DENIS RICHARD : INTERVIEW EXCLUSIVE !!!

Publié le 3 Décembre 2009

Québécois, Denis Richard est l'auteur de "Vous qui croyez me posséder" et de "Tes secrets m'appartiennent" , chroniqué ici.
Son genre, c'est le thriller plutôt ésotérique. 
Il est publié chez Michel Lafon et a accepté aussitôt ma petite interview pour répondre encore plus vite à mes questions. Qu'il en soit sincèrement remercié.

Plus d'infos sur le blog de l'auteur :
http://denis-richard.blogspot.com/


















Écrivez-vous depuis toujours où avez vous pris la plume relativement récemment ?
DR : Le rêve y était depuis toujours, mais en attente. Puis a surgi le catalyseur : un long séjour à Paris, de 2004 à 2007. Le bonheur total, les trois plus belles années de ma vie. C'est en 2005 que j'ai décidé de plonger dans ce projet – qui est rapidement devenu une passion – et en 2007 que Michel Lafon, après avoir reçu le manuscrit de Vous qui croyez me posséder, me téléphone et me dit « Cher Denis, on doit se parler... ».


Comment décide t-on d'écrire des thrillers ? Est-ce un choix mûrement réfléchi ou au contraire, est ce une évidence ?
DR : La question ne s'est pas posée : spontanément, j'ai décidé d'écrire les histoires que je souhaitais lire. J'aime bien lorsqu'un livre me prend à la gorge et me murmure : je te tiens, lecteur. J'aime aussi raconter des histoires où l'être humain a sa place. Plusieurs lecteurs m'ont indiqué qu'ils auraient aimé rencontrer Telma, Susana, David et même Jacky-Boy du premier roman, ou encore Tonio, Kristin et Samantha du second.


Vous êtes québécois et vos deux premiers romans se déroulent à Paris. Pourquoi cela ?  A quand un thriller dans le grand nord Québécois ?
DR : C'est plus fort que moi, Paris est si chère à mon coeur qu'elle en est presque devenue un personnage. Mais c'est vrai que le grand nord québécois est aussi une importante source d'inspiration. C'est étourdissant de marcher dans la forêt boréale en sachant qu'on est probablement le premier être humain à en fouler le sol, de respirer cet air d'une telle pureté que c'en est presque enivrant ou de s'étendre, la nuit, dans la toundra du Grand Nord et de se laisser bercer par les aurores boréales.


On retrouve des personnages hantés par de terribles cauchemars. Y a-t-il un écho personnel dans cette obsession des cauchemars ?
DR : J'adore m'éveiller le matin en me disant : Wow ! C'était un rêve ! Je dois y retourner. C'est pour cette raison que Swain Wilcox (du premier roman) remet le fameux « Wake up in your dreams » à David, qui permet à celui-ci de contrôler ses cauchemars et de cesser d'en être la victime impuissante. La technique que je décris existe vraiment et permet d'ailleurs à plusieurs personnes, chaque nuit, de voguer dans leur monde imaginaire et de décider du déroulement de leurs rêves.


De même, on vous sent très porté sur les sciences occultes, l'astrologie, le spiritisme, le paranormal... Est-ce juste un attrait, une interrogation ou des expériences personnelles ?
DR : C'est tout ça à la fois. Lors de la préparation de mon premier roman, après avoir avalé des tonnes de bouquins et analysé une multitude de sites Web sur l'astrologie, j'ai rencontré – avec un peu de scepticisme au début – une astrologue. Le choc ! Elle a pris la première heure pour me décrire mon passé (en soulignant des événements que même ma mère ne connaissait pas !), puis la seconde pour me parler de mon avenir. Cette expérience m'a encouragé à continuer de flirter avec cet univers invisible qui nous entoure et qu'on rejette peut-être un peu trop rapidement.


Quelle fut votre idée et point de départ pour créer l'histoire de "Tes secrets m'appartiennent" ?
DR : Tout comme mes personnages Tonio et Kristin alors qu'ils sont à Florence, j'étais accoudé contre la rambarde, face à l'Arno. J'admirais, en amont, l'intemporel Ponte Vecchio, exactement comme on le voit sur la couverture, en songeant à tous ces drames dont il avait été le témoin au fil des siècles... Et d'un seul coup, l'histoire s'est imposée à moi.


Dans tes secrets m'appartiennent, vous évoquez deux tableaux imaginaires de Botticelli et de Signorelli.... A quoi ressemblent ils ? Vous en êtes vous fait une représentation précise dans votre esprit, voire même sur le papier ?
DR : J'ai pris l'habitude de dessiner mes personnages, d'y ajouter leurs caractéristiques personnelles ainsi que les liens qui les rattachent, afin de leur permettre de vivre une vie plus riche. J'ai fait de même avec les oeuvres attribuées à Botticelli et Signorelli. Celles-ci ont toutefois un puissant ancrage avec la réalité : on n'a qu'à visiter la chapelle de San Brizio, à Orvieto, qui abrite une partie de l'énigme...


