IN THE AIR, film de Jason REITMAN

Publié le 31 Janvier 2010

Synopsis : L'odyssée de Ryan Bingham, un spécialiste du licenciement à qui les entreprises font appel pour ne pas avoir à se salir les mains. Dans sa vie privée, celui-ci fuit tout engagement (mariage, propriété, famille) jusqu'à ce que sa rencontre avec deux femmes ne le ramène sur terre.
Ryan Bingham est un collectionneur compulsif de miles aériens cumulés lors de ses incessants voyages d'affaire. Misanthrope, il adore cette vie faite d'aéroports, de chambres d'hôtel et de voitures de location. Lui dont les besoins tiennent à l'intérieur d'une seule valise est même à deux doigts d'atteindre un des objectifs de sa vie : les 10 millions de miles.
Alors qu'il tombe amoureux d'une femme rencontrée lors d'un de ses nombreux voyages, il apprend par la voix de son patron que ses méthodes de travail vont devoir évoluer. Inspiré par une nouvelle jeune collaboratrice très ambitieuse, celui-ci décide que les licenciements vont pouvoir se faire de manière encore plus rentable, via... vidéo conférence. Ce qui risque évidemment de limiter ces voyages que Bingham affectionne tant...


Avec Georges Clooney, Anna Kendrick, Jason Bateman, Vera Farmiga.







                                          -toile3.jpg


Mon humble avis :  Bien sûr, il y a Georges et son charmant sourire qui valent le déplacement. What else ? On découvre la vie de ces gens qui vivent dans les aéroports, à jongler entre les enregistrements, les décalages horaires, leurs nombreuses cartes de crédit, de fidélité, de client gold des grandes chaînes d'hôtel. Georges fait partie de ceux là, ne s'attache à personne et parcours le pays pour 2 choses : licencier des gens, c'est son métier et cumuler un maximum de miles pour obtenir la 7ème carte platinium de fidélité Américan Airlines. Ses rencontres sont aéroportuaires, le reste de sa vie semble un peu vide et sans amarres. Ce n'est qu'au fil du film qu'il commencera à s'en rendre compte. Parce qu'il est constamment entouré des foules d'aéroport, Georges ne se rend pas vraiment compte de sa solitude
Alors, le film oscille entre le drame : la crises amènent de nombreuses scènes de licenciement et la façon dont elles sont traitées n'est pas forcément drôle. On se demande même comment des hommes et des femmes peuvent en faire leur métier, un peu comme les huissiers de justice. On peut aussi se croire dans une comédie, car certaines situations et répliques provoquent des rires sincères.... Et cela déborde aussi dans le romantisme avec l'ébauche d'une histoire d'amour. Et bien sûr, la fin n'est pas forcément celle à laquelle on s'attend.
Au résultat, nous avons un film sympathique, un bon moment de cinéma qui se laisse bien regarder mais qui ne restera pas dans l'histoire. Quelques réflexions tout de même sur les relations humaines et le monde impitoyable du travail et le capitalisme. Mais quand on a Georges en gros plan pendant deux heures devant soi, que demander de plus. Un nespresso, what else ?
                                   

                             



Rédigé par Géraldine

Publié dans #Cinéma d'ailleurs

Repost 0
Commenter cet article

anjelica 04/02/2010 21:02


Pour ma part, malgré Georges, cela attendra la sortie en DVD

Désolée, Georges mais le cinéma c'est trop cher !


Géraldine 06/02/2010 20:03


@ Angélica : L'avantage avec le DVD, c'est que tu pourras faire "pause" quand George sera trop beau en en gros plan !!!


mary 04/02/2010 20:05


Bien que j'aime bien le sourire de Georges et un bon petit café ( un cappuccino plutôt) ce film ne me tente pas ... Le voir en DVD suffira.
Bisous.


Géraldine 06/02/2010 20:01


@ Mary : Oui, parfait le DVD, car en plus, on peut faire  "pause" quand George sourit !!!


Lael 04/02/2010 18:25


et bien il y a eu de très bonnes critiques: alors j'y vais je me lance, moi qui n'avais pas trop aimé le roman!


Géraldine 06/02/2010 19:58


@ Lael : Oui, au contraire du roman, le film se laisse bien regarder. Mais honnêtement, je pense que George n'est pas étranger au succès du film !


MyaRosa 03/02/2010 21:08


J'ai bien envie de me laisser tenter...


Géraldine 05/02/2010 12:20


@ Mya Rosa : On passe deux heures agréables, et en charmante compagnie. Dommage qu'il ne vienne pas nous servir un nespresso pendant la séance !!!!


