SOUPER MORTEL AUX ETUVES, de Michèle BARRIERE

Publié le 2 Septembre 2009

Policier gastronomique - Livre de Poche - 345 pages - 6.50 €

Résumé : Paris, 6 janvier 1393. Messire Jehan est retrouvé la gorge tranchée dans des étuves mal famées de la rue Tirechappe. Constance n'a plus qu'une idée: venger son mari. Elle se fait embaucher comme cuisinière par Isabelle la Maquerelle, la patronne des étuves. Elle doit affronter l'irascible Guillaume-cuisinier à la cour du roi-, qui arrondit ses fins de mois au service d'Isabelle. Leurs joutes culinaires deviennent vite l'attraction majeure du quartier de la Grande Boucherie. Malgré les embûches, la jeune femme mène l'enquête. C'est à Bruges, sur la piste des assassins de son mari, qu'elle rencontrera l'amour! Mais pourra-t-elle échapper au piège mortel qui lui est tendu et confondre ses ennemis? Après Meurtres à la pomme d'or, Souper mortel aux étuves est le deuxième roman historique et gastronomique de Michèle Barrière.




                                            

Mon humble avis :  Voici une lecture aussi inhabituelle chez moi qu'agréable. En effet, je suis peu friande des romans dits historiques, et celui ci en est un à n'en point douter. D'ailleurs, ce livre est plus historique et gastronomique que policier. L'intrigue est en second plan, prétexte de l'auteur pour nous emmener dans les bas fonds d'un Paris moyenâgeux méconnu. Mais on y approche aussi la cours de Charles VI, le roi fou, si j'ai bien compris. Tout cela m'a passionné et cumulé à une récente émission vue à la télévision, me donne fichtrement envie de me remplonger dans l'histoire de France. ( d'ailleurs, à la fin du roman, on découvre une bio des personnages ayant vraiment existé). On y apprend moult faits et anecdotes historiques avérés. Ainsi, la puissance financière et commerciale de la ville de Brugges à cette époque m'a étonnée. L'existence des prémices d'une brigade de la répression des fraudes sur les marchés m'a amusée.
C'est un livre que je verais bien transmis en film ou téléfilm tant il est divertissant et culturel à la fois.

L'écriture est fine mais point présomptueuse, et enjouée. Et même si l'on traîne dans le milieu dépravé des étuves (maisons closes de l'époque), il règne une certaine fraîcheur dans ce roman. Celle ci provient sans doute de ses personnages principaux... Agnès la servante dévote, le petit Mattias garçon à tout faire, Isabelle la Putain... Et surtout, Constance la jeune veuve prude qui se révèle bien intrépide, et son ennemi Guillaume. Ils sont tous très attachants et les deux derniers se livrent à un tournoi culinaire sans merci pour obtenir la place de cusinier(ère) dans les étuves. Pour Constance, ce serait l'occasion d'enquêter sur la mort de son mari, voire de la venger.

Le tournoi gastronomique est au centre de ce sympathique roman atypique, romanesque et romantique. Mets choisis, épices et aromates sont au coeur de l'action pour le plus grand plaisir de l'imagination de nos papilles gustatives. L'auteur nous sert, pour le plaisir des sens, plats après plats tous plus délicieux  et alléchants les uns que les autres. Michèle Barrière nous livre ainsi les clés de la cuisine médiévale. (d'ailleurs, certaines recettes se trouvent en fin de livre, si vous voulez vous y essayer !). Allez, je vous invite : Hypocras en apéritif, .... Passons à table et festoyons, ripaillons !

Pourquoi 3 * malgré un tel engouement... Et bien parce que j'aurais aimé que le meutre du mari de Constance passe moins à la trappe. Il semble presque oublié... Mais c'est là mon avis personnel. Et je le confirme : sortir d'un livre en se sentant plus cultivée, quelle savoureuse sensation !


DAL PAL
86-4





Rédigé par Géraldine

Publié dans #Thrillers - polars français

Repost 0
Commenter cet article

Edelwe 04/09/2009 19:45

Tentatrice! moi qui adore ce genre de roman! je le veux celui-là! je vais peut-être le demander pour mon anniversaire...

Géraldine 06/09/2009 15:15


@ Edelwe : Euh, c'est quand ton anniv ??!!!


Tioufout 04/09/2009 08:15

Un livre que je retiens pour une lecture prochaine!

Lilibook 03/09/2009 16:54

Je l'ai dans ma PAL depuis quelques temps.

Géraldine 04/09/2009 10:04


@ Lilibook : j'espère que ce billet t'aura donné envie de le lire bientôt !


A_girl_from_earth 03/09/2009 13:41

Oooh ça devrait me plaire ça alors, polar, histoire, gastronomie, culture!! - je note cet auteur!

Géraldine 04/09/2009 10:03


@ AGE : Si tout va bien, une interview de cette auteure devrait te permettre de mieux la connaître !


Marie 03/09/2009 12:32

Les polars historiques, surtout sur l'époque du Moyen-Age, sont mes préférés ! Si en plus le récit propose des références gastronomiques... Comment résister ? Je note bien sûr ! 

Géraldine 04/09/2009 10:01


@ Marie : Surtout que l'auteur a écrit plusieurs livres du même style !


constance 03/09/2009 10:15

Tu me mets l'eau à la bouche !!!

Géraldine 04/09/2009 09:53


@ Constance : Tu sais ce qu'il te reste a faire pour appaiser ton appêtit !


Schlabaya 02/09/2009 13:51

Très alléchant ce polar à la fois historique et gastronomique !

Géraldine 03/09/2009 10:02


@ Schlabaya : Oui, d'ailleurs, je vais le présenter vendredi au club de lecture !


canelle56 02/09/2009 10:52

c'est noté car moi c'est ces romans policiers que je préferent merci , bises

Géraldine 03/09/2009 10:01


@ Canelle : d'autant plus que l'auteure a écrit plusieurs romans de la même veine ! tu devrais y trouver ton bonheur !


Neph 02/09/2009 10:28

Ca a l'air très sympa ! Ca me plairait, je crois !

Géraldine 03/09/2009 09:59


@ Neph : Surtout que l'auteure a écrit d'autres livres du même style sur d'autres époques historiques si j'ai bien compris !


Mango 02/09/2009 10:09

Un policier gastronomique sur un crime médiéval, ça semble intéressant!

Géraldine 03/09/2009 09:58


@ Mango : oui, divertissant et culturel !


keisha 02/09/2009 07:58

Un polar qui vous cultive si j'ai bien compris : très agréable!

Géraldine 03/09/2009 09:58


@ Keisha : Oui, pour moi, une expérience à renouveler !