L'ADVERSAIRE, d'Emmanuel CARRERE

Publié le 14 Avril 2010

Récit - Collection Folio - 220 pages - 5.60 €

 

 

 

Résumé : C'est l'histoire d'un incroyable mensonge qui finit dans le sang. Pendant dix-huit ans, Jean-Claude Romand a fait croire à tout le monde, même à ses proches, qu'il avait réussi ses examens de médecine, passé l'internat et qu'il était devenu chercheur à l'OMS. En réalité, il passait toutes ses journées, silencieux et clandestin, sur le bord des autoroutes. En janvier 1993, le faux médecin assassinait sa femme, ses enfants et ses parents.

Emmanuel Carrère reprend ce véritable fait divers, reconstitue l'affaire Romand, la décortique, l'explore. L'auteur a rencontré les amis et l'avocat de Romand, suivi son procès puis il a établi une correspondance avec lui.

 

 

 

 

 

 

  

 

                                    -toile3.jpg

 

Mon humble avis : J’ai lu ce livre dans le cadre d'un challenge/ lecture commune "découvrir un auteur" organisé par Pimprenelle. Ce mois, ci, nos billets portent sur Emmanuel Carrère. Un auteur que je ne connaissais que par son nom et sa bonne réputation. J'ai donc choisi "L'adversaire", livre dont j'avais lu des billets intrigants. Hélas, je pense que mon choix n'était pas idéal pour découvrir un écrivain car il s'agit ici d'un récit, celui de la vie de Jean Claude Roman, qui vécut 18 ans dans le mensonge en ce faisant passer pour médecin chercheur pour l'OMS et qui finira par assassiner ses parents, sa femme et ses enfants. Ce fait divers avait ébranlé la France dans les années 90. Certes, Emmanuel Carrère se révèle ici un excellent narrateur de cette affaire, tout aussi bon "metteur en scène" de cette triste tragédie pour la transposer dans un livre, non sans un certain suspens, même si la fin est connue de tous. C'est sans doute le plus grand talent développé dans cette œuvre : tenir le lecteur en haleine avec une histoire dont tout le monde connaît la fin, en gardant une certaine distance et objectivité et surtout sans voyeurisme malsain. Mais ce n'est pas avec ce type de récit que l'on peut prétendre connaître un auteur. Car ce que j'admire le plus dans le travail des romanciers, c'est justement l'aspect créatif de l'histoire....

Néanmoins, l'écriture est plaisante et j'ai apprécié l'évocation des démarches de l'auteur pour parvenir à transcrire ce drame. Emmanuel Carrère partage avec le lecteur ses doutes et ses hésitations. Et comme lui, je dirais que l'on a du mal à se forger une opinion précise à propos de Jean Claude Roman : Etait-il malade, fou, terriblement malheureux ou simplement mais terriblement machiavélique. A t-il dupé tout le monde jusqu'au bout ou était il victime d'une maladie psychiatrique.... je suis d'ailleurs étonnée qu'un tel personnage n'ait pas été déclaré non responsable de ses actes lors du procès.... Mais dans le doute... Oui, il subsiste à la fin de se livre un terrible doute que l'auteur laisse délibérément, par plaisir sadique ou parce que lui même n'a pas la réponse ? Je penche pour la deuxième hypothèse.

Un petit bémol tout de même, j'aurais aimé qu'Emmanuel Carrère approfondisse un peu plus la solitude quotidienne et psychologique qu'à du vivre Jean Claude Roman durant toutes ces années. Que faisait-il de ses journées ? N'est-ce pas cette solitude qui aurait fini par le rendre fou ?....

Un livre intéressant, mais qui ne me suffit donc pas à me faire une idée sur l'œuvre d'Emmanuel Carrère.... Une autre lecture est donc à prévoir !!!

 

 

 

                                            challenge ABC

                                                           C

 

Nous sommes 23 participantes à cette découverte, donc sur chacun de ces blogs aujourd'hui, un billet sur un livre d'Emmanuel Carrère.

Moka - Stephie - Clara - Zorane - Evertkhorus - Vanounyme - Lili - Penny Lane - Calypso - Mirontaine - Lou - Cynthia - Caro - MrsPepys - Marie L - Géraldine - Lasardine - Aurore - Cacahuète - Djak - Lancellau - Maggie - Pimprenelle .

 

 

 

 

 

 

 

 

 

DAL PAL 103 - 25

42823900_p.jpg

 

Rédigé par Géraldine

Publié dans #Littérature française

Repost 0
Commenter cet article

sylire 22/04/2010 07:17



Je les ai lu quasiment tous avec une préférence pour son tout dernier je crois 'd'autres vies que la mienne".



