la sensation de tenir dans les mains une oeuvre trop grande pour moi, trop littéraire dans l'écriture, extrêmement soignée et soutenue. Tout est dit en finesse, quand pas sous entendu. Mais ma lecture en fut moins fluide. D'autant que l'ensemble ne sort pas d'une certaine mélancolie. Les dialogues sont absents. On est extérieur, on regarde, on observe, on écoute des faits et des sensations maintes fois répétés. C'est un roman plutôt "contemplatif" et ce n'est pas ce genre qui me sied le mieux. Dommage, rencontre ratée pour moi, malgré la qualité manifeste de cet écrit.

Et puis, originaire du Nord, j'ai été agacée que celui ci soit une fois de plus évoqué sous couvert des cas sociaux, de la misère, de l'alcool. Mon Nord est riche de bien d'autres choses, dont on ne parle jamais dans les livres ou les films, à moins que ces derniers soient de la pure comédie.

Quant au Cantal que j'espérais visiter au fil des pages, je vais attendre d'y être pour profiter de l'espace et de l'air pur des volcans d'Auvergne... Un livre se ferme, un autre s'ouvre !

 

http://madansedumonde.files.wordpress.com/2013/01/a-tous-prix.jpg?w=253&h=384 

 

 

 

Prix Page des Libraires 2010

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Rédigé par Géraldine

Publié dans #Littérature française

Repost 0
Commenter cet article

keisha 25/07/2013 07:25


Indeed, my dear!

keisha 22/07/2013 20:00


Merci!!! Je rigole!

Géraldine 25/07/2013 00:12



@ Keisha : laughing is essential !!!



Manu 16/07/2013 21:01


Un roman qui ne m'a jamais attirée.

Géraldine 22/07/2013 19:14



@ Manu : Depuis, j'ai lu Les pays, avant de rencontrer l'auteure. Roman bien plus accessible. Billet à venir !



Alex-Mot-à-Mots 14/07/2013 08:24


Quelle déception !

Géraldine 22/07/2013 19:40



@ Alex : Oui, pour cet Opus. Depuis, j'ai lu un autre titre avant de rencontrer l'auteure et ce titre m'a bien plus plu. Billet à venir !



sylire 12/07/2013 22:23


J'avais bien aimé mais il est vrai que l'écriture de Marie-Hélène Lafon est parfois un peu trop travaillée à mon goût aussi.

Géraldine 22/07/2013 19:41



@ Sylire : C'est effectivement une partie de mon ressenti. Même si j'ai lu depuis un autre titre que j'ai préféré, je dois dire que je ne pourrais pas lire "que" du Marie Hélène Lafon, car c'est
assez austère tout de même.



Lilibook 12/07/2013 21:58


Arfff pas pour moi. ;-)

Géraldine 22/07/2013 19:42



@ Lilibook : Bientôt, je publierai un billet sur "les pays", que j'ai lu dans le cantal avant de rencontrer Marie Hélène Lafon, et ce roman remporte ma préférence.



clara 12/07/2013 18:33


"Et puis, originaire du Nord comme Marie Hélène Lafon, j'ai été agacée
que celui ci soit une fois de plus évoqué sous couvert des cas sociaux, de la misère, de l'alcool. " 


Je pense que l'auteure n'a pas voulu tomber dans le cliché des gens du
Nord. Pour ma part, ce livre a été une lecture intense ! 

Géraldine 22/07/2013 19:51



@ Clara : Pour moi, le pb, c'est qu'à chaque fois que l'on évoque le nord dans les médias (info, reportages, livres, films), c'est toujours pour en montrer cette image qui pour moi, devient
vraiment cliché. J'aurais préféré que ce personnage vienne d'une région qui n'est pas considérée par la plupart comme "sinistrée". C'est vrai, elle aurait pu venir de Nice ou Strasbourg, le livre
n'en n'aurait pas perdu de force pour autant.



Anne 12/07/2013 12:27


Il est dans ma PAL, j'attends encore un peu (pas tout à fait le moment des romans contemplatifs, je crois, mais au bon moment, cela devrait me plaire).

Géraldine 22/07/2013 19:43



@ Anne : J'attends donc ton avis !



keisha 12/07/2013 11:52


Sur F**k je te conseillais cet auteur... Bon, essaie de glisser Album dans ta valise, tu verras!

Géraldine 22/07/2013 19:45



@ Keisha : Euh, si je peux me permettre, pour parler de facebook, mieux vaut mettre FB... Car F..k me fait terriblement penser à un mot américain pas très.... enfin, ça m'a bien fait rire en tout
cas



Tioufout 12/07/2013 09:30


Pour ma part j'ai bien aimé ce livre avec ces oncles taiseux reclus dans leurs certitudes et la soeur subissant un mati qui ne l'aimait pas.

Géraldine 22/07/2013 19:47



@ Tioufout : Il me semble que tu mixes avec autres choses, car dans l'annonce, la soeur est célibataire endurcie. C'est annette, l'immigrante, qui subissait dans le nord son mari peu
recommandable.



Sandrine(SD49) 12/07/2013 08:36


Tiens c'est marrant je l'ai lu la semaine dernière : pas pour moi non plus .... billet à venir

Géraldine 22/07/2013 19:48



@ Sandrine : Je viens voir ça via mon GR ce soir. Depuis, j'ai lu Les pays, et c'est bien mieux !