LE COEUR COUSU, de Carole MARTINEZ

Publié le 15 Septembre 2009

Roman - Folio - 440 pages - 7.70 €

Résumé : Dans un village du sud de l'Espagne, une lignée de femmes se transmet depuis la nuit des temps une boîte mystérieuse... Frasquita y découvre des fils et des aiguilles et s'initie à la couture. Elle sublime les chiffons, coud les êtres ensemble, reprise les hommes effilochés. Mais ce talent lui donne vite une réputation de magicienne, ou de sorcière. Jouée et perdue par son mari lors d'un combat de coqs, elle est condamnée à l'errance à travers une Andalousie que les révoltes paysannes mettent à feu et à sang. Elle traîne avec elle sa caravane d'enfants, eux aussi pourvus - ou accablés - de dons surnaturels. Carole Martinez construit son roman en forme de conte : les scènes, cruelles ou cocasses, témoignent du bonheur d'imaginer. Le merveilleux ici n'est jamais forcé : il s'inscrit naturellement dans le cycle de la vie.




                                  

Mon humble avis :  Il est question ici du destin tragique d'une lignée de femmes. Ces femmes que certains disent sorcières, se transmettent depuis la nuit des temps des prières magiques et une boite. Cette boite, si elle est ouverte au bon moment, révèle et donne un don à sa détentrice. Manifestement, Carole Martinez a ouvert sa boîte et en a sorti de le don de l'écriture, comme Frasquita en a sorti le don de la couture.
Dès les premières pages, Carole Martinez jette un sortilège à son lecteur. Comme s'il était sous hypnose, elle l'emmène dans un monde de fables, de fantasmes, de légendes et de superstitions. Le lecteurs accompagne Frasquita et de ses enfants dans leurs tribulations qui les conduisent même jusqu'aux portes de la folie. Ces aventures oscillent entre féerisme et cruauté, tant il y a de tragédie (presque grecque) dans cette histoire. Un destin funeste semble s'acharner sur ces femmes qui n'abandonnent jamais. Nous sommes maintenus en apesanteur dans une autre époque et dans une autre dimension. La dimension de l'imaginaire où tout est possible, la magie noire, comme la magie blanche. Parfois, la frontière entre le fabuleux et le réel est si mince que le lecteur ne sait même plus de quel côté il se trouve. Qu'importe. Comme Frasquita marche obstinée vers le sud, le lecteur tourne les pages, captivé, pour découvrir la suite de cette singulière épopée. Carole Martinez nous conte là une histoire qui vient de l'imagination et qui parle au coeur. A moins que ce ne soit le contraire... A n'en point douter, cette auteure est une conteuse d'histoire sur laquelle il faudra compter !

Et le style me dirait vous ? Exceptionnel ! D'ailleurs, je pense que c'est avant tout de là qui provient la renommée de ce premier livre, déjà couronné de multiples prix littéraires. L'écriture est si fine, si minutieuse, si érudite, qu'on la croirait sorti de l'écrin d'un grand joaillier. De nombreux messages sur la vie, l'honneur,l'imagination, les rêves, les différences, la tolérance nous sont délivrés par des métaphores, des images très fortes et des paraboles toutes belles les unes que les autres mais le plus souvent chimériques. Et surtout, oui surtout, par une poésie et un lyrisme rarement atteint, si merveilleux  et inhabituel qu'il m'a fallu quelques pages pour m'y habituer. Quelle douceur dans les phrases, quelle chaleur dans les mots ! D'ailleurs, en relisant les miens, je me dis qu'il est peu aisé de ne pas écrire un billet décousu sur ce Coeur Cousu !
Une chose est sûre, il y avait l'homme qui murmurait à l'oreille des chevaux, il y a désormais la romancière qui murmure à l'oreille de ses lecteurs, avec grâce et distinction.

