DAVID FOENKINOS : INTERVIEW EXCLUSIVE !!!

Publié le 1 Février 2012

En 2011, j'ai découvert l'auteur David Foekinos. Comme plus de 800 000 personnes, j'ai lu La Délicatesse. Impossible de passer à côté. En tête des ventes dans chaque librairie ou grande surface spécialisée de bon goût. Plus de 800 000 exemplaires vendus. Imaginez le nombre de lecteurs.. Car par exemple, celui que j'ai lu a été offert à une copine par une autre copine et toute les 3, nous avons lu le même "objet".... Donc cela fait plus d'un million de lecteurs dans un pays et à une époque où le "Tactile numérique" est roi...

 

Et puis il y a eu Les souvenirs, roman présenté par David Foekinos pour la rentrée littéraire de septembre 2011.

Ensuite, en décembre, l'adaptation ciné de La Délicatesse (toujours sur les écrans de bon goût aussi !), réalisée par l'auteur et son frère, qui dépasse les 750 000 spectateurs et est nominé pour quelques Césars !

Et récemment, ici même, la chronique du roman Nos séparations. Comme Rennes est The place to be, forcement, David Foekinos est venu.

Et comme mon blog deviendra un jour The blog to be , mes chers lecteurs, voici pour vous, sous vos applaudissements, une interview exclusive de David Foekinos !

 

 

 

 

 

 

Vous avez un style particulier, qui vous rend différenciable dès les premières pages de vos livres.... Comment qualifiez vous votre style. Est-ce un style que vous avez choisi, qui vous est venu naturellement, où qui vous a nécessité des siècles de travail ?

DF : C’est difficile pour un auteur de qualifier son propre style. Et puis il a évolué beaucoup depuis mes premiers livres. Ce n’est plus du tout le même. En tout cas, j’aime le travail de peaufinage. Quand, après le premier jet, on réécrit des dizaines de fois le texte. Avoir son style, c’est le plus important. On peut bien sûr ne pas aimer mes livres, mais je suis heureux qu’ils aient leur particularité de style.

 

Dans les souvenirs, votre personnage a la chance d’avoir un patron qui croit en son potentiel littéraire et le soutient. Quelle est la personne qui a eu ce rôle dans votre vie ?

DF : Personne en particulier. Mais parfois il suffit qu’une seule personne ait confiance en vous pour vous donner de la densité, et une forme de légitimité.

 

Quel est le meilleur souvenir de David Foenkinos l’auteur?

DF :  Il y en a plusieurs, mais récemment c’est le jour où j’ai vu l’affiche de mon film un peu partout dans Paris. Ca m’a vraiment marqué.

 

Quand on est l’auteur de La délicatesse, roman qui approche le million (d’exemplaires !), qu’est-ce que cela change dans la vie ? On change de marque de voiture et de race de chien ? On se regarde 10 fois dans la glace avant de sortir ? On répond à 50 bonjours par jour dans la rue ? On dit mille fois merci aux “j’aime beaucoup ce que vous faire” ? Où on se déguise pour aller acheter sa baguette ?

DF :  Très drôle. Non, je n’ai pas à me déguiser. Je suis auteur, pas acteur. On ne me reconnaît pas tant que ça ! Ca change juste dans le confort d’avoir le temps de penser aux prochains projets. C’est le plus grand luxe, de pouvoir vivre de son obsession. Pour le reste, je n’ai pas changé grand chose.

 

Et en tant qu’auteur, cela met la pression ou au contraire, tous les éditeurs vous font des courbettes et vous soudoient pour que vous changiez de crèmerie ?

DF : Non, pas vraiment de pression, à part celle peut-être être de ne pas décevoir les lecteurs. Je serais heureux que les lecteurs me suivent, mais je n’y pense pas matin midi et soir. « Les souvenirs » est très différent de La délicatesse. Je n’ai pas fait La délicatesse 2 !  Ma seule réelle pression est celle de trouver une bonne idée, pour la suite. Pour l’instant, je suis à sec !

 

Mais que vous a donc fait la Suède pour que vous lui en vouliez autant !!!

DF : J’adore les clichés. Je m’amuse avec. J’ai hâte d’aller en Suède pour la sortie du film et du livre. Peut-être qu’ils vont me séquestrer à la Millenium. Ceci dit, sur mon film, il y avait plein de figurants suédois, et cela les faisait rire. Et Krisprolls a été partenaire de notre avant première ! Alors ça va, les relations sont pacifiées !

