ABDALLAHI, BD de DABITCH & PENDANX, tomes 1 & 2

Publié le 14 Octobre 2013

http://chezmo.files.wordpress.com/2010/11/abdallahi01.jpgBD en 2 tomes, éditions Futuropolis - 86 pages X 2 - 27 € en coffret

 

 

 

Parution en 2006

 

 

 

L'histoire :  Celle, romancée, de René Caillé, fils de bagnard, qui, parti de St Louis du Sénégal, fut le premier blanc à entrer seul... et à sortir vivant de la ville mythique Tombouctou (Mali), après un périple de 4000 km.

 

 

 

Tentation : Couv et pitch

Fournisseur : la bib

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

-toile4.jpg

 

 

 Mon humble avis : Cette BD est une galerie d'art ! Oui, c'est notamment ainsi que je l'ai perçue. Plus qu'une BD ! Peux t-on parler de graphisme quand chaque planche, chaque case n'est pas un dessin, mais une peinture, une peinture à l'huile il me semble. Ainsi, on entre dans cette oeuvre comme dans une galerie, et on admire les planches comme des toiles uniques. Mises à part celles qui représente la violence et les cruautés de ce périple, je me verrais bien décorer mon appartement de tels tableaux, qui sont une telle invitation au voyage, à l'observation... L'ocre du désert, les scènes de vies dans les villages reculés d'Afrique. Quel travail ! Quelle beauté ! Quelle réussite ! Une immersion au coeur de l'Afrique du 19ème siècle.

abdallahi-tome-2-_-traversee-d-un-desert-6818.jpg

Venons en au sujet : Passionnant, fascinant, enrichissant, instructif ! Comme j'ai appris avec cette BD ! René Caillé est plutôt un paria, car fils de bagnard et orphelin. Il ne rêve que de découverte, et de réaliser un exploit : ce sera d'être le premier blanc à entrer et sortir vivant de Tombouctou, à l'époque où la ville était interdite aux blancs. Il fera ce voyage "seul" et "sans" assistance, entre 1825 et 1828... Je mets des guillimets, car il sera accompagné une bonne partie du voyage par Arafanga, un noir, esclave affranchi. Pour parvenir à son but, René devient Abdallahi le Maure, puis l'Egyptien. Il se convertit à l'Islam qu'il pratique assiduement, apprend l'arabe auprès des peuplades mauritaniennes et joue "son" rôle jusqu'au bout. Abdallahi nourrit des rêves d'absolu, d'horizon toujours plus loin mais il est vite rattrapé par les difficultés du voyage qui se transforme bientôt en enfer. Il échappera plusieurs fois à la mort des mains de l'homme, comme de la maladie, car son corps, celui qu'il cache, est bien celui d'un blanc, inapte à un tel périple.

 

"Certains rêves sont mortels, ils sont plus forts que la vie. Il m'aura fallu venir ici pour le savoir".

 

L'intérêt culturel de ces deux BD est indéniable. J'y ai appris moult choses sur l'Afrique, sur les débuts du colonialisme, sur l'esclavage. Je pensais l'esclavage "l'apanage" des blancs à l'époque, tout en sachant qu'il fallait déjà des noirs pour vendre leur frère, père, mère. Mais j'ai découvert ici que Maure et Arabes n'étaient pas étrangers du tout à ce trafic ignoble et que celui ci s'étendait jusqu'en Orient. D'intéressantes et sensées réflexions sur le voyage, la découverte de l'autre, le respect des cultures parsèment les pages. Le personnage s'interroge aussi sur la religion. Tout au long de son voyage, il prendra discrètement des notes dans son Coran pour décrire paysages, villes, tribus, peuplades. S'il s'était fait prendre à ce jeu, c'était la mort qui l'attendait.

René Caillé, surnommé "Le Marco Polo de l'Afrique", fut considéré comme un des premiers africanistes : anti-esclavagiste, humaniste, respectueux des hommes et des civilisations rencontrées. Bref, un blanc vraiment pas comme les autres pour qui les noirs n'étaient alors que des "sauvages". René Caillé pensait pouvoir abolir l'esclavage dans cette région du Sahel. Il semble hélas que ses découvertes soient un peu à l'origine du colonialisme... Les bonnes intentions des uns, détournées par d'autres qui se croient supérieurs et s'octroyent tous les droits.

 

Bref, une BD plus que magnifique et passionnante ! INCONTOURNABLE ! 

 

 

 Bien entendu, Google ne livre pas les plus belles planches, mais celles ci annoncent tout de même la couleur !

 

 

 

 

http://www.canalbd.net/img/couvpage/13/9782754800136_pg.jpg

 

 

 

http://bdsnews.files.wordpress.com/2008/04/abdallahi-t2-pl-3.jpg 

Rédigé par Géraldine

Publié dans #BD...

Repost 0
Commenter cet article

A_girl_from_earth 14/10/2013 21:32


Tu la vends bien.:) Les illustrations sont en effet sublimes, ça donne envie de s'y perdre. Et puis le sujet mérite le détour. Bon, le souci c'est que c'est un grand format visiblement, je
n'emprunte quasi jamais les grands formats à la bib' car très difficile à caser dans mon petit sac et à trimballer dans les transports (on m'dira, tu peux ramener un sac plastique, mais bon, il
faut que j'y pense ^_^).

Géraldine 18/10/2013 13:41



@ AGFE : Empreinte les un vendredi soir pour les lire tranquilou chez toi le weekend, elles sont vraiment magnifique !



saxaoul 14/10/2013 20:28


J'ai eu du mal à me faire au graphisme au départ mais finalement, j'ai beaucoup aimé. Je trouve qu'il apporte beaucoup au texte. En tous cas, je suis d'accord avec toi, cette BD est excellente et
fort instructive.

Géraldine 18/10/2013 13:42



@Saxaoul : Moi,  ce sont les scènes de cauchemards et de délire lors des maladies qui m'ont gênée, mais trop peu par rapport à la qualité du reste pour que cela me dérange vraiment !



Anne 14/10/2013 19:39


Rhooo ça a l'air magnifique et intéressant, je noooote !!

Géraldine 18/10/2013 13:44



@Anne : Oui, tu peux et ne mets pas le petit papier trop loin !!!



Violettte 14/10/2013 11:40


je ne connaissais pas du tout mais les dessins sont de toute beauté! Je note!

Alex-Mot-à-Mots 14/10/2013 11:14


Une BD qui a l'air instructive.

Géraldine 18/10/2013 13:56



@Alex : Plus que ça, passionnante et magnifique !