L'AMOUR EST UN CRIME PARFAIT, film des frères LARRIEU

Publié le 18 Janvier 2014

http://fr.web.img2.acsta.net/pictures/210/300/21030060_20131127151707828.jpg   Synopsis :   Professeur de littérature à l’université de Lausanne, Marc a la réputation de collectionner les aventures amoureuses avec ses étudiantes. Quelques jours après la disparition de la plus brillante d’entre elles qui était sa dernière conquête, il rencontre Anna qui cherche à en savoir plus sur sa belle-fille disparue...
 
 
Avec Mathieu Amalric, Karin Viard, Maïwenn
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
-toile2.jpg
 
Mon humble avis : Je dirais que les seuls points positifs de ce film sont les superbes paysages montagneux et enneigés, la mise en scène soignée et stylisée et enfin, et le suspens qui s'intalle au fur et à mesure pour devenir anxiogène, tout comme ces paysages qui le deviennent aussi d'ailleurs.
La composition de Mathieu Amalric est réussie, celle de ¨Maïwenn est agaçante, tant elle minode. Karine Viard a connu meilleur rôle...
Sinon, et bien c'est tout un programme.... décousu, avec des tas de vides et manques d'explication, sans compter le nombre d'improbabilités. Les méthodes policières suisses sont plus qu'étonnantes et l'enquête est la grande absente du film... qui se remarque donc juste par l'atmosphère qu'il dégage. Et cette atmosphère s'enfonce dans la perversité pour évoluer dans impression malsaine à un point rarement atteinte... Au point que cela en devient désagréable et l'on a hâte que le film se termine. Seulement, il semble ne pas finir, alors qu'il ne dure "qu'une heure cinquante". C'est dire si les longueurs se multiplient. Elles ne sont point la cause de l'absence d'action, puisque le film n'en revendique pas. C'est juste que la sauce ne prend pas vraiment en fait.
La bande annonce était alléchante et semblait garantir une certaine oppression. Celle ci est là mais pas comme si c'était le stress qui montait en nous tenant captifs. Non, c'est une oppression dont on est prisonnier sans le bénéfice de l'adrénaline. Bien sûr, je ne peux étayer plus mes propos sous peine de spoiler le dénouement... Mais on ignore même  comment et pourquoi la police vient à s'intéresser à Marc dans cette histoire de disparition. Quel indice ? De même, quel dénouement prévoyait la police s'il n'y avait eu ce fameux texto ? Bref, si vous voyez ce film et que les réponses à mes questions vous sautent aux yeux, je veux bien que vous me les apportiez.
En même temps, si je m'étais un peu plus renseignée sur le film avant (ce que je ne fais jamais), j'aurais su qu'il était l'adaptation d'un roman de Philippe Djian (Incidences), je me serais méfiée, devinant sans doute l'aspect malsain et déplaisant du film.
Et dire que certains organismes de presse officiels annoncent de l'humour dans cette histoire ! Dans le livre, peut-être, mais ici, je n'en n'ai point vu l'ombre.
Nous étions 8 à aller voir ce film ensemble, et je suis la plus clémente envers lui. A vous de voir... ou pas !
 
 
 
 
 
 
 

Rédigé par Géraldine

Publié dans #Cinéma d'ailleurs

Repost 0
Commenter cet article

Ryo 02/02/2014 12:20


J'ai tout de même vu un humour très décalé mais comme pour la plupart des films des frères Larrieu, je décroche à la 2ème heure ("Les derniers jours du monde"), hormis, "Peindre ou faire l"amour"
qui m'avait agréablement surpris...

Géraldine 05/02/2014 15:52



@ Ryo : Oui, un certain humour peut-être présent au début, puis tout est devenu beaucoup trop glauque pour moi !



Anne 19/01/2014 11:11


J'ai vu la bande-annonce et ça avait l'air vraiment bien, avec Mathieu amalric en plus ! Mais comme tu dis, Philippe Djian, bof...

Géraldine 29/01/2014 15:43



@ Anne : Pareil, la bande annonce paraissait super bien, mais le film, c'est une autre histoire !



L'Irrégulière 18/01/2014 10:47


Ah ben oui, ça avait l'air pas mal... dommage

Géraldine 29/01/2014 15:44



@ L'irrégulière : Comme les 4ème de couv, les bandes annonces peuvent être trompeuses !