Géraldine 23/04/2010 00:03



@ Sylire ; C'était mon premier et depuis, je me suis acheté "La moustache", histoire d'entrer dans son univers créatif.



eMmA 18/04/2010 12:12



J'aime énormément cet auteur, même si en effet, il touche à des sujets extrêmement noirs et profondément violents. Même dans "Un roman russe" où il aimerait être plus léger, inévitablement, il
retombre dans sa nature noire.


Il est cependant un auteur majeur, sans complaisance aucune. Il sait ouvrir les portes de notre inconscient et nous faire réfléchir. Je pense à l'excellent "La Moustache" où le thème de la folie
du héros nous renvoie vers la nôtre, potentielle ou avérée.


Dans son dernier récit, "D'autres vies que la mienne", il s'ouvre vers une forme d'apaisement.


Je vous souhaite un bon diMAnche,


eMmA



Géraldine 19/04/2010 10:59



@ EMma : merci, je viens justement de m'acheter "la moustache", histoire de découvrir le côté romancier de l'auteur !



esmeraldae 18/04/2010 11:49



un des livres que je préfère, il m'a marqué quand je l'avais lu au lycée!



Géraldine 19/04/2010 10:46



@ Esmeraldae : Oui, je comprends que ce livre puisse marquer. En attendant, je viens de m'acheter "la moustache", histoire de découvrir le côté romancier de carrère.



yza 18/04/2010 11:36



euh oui là j'ai peur surtout depuis que je sais ce dont   tu es capable de faire à un pôvre fer à repasser sans défense (même si il faut réagir contre ce personnage, je ne le
connaissaispas avant et j'ai déjà oublié son nom....)  Mais Non non je ne veux pas finir attacher à un sapin



 yza 



Géraldine 19/04/2010 10:44



@ Yza : T'inquiète, je te laisserai des vivres et une boussole !!!



yza 16/04/2010 21:04



 je te retourne le compliments.... qui sait ce que l'air pur peut avoir comme effet sur nous  mais quand même j'aimais bien le programme que tu m'avais donné.


 Sinon je viens de voir les invités de mon père, et je suis completement d'accord avec  ton humble avis.


Biz


 


 


 



Géraldine 18/04/2010 10:26



@ Ysa : Yep, si ça se trouve, je vous invite à un huit clos infernal dans un vieux chalet montagnard, et puis je t'abandonnerais sur un chemin escarpé à l'approche de la nuit !



Alex-Mot-à-Mots 15/04/2010 16:36



Vu le film il y a quelques années, et j'en garde un bon souvenir, malgré le côté très froid et dépersonnalisant.



Géraldine 16/04/2010 00:05



@ Alex : Le côté froid, distant est repris dans le livre. Il faut que je me procure le film !



alamissamoun 15/04/2010 13:52



Bonjour,


 


Je n'ai pas lu le livre mais j'avais beaucoup aimé le film avec Daniel Auteuil, une histoire invraisemblable, vraiment originale.



Géraldine 16/04/2010 10:57



@ Alamissmoun : Pour une fois, lire le livre me donne vraiment enfin de voir le film, "même si je connais déjà la fin".



Joelle 15/04/2010 11:08



C'est une histoire marquante que celle-ci et le livre-document est tout aussi intéressant car il laisse la possibilité aux lecteurs de se faire leur propre avis !



Géraldine 16/04/2010 10:57



@ Joelle : Oui, et ceci n'est pas facile pour autant !



Ys 15/04/2010 09:51



j'ai beaucoup aimé ce livre et comme tu dis, c'est vraiment fort de tenir le lecteur en haleine avec une histoire dont il connait la fin.



Géraldine 16/04/2010 10:58



@ Ys : Oui,et du coup, maintenant, j'ai envie de voir le film, pour voir comment Daniel Auteuil s'en sort dans le rôle.



Cynthia 14/04/2010 19:40



Hé bien si tu veux te faire une idée sur le talent de création de l'auteur, je te recommande "La moustache" !


J'avais beaucoup aimé "L'Adversaire" et je pense que les manquements que tu désignes ne sont pas le fruit du hasard.


Dans la mesure où ce récit s'inspire d'un fait réel et qui plus est relativement récent, je pense que l'auteur n'a pas souhaité s'exprimer à la place de Romand en lui prêtant des pensées qui
seraient peut-être fausses.


En choisissant de ne pas s'aventurer en terrain glissant, l'auteur semble avoir privilégié l'aspect documentaire à la fiction pour rester au plus près de la réalité et préserver son objectivité.


Enfin ce n'est que mon hypothèse ;)



Géraldine 16/04/2010 00:02



@ Cynthia : Je partage assez ton hypothèse, même si elle a un côté frustrant. Et j'ai bien sûr bien noté La moustache au cours de ces deux derniers jours au fil des billets lus ! Il me tente
vraiment celui là !