Nelfe 03/02/2010 11:11


Je vais le voir ce week-end. En attendant, je suis entrain de finir le livre (encore 20 pages ^^).


Géraldine 05/02/2010 12:16


@ Nelfe : Tu verras, je pense que le film et le livre sont bien différents. je te souhaite une bonne séance !!!


esmeraldae 01/02/2010 12:11


ah non ça je n'ai pas remarqué. bizarre parce que c'est bien poussiéreux et s'il se lave avec des lingettes il peux pas pour les habits!


esmeraldae 01/02/2010 11:24


je suis d'accord qu'il entend bien et tout ça mais percevoir qu'il y a une maison ou une voiture mouais! on est d'accord:)


Géraldine 01/02/2010 11:54


@ Esmeraldae : Oui, en plus, je ne sais pas si tu as remarqué, mais malgré son peu de bagage et le manque d'eau, son t.Shirt est toujours étonnament blanc !!!


A_girl_from_earth 31/01/2010 18:47


Je n'ai jamais compris ce que les gens trouvaient à George, je dois être une des rares à ne pas être plus séduite que ça. Bon, comme a priori ce film ne vaut pas le déplacement plus que ça, je
passe...


Géraldine 01/02/2010 11:04


@ AGFE : Les goûts et la couleurs ma chère. Et puis le charme est toujours subjectif !


esmeraldae 31/01/2010 13:15


finalement je suis allée voir le livre d'eli. c'était bien mais sa cécécité est elle totale ou partielle? parce que sinon ce n'est pas très réaliste!
et bien sur j'ai vu in the air! un peu long. j'ai adoré la réplique largué par texto et virer par internet. c'était vraiment toute la salle qui rigolait:)
ça fait surtout réfléchir: des patrons qui embauchent donc payent des gens pour licencier à leur place parce qu'ils n'ont pas de c******* et ils n'ont plus d'argent pour payer leurs employés?!!


Géraldine 01/02/2010 11:07



@ Esmeraldae : J'ai pas compris l'histoire de la cécité non plus. Car plusieurs fois avant, il avait retiré ses lunettes et personne n'avait rien vu. Quand à mes amis, ils disent que grâce à s a
cécité, il a développer des super pouvoirs : odorat, ouï... qui lui permettent de se battre and co... bref, pas convaincu moi même !



melaine 31/01/2010 12:36


Je vais me laisser tenter !


Géraldine 01/02/2010 11:07


@ Melaine : Ca se laisse regarder, c'est ce qu'on appelle un film agréable !


Florinette 31/01/2010 11:23


Je ne suis pas trop tentée d'aller voir ce genre de film au cinéma, j'attendrais qu'il passe sur le petit écran...par contre je prendrais bien un café ! ;-)


Géraldine 01/02/2010 11:10


@ Florinette : C'est sûr que ce n'est pas un film à voir obligatoirement sur grand écran. Et moi, j'aime pas le café mais j'aime bien george !


Aifelle 31/01/2010 11:12



Un jour de fatigue, où on n'a pas envie de se prendre la tête, çà peut être un bon antidote. Et regarder Georges pendant deux heures ne peut pas être totalement mauvais.



Géraldine 01/02/2010 11:10


@ Aifelle : Tu as tout compris !


Cynthia 31/01/2010 10:44


Suite aux billets bof-bof sur le livre, j'avais en même temps renoncé au film...
Mais je louerai sans doute ce film en dvd ;)


Géraldine 01/02/2010 11:11


@ Cynthia : Le film n'est pas désagréable du tout au contraire, sans être le film du siècle.


Christine 31/01/2010 09:55


J'ai passé un bon moment à voir ce film mais heureusement qu'il y a George car ce n'est pas le "film" qui peut nous marquer. Toutefois, il est agréable d'avoir pendant 2 heures George sur grand
écran devant soi, comme le dis Géraldine dans son billet.


Géraldine 01/02/2010 11:12


@ Christine : Pour info, héléna a noté sur la sortie que george a finalement 49 ans !!! Bien conservé tout de même !


keisha 31/01/2010 08:40


Ah c'est le film... En ce moment on parle du roman sur les blogs (mon billet semaine prochaine) et il ne déchaine pas l'entgousiasme! je pensais que le film pourrait être meilleur...


Géraldine 01/02/2010 11:13



@ Keisha : Le film n'est pas mauvais, loin  de là. Il est même très agréable à regarder, surtout avec george. Mais ce n'est pas le film du siècle non plus !