L'avis de 
Schlabaya, Karine, et de  Stéphie ,



Dal PAL 86 - 6

Rédigé par Géraldine

Publié dans #Littérature française

Repost 0
Commenter cet article

Mademoisellechristelle 02/11/2012 19:14


Je viens de terminer la lecture de ce roman il y a quelques jours et j'en suis enchantée (voire même ensorcelée) ! Pour ma part, ce qui a retenu mon attention c'est la vision des femmes par
l'auteur. Elles ont une dimension mystique, quasi divine.. tandis que les hommes ont un bien mauvais rôle (ils se font la guerre, ils tuent, violent..). Il s'agit donc là d'un
roman purement féminin (voire féministe) à n'en pas douter !

Géraldine 05/11/2012 16:52



@ Mademoisellechristelle : 'est clair que les hommes sont plutôt rhabillés pour l'hiver. je l'ai lu il y a longtemps maintenant, je me souviens m'être attachées particulièrement à certaines de es
femmes. Et puis, c'est un roman hors du commun à tout point de vue.



titoulematou 29/09/2011 18:26



j'hésitais à lire ce livre mais je vais peut être me laisser tenter au vu de tes commentaires!



Géraldine 01/10/2011 23:04



@ Titoulematou : Si tu peux te le permettre, car il n'est pas en poche, je te conseille Du domaine des murmures, peut-être plus facile à lire. Je le chronique dans quelques jours !



edwige 08/03/2010 18:43


ahhhhh !! ce livre quel merveille !!!!! un enchantement!!


Géraldine 09/03/2010 22:59


@ Edwige : Ce livre est un véritable coup de coeur sur toute la blogosphère !


isa 09/10/2009 08:37


Il faut que je trouve le temps de le lire celui-là !!!


Géraldine 11/10/2009 11:01


@ Isa : Oui, la mention d'incontournable lui convient très bien !


Lael 03/10/2009 15:48


super billet!! je l'ai dans ma PAL il faut absolument que je trouve le temps de le lire!!


Géraldine 04/10/2009 17:58


@ Lael : Merci ! Et oui, il y a des jours où l'on est inspiré, d'autres où on l'est moins !


Tioufout 28/09/2009 13:05


C'est un livre que j'ai chroniqué il y a quelque temps et comme toi, je l'avais trouvé exceptionnel.


Géraldine 29/09/2009 09:49


@ Tioufout : Je pense que c'est un livre qui remporte l'adhésion générale !


anjelica 21/09/2009 08:01

je vais bientôt pouvoir le lire car c'est un livre voyageur qui devrait arriver chez moi bientôt

sylire 18/09/2009 19:01

Un livre absolument enchanteur...

Géraldine 26/09/2009 22:38


@ Sylire : Oui, et un livre très peu commun. Il ne me semble pas en avoir déjà lu du même style !


Marie 18/09/2009 07:53

Ah, celui-là, ça fait longtemps que je l'ai noté ! D'ailleurs, je suis inscrite sur une liste chez Florinette pour le recevoir en livre voyageur... Vu ton commentaire, j'ai hâte de le lire !

Géraldine 26/09/2009 22:32


@ Marie : j'ignorais que florinette faisait encore tourner des livres alors que son blog est en pause dpuis un bon moment.... Quand aux livres voyageurs en général, je me suis déjà inscrite sur la
liste de deux d'entre eux il y a déjà plusieurs mois et je n'ai jamais rien reçu. Peut être m'y suis-je mal prise ???


midola 17/09/2009 18:52

J'avais commencé ce livre plein d'originalité et de magie mais j'ai du le céder à une de mes lectrices. Résultat, je n'ai pas  réussi à me replonger dedans... Dommage.

Géraldine 18/09/2009 10:50


@ Midola : Pourquoi pas une nouvelle tentative... je suis sûre que ce livre a tout pour te plaire.


sylvie 16/09/2009 22:22

J'ai vraiment beaucoup aimé ce livre aussi. C'est un des mes coups de coeur 2008. j'en garde un très beau souvenir.

Géraldine 17/09/2009 10:11


@ Sylvie : Pour l'instant, je n'ai pas encore croisé d'avis négatifs sur ce livre !