On vous sent passionné par l'art sous la renaissance italienne. Pourquoi cette période et pas une autre ? Mais peut-être y a t-il une autre période historico artistique qui pourrait faire l'objet d'un prochain roman, voire peut-être de celui en cours d'écriture ???
DR : La Renaissance italienne est un point tournant dans l'histoire de l'humanité : en quelques années, on quitte le Moyen Âge, l'art se libère du carcan des thèmes religieux en osant représenter la beauté des corps nus, et on s'inspire de la mythologie antique. Bien qu'il ait été oublié pendant plusieurs siècles, Sandro Botticelli a été un acteur important de ce vent de changement. Et ce roman est aussi un peu un hommage à son génie.
Y a-t-il une autre période artistique qui m'intéresse ? Plus d'une !
Un roman est-il en cours d'écriture ? Oui (je n'en dis pas plus !)


Quel effet cela fait-il de rencontrer le succès dès un premier roman ?
DR : Le simple fait d'écrire me permet d'assouvir une grande passion. La reconnaissance des lecteurs, qui n'hésitent pas à communiquer avec moi après avoir foulé ces univers qui m'habitent, m'insuffle cette énergie qui me permet de poursuivre.


Quel lecteur êtes vous ? Quels sont vos 3 derniers coups de coeur littéraires ?
DR : Je suis un lecteur impatient. J'adore être transporté par les personnages et je n'hésite pas à relire les livres que j'ai aimés. Mes coups de coeur ?
- « Replay », de Ken Grimwood (relu je ne sais combien de fois).
- « Pars vite et reviens tard » et « Dans les bois éternels », de Fred Vargas.
- « Les Thanatonautes » de Bernard Werber (humour, recherche et surtout plaisir de lecture),
mais aussi …
- « Hypérion » et « Terreur » de Dan Simmons, Daniel Pennac, Tonino Benacquista, Michel Folco pour son délire historique, tout ce qu'a écrit Marcel Pagnol, Bernard Moitessier avec ses aventures autobiographiques maritimes si touchantes, Dan Brown, Dean Koontz, Douglas Preston, Graham Masterton, Jean-Christophe Grangé, Arturo Pérez-Reverte... bon, j'arrête, mais il y en a tant d'autres...

 
Question subsidiaire : Si vous deviez vous choisir un maître dans les célèbres auteurs de Thrillers qui choisiriez vous ?
DR : Il n'y a pas de nom précis, mais il y a des qualités que je recherche chez un auteur de Thrillers : rapidité, étonnement, imprévisibilité, crédibilité et couleur des personnages.

___________________________________________

Voilà, merci Géraldine et salutations à vos amis blogueurs.



                                          

                                                   



Rédigé par Géraldine

Publié dans #Interviews exclusives !

Repost 0
Commenter cet article

mary 05/12/2009 09:11


Merci Geraldine, comme d'hab' tu nous fais découvrir un auteur, son oeuvre et ses goûts et c'est passionnant !!!
Bisous et bon week-end ! Mary


Géraldine 06/12/2009 12:12


@ Mary : Merci ! C'est vrai que cet interview s'est menée tout naturellement !


aBeiLLe 04/12/2009 03:39


Tiens, un auteur de chez nous que je ne connais pas! Je n'en ai même jamais entendu parler ! Je vais devoir y remédier! :o)


Géraldine 05/12/2009 12:53


@ aBeiLLe : Absolument, tu sais ce qu'il te reste à faire !!!


Mango 04/12/2009 00:24


Je découvre aussi cet auteur grâce à ton questionnaire! Je le suivrai désormais! 


Géraldine 05/12/2009 12:52


@ Mango : J'adore faire découvrir un auteur à d'autres personnes. Dans ces cas là, ce blog trouve toute sa justification !


A_girl_from_earth 04/12/2009 00:09


Mmmh, je sens que cet auteur et moi on a des goûts communs pour la lecture. Bon, je l'avais déjà noté, je le surnote!:)


Géraldine 05/12/2009 12:49


@ Agfe : Ne reste plus qu'à acheter ou trouver en bib' et lire alors !!! Tu ne diras ce que tu en penses !


Marie 03/12/2009 14:25



Je ne connaissais pas cet auteur. Merci pour cette découverte Géraldine !




Géraldine 05/12/2009 12:47


@ Marie : De rien ! J'adore quand un blog joue pleinement son rôle : faire découvrir à d'autres...