A PROPOS DU PRIX MEDICIS

Publié le 9 Novembre 2009

Attribué à un jeune auteur au talent prometteur, le prix Médicis a été créé en 1958 par Gala Barbisan et Jean-Pierre Giraudoux. Ils voulaient fonder un prix littéraire "pas comme les autres", qui récompense trois catégories d'oeuvres : le roman (ou nouvelle ou récit) français, le roman étranger (depuis 1970) et l'essai (depuis 1985). 

Le prix Médicis fut d'abord accueilli avec enthousiasme par les éditeurs, avec indifférence par les jurys des autres prix littéraires. « Personne ne s’en souciait, pas même les Goncourt. Personne ne supposait que nous allions durer 50 ans avec une aura pareille » se souvient Marcel Schneider, juré et longtemps président. Depuis la création du prix, la composition du prix a souvent changé. Depuis 1997, la présidence change tous les 2 ans en suivant un ordre alphabétique et chacun doit en assumer à son tour, les responsabilités.

Pendant cinquante ans le jury s'est prononcé le premier mercredi de novembre, à l'Hôtel Crillon, en même temps que le jury du Prix Femina, mais depuis 2008 le Prix Médicis est proclamé deux jours plus tard et dans un autre lieu, l'hôtel Lutetia. Claude Mauriac (1959), Claude Simon (1967),
Elie Wiesel (1968) Georges Perec (1978) ou encore Bernard-Henri Lévy (1984) ont reçu le Prix Médicis. En 1980, Jean Lahougue a refusé le prix pour son livre Comptine de Height.


En 2008, le jury Médicis était composé de : Michel Braudeau, Jacques Chessex, Patrick Grainville, Dominique Fernandez, Pierre Leroy, Frédéric Mitterrand, Christine de Rivoyre, Denis Roche, Marcel Schneider, Anne Wiazemsky (présidente). 



                                  


Voici la première sélection 2009 :

Dans la catégorie roman français :

Alain Blottière pour Le tombeau de Tommy, Gallimard.
Gwenaëlle Aubry pour Personne, Mercure de France.
Laurent Mauvignier pour Des Hommes, Éditions de Minuit : Lire la chronique de Des Hommes.
Thierry Hesse pour Démon, L'Olivier : Lire la chronique de Démon et l'entretien avec Thierry Hesse.
David Foenkinos pour La délicatesse, Gallimard.
Dany Laferrière pour L'énigme du retour, Grasset.
David Boratav pour Murmures à Beyoglu, Gallimard.
Patrick Besson pour Mais le fleuve tuera l'homme blanc, Fayard.
Justine Lévy pour Mauvaise fille, Stock.
Vincent Message pour Les veilleurs, Seuil.
Olivier Sebban pour Le jour de votre nom, Seuil.
Eric Holder pour Bella Ciao, Seuil.
Bruno Tessarech pour Les sentinelles, Grasset.
Jean-Pierre Milovanoff pour L'amour est un fleuve de Sibérie Grasset.
Camille de Villeneuve pour Les insomniaques, Philippe Rey.
Philippe Carrese pour Enclave, Plon.

 

 

Le jury du Médicis a choisi de récompenser cette année le livre de Dany Laferrière, L'Enigme du retour. Ce récit, présenté sous la forme d'une succession de haïkus, raconte le retour de l'auteur dans son pays natal, Haïti, à l'occasion de la mort de son père. Laconique mais extraordinairement précis dans ses observations, c'est un hommage au père absent - activiste haïtien, il est mort en exil aux Etats-Unis, où il vivait après avoir coupé les ponts avec sa famille - qui permet à Dany Laferrière de faire une bouleversante redécouverte de son histoire, de ses racines et de son pays.

Le romancier haïtien l'a emporté au premier tour de scrutin par 4 voix contre 1 voix à Justine Lévy pour Mauvaise fille (Stock) et 1 voix à Alain Blottière pour Le Tombeau de Tommy (Gallimard). Le Médicis étranger a couronné à l'unanimité l'Américain Dave Eggers pour Le Grand Quoi (Gallimard). Quant au Médicis essais, il a été attribué à Alain Ferry pour Mémoire d'un fou d'Emma (Seuil).



                                                    

Rédigé par Géraldine

Publié dans #A propos de...

Repost 0
Commenter cet article

Theoma 12/11/2009 10:36


Tous ces prix commencent à donner le tournis !


Géraldine 18/11/2009 16:47


@ théoma : je comptais justement lancer un challenge sur les prix littéraires. Serais tu partante ???


Leiloona 10/11/2009 23:11


Je ne connais pas encore cet auteur : ce sera peut-être l'occasion de le découvrir ! :)


Géraldine 11/11/2009 18:24


@ Leiloona : Le problème est qu'il y a tant d'auteurs à découvrir !!!


herisson08 10/11/2009 22:17


Je ne l'ai pas lu et il ne me tente pas trop!  Clic :)


denis 10/11/2009 18:34


je pensais que ce prix était plus ancien
merci de nous rappeler cet historique
cette année semble être un bon choix littéraire


Géraldine 11/11/2009 18:18


@ Denis : Merci. Cette découverte des prix est assez intéressante et parfois étonnante. Quant au choix de cette année, j'espère avoir l'occasion de me faire ma propre opinion dans les mois
prochains !


mary 10/11/2009 17:07


coucou Géraldine je suis toujours fidèle à ton blog, mais j'ai souvent du mal à envoyer un commentaire. Avec notre bas débit, c'est tellement long parfois que je me décourage. Mais je suis toujours
avec intérêt tes articles.
Bientôt un article sur le livre que tu m'as envoyé et que j'ai beaucoup aimé. Promis juré!
Bisous.


Géraldine 11/11/2009 18:13


@ Mary : Merci pour ta fidélité, cela réchauffe le coeur. Et franchement, je t'admire si tu arrives à tenir un blog uniquement avec le bas débit !


Marie 10/11/2009 12:27


Je suis un peu frileuse par rapport à ces prix littéraires, aussi j'attendrai de voir les billets de lecteurs pour savoir si je me laisserai tenter ou non.
Par contre, ça fait un moment que j'aimerais lire le livre de Justine Levy...
Bonne journée !



Géraldine 11/11/2009 18:09


@ Marie : Je compte justement lancer prochainement un challenge sur les livres primés d'un grand prix littéraire, pour voir s'il y a de la fumée avec le feu !