INSTINCT PRIMAIRE, de Pia PETERSEN

Publié le 14 Décembre 2013

Lettre - Editions Nil - 107 pages - 8.50 € http://www.babelio.com/couv/CVT_Instinct-primaire_1660.jpeg    

 

 

 

Parution le 3 octobre 2013, rentrée littéraire

 

 

 

L'histoire : La narratrice, (l'auteure), rédige une lettre pour expliquer à l'homme qu'elle aimera toujours pourquoi, en dépit de ses sentiments, elle s'est enfuie de l'Eglise, quelques minutes avant que les voeux soient prononcés, la mariant à jamais.

 

 

 

 

Tentatrice : L'irrégulière

Fournisseur : Ma CB, achat compulsif au Furêt du Nord en présence de Liliba qui n'a rien fait pour m'arrêter !!!!!

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

-toile4.jpg

 

 

 

Mon humble avis : Depuis maintenant quelques années, la collection "les affranchis" demande à des écrivains d'écrire la lettre qu'ils n'ont jamais écrite. La narratrice vivait une relation amoureuse avec un homme marié. Celui ci s'est séparé de sa femme pour l'épouser et lui demandait même un enfant. Ce n'est  pas ce qu'elle souhaitait, alors, elle s'est enfuie, ne regrettant que l'amour total qu'elle vouait, et voue toujours à cet homme.

J'ignore si j'ai adoré cette lecture au point de lui attribuer 4 étoiles, mais je sais que c'est un livre incontournable, nécessaire, une "utilité publique" (comme me l'a "vendu" mon amie l'Irrégulière).

Parce que Pia Petersen s'adresse à toutes et à tous. Femmes célibataires, mariées, séparées, mères ou non mères. De même pour les hommes. Elle remet les pendules à l'heure et les choses à plat. Au diable l'hypocrisie d'un modèle social archaïque qui régit toujours une société en pleine mutation, un modèle imposé à tous quelques soient les envies, besoins (....) de chacun. On peut juste avoir besoin d'amour ou aimer avec passion sans forcément signer de contrat, ce fameux contrat de mariage qui est soit disant signé pour la vie et devant Dieu et qui se réduit en cendre à la moindre occasion, parce que justement, maintenant, les mariages se font par amour et non par raison ou pour celler une quelque alliance entre deux familles, deux pays.... On peut ne pas souhaiter d'enfant, ne pas pouvoir en avoir, ne pas s'en sentir capable, trouver le monde trop dur pour l'imposer à un enfant. Oui, intérieurement, on peut. Mais socialement, on devrait pouvoir.... Car une femme qui n'a pas d'enfant passe au yeux des autres pour une égoïste, une incapable, une éternelle adolescente... qui de toutes façons ne peut pas comprendre.... puisqu'elle n'a pas d'enfant. Mais non ! Et ce sont les femmes elles mêmes qui vont porter le jugement le plus dur envers leurs semblables.

Pia Petersen rappelle que dorénavant, la femme n'est pas obligée d'enfanter pour être une femme, pour s'épanouir, pour exister, pour être heureuse, pour mériter le respect et non un regard écarquillé ou une expression de pitié.

Je n'ai pas d'enfant et n'en n'aurais pas. Des problèmes de santé et l'âge qui ne recule pas... Et puis pas d'amour partagé. L'année dernière, un de mes neveux m'a dit "tu n'es pas une femme, tu n'as pas d'enfant". Il parait que je dois mettre cette remarque sur sa jeunesse (6 ans l'an dernier), mais il n'empêche que cela traduit bien l'image qu'on lui a appris : femme = maman et rien d'autre. Des collègues m'ont aussi dit " t'as de la chance d'être célibataire car " :

-1ère collègue : je peux faire du shopping quand je veux

- 2ème collègue : je ne suis pas obligée de faire à manger tous les soirs

- 3ème collègue : j'ai une vie excitante (parce que je vais souvent au ciné !!!)

Bref, il faudrait vraiment que tout le monde s'attable, échange sur le sujet, et surtout écoute ce que l'autre dit... ou ne dit pas. Que chacun cesse d'aligner ses besoins et sa logique sur les siens propres. Ce n'est pas parce qu'une femme est sensée se marier que toutes ont envie de le faire, que le bonheur passe forcément par le mariage.

Avant d'être une femme socialement parlant, la femme est avant tout un individu et un être humain. Il ne faut pas l'oublier, ni en Europe, ni au Moyen Orient...

Pia Petersen argumente tout cela avec beaucoup d'intelligence et à force d'analyses sociétales. Même si je ne suis pas forcément d'accord avec tous ses propos, il faut reconnaitre que ce petit livre est un formidable appel à la tolérance, au respect des différences. Regardons et observons l'autre pour le comprendre, pas pour le juger.

En traitant des sujets comme l'adultère, le mariage, le désir ou le non désir de maternité, l'épanouissement par d'autres biais que ceux dictés par la société, Pia Petersen revendique sa liberté de femme, sa liberté d'Etre loin de toute idée "bien-pensante". 

 

 

Les avis d'Asphodèle, de Cynthia et de L'Irrégulière

 

 

   

 

 

 

 

 

 

 

Rédigé par Géraldine

Publié dans #Littérature française

Repost 0
Commenter cet article

Edelwe 09/04/2014 19:09

Tu en parles très bien. Et tu analyses bien la question des femmes qui n'ont pas d'enfants (volontairement ou involontairement).

Liliba 22/12/2013 19:12


Bien évidément que je n'allais pas t'arrêter, ce roman est superbe !!!