Yza 14/04/2010 19:09



Moi aussi j'avais été voir le film qui m'avait "traumatisé", effectivement comment peut on en arriver là (brrr rien que d'y penser ça me fait encore froid dans le dos)



Géraldine 16/04/2010 11:02



@ Yza : je comprends que le film puisse être traumatisant... On se demande ensuite en qui l'on peut avoir confiance et qui sont réellements les gens qui nous entourent. D'ailleurs, sais tu
vraiment qui je suis avant de partir en vacacances avec moi !!!



evertkhorus 14/04/2010 18:54



J'ai été conquise pour ma par, même si je trouve aussi qu'il ne va pas assez au fond des choses. Tente le film qui a un regard différent!



Géraldine 16/04/2010 11:19



@ Evertkhorus : C'est clair que j'ai envie de voir le film maintenant, même si je l'avais évité à l'époque.



Caro 14/04/2010 18:54



Que d'avis différents sur tous ces livres de Carrère... En tout cas, j'ai aimé son style, son écriture et je retrouve cela dans ton billet.



Géraldine 16/04/2010 11:18



@ Caro : Effectivement, rien a redire sur tout cela, d'ailleurs, rien à reprocher à l'auteur. Le manque d'info sur ce qui se passait réellement dans la tête du personnage" se fait surtout
ressentir lors du procès. je suis étonnée qu'il n'est pas été déclaré aliéné et interné au lieu d'être emprisonner.



calypso 14/04/2010 18:11



Un livre assez particulier... mon avis est plutôt mitigé.



Géraldine 16/04/2010 11:14



@ Calypso : Ce livre est un récit et non un roman. Donc difficile de juger vraiment...



djak 14/04/2010 18:08



je trouve ça intéressant de constater que dans tous les avis que j'ai lus sur ce roman, la même carence soit soulignée: qu'y avait-il dans la tête du personnage...? A se demander si ce ne serait
pas un peu voulu! (je l'ai sur ma PAL, faut que je le lise, vite!)



Géraldine 16/04/2010 11:13



@ Djak : Oui, je suis étonnée aussi que cette question ne soit pas plus abordée lors du procès. Je suis étonnée que le personnage n'ait pas été déclaré aliéné pour vivre dans une telle
mythomanie. Aliéné et donc irresponsable de ces actees. Pas emprisonné, mais interné dans un HP aute sécurité.



cacahuète 14/04/2010 12:07



C'est également le livre que j'ai choisi !


Il est vrai qu'on ne peut pas connaitre un auteur avec un seul titre ! mais dans ce livre, il est vrai que l'auteur a une plume particulièrement qui nous donne envie d'en lire encore... et ce
livre m'a donné envie d'en lire plus de lui ! et donc pour moi c'est une réussite ! ;)


il a fait beaucoup de récit et autobiographie....



Géraldine 16/04/2010 11:07



@ Cacahuete : Pour moi aussi c'est une réussite, puisque j'ai aimé. Mais je n'ai pas l'impression d'avoir découvert l'univers de l'auteur. Je compte me procurer donc prochainement d'autres de ses
oeuvres, notamment, la moustache, qui semble faire l'unanimité.



Vanounyme 14/04/2010 11:45



Ton avis est bien plus nuancé que le mien, j'ai adoré !



Géraldine 15/04/2010 11:13



@ Vanounyme : Disons qu'un récit ne peut pas m'emballer autant qu'un roman. J'ai tout de même très bien aimé cette lecture qui me tenue en haleine, mais je n'en ferais pas un coup de coeur par
exemple.



Leiloona 14/04/2010 10:33



Je n'ai vu que son adaptation qui m'avait bien plu. ;)



Géraldine 15/04/2010 11:11



@ Leiloona : Lire le livre me donne bien envie de voir le film, histoire de voir aussi comment daniel auteuil s'en sort avec ce rôle si particulier.



Marc Lefrançois 14/04/2010 10:33



Je n'ai pas lu le livre, mais vu le film... Incroyable mais terrible histoire... Vivre dans le mensonge n'est finalement pas vivre et la fin n'est pas étonnante...



Géraldine 15/04/2010 11:10



@ Marc : Je pense que la mythomanie à ce point là est une maladie. Et je suis étonnée que l'on insiste pas plus dessus lors de son procès.



clara 14/04/2010 09:22



Ce livre m'a troublée et  déstabilisée!



Géraldine 15/04/2010 11:07



@ Clara : C'est clair que cela fait froid dans le dos !



pimprenelle 14/04/2010 08:22



Je comprends tes réticences. C'est vrai que Carrère n'a rien inventé, et que ça ne permet pas de saisir son imagination. Pour ma part, j'ai lu La classe de neige et j'ai beaucoup apprécié.



Géraldine 15/04/2010 11:07



@ Pimprenelle : En tout cas, ton initiative m'a bien donné envie de mieux connaître l'auteur qui me semble bien talentueux et attachant.