 

 

Je vous cite dans “Nos séparations” : “Etre écrivain, c’est juste un alibi pour faire chier le monde”. Etes vous ch.. euh pénible quand vous écrivez ? Où même quand vous n’écrivez pas ? Quelles sont vos habitudes et coutumes d’écriture ?

DF : J’aime écrire ailleurs que chez moi. Dans le train surtout. Parfois j’accepte une dédicace à l’autre bout de la France, juste pour profiter des heures de train. Pour le reste, il faut mener une enquête auprès de mon entourage.

 

 

 Et vous voici maintenant réalisateur de ciné avec votre frère. Et pour premier film, une sacrée tête d’affiche dans un rôle qui lui va à merveille, des spectateurs ravis, des lecteurs spectateurs tout aussi ravis que de retrouver une version ciné fidèle au roman.... Tout vous réussi en ce moment, de quoi planer non ? Dites moi que vous avez pris goût au ciné et que les “Frères Foenkinos” ce n’est qu’un début !

DF :Dites donc, je devrais vous lire plus souvent. Ma vie est parfaite dans vos questions ! Oui on fera sûrement un autre film. Mais il nous faut une idée. On ne fera pas un film pour faire un film. Qui sait quand elle viendra cette idée ?? Ah !

 

  

 L’avenir du livre, qu’en pensez vous ?

DF : A moyen terme ça va encore. Mais plus tard, ça va être compliqué. C’est inquiétant surtout pour les libraires, les bibliothèques. Car le téléchargement progresse sûrement. Mais ce ne sera pas un plongeon comme pour le disque. Nous sommes trop encore à être attachés à l’érotisme d’un livre. 

  

  

Quel lecteur êtes vous . Quels sont vos 3 derniers coups de coeur littéraires ?

DF : Mon dernier coup de cœur est le dernier livre de Nicolas Fargues, La ligne de courtoisie. Un livre qui m’a marqué aussi ces derniers mois, c’est le livre de Sorj Chalandon. Et le premier roman aussi de Lise Beninca.

 

 

 

 

 

Rédigé par Géraldine

Publié dans #Interviews exclusives !

Repost 0
Commenter cet article

Sophielit 12/02/2012 16:54


Alors tu avais mis l'image de Moomin dans ton billet par hasard ? Je ne peux que te conseiller de te ruer sur ses albums...

Géraldine 12/02/2012 17:59



@ Sophie : Oui et non, en fait, je cherchais une image qui signifiait "merci" en suédois, et c'est ce que j'ai trouvé sur Google !!!



Sophielit 08/02/2012 12:33


MOOMIN !!!


http://actualitte.com/blog/sophielit/2009/05/02/moomin-et-les-brigands-tove-jansson/

Géraldine 12/02/2012 15:29



@ Sophie : Ah ben je ne connaissais pas du tout ! merci pour cette information culturelle !



Sophielit 07/02/2012 22:51


Et big up aussi à Moomin ;))

Géraldine 08/02/2012 12:12



@ Sophilit : Mais qui est donc Moomin ???



Sophielit 07/02/2012 22:49


Vraiment sympa, ton interview ! "Parfois il suffit qu’une seule personne ait confiance en vous pour vous donner de la densité, et une forme de légitimité."... J'adore ! Tu poses les bonnes
questions !

Géraldine 08/02/2012 12:12



@ Sophielit : Merci pour tes compliments, ils me vont droit au coeur !



sylire 05/02/2012 22:20


J'aime beaucoup tes questions qui collent parfaitement à l'idée que je me fais du personnage et de l'auteur ! J'aime aussi ses réponses .

Géraldine 08/02/2012 12:39



@ Sylire : merci  J'avoue que je me suis régalée !



Mango 04/02/2012 09:01


Décidément je l'aime bien! Bravo pour tes entretiens: de mieux en mieux! :)

Géraldine 07/02/2012 22:26



@ Mango : merci, je suis touchée ! C'est vrai que l'autre jour, je me suis amusée à relire mes premières interviews et c'est vrai que je m'améliore. Comme quoi tout est une question
d'entrainement et de travail. Car il ne faut pas croire, mais mes interviews, je les travaille sacrément. Certaines me prennent plusieurs heures et souvent, j'y pense dès ma lecture.