Liliba 09/04/2014 21:59

Lu tout de suite et adoré, mais il m'a beaucoup perturbée, donc il faut que je le relise... je me sens incapable d'en parler pour l'instant...

Géraldine 24/12/2013 17:09



@ Liliba : Hum hum, tu l'as déjà lu ? Je ne l'ai pas vu sur ton blog ? est-ce que cela m'aurait échappé ?



Sudisine 20/12/2013 17:06


Cette lettre me semble riche et donne sans doute des sujets de débats intructifs et des arguments défendables....

Géraldine 24/12/2013 17:03



@Sudisine : Oui, c'est vraiment à lire, histoire de se conforter dans son avis ou de se confronter à celui de quelqu'un d'autre



Noukette 16/12/2013 23:23


Un livre qui donne à réfléchir... A lire et à faire lire, aux femmes comme aux hommes d'ailleurs...!

Géraldine 17/12/2013 16:20



Noukette : Absolument, le problème, c'est que je n'ai pas d'homme à qui le faire lire !



Karine 16/12/2013 03:31


Et pour les enfants, quand je dis que je n'en ai pas, la première phrase est "pourquoi"... ça me grrrrr!

Géraldine 17/12/2013 16:11



@ Karine : ben oui tiens, pourquoi ?



Karine 16/12/2013 03:30


L'idée de cette collection m'intéresse beaucoup!  Pourquoi pas!

Géraldine 17/12/2013 16:11



@ Karine : Oui, ce sont des livres de qualités, efficaces et bien écrits !



clara 15/12/2013 16:49


il m'attend sagemment...

Géraldine 17/12/2013 16:10



@Clara : Je suis sûre qu'il trépigne



Emma 15/12/2013 11:18


Il faut que je le lise, et il a l'air de beaucoup plaire...

Géraldine 17/12/2013 16:10



@Emma : Il est franchement intéressant !



Yv 15/12/2013 09:03


Je ne lis que du bien sur ce bouquin, sans doute à raison, il va me falloir le trouver, je vais aller voir à la bibliothèque

Géraldine 17/12/2013 16:09



@Yv : Alllez, enfile tes basckets, un petit footing jusqu'à la bib !



keisha 15/12/2013 06:45


J'ai lu beaucoup de billets sur ce livre, ton billet est fort bien, et j'ai une question idiote : où se passe ce bouquin? Parce que, si on s'enfuit de l'église, ça ne sert absolument à rien, on
est marié à la mairie! En France, seul le mariage mairie compte et aucun pasteur curé ou autre ne peut marier des gens non passés par la mairie.

Géraldine 17/12/2013 16:09



@Keisha : Sans doute utilise-t-elle l'autel qui est fort en symbole



Sophie Hérisson 14/12/2013 22:30


Bonsoir, je l'avais déjà noté mais voilà que j'ai encore plus envie de le lire! Bon week end!

Géraldine 15/12/2013 19:02



@Sophie : Oui, il est vraiment incontournable, de par son sujet pas assez traité, ou souvent mal traité en littérature, comme dans la société !



sylire 14/12/2013 21:55


Je n'ai jamais été déçue par un livre de cette collection. Je compte bien lire celui-ci qui fait le tour de la blogosphère.

Géraldine 15/12/2013 19:03



Sylire : Il est vraiment de bonne qualité !



L'Irrégulière 14/12/2013 12:44


Je ne peux que souscrire totalement à ton propos !

Géraldine 15/12/2013 19:04



@ L'irrégulière : Ah bon ? je suis étonnée !



A_girl_from_earth 14/12/2013 11:59


Je ne me suis jamais trop penchée sur ce livre bien qu'on l'ait vu un peu partout mais je le mettrais bien entre les mains d'un peu tout le monde au vu de ton billet.:-)

Géraldine 15/12/2013 19:04



@AGFE : Oui, c'est vraiment à lire, et en plus vite lu !



luocine 14/12/2013 10:49


je lirai ce livre , je crois que tout livre qui explique et oblige à se poser des questions sur les choix de chacun est bon à lire


Luocine

Géraldine 15/12/2013 19:05



@Luocine : Comme toi, j'aime ce genre de livre où l'on se retrouve ou où l'on se remet en question !



Manu 14/12/2013 10:29


Ces petites phrases insidieuses, comme celles de ton neveu qu'il a dit car il l'a entendue maintes fois, font mal à beaucoup. les gens la minimisent car ils ne sont pas concernés mais ne se
rendent pas compte des dégâts sur une femme qui ne peut pas en avoir ou qui n'en veut pas. Si c'est une vraie femme. Il m'a fallu de nombreuses années pour oser l'affirmer haut et fort que je
n'en voulais pas et j'en devenue virulente, tellement j'ai parfois du affronter des abérations. c'est pourquoi, ce petit livre me parle. Hier encore en faisant des courses de noël, à une caissse,
une vendeuse me met un cadeau, en me disant : vous avez des enfants, d'une manière qui n'attend qu'une réponse positive. Je lui répond non. Elle m'a regardé comme une extra-terrestre : ah non
????? Là, j'ai à nouveau dit; eh bien non je n'ai pas d'enfants. Mais combien réussissent à faire front à ces réactions qu'on ne doit soi-disant pas prendre mal alors qu'elles sont permanentes ?

Géraldine 15/12/2013 19:07



@Manu : Idem, l'autre jour, dans un agence d'intérim, j'avais rempli le dossier en marquant Madame Géraldine B.... Et là, la dame me dit : vous avez des enfants ?


J'ai dit non, je mets Madame parce que Mademoiselle à plus de 40 ballets, ça commence à bien faire et souvent mal considéré, ou plutôt considéré comme cas désespéré !