A LA FOLLE JEUNESSE, d'Ann SCOTT

Publié le 11 Septembre 2010

Roman - Editions Stock - 148 pages - 15 €

 

 

Rentrée littéraire 2010

 

 

Résumé : "C'est le dernier jour, mais je ne le sais pas encore. Exactement comme au moment où a été pris ce Polaroïd. Je dois avoir dix ans, mes yeux sont plissés de fureur parce qu'on me force à me tenir face au soleil ou parce que je n'existe qu'en photo ; le tee-shirt bleu ciel des Dents de la mer ne me rappelle rien, le banc de sable qu'on devine flou derrière non plus, et du jour où cette photo a été prise, je ne sais que ce qu'on m'en a dit : qu'après l'avoir éventée pour la faire sécher, au lieu de l'empocher comme n'importe quel parent, ma mère me l'a tendue comme si elle ne voyait vraiment pas quoi en faire. Maintenant je la regarde sans me reconnaître tant je n'ai aucun souvenir d'avoir été aussi déterminée, aussi certaine, à cet âge, de ce que j'étais et de ce que je refuserais de devenir, et je finis par penser que si je dois quelque chose à quelqu'un, c'est à cette gamine énervée qui ne fixait pas sa mère mais un point déjà bien au-delà". Au fil d'une journée où se croisent ceux qu'on a trop aimés ou pas assez, un passé resurgit et se déconstruit peu à peu. A la folle jeunesse exprime, avec le plus de sincérité possible, les plus gros mensonges. Et inversement.

 

 

 

Tentatrice : une attraction surnaturelle...

Fournisseur : Libraire et porte monnaie !

 

-toile4.jpg

 

 

Mon humble avis : Mes mains, mues par une attraction irrésistible, ont saisi ce livre, mes yeux en ont parcouru la 4ème de couv. C'est décidé, A la folle Jeunesse sera MON achat grand format de cette rentrée littéraire. Je ne connais pas l'auteure. Ce n'est qu'un peu plus tard que ces premiers titres évoqués ici me rappelleront vaguement quelque chose. Je lis et ne trouve pas ce que je pensais y trouver. Et pourtant, ce livre est pour moi un coup de coeur et prouve une nouvelle fois la magie des livres.

Celui ci est il un roman ? Une autofiction ? Une autobiographie ? Peu importe, cela ne nous regarde pas et Ann Scott brouille brillamment les pistes. Ce qui nous importe, c'est la vérité que les mots portent en eux et l'écho que ceux ci trouvent en nous. Et chez moi, dans mon intérieur, il y avait un puit qui n'attendait que cette résonnance.

Il n'y a pas vraiment d'histoire ici et la chronologie des faits n'était pas toujours limpide à mes yeux. Ann Scott revient sur sa vie, sa famille, l'énorme succès de son premier roman et l'image médiatique qui lui colle à la peau. Je n'ai jamais été mannequin (et ne le serais jamais rhooo, j'suis pas équipée pour !), ni accro aux paradis artificiels. Je ne suis pas homosexuelle ni bi. Je n'ai jamais fréquenté la jet set plus ou moins intellectuelle. Mais je me suis souvent retrouvée dans les propos d'Ann Scott. Car Ann Scott écrit un amour asexué, universel : les doutes, le manque, l'absence, la rupture, l'obession, l'erreur. Celui aussi qu'on laisse passer sans le retenir, parce que parfois, on n'ose pas. Comme l'auteur, j'approche la quarantaine. Un âge charnière où l'on regarde derrière parce que le devant se raccourcit. Le bilan... Qu'ai-je fait de ma vie ?... Un vide et pourtant, je suis débordante de vie d'après tout le monde. J'ai fait plus de choses que la plupart des personnes qui ont fait ce que j'aurais aimé faire. Comme l'auteur, je regarde mon nombril, les gens que j'aime, et le monde... A travers un polaroide, des souvenirs, mes faits et gestes, la presse,internet, la TV, la foule, les autres. Et ce que je vois, de près comme de loin : contradictions intimes, universelles, sociales, écologiques...  Toutes ces contradictions me paralysent. Ann Scott a su prendre un stylo et écrire tout cela avec une émotion intense, une sincérité indiscutable et touchante. Un style intimiste, lucide,  très juste. Une oeuvre qui peut donner des réponses à ceux qui peinent à trouver leur place dans leur environnement, qui dit qu'il faut s'accepter et grandir pour avancer. Il faut renoncer.  Ca parait réducteur mais ce n'est pas toujours simple. Un roman réussi qui ébranlera la réputation "sex et rock & roll " de l'auteure pour lui donner l'image d'un talent qui dépasse le phénomène de mode.

