L'AGREGE, de Bruno SCHNEBERT

Publié le 13 Mars 2010

9782749115207R1-copie-1.jpg 

Thriller médical - Editions Cherche Midi- 332 pages - 19 €


Rentrée littéraire janvier 2010

Résumé: Les internes de la promotion du docteur Robert Deplanque ont souvent plaisanté entre eux : « Le problème avec Robert, c'est que pour être nommé agrégé, il marcherait sur les cadavres de ses collègues ! »

Et si c'était vrai ? Si le docteur Robert Deplanque mettait son ambition au-dessus de tout ? 
Car la concurrence rude et impitoyable dans ce milieu.
Pour réussir, Robert allait-il être obligé d'employer des moyens fortement réprouvés par la morale ? Lui faudrait-il aller jusqu'à tuer ? Lui, le médecin, le soignant, le cardiologue formé à sauver des vies ?
Dans ce roman riche en péripéties non dénuées d'humour noir, on découvre le véritable parcours du combattant qui était la réalité d'une carrière médicale hospitalière réussie dans les années 1970.
Le chemin de Robert sera malheureusement parsemé de quelques décès suspects... le plus souvent utiles à sa carrière. Mais sera-t-il finalement nommé agrégé ?


 Ce blog a décidé de s'associer à un projet ambitieux : chroniquer l'ensemble des livres de la rentrée littéraire de janvier 2010 !  Vous retrouverez donc aussi cette chronique sur le site Chroniques de la rentrée littéraire qui regroupe l'ensemble des chroniques réalisées dans le cadre de l'opération. Pour en savoir plus c'est ici. Je remercie la 
 et les éditions du Cherche Midi pour cette lecture.
 http://fr.ulike.net/Bruno_Schnebert




                                         -toile1.jpg



Mon humble avis :Oyez oyez, visiteurs ! J'ai besoin de votre sagacité et de votre perspicacité. Pour commencer, lisez attentivement le résumé du livre. Ensuite, dites moi si comme moi, à la lecture de cet abrégé, vous ne vous attendriez pas à frissonner un bon coup, à trouver un cadavre en blouse blanche égorgé au scalpel dans le bloc opératoire, un autre étranglé au stéthoscope dans un ascenseur d'hôpital, ou encore un troisième minimum mort après 33 coups de bistouri dans l'abdomen. Bref, un thriller à ne plus mettre les pieds dans un hosto et à être suspicieux à la vue de la moindre blouse blanche ? Malheureusement, rien de cela dans ce roman qui prend pompeusement le qualificatif de thriller médical....
Pour le médical, je ne démens pas. On "mange du médical", des diagnostiques et des histoires d'internes à chaque page. En fait, l'agrégé ressemble plutôt à une thèse sur la hiérarchie hospitalière et ses us et coutumes, sur le fonctionnement d'un service de cardiologie, sur la méthode pour réussir son concours d'internat et le rôle ingrat des externes. Et surtout, sur l'extrême vanité, prétention et dandysme qui semblent habiter les personnages de ses hautes stratosphères médicales... le tout pendant les années 70...
Un  petit cadavre au début tout de même, mais qui n'est même pas le fait de notre très détestable héros. Une fin que l'on imagine pas et qui déclare la reconnaissance médicale d'un certain virus... Le VIH.
Dommage, encore une quatrième de couv' mensongère. Ce livre n'est pourtant pas dénué d'intérêt, l'écriture est fluide et plaisante. Cette oeuvre peut trouver un public dans un lectorat passionné par le milieux hospitalier et son évolution, en tout cas, averti du véritable contenu du roman. Mais le lecteur à la recherche d'un bon thriller "white nighter" passera son chemin.
Personnellement, je commence un peu à enrager devant les éditeurs qui pondent des 4èmes mensongères pour attirer un large lectorat qui finalement, ne trouvera pas ce qu'il cherche au fil des pages. Quand le "business" comprendra qu'il vaut mieux vendre moins mais mieux, que c'est cette technique là qui fidélise la cliente et qui au final, se révèle gagnante.

PS : Ceci n'est que mon impression de lecture. Loin de moi l'idée de critiquer le milieu hospitalier et notamment la cardiologie. Car sans un de ces services, je ne serais plus de ce monde. Mais comme partout, il y peut y avoir des bons et des mauvais. Dans ma carrière hospitalière, j'ai vu de tout, du pire au meilleur du meilleur, à la véritable aventure humaine.

 


                                                                                       challenge ABC
                                                                                                               S

 

Rédigé par Géraldine

Publié dans #Thrillers - polars français

Repost 0
Commenter cet article

Edelwe 23/03/2010 22:15


Je vais passer mon chemin...pour de très nombreuses raisons!


Géraldine 26/03/2010 12:28


@ Edelwe : je comprends !!!!


Theoma 15/03/2010 00:10


Rien que la couv... je passe !


Géraldine 16/03/2010 10:48


@ Théoma : En plus, même la couv représente très mal le roman !!!


keisha 14/03/2010 15:48


Je viendrai y écrire, alors!
Et la quatrième qui raconte tout!
Un blog pourri de spoilers...
Au fait, Rennes???


Géraldine 15/03/2010 10:38


@ Keisha : une fois ce blog lancer, je coçmpterais sur tout le monde pour en faire la pub pour que toutes les blogueuses viennent y écrire pour que cela soit drôle.
Quant à Rennes, réponse depuis ce matin sur mon blog !


sylire 13/03/2010 18:41


OH LALA Vraiment pas pour moi, ça, j'ai horreur de tout ce qui est médical.


Géraldine 15/03/2010 10:34


@ Sylire : Et bien moi, je ne suis pas comme une 4ème de couv, je ne ments pas, je dis vraiment ce qu'il y a dans un livre !!!!


keisha 13/03/2010 18:33


Quant, of course


keisha 13/03/2010 18:32


Thriller médical qui n'est pas un thriller, quoi! Grrr! Dommage... les quatrièmes de couv "à la ramasse", on va finir par les haïr; quand à celles qui en disent trop, c'est encore pire!


Géraldine 14/03/2010 11:24


@ Keisha : Oui, des fois, je pense à ouvrir un blog spécial "4ème mensongères", ouvert à tous !!!