Theoma 16/09/2009 18:14

Comme c'est bien dit ! Un coup de coeur pour moi aussi, comme tant d'autres !

Géraldine 17/09/2009 10:05


@ Théoma : Oui, c'est vraiment un livre qui fait l'unanimité !


sybilline 15/09/2009 19:29

Excellent article Géraldine! Et ta plume ne démérite en rien celle de C.Martinez quand tu parles de son merveilleux roman !

Géraldine 16/09/2009 09:54


@ Sybilline : Merci pour le compliment, je  !


Stephie 15/09/2009 17:39

Hormis une petite baisse de rythme dans la 2e partie, j'ai été conquise. Merci pourle lien ;)

Géraldine 16/09/2009 09:53


@ Stéphie : idem, la deuxième partie est moins intéressante. Et de rien pour le lien !


pimprenelle 15/09/2009 13:07

Je suis d'accord avec toi, un premier roman vraiment très agréable à lire.

Géraldine 16/09/2009 09:52


@ Pimprenelle : Et oui, l'auteure doit avoir la pression pour son deuxième roman !


A_girl_from_earth 15/09/2009 11:48

Ben franchement, intriguée par cet engouement général, j'ai essayé de m'y tâter ce weekend mais la magie n'a pas opéré sur moi. Au bout de 3-4 pages j'ai vu que ce n'était pas trop mon genre de livres, j'ai feuilleté plus loin mais je n'avais pas l'impression que j'accrocherais plus. Peut-être une autre fois, plus tard, quand j'aurai mûri!

Géraldine 16/09/2009 09:52


@ AGFE : Il faut passer quelques pages pour rentrer dedans et s'habituer au style.


Mango 15/09/2009 10:21

Comment résister à un billet si élogieux et ce n'est pas le seul! Je lirai sûrement ce livre dans quelque temps! Il est sur ma liste!

Géraldine 16/09/2009 09:51


@ Mango : Inutile de résister, ce livre te plaira certainement !


Leiloona 15/09/2009 10:21

Un énorme coup de coeur pour moi aussi.

Géraldine 16/09/2009 09:49


@ Leilonna : C'est vrai que c'est un livre qu'on retient, car on n'a jamais rien lu de semblabe.


Ys 15/09/2009 09:36

J'ai lu une foule d'avis très enthousiastes sur ce livre et je n'ai toujours pas envie de le lire... pareil pour L'élégance du hérisson, pas des thèmes qui m'affolent...

Géraldine 16/09/2009 09:48


Ys : le sujet de coeur cousu est traité d'une façon très rare qui vaut le détour.


Cécile de Quoide9 15/09/2009 09:22

Vavavoum !Comme tu en parles bien et comme ton enthousiasme est contagieux.Une question cependant : ça se passe à quelle époque ?

Géraldine 16/09/2009 09:43


@ Cécile : Merci. Cela se passe pendant une révolution espagnole. Quand à l'époque précise... Impossible pour moi de te répondre car c'est une fable attemporelle !


Schlabaya 15/09/2009 07:11

Merci d'avoir cité mon billet, je vais en faire autant. Penses-tu interviewer Carole MArtinez ? De mon côté,; ça y est, j'ai interviewé Lorraine Fouchet. Et en regardant sur mon blog, le roman qui te tentait était "Le phare de Zanzibar".
Si tu crées une communauté "interviews", tu me fais signe !

Géraldine 16/09/2009 09:42


@ Schlabaya : De rien. Oui, mes questions sont parties chez Carole Martinez.J'attends les réponse. Quand à créer une communauté interview, je n'y pense pas, trop peu de participants potentiels donc
trop peu de visibilité. Enfin, c'est là mon humble avis.


keisha 15/09/2009 06:39

j'ignore si je lirai ce livre, mais en tout cas ton billet est véritablement inspiré et recèle de belles envolées!

Géraldine 16/09/2009 09:40


@ Keisha : Merci pour le compliment... Et je suis sûre que ce livre singulier te plairait.