 

Quelques extraits parmi mes innombrables "petites croix dans ma marge"

 

" Je reste en vol parce que je ne sais pas où me poser. Je suis de passage parce que je ne trouve rien sur quoi m'appuyer"

 

"je comprenais que ma peur de mourir est aussi le refus de rompre le lien avec les gens à qui je tiens. De les perdre, mais aussi de les abandonner."

 

"N'oublie pas pas que le gens croient toujours ce qui est écrit"

 

"Il n'y a que ceux qui ont accompli ce qu'ils avaient à faire qui peuvent espérer que le moment venu, ils auront le temps de regarder la chose en face, de dresser le bilan, de dire merci à la vie et d'accueillir avec curiosité le passage à l'état suivant, s'il existe. A quarante ans , je n'ai rien accompli." (je suis bien d'accord, les autres dresseront sans doute la liste de ce qu'il n'ont pas fait)

 

" L'étoile qui tremble émeut toujours plus que celle qui brille".

 

 

Allez, j'arrête là ! je vous encourage à lire le livre ainsi que le très beau billet de Sébastien

 

1poucent.jpg

                                                                                                    

 

Rédigé par Géraldine

Publié dans #Littérature française

Repost 0
Commenter cet article

Schlabaya 14/10/2010 09:26



Intéressant ! C'est le premier avis positif que je lis sur ce roman...



Géraldine 18/10/2010 13:53



@ Schlabaya : Oui, ce livre m'a vraiment parlé. D'ailleurs, dans quelques jours, je devrais publier une interview de l'auteur.



Karine:) 16/09/2010 00:09



J'étais tentée, puis pas... et là bon, tu me redonnes envie.  Mais je vais attendre en poche, comme d'habitude.  J'ai d'excellentes résolutions, non?



Géraldine 25/09/2010 21:11



@ Karine : Oui, mais ces bonnes résolutions vont elle durer ? En tout cas, note vraiment bien ce titre, car c'est un livre qui vaut franchement le détour !



Stephie 15/09/2010 10:05



Tu sais appâter le lecteur, toi



Géraldine 17/09/2010 15:25



@ Stéphie : Yep ! Et en plus, je ne suis même pas payée pour ça !



Theoma 13/09/2010 16:56



Quelle vile tentatrice tu fais !



Géraldine 17/09/2010 16:01



@ Theoma : C'est pas de ma faute, j'ai parlé sous la torture !!! Même pas vrai. J'ai aimé ce livre, vraiment.



Marie 13/09/2010 08:59



Les extraits me font craquer pour ce roman ! L'écriture a l'air vraiment très belle !


 



Géraldine 17/09/2010 15:23



@ Marie : C'est un livre qui parle plus qu'il ne raconte. En tout cas, il m'a beaucoup parlé.



Alex-Mot-à-Mots 12/09/2010 15:19



Un choix "par hasard" qui s'est révélé être le bon.



Géraldine 17/09/2010 16:13



@Alex : Et oui, le hasard fait parfois bien les choses et parfois moins bien. Par exemple, mes derniers choix de livres à la bib se sont révélés bof bof. peut-être parce que je suis faite pour
acheter et garder mes livres non ???!!!



Vanou 12/09/2010 13:29



Comme je comprends que tu n'aies pas pu résister en lisant le résumé ! Je note également.



Géraldine 17/09/2010 16:25



@ Vanou : Je te souhaite une bonne lecture et attends ton billet avec impatience. Je trouve qu'on ne parle pas assez de ce livre dans cette rentrée littéraire !



Cynthia 12/09/2010 00:13



Entre ton avis et l'abandon de Clara, je ne sais plus quoi penser...Pff il y a tellement de découvertes à faire !



Géraldine 17/09/2010 16:49



@ Cynthia : La seule solution, c'est de te faire ton propre avis... Tu sais donc ce qu'il te reste à faire !



Manu 11/09/2010 09:28



J'avais lu "Héroïne" de cet auteur et j'ai été définitivement refroidie je pense.



Géraldine 17/09/2010 17:16



@ Manu : L'auteur revient justement su cette période... Et manifestement, elle entre dans une nouvelle ère. Cela vaudrait sans doute la peine de lui donner une 2ème chance.



Liyah 11/09/2010 09:11



Je ne sais pas trop ! Je suis un peu refroidie pour ce livre ! Si je le trouve en bibliothèque, pourquoi pas !



Géraldine 25/09/2010 21:29



@ Liyah : Tente le, je pense que tu ne le regretteras pas. Moi, ce livre m'a vraiment parlé.



keisha 11/09/2010 09:08



Hé bé! c'est une bonne pioche, dis donc, tant mieux!



Géraldine 25/09/2010 21:30



@ Keisha : Oui, je ne regrette pas mon achat. Pour une fois, mon instinct m'a bien guidé, ce qui n'est pas le cas pour un autre livre que j'ai acheté en même temps !