DIEU EST UN POTE A MOI, de Cyril MASSAROTTO

Publié le 11 Octobre 2011

 Roman - XO Editions - 233 pages - 16.05 €

 

Parution en septembre 2008

 

 Et parution chez Pocket en septembre 2009, 6 € 

  

L'histoire : Il a 30 ans, mène une vie sans réelles ambitions, travaille de nuit dans un sex shop. A quelques jours d'intervalle, il rencontre Alice, étudiante à la Sorbonne, et Dieu en personne. Alice devient sa femme et Dieu son meilleur ami, qu'il retrouve tous les mardi soir pour se taper la discut', philosopher ou se marrer un bon coup. Mais pourquoi Dieu l'a-t-il choisi comme meilleur ami ? Et entre Dieu et Alice, lequel de ces deux personnages va le plus bouleverser et influencer sa vie ?

 

 

 

 

 

 

 

Tentation : A l'époque, j'avais acheté ce livre pour en faire cadeau à ma future belle soeur. Comme elle m'a dit être fan de Zweig, je n'ai pas osé lui offrir ce livre.

Fournisseur : Ma PAL !

 

 

étoile3etdemi

 Mon  humble avis : Le bandeau annonçait un livre drôle, hilarant, léger...

Je n'ai pas ri (je le répète, je n'ai pas la rigolade facile en lecture), j'ai souri souvent et ai été émue aussi. Disons que ce roman a une enveloppe légère pour traiter de sujets plutôt sérieux et lourds. Et là, j'avoue que l'auteur m'impressionne, car il maîtrise le style, son idée de départ, son principe jusqu'au bout, sans déborder, sans frôler le burlesque ni le ridicule. Certes, dans les premières pages, j'ai craint le pire, même le blasphème. Et bien non. C'est respectueux et original. Bien sûr les croyants et pratiquants purs et durs pourraient être choqués par quelques idées et le concept développés par l'auteur. Mais rien de bien méchant au contraire. C'est plutôt de la tendresse qui émane de cette lecture, d'autant que l'on s'attache réellement au narrateur, dont l'évolution au cours de la vie est particulièrement intéressante, même si pas forcément exceptionnelle !

Finalement, Cyril Massarotto amène tout le monde à s'interroger sur sa propre foi ou son refus de foi, et sur sa vision de Dieu, le tout dans une ambiance bon enfant, même si parfois tragique. Il apporte sa vision de Dieu et de ses prétendus ou légendaires pouvoir. Mais aucun prosélytisme dans ces lignes. Juste une invitation à la réflexion sur les relations entre l'Homme et Dieu. De lourds sujets sont abordés, comme le deuil entre autre.

En fait, ce livre donne comme bien d'autres deux lectures possibles... On peut y choisir le pur divertissement. A ce niveau, le livre est une franche réussite, je l'ai dévoré en quelques heures. Et l'on peut y voir de belles réflexions sur l'humain et l'humanité entière, le libre arbitre, et presque un roman aux allures initiatiques, même si, je le répète, le fond de l'air (le style) en fait, est léger et se veut globalement joyeux.

Cette histoire est en fait très humaine, puisque l'on suit notre personnage depuis sa première rencontre avec Dieu, à 30 ans et sur toutes les années qui vont suivre, celles où il construit sa vraie vie d'adulte. On assiste à ses joies, ses peines, ses souffrances, ses doutes, ses amitiés, ses colères ses erreurs, ses victoires, son amour, toutes ces choses qui font la force d'un Homme. Dans l'absolu, l'auteur reste assez consensuel, puisque sa version de Dieu fait que Dieu est Amour, ce qui ne divisera personne. Enfin, j'ai noté quelques passages simplistes, comme celui qui offre une solution à la dépression : il suffirait de regarder le malheur autour de soi, à la TV, les guerres, les famines. Léger, léger. La fin m'a un peu déçue aussi, mais après tout, le vie est peut-être aussi simple que cela

En tout cas, il y dans ce roman une belle homogénéité entre le style et le genre voulu par l'auteur. L'ensemble est maitrisé et fonctionne. Le postulat de départ, original, aurait pu se révéler scabreux. Point n'en n'est. C'est du plaisir, pas si farfelus que ça, de la réflexion et sans hésitation un talent à suivre ! (j'ai deux livres de retard !!!). Ah, j'avais oublié... on peut dire que Dieu est un pote à moi est avant tout une belle histoire d'amour, voire un hymne à l'Amour.

 

Dieu dit : " je n'ai pas de "vraie apparence", je n'ai que celle de votre imaginaire, la forme qui me rendra crédible à vos yeux."

 

Rédigé par Géraldine

Publié dans #Littérature française

Repost 0
Commenter cet article

mary 19/10/2011 17:35



Il a l'air sympa ce livre, je pense qu'il plairait à ma fille, facile à lire, léger en apparence mais profond tout de même ! je note.



Géraldine 21/10/2011 20:26



@ Mary : Oui, franchement c'est une lecture aussi distrayante que profonde. J'ai le projet de lire d'autres oeuvres de l'auteur !



gambadou 11/10/2011 22:14



Je pensais aussi que c'était un livre joyeux, mais il a l'air plutôt profond. Pourquoi pas ?



A_girl_from_earth 11/10/2011 19:40



Avant ces sujets m'intéressaient mais en ce moment j'en suis à mille lieues... c'est drôle comme on évolue... enfin un jour, par curiosité peut-être.



Géraldine 12/10/2011 09:28



@ AGFE : Et si tu repensais à ton challenge d'improbables ?!!! En attendant, bien le bonjour à Bragelonne !



Edelwe 11/10/2011 19:39



Pourquoi pas? Il a l'air agréable!



Géraldine 12/10/2011 09:28



@ Edelwe : Oui c'est une bonne surprise, dans tous les sens tu terme, puis que je pensais lire livre plus drôle mais qui est finalement très bien ainsi !



Alex-Mot-à-Mots 11/10/2011 17:21



Je ne savais pas que tu avais de telles fréquentations...



Géraldine 12/10/2011 09:29



@ Alex : Ben si, Ste Géraldine, c'est moi !!!



L'Irrégulière 11/10/2011 15:18



Il faut que j'écrive mon article sur "100 pages blanches", du même, et comme j'ai bien aimé, il n'est pas impossible que je lise celui-là un de ces jours !



Géraldine 12/10/2011 09:31



@ Irrégulière : Idem, je songe à approfondir cet auteur qui semble moins léger qu'il n'en a l'air et qui est somme toute bien agréable à lire.



canelle56 11/10/2011 08:45



Pourquoi pas se laisser tenter à l'occasion


bises