A_girl_from_earth 02/02/2012 23:14


Thumbs up pour cette interview! Et j'aime bien son évocation de "l'érotisme d'un livre". Oui, c'est pour ça qu'on a du mal (enfin, pour certains) à totalement les délaisser au profit des ebooks.

Géraldine 06/02/2012 18:45



@ AGFE : Ah, j'aime te l'entendre dire !!!!



Tiphanie 02/02/2012 18:05


Une fois de plus merci pour cette interview, questions et réponses sont très intéressantes. Il y a juste une question qui m'a fait tiquer ^^ concernant le film, c'est justement à cause de la tête
d'affiche que je ne suis pas allée le voir! Shame on me!

Géraldine 06/02/2012 18:44



@ tiphanie : C'est le pb des têtes d'affiche, qui ne laissent pas indifférentes. Soit on les adore, soit elle nous insupporte. Y'a un certain Gérard qui a le même problème ! Mais tout de même,
shame on you !!!



mary 02/02/2012 15:21


Sympa l'interview ! Merci pour ces rencontres avec des auteurs qu'on aime ou qu'on découvre !

Géraldine 05/02/2012 00:59



@ Mary : C'est marrant, lors d'une conférence d'un autre auteur cette semaine, un nana que j'ai rencontrer trouvait mon comportement très parisien et inutile quelques part... Comme si approcher,
d'une façon ou d'une autre, un personne que l'on juge intéressante devient débile sitôt que cette personne est connue...



keisha 02/02/2012 14:59


Exact, regarde Amélie, elle a l'air super sympa et pourtant elle pourrait se la pétér! Allez, tu vas enfin la rencontrer! (annule les Seychelles?) OK, je sors!

Géraldine 04/02/2012 18:08



@ keisha : Oui, moi pareil, je pourrais un jour me la péter, mais je ne le ferai pas !!!



Manu 01/02/2012 19:59


Il a l'air bien sympa ! 

Géraldine 04/02/2012 18:07



@ manu : Effectivement, j'aime quand des interviews se déroulent par une suite de Ok, Ok !!!



L'Irrégulière 01/02/2012 16:52


très belle interview ! Je suis verte/rouge/bleue de jalousie !

Géraldine 02/02/2012 11:09



@ L'irrégulière : Euh, le bleu, c'est quand on est gelé ! remarque, c'est surement le cas en ce moment !



clara 01/02/2012 12:39


Je l'avais rencontré et trouvé sympathique...(je ne lui avais pas dit que son livre "la délicatesse" m'avait laissée indifférente).

Géraldine 02/02/2012 11:10



@ Clara : Ah moi, quand je n'ai pas aimé, je dis... C'est d'ailleurs les premiers mots que j'ai dit à Philippe Claudel quand je l'ai rencontré "je n'ai pas du tout aimé le rapport de brodeck
!!!". Bon, je me suis rattrapée après !



keisha 01/02/2012 11:58


Aaah il a détecté ton talent d'intervieweuse... Sympa, le gars, sinon!

Géraldine 02/02/2012 11:12



@ keisha ; Oui, j'adore quand tout glisse : adresse mail ? Ah oui, ok ? Interview ? Ok, avec plaisir ? Questions ? réponse le WE prochain et hop !


De toute façon, ce ne sont pas les auteurs les plus lu que se la pètent le plus.... loin de là !



Alex-Mot-à-Mots 01/02/2012 11:32


Merci à tous les pour cette interview très intéressante.

Géraldine 02/02/2012 11:13



@ Alex : Merci à toi de nous avoir lu !



Anne Sophie 01/02/2012 10:13


merciiii pour cet interview !!


et vivre les moumines !!! lol

Géraldine 02/02/2012 11:13



@ Anne Sophie : Euh... C'est quoi les moumines ???



Mélopée 01/02/2012 09:20


Sans même l'avoir lu mais pour l'avoir vu à l'avant-première du film "La délicatess", je suis tombée en amour. Qu'il a l'air charmant ! Je le lirai, assurément !

Géraldine 02/02/2012 11:14



@ Mélopée  : Nous viendrais tu aussi du Québec pour "tomber